MENU ZINFOS
Société

200 kilos de déchets ramassés sur le front de mer de Ste-Marie


Malgré les restrictions liées à la crise sanitaire qui interdit notamment les rassemblements de plus de six personnes, les bénévoles de l'association Project Rescue Ocean Réunion restent mobilisés. Cette dernière, qui organise régulièrement des collectes de déchets sur le littoral de l'île, a mené une opération de nettoyage sur le front de mer de Sainte-Marie mercredi dernier. Plus de 200 kilos de déchets en tout genre ont été ramassés par trois bénévoles de l'association, le tout en un peu moins de deux heures. (Photos : Facebook, Project Rescue Ocean Indien)

Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 23 Octobre 2020 à 11:57 | Lu 2859 fois

Ce n'est pas la première fois que Project Rescue Ocean Réunion s'attarde sur le littoral sainte-marien, un lieu décidément très fréquenté par les makotes… ("100 kg de déchets ramassés à Ste-Marie pour la Journée mondiale des océans").

Mercredi, l'ambassadeur de l'association dans l'île, Benoît Barbotin, venu avec sa fille Noa et Florent, un autre bénévole, ont ainsi récupéré au cours de leur collecte des batteries et des pneus de véhicule, au milieu de quantités importantes de bouteilles en plastique ou de canettes en tout genre. "Nous avons même trouvé un caddie de courses quasiment enfoui sous les galets. C'est la première fois que nous voyons ça", indique Benoît Barbotin.

D'autant plus désolant que la déchèterie la plus proche se trouve à moins de 500 mètres de là, dans le secteur de La Mare. "C'est ce que l'on constate à chaque action: on a l'impression que les gens ouvrent leur coffre et déverse tout sur le littoral. Il nous arrive même de retrouver parfois des fours ou des frigos, c'est vraiment désolant", peste Benoît Barbotin, qui reste malgré tout optimiste quant à une réelle prise de conscience sur la question des dépôts sauvages. Un travail qui passe par de la pédagogie envers la population et notamment la jeunesse, car dit-il, "un enfant sensibilisé sera un adulte responsable".

D'autres opérations de ce type sont prévues au mois novembre, dans le respect du contexte sanitaire et des restrictions de rassemblement. "Je profite d'ailleurs pour inviter les personnes intéressées par nos actions à nous contacter soit sur notre site, soit sur notre page Facebook. L'île est tellement belle qu'il est dommage de voir autant de déchets", conclut Benoit Barbotin.


Toutes les informations à retrouver sur www.projectrescueocean.org ou sur la page Facebook Project Rescue Océan Réunion.




1.Posté par seb le 24/10/2020 09:07

Un grand Merci à ces bénévoles

2.Posté par Franck éric le 24/10/2020 15:00

Opération qui doit être renouvelée chaque semaine. Il y a encore des tonnes à ramasser !
C'est là où on voit, à travers tous ces détritus récupérés, toute la " misère écologique " dans laquelle se trouve la Réunion !

3.Posté par Hugh le 24/10/2020 19:33

Oui, c'est bien. Et encore ce sont des galets où les détritus restent en surface.

Le pire c'est le sable.
Canettes de boissons et capsules à tire-larigot, hameçons de belles tailles, verres cassés et j'en passe.
Les plastiques restent eux aussi en surface mais ce sont parfois des micro-plastiques qu'il est impossible de ramasser tellement ils ont été broyés.
Sans compter maintenant les masques jetables qui commencent à joncher les plages.

Franchement, il y a de quoi faire tous les jours car l'océan rejette aussi les déchets d'autres destinations et qui abordent l'île.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes