Faits-divers

2 ans de prison avec sursis requis à l'encontre du patron de Colipays

Mardi 12 Juin 2018 - 20:29

Le délibéré sera rendu le 13 juillet. Le patron de Colipays risque 2 ans de prison avec sursis, la confiscation des biens saisis, l'interdiction définitive de gérer une société et 30.000€ d'amende.


Frédéric Faby (2ème en partant de la droite) accompagné de ses avocats à la fin de l'audience
Frédéric Faby (2ème en partant de la droite) accompagné de ses avocats à la fin de l'audience
Le directeur de la célèbre entreprise d'exportation de fruits péi "Colipays" comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis.

Frédéric Faby devait répondre d'abus de biens d’une SARL à des fins personnelles et de blanchiment d’argent. 

L'enquête démarre par la dénonciation du comptable de l'entreprise après son licenciement pour détournement de chèques.. A l'époque, celui qui était l'homme de confiance de Frédéric Faby fait part des dysfonctionnements qu'il constate au sein des comptes de la société. Un signalement est effectué. L'enquête est menée par les enquêteurs du groupe d'intervention régional regroupant les agents des impôts, des douanes et de la brigade financière.

L'ex-comptable porte l'attention des enquêteurs sur les transactions en espèces à une période où la société faisait en moyenne 6 millions d'euros de chiffres d'affaires.

En 2009, la société subit un contrôle fiscal suite à la dénonciation du comptable. A ce moment-là de la procédure, les inspecteurs des impôts estiment que les espèces n'avaient pu servir qu'aux achats pour l'entreprise Colipays, au vu du calcul des marges. 

La femme de Frédéric Faby devait répondre de recel et d'aide au blanchiment

A la barre du tribunal correctionnel ce mardi, Fabrice Faby confirme que les encaissements en espèces n'étaient pas remis en banque à cause des délais bancaires et des paiements en espèces pour les letchis, qui sont selon lui étaient payés en espèces et sans facture. Il affirme avoir porté ce problème depuis 1996 à l'administration fiscale.

Le gérant de Colipays affirme subir depuis 1996 le problème des achats sans facture, quel que soit le mode de paiement. De 100℅ de paiement sans facture en 1996, il affirme qu'aujourd'hui il n'y a plus que 5 à 7% de paiements sans facture.

"Où vont les espèces ?" demande alors le président du tribunal correctionnel de Champ Fleuri, Hugues Courtial.  Réponse du mis en cause : "J'achète des letchis monsieur le président !"

A l'heure des réquisitions, 2 ans de prison avec sursis sont prononcés à l'encontre de Frédéric Faby, la confiscation des biens saisis, l'interdiction définitive de gérer une société et 30.000€ d'amende. A l'encontre de sa femme, Nadine Cellai, qui n'était pas présente à l'audience ce mardi mais qui était mise en examen pour recel et aide à la justification mensongère dans le cadre d’un blanchiment d’argent, le tribunal a requis 1 an de prison avec sursis, la confiscation des biens saisis, ainsi qu'une amende de 50.000€ par société. Elles étaient trois à avoir subi un préjudice financier. 

Le délibéré sera rendu le 13 juillet.
Pascal Robert
Lu 21658 fois



1.Posté par nono le 12/06/2018 21:25

waouhhh belle justice avec de bons avocats tu t'en tire avec le sursis superbe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Veridik le 12/06/2018 21:35 (depuis mobile)

On sait tous que cmoin va demander la perpétuité

3.Posté par patrick le 12/06/2018 20:32

Le comptable était il un créole ?

4.Posté par Pierre le 12/06/2018 23:30 (depuis mobile)

Oui Faby a raison les agriculteurs n’aiment pas les chèques ils veulent être payés de suite en pièces sonnantes et trébuchantes. Il faut aller au marché de gros de saint Pierre pour d’en rendre compte

5.Posté par Baygon le 12/06/2018 23:56 (depuis mobile)

Ce genre de societe doit avoir un expert comptable et un commissaire aux comptes. Et leur reponsabilité?

6.Posté par RIPOSTE974 le 13/06/2018 05:54

Les actionnaires semble t-il doivent être satisfaits ???

7.Posté par Mague ouille le 13/06/2018 06:08 (depuis mobile)

5.
N''importe quoi..

8.Posté par Beber974 le 13/06/2018 06:55 (depuis mobile)

Pourquoi cette question Patrick? Je ne vois pas où vous voulez en venir? Peut être aussi que le comptable ne l aurait pas dénoncé s il était bien payé ou s il recevait une enveloppe en liquide en fin d année? Mais bon, le patron a joué et il a perdu.

9.Posté par MACROOOO le 13/06/2018 07:48

CONCLUSION ; pour ne pas avoir de problémes avec les impôts il faut rien foutre....Attendre l'argent rsa et crée pas rien... Et si na pas travail demande band juge donne à zot!!

10.Posté par eric le 13/06/2018 11:23

Il suffit de faire des factures quand on reçoit du liquide... après si l'on décide de faire de "l'argent au black"... on assume si la justice s'en mêle... mais on voit bien que "le jeu en vaut s'en doute la chandelle"... il faudrait voir ( et dommage l'article ne le précise pas ) la nature et l'estimation des biens saisis... ensuite le suris dans le cadre d'une première affaire peut se comprendre et encore il faut voir selon les détournements et la durée des actes répréhensibles... Mais dans le cas de Faby... il n'en n'est pas a son coup d'essai... et la justice le sait bien... alors justice à 2 vitesses ou pas ?...

11.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 13/06/2018 15:23

3.Posté par patrick le 12/06/2018 20:32

Le comptable était il un créole ?
....................................

Parlait-il créole ou zoreil ?

12.Posté par Ikki le 13/06/2018 16:08 (depuis mobile)

Cahuzac n'a rien. Chirac pour Mururoa n'a rien. Sarko et la Lybie rien. Hollande et ses rafales en Inde rien. Macron et ses missiles rien. Lui il fionne certes mais il est puni. Cherchez l'erreur...

13.Posté par ste suzanne le 14/06/2018 06:50

si il avait rien a se reproché POURQUOI AUTANT D AVOCATS POUR SA DEFENCE
AU LIEU DE PAYER VOS AVOCAT POUR AVOIR UNE DIGNITÉ
PAYER VOS EMPLOYER DIGNEMENT et surtout ne crier pas aux complots comme nos politicien
lui au moins il a su ramasser les cocos avec la sueur des autres

14.Posté par feel le 14/06/2018 11:44

même si ce n est que du sursis , la confiscation des bien et l interdiction d exercer est déjà un début de justice

15.Posté par eric le 14/06/2018 12:09

toujours censuré... dommage M. Dupuis... la liberté de la presse et d'expression n'est donc qu'une intention pour vous...???

16.Posté par eric le 14/06/2018 15:04

Je disais donc avant censure, que Faby était un habitué de la justice, alors le sursis me parait gentil voir suspect pour quelqu'un qui fait du black depuis longtemps... apparemment... au moins 1996... par ailleurs quel sont la nature et la valeurs des biens saisis ? ( l'article ne le mentionne pas....?) bref la justice serait elle à 2 vitesses concernant ce monsieur ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter