Société

2 000 permis retirés, une crise sociale "inédite", le préfet fait le point sur 2018

Mardi 29 Janvier 2019 - 19:22

Le préfet de La Réunion a présenté ses voeux aux acteurs de la sécurité ce mardi en préfecture. L'occasion pour Amaury de Saint-Quentin de revenir sur le bilan en matière de sécurité et sur les événements qui ont marqué cette année 2018. 

Le préfet a démarré son discours avec une pensée particulière pour la famille, les proches et les collègues de l'adjudant Jessy Eve. Le sapeur-pompier a perdu la vie en service alors qu'il sécurisait un accident ce dimanche sur la RN2 à Saint-André, fauché par un véhicule. "Gravité et émotion", a-t-il débuté. Un drame qui "rappelle les actes d'héroïsme que chaque policier, chaque gendarmer, chaque pompier et acteur de la sécurité civile accomplit au quotidien pour secourir, protéger, prévenir et alléger la souffrance de nos concitoyens".

118 000 dépistages d'alcoolémie, 2 000 permis retirés en 2018

Un drame qui fait également écho aux opérations menées par policiers et gendarmes sur les routes de l'île en matière de sécurité routière. Environ 118 000 dépistages d'alcoolémie ont été réalisés et 2 000 permis ont été retirés en 2018.

Une année "difficile marquée par une augmentation des accidents, des blessés et un mort de plus dans le contexte de comportements à risque répétés et liés à l'alcool et à la vitesse", a-t-il indiqué.

Une crise sociale "inédite"

Le préfet est également revenu sur la mobilisation des acteurs de la sécurité depuis le 17 novembre et les manifestations des gilets jaunes, "probablement le plus important mouvement social qu'ait connu l'île dans son histoire".

Amaury de Saint-Quentin a notamment salué "l'engagement, le courage et l'abnégation" dont a fait preuve le commandant du GIPN, blessé lors d'une intervention au Chaudron. Il a par ailleurs qualifié d'"atteintes à la République", les "agressions arbitraires" dont sont victimes les forces de l'ordre "dans l'exercice de [leurs] missions".

"Depuis le 17 novembre, La Réunion connait une crise sociale inédite, par ses modalités d'expression, par la remise en cause des institutions, de leurs représentants et de la vie démocratique telle qu'elle existe et par des causes profondes qui agitent le modèle réunionnais du vivre ensemble et le remettent en cause dans ses fondements", a-t-il déclaré. Une crise qui a remis "aussi en question l'action publique, ses formes et sa construction".

Et d'ajouter : "Elle a été le moment d'une libération de la parole, de ceux qui se sentent exclus et qui n'ont jamais pris ou eu la parole". Pour le préfet, si la situation est revenue à la normale, cette crise sociale "appelle des actions dans la durée".

Baisse des cambriolages, des vols de véhicules et de la délinquance

Le préfet a également abordé la situation en matière d'atteinte aux biens et de délinquance. Une délinquance "en constante baisse depuis 2017" et "maîtrisée malgré une forte pression démographique". "Cette baisse est liée au démantèlement de plusieurs réseaux, à l'interpellation de plusieurs équipes mais aussi à l'engagement quotidien des forces de sécurité malgré un contexte difficile lié aux événements climatiques du 1er semestre et aux troubles sociaux de fin d'année", a commenté Amaury de Saint-Quentin.

Amaury de Saint-Quentin a rappelé les axes définis par la PSQ (Police de sécurité au quotidien) et la mise en place de plusieurs services qui ont participé à l'amélioration de la coordination des services de sécurité et des acteurs locaux tout en "renforçant le potentiel opérationnel et le lien avec la population".

Charlotte Molina sur place
A.D-C.M
Lu 4730 fois



1.Posté par klod le 29/01/2019 19:56

"ll "joue son rôle de préfet , représentant des "institutions" , pas plus pas mwin ............... depuis 70 ans .........


bien kontan ? !

ha ....... mon ti péi ; la RUN dit 974 ................ "nou lé foooooooooormidable et nou la fé sans emballage" ?


kriké kraké , vive la République des "outre la mer" où la vie n'est chère que pour certains malgré les " j'ai l'esprit civique et le sens du "service public" .................... , les ""drom" une" décolonisation " réussie comme le disait Rocard du "Cailloux" kanak ................. ? vive les "4 vieilles" , nouveau "DROM" : réunion , madinina, karukera, guyane ................

nou lé bien kontan ben y fé ri ou pas certains s'en contentent , merci mon "préfet" , mon "gouverneur" ................................... vive la "France" sous les "tropiques" ;;;;;;;;;;;;;troooooopical ! ves .

2.Posté par JORI le 29/01/2019 20:04

"Baisse des cambriolages, des vols de véhicules et de la délinquance", et à votre avis où peuvent ils bien être ces derniers temps??. Contrairement à nos élus cumulards, ils n'ont pas le don d'ubiquité!!.

3.Posté par Modeste le 29/01/2019 20:05 (depuis mobile)

La France championne des analyses, constats, études et prises de conscience pour en final sortir des mesurettes inefficaces et dans 5ans on sera toujours dans le même profil avec une augmentation des problèmes qui finiront toujours en études....

4.Posté par klod le 29/01/2019 20:32

c'est de qui le "tableau" derrière le "préf", avec la vielle chaise "créole " ? pas mal ! ???????????? prés du drapeau européen ?


toujours regarder "derrière" ................... ça plante le "décorum" généralement .

Au 1er plan nous voyons des galons de "hauts gradés" (5 barettes!!! lol ! ) ............. rien que de très "normal " en cette réunion de "vœux" .......... le tableau derrière semble plus "intéressant" !

5.Posté par Pro no stick le 29/01/2019 20:47

Si les services de l'Etat et les élus, se bougeaient le cul un peu au lieu de glander tranquillement grâce à l'abondante sur rémunération et la douce vie dans la colonie réunionnaise, on en serait pas là sur bien des sujets qui préoccupent les citoyens réunionnais.

6.Posté par klod le 29/01/2019 20:54

pour en revenir au "tableau" derrière le "préf" :

"Le 1% artistique dans les constructions publiques : expression de la volonté publique de soutenir la création et de sensibiliser nos concitoyens à l'art de notre temps, « l'obligation de décoration des constructions publiques », communément appelée « 1% artistique » est une procédure spécifique de commande d’œuvres à des artistes qui s'impose à l’État, à ses établissements publics et aux collectivités territoriales. " source : site du ministère de la "culture" ....................


ce "1 %" est il respecté par nos "grandes" institutions que sont le "conseil régional ' et le "conseil départemental" , atchoum , à vos souhaits ????????????????

un plus pour la "culture local ", endémiques , autochtones ?????????? que font nos "directions culturelles" des dites "institutions" pour le 1 % ? les gilets jaunes ou les "assos cul turelles" sont ils au courants de ces obligations , lol de relol ?
ha les méandres du "droit" framçais ...............................

sinon , sur le discours du "préf" : bravo au "rédacteur" du service comm de la préf , c'est un métier !!!!!!!!!! on pense rarement au "petite main" à l'origine des discours de la "haute administration" surpayée , ( la haute administration surpayée , pas les "petites mains" , pour les malcomprenants !) ............. atchoum , SIC .............


y fé ri à force .

7.Posté par Harfi le 29/01/2019 21:05 (depuis mobile)

A l'arrière plan, je vois bien un tableau qui ira bien chez moi. Merci l ami la morue

8.Posté par Manu le 29/01/2019 21:08 (depuis mobile)

Aujourd'hui sa fait 30 ans jour pour jour que firiga un des plus vos cyclones passa sur la réunion aucun journaliste la signalé. Les journalistes commande bien à leurs façon et dirigé le monde à leurs façon. Macron à compris ça .

9.Posté par Radinasse le 29/01/2019 21:20

Hors sujet :

Propos d'Annick Girardin aujourd'hui au parlement : " le RSA pourrait être financé à 100 % par l'Etat" à la Réunion.... e département est-il en faillite ?

10.Posté par GIRONDIN le 29/01/2019 21:27

Et à part vous partez quand ?????!!!!!!!!

11.Posté par Lepoe le 29/01/2019 21:34

118 000 dépistages d'alcoolémie
Bon dieu l’alcool encore.

12.Posté par Rhum Quina le 29/01/2019 22:21

Les agressions, vols, crimes, accidents de voiture, etc., ne se sont jamais aussi bien portés qu'aujourd'hui et il est fort possible que l'on enregistre une baisse. Mais cela est en partie dû à ce que les victimes ne vont même plus porter plainte, car elles savent comment fonctionne notre gentille et clémente justice (sik siro do lo). Les peines prononcées à l'endroit des voyous sont tellement douces, heureuses oserai-je... ! que ces derniers préfèrent le cotonneux confort carcéral à la dureté du macadam. D'ailleurs, ne font-ils pas ce qu'il faut pour y retourner !
Dans ces conditions, il est normal que les chiffres accusent un léger fléchissement, mais la réalité en est tout autre Monsieur le préfet !

13.Posté par Hors sujet le 29/01/2019 23:42

Tiens...tiens...La Réunion au bord de l'asphyxie de la dépense publique ?

Le RSA bientôt supporté par l'Etat à 100 % ? Source : Annick Girardin... le 29/01/19 au parlement

14.Posté par Matthieu le 30/01/2019 00:14 (depuis mobile)

Il va falloir réviser drastiquement à la baisse le traitement de ces hauts fonctionnaires et supprimer leur pépinière,ils sont contre le peuple comme les crs,la garde prétorienne de la macronie,le peuple aura le dernier mot.

15.Posté par Reyonais le 30/01/2019 01:27 (depuis mobile)

2000 permis retirés? Ça rapporte combien a l’etat Mr le préfet? Vu que le montant à payer est à la tête en fonction de votre situation économique... sans compter les sommes astronomiques du process administratif qui suit!!!

16.Posté par Reyonais le 30/01/2019 01:30 (depuis mobile)

Bilan = chiffres à tout niveaux.
3 millions ??? 6... plus
Alors??

17.Posté par JORI le 30/01/2019 02:19 (depuis mobile)

14. Matthieu. N'inversez pas, ce sont vos gj qui sont contre les forces de l'ordre. Preuve en est qu'il y avait 2 autres manifs qui n'ont connu aucun débordement ni d'intervention des forces de l'ordre !!

18.Posté par Grangaga le 30/01/2019 02:40

Défanss' de fimé, kontrol' d'al'kolémi, per'mi a pwin.......
_Il' z'on détrwi nott' vi ....socyial'...
Y di in propriétèrr' d'in barr', d'ènn' ti vilaz'......
Dann' ...." Z'irai dormirr' sé vou ", an Irlandd' "...........

Alorss' k'an......Franss', in gro....Mazis'tra y di, do vin, lé pa in......l'al'kol'.........

A nou la rényion, nou nana... " 2000 danzé piblik' ".....byinto déssi la routt'........

Zot' y konpran in z'afèrr' zot'...........
Koman mi pé dirr' sa ...z'anfantiyiaz'......kouyioniss'...
Mon vié monmon té y pé dirr' a mwin.......
" Sortt' dovan mwin èk' outt' z'is'twarr'.......marmay' l'ékol', in "........

19.Posté par HAL9000 le 30/01/2019 05:41

Une crise sociale " inedite" qui a débouchée sur quoi : Rien et çà ce n'est pas " inedit" ....

20.Posté par tamere le 30/01/2019 07:44

fe pitie

21.Posté par coucougnette le 30/01/2019 04:47

Comme d'habitude un foutage de gueule de masse. De la branlette intellectuelle en fait. Déjà pour les flics, il faut arrêter le retour au pays des natifs exclusivement, il faut continuer le brassage métropolitains, natifs. À terme, ça deviendra un problème... Il faut souhaiter que ce soit déjà étudié.
Ceci concerne tous les fonctionnaires, il va falloir réfléchir au bien-fondé de la surremuneration s'il n'y a que des natifs c'est évident.

22.Posté par Modeste le 30/01/2019 08:05

à klod heu là vous êtes grave, enfin si cela vous amuse de délirer sur tout et rien......!

23.Posté par Joseph le 30/01/2019 09:03

Quel intérêt de retirer tous ces permis, ça ne change rien, le chauffard roule sans, pour preuve ce criminel immonde qui a tué un pauvre Pompier tout récemment !

Saisissez tous les véhicules de ces irresponsables, vendez-les, et si ils se font choper au volant d'un quelconque véhicule, même s'ils n'en sont pas propriétaires, même punition, le préteur n'aura qu'a s'en prendre au débile de la route !

24.Posté par Le Jacobin le 30/01/2019 09:18

Quand on subit le blocage des routes par quatre voyous de surcroît repris de justice qui empêche la force vive de se rendre à son travail, les entreprises en dépôt de bilan, il bon de se poser la question du bien fondé d'un Préfet passif à la Réunion, même un chef de Gare aurait déjà sifflet la fin de la récréation.

Le seul vœux qui vaille serait de connaître la date de votre départ, sachez qu'à la Réunion nous cultivons la volonté d'entreprendre et non pas la protection des voyous, la route appartient aussi et avant tout à ceux qui travaillent.

25.Posté par Kayam le 30/01/2019 09:25

8.Posté par Manu

C’est vrai que Firinga nous a fait beaucoup de mal. En pleine jeunesse en ce début d’année, c’est le seul qui m’a tordu les tripes de peur et d’affolement. Les tremblements quand la tôle voulait voler et les portes qui voulaient aller voir ailleurs ! Il y a des souvenirs qu'on aimerait oublier. Je n’ai, depuis, rien vécu de tel lors de cyclones.
Ah ! si seulement ce préfet était là en cette année 1988, avec l’alerte violette !

Imaginez un instant comment peut être perçue cette couleur par certains :
Zérar ek Zozie (j’les like) qui préparent à manger dans la cuisine en bois.

Zérar : té Zozie, toué la gainlle ékoute inpé radio ? Kossa y fé cyclone là ?
Zozie : la mi comprend pi rien… En 3 foi, Bobby la di lalerte lé violé !
Zérar : Kwé ?? la dan’n mové tan la, la zole la largue toute condané ?

À quel moment, mais à quel moment, le créole va dire qu’on est en alerte violette ?
Mauvais choix dans le traitement de la gestion des cyclones : décisions et couleur.

26.Posté par Modeste le 30/01/2019 09:35

à 8.Posté par Manu le 29/01/2019 21:08 (depuis mobile) et cela fait cent ans qu'un cocotier l'a poussé dans la cour "untel".....!

27.Posté par free-papang le 30/01/2019 09:49

Les creole réunionnais son t devenue un peuple sans repère,il ne reconnaisse plus le bien du mal. Il ont oubliés leurs DIEU créateur.Pauvre peuple
C est un créole qui ecrit

28.Posté par kersauson de (p.) le 30/01/2019 12:30

et un prefet qui ne repond pas aux agressions des gilets-slips-jaunes

29.Posté par kersauson de (p.) le 30/01/2019 12:32

27.Posté par free-papang l
mdr tu krwa en un dieu ? et adam ?
tas zamal a ton latete ?

30.Posté par kersauson de (p.) le 30/01/2019 12:38

9.Posté par Radinasse le 29/01/2019 21:20
rsa ? que ce soit l etat ou le cg , ca vient de nos impots !!!!
comme la nrl

31.Posté par momo le 30/01/2019 12:53

rien que du blablabla tout ca ; qu en est il des questions sur la vie chere , sur les carburants sur les avantages aux fonctionnaires ??

32.Posté par Briandoht le 30/01/2019 18:52 (depuis mobile)

2000 pmi retirés=pour certains impossibilité d exercer leurs activités professionnelles. La sanction est largement disproportionnée par rapport aux infractions commises. Perdre un emploi est un drame lourd de conséquences !

33.Posté par mandelamarley le 30/01/2019 19:34

Merci pour le racket !

34.Posté par JORI le 31/01/2019 01:24 (depuis mobile)

32. Briandoht. "perdre un emploi est un drame lourd de conséquences" et bien allez dire ça aux gj qui bloquent les routes !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie