MENU ZINFOS
Société

2 nouveaux cas importés de coronavirus à La Réunion ce vendredi


​La préfecture et l’Agence Régionale de Santé confirment 2 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce vendredi 3 juillet à 15h00, soit un total de 533 cas depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020.

Par - Publié le Vendredi 3 Juillet 2020 à 17:13 | Lu 3624 fois

Image d'illustration - Photo : Pierre Marchal
Image d'illustration - Photo : Pierre Marchal
Les deux nouveaux cas du jour sont des cas importés : un a été dépisté à l’issue de sa septaine et le deuxième a été testé à son arrivée à l’aéroport.

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE AU 3 juillet 2020

531 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 73% sont des cas importés.

• Contact-tracing : plus de 4 000 personnes appelées individuellement et suivies

Le « contact-tracing » est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de « sujets contacts » ou de « contacts »).
Ces personnes font l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle est évalué leur état de santé et leur est précisé l’importance de :
-  respecter un isolement strict (quatorzaine)
-  surveiller quotidiennement leur état de santé
-  appeler immédiatement le 15 en cas de difficultés respiratoires et signes d’étouffement
-  appeler son médecin traitant dès apparition de symptômes (pour un rendez-vous ou une téléconsultation) pour une prescription d’un test virologique
-  porter un masque en cas de contact en face à face avec d’autres personnes

Le dispositif de contact-tracing repose désormais sur 3 niveaux différents et complémentaires, assurés par :
-  le médecin traitant au premier niveau : identification de l’entourage familial le plus proche,
-  l’Assurance maladie au second niveau : identification milieu professionnel, amical …
-  l’ARS au troisième niveau : investigations des situations complexes et des cas regroupés en collectivités pour repérer précocement et limiter la formation de cluster.


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Dignité le 03/07/2020 17:29

Je pense que pour faire bouger la préfecture et sensibiliser davantage la population sur le risque de voir notre île être confrontée à une flambée de la maladie due au covid , il faudrait dire que les cas importés viennent de Mayotte.

Il n'est pas normal qu'une île qui se foute de cette épidémie comme de l'an 40 , ait la possibilité d'envoyer ses résidents dans une île voisine dont la population a eu un comportement vertueux pendant la période de confinement.

Cette population là n'a pas à subir les conséquences de comportements irresponsables et immatures des personnes habitant Mayotte où tout va à vau l'eau .

2.Posté par Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ) le 03/07/2020 18:52

Indiscipliné.e.s , ne respectent pas les gestes barrières ...

Se rappeler que 95% de la population mahoraise est musulmane et dans la même proportion ne parle pas français ... Aujourd'hui à Mayotte n'est rien de plus, rien de moins qu'un concentré de problèmes de la colonisation .

Tant que les frontières comoriennes seront comme des passoires, le problème mahorais restera insoluble .

Les gouvernements qui se sont succédés n'ont pas pris le problème à bras-le-corps. Raison pour laquelle, tout leur pète à la figure aujourd'hui.

Le tit télégraphe en préfecture , sa martine à l'école , sa martine joue à la marelle , sa martine joue lo K' chette . Ces 2 doivent la sieste à 4h00 l'après midi

3.Posté par Chavria le 03/07/2020 19:20

Tout est importé ici !!!! Autrefois les premiers habitants d'Afrique, de Madagascar, plus tard les "engagés" d'Inde, de Chine et de Madagascar et aujourd'hui on parle même de "cas importés de coronavirus" !!! Un comble!!! Nous n'avons jamais été "nous-mêmes ! Identité " réunionnaise " ??? J'en
doute!

4.Posté par daniel le 03/07/2020 19:36

je me permets de vous rappeler que Mayotte est un département français !

5.Posté par albert le 03/07/2020 20:06

tous ces cas importés payent la tva et l'octroi de mer ?

6.Posté par Ad976 le 03/07/2020 20:51

Je ne pense pas que tous les cas qui arrivent à la Reunion proviennent de Mayotte , mais on voit que les anti mahorais sont sortis. J'aimerai bien que vous nos elus arretent de se faire berner par les Reunionnais qu on prennent d autres compagnie mais on nous bloque tous.
Et tous vos bureaux d'études qui viennent avec leur salarié Reunionnais sans embauchés localement.
Il est temps que les mahorais se réveillent pour que toutes les décisions concernant Mayotte ne soit pas prises à l ile Bourbon.

Concernant l épidémie les cas diminuent de façon significative depuis l'arrivé des masques.
Il y a aussi des cas provenant de la métropole mais personne n en parle, silence radio mais dès qu'on parle de Mayotte c est une catastrophe.

7.Posté par Jerome A le 04/07/2020 09:58

De mon point de vue les réunionnais n’ont guère été plus vertueux que les mahorais. Eux ont beaucoup souffert des entrees clandestines. Le confinement a été tres peu respecté ici, c’est juste que la plupart des bureaux et commerces étaient fermés! A la réunion on a des frontieres Dieu merci. Ici on met un masque dans le bus, puis on le met dans sa poche en entrant dans les magasins! C’est pas de la vertue, c’est de la c.nrie

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes