MENU ZINFOS
Economie

2.000 hectares de friches à exploiter pour atteindre l’autosuffisance alimentaire à La Réunion


La Chambre d’Agriculture fait le point sur le rêve d’une autosuffisance alimentaire à La Réunion qui pourrait devenir une réalité. Une première problématique est évoquée : les terres actuellement en friche.

Par BS - SF - Publié le Lundi 4 Juillet 2022 à 06:10

Le premier vice-président de la Chambre d’Agriculture évoque la question de l’autosuffisance alimentaire à La Réunion. Bruno Robert est confiant : “La Réunion peut y arriver !

 


Des terres en friche à exploiter

Le représentant de la Chambre Verte s’appuie sur le rapport Agri Péi réalisé par les acteurs des filières agricoles en accord avec le Département. “Il faut 1.500, 2.000 hectares de champs pour produire assez de produits frais pour La Réunion”, explique-t-il.

Certains syndicats évoquent la nécessité d’en exploiter plus. Il déclare : “3.000 hectares, ça pourrait prendre en compte le surgelé, ça engloberait le total de l’alimentation nécessaire.”

Ce sont des objectifs réalisables”, assure Bruno Robert.



Exploiter les champs abandonnés

On a 6.000 hectares de terres en friche. Il faut absolument trouver les moyens pour les remettre en culture”, expose le premier vice-président de la Chambre d’Agriculture. 

Il explique que des dispositifs sont mis en place : “Le Département y travaille avec des incitations financières pour les propriétaires de terrains en friche qui acceptent de louer ou de remettre en culture. La SAFER travaille beaucoup avec des procédures d’expropriation.”


Un projet de loi pour accélérer les choses

Bruno Robert affirme que la situation pourrait s’améliorer à l’avenir : “Les agriculteurs fondent beaucoup d’espoir sur la loi foncière. On porte des propositions fortes comme de taxer les terres en friche, d’être plus ferme sur ce sujet.” 

Il trouve inacceptable que des centaines de jeunes agriculteurs veulent travailler mais ne le peuvent pas à cause des “spéculateurs et propriétaires qui ne veulent pas mettre leur terre agricole à disposition et qui préfèrent attendre un hypothétique déclassement.





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par r2d2 le 04/07/2022 06:20

exproprier pour produire... la belle affaire..

2.Posté par Atchum974 le 04/07/2022 06:21

Beaucoup plus simple : ill suffit de remplacer 10% de la surface de cannes, et le tour est joué ! Mais veut-on vraiment atteindre l'autosuffisance ?

3.Posté par Bibi jacko le 04/07/2022 06:21

Zordi si na terrain en friche la Réunion c un peu la fot le ban maire ki fai croi la population zot lé tou puissant et ki declasse terrain kom rien. Sauf que la realité lé plus compliké sa mai trop tard le mal lé fait. De moune la peur louer i prefere dit mon terrain lé trop pti fau i declasse. Apres na d autre probleme kom CDPENAF ou bien le système agricole la Réunion ki bloque lé bougue i veu travail en indépendant. Si ou bosse pas ek coopérative ben out canard lé nwar.

4.Posté par Citoyenne le 04/07/2022 04:24

Il était temps que les médias s’emparent de ce vrai sujet qu’est l’autosuffisance alimentaire. Comment dans un pays tropical où tous les légumes pourraient pousser toutes l’année, on en arrive à consommer des légumes dAustralie ou dAfrique du sud ?? Arrêtons avec la canne et passons au fruits et légumes sans pesticide bien sûr…

5.Posté par LOD le 04/07/2022 06:33

Arrêtez de défoncer la nature, les friches sont pour le rester, elles comptent parmi les derniers réservoirs de biodiversités de l'île - La Réunion 3ème lieu dans le monde où la vie est le plus détruite, dépassant la capacité de "renouvellement" (façon de parler, lorsqu'on est mort c'est à jamais et lorsqu'on extermine une espèce, c'est l'assurance d'en impacter d'autres dont nous) ! Passez la moitié de la canne en agriculture vivrière et chanvre !

https://climate.selectra.com/fr/empreinte-carbone/pays-pollueurs
https://data.footprintnetwork.org/?_ga=2.31071158.8...#/

6.Posté par Royal Bourbon le 04/07/2022 06:52

La canne est devenue politique, sujet à conflit, même les industriels vont tôt ou tard lâcher l'affaire.. Leurs terres pourraient partiellement être une piste pour ce projet !

7.Posté par Luis le 04/07/2022 07:22

En attendant St Pïerre détruit les terres agricoles au profit du béton et de quelques gros zozo.... Quelle est la position de la chambre la dessus ??? Ce phénomène incite les agriculteur à ne plus travailler et d'ttendre un déclassement de terrain pour devenir millionnaire comme ça a été le cas dans l'ouest ....

8.Posté par Electro-culture en herbe le 04/07/2022 07:29

J'ai en location 600 m² de terrain agricole et suis très largement en auto suffisance . le surplus vas aux cochons,poules,canard . Je n'ai aucun diplôme d'agriculture . J'ai gogole, youtube et n'utilise aucun engrais chimique NI PESTICIDE . permaculture, électroculture paillage et bon sens . Les escargots et d'autres insectes sont présent mais ne m'emmerde pas . Sa change la vie . 🙂

9.Posté par Cloclo⁶ le 04/07/2022 07:29

Il faut aussi un changement de mentalité chez certains producteurs qui doivent devenir de vrais professionnels, de bons gestionnaires et aussi une bonne volonté politique avec un encadrement suffisant, sérieux des filières ou groupes de producteurs.

10.Posté par té bana le 04/07/2022 07:31

Et si on peut faire sans pesticide et autres produits nocifs, c'est mieux!
Si vous avez besoin de la population pour vous aider à défricher, dites-le nous! Nous sommes un peuple solidaire et si c'est pour ne pas attendre que la nourriture nous arrive d'Ukraine, on vous "donne la main" comme on dit en créole...
C'est une urgence d'agir car il y a des pénuries en perspective! Il faut produire du sucre et en garder ici. Il y a des pénuries mondiales annoncées!
N'attendons pas pour agir!

11.Posté par kouille en barres le 04/07/2022 07:56

Vous ne posséderez rien et vous serez heureux. La fameuse prédiction lancée en 2016 pour 2030 par un certain Forum économique n’en finit plus de se concrétiser. Le prétexte de la lutte contre l’épidémie de Covid ayant déjà permis à Macron et Cie de détruire 700 milliards de notre économie, c’est aujourd’hui le conflit ukrainien qui donne la possibilité à la ploutocratie de parachever notre dépouillement au prétexte de la défense de l’Ukraine contre la méchante Russie.

Fini le gaz russe le moins cher du monde et part belle au gaz de schiste américain extrêmement polluant, difficile à acheminer, cher pour le consommateur. Gasoil à 2,15 €, inflation (officielle) à 7 %, les sanctions n’en finissent plus d’encourager la guerre et de porter leurs fruits… contre notre propre économie. Et encore, vous n’avez rien vu pour l’instant : aujourd’hui, ce sont les pénuries qui pointent le bout de leur nez. Après le manque d’huile de tournesol et de PQ, inimaginable en France il y a seulement quelques mois, vient à présent le tour de toute la production énergétique en général de se raréfier dangereusement.

C’est une tribune très alarmiste et, pour une fois, sans langue de bois, qui devrait nous faire plus que jamais réagir : la directrice d’Engie (GDF), ainsi que le PDG d’EDF et celui de Total ont lancé dimanche dernier dans le JDD un appel sans concession pour nous demander de collectivement et autant que possible réduire notre consommation. Lemaire annonce quant à lui carrément des « délestages [..] et coupure de gaz dans les entreprises dans les mois à venir ». En Allemagne, qui préfigure notre avenir, puisqu’elle est encore plus dépendante du gaz russe que nous, c’est Robert Habeck, le ministre de l’Économie, qui déclare que son pays court à la pénurie et annonce devoir carrément fermer, pour une durée indéterminée (et à n’en pas douter très longue), des secteurs industriels entiers, avec tout le chômage et la perte de marché qui iront avec ! Ainsi, les grandes gueules de l’écologie européenne recourent encore plus massivement à leurs mauvaises habitudes de brûler du charbon, et envisagent malgré cela des pénuries pour la population dès mi-décembre. Or, la France emboîte le pas puisque la centrale à charbon de Saint-Avold, pourtant fermée depuis plusieurs mois, va rouvrir en toute urgence. Notez que plus de la moitié des centrales nucléaires sont aujourd’hui en maintenance, donc inutilisables, pour cause de manque d’investissement.

Damien Ernst, spécialiste belge de l’énergie, alerte : « On est dans la pire tournure que les évènements peuvent prendre : des prix de l’énergie très élevés (+ 700 % d’augmentation des prix sur les marchés du gros) et des réserves insuffisantes et qui ne se remplissent plus. Cela se présente très mal pour l’hiver prochain et il pourrait y avoir des plans de rationnement. »

12.Posté par Fundisantim le 04/07/2022 07:58

Commencer par réfléchir aux moyens de limiter la démographie.

13.Posté par Bertrand GERARD le 04/07/2022 07:58

""2.000 hectares de friches à exploiter pour atteindre l’autosuffisance alimentaire à La Réunion"" ....sur les 120000 demandeurs d'emploi qui va accepter de gratter la terre au lieu de gratter le ki?

14.Posté par Squid le 04/07/2022 07:58

Mais non

C'est la canne qui est l'avenir de la Réunion pardi

15.Posté par Chavria le 04/07/2022 08:01

Alors, qu'attend t'on? On sait trouver des milliards pour une route qui tarde à ouvrir et on ne peut en mobiliser pour une agriculture à développer ?

16.Posté par Harry le 04/07/2022 08:39

Oui mais les propriétaires des friches gardent d un déclassement pour mett ré du béton qui rapporte bien plus

17.Posté par valeo le 04/07/2022 08:52

"2.000 hectares de friches à exploiter pour atteindre l’autosuffisance alimentaire à La Réunion"
Et pas un seul planteur volontaire pour les exploiter, je veux dire plutôt pour les travailler.

18.Posté par Ti denis le 04/07/2022 09:05

Parfois je me demande sur quelle planète ils vivent c est soit disant responsable agricole
Est ce qu ils savent vraiment les problèmes auxquels sont confrontée les agriculteurs d aujourd hui.
L autosuffisances alimentaire dans une région où il n y a pas de main d œuvre pour travailler.
2000/3000 ha supplémentaire, c est qui qui vas les entretenir? Déjà aujourd’hui les agriculteurs se voit obliger de tous faire lui même et sa famille
A vous les responsables agricole continue à faire le beau et à passer à la télé avec vos parole sucrée et vos divers mandat, et continue à vous cache la face sur les réel problème de l agriculture et de l agriculteur
Si ça continue dans 5 ans c est 15000 ha en friche qu on aura à la réunion

19.Posté par bruce le 04/07/2022 09:37

c'est jouable, ça représente moins de 1 % de la surface de la Réunion. C'est triste qu'il ne manque que ça quand on voit le gachis d'espace avec l'étalement urbain, entre les parkings de supermarchés, les zones résidentielles, les friches industrielles... J'espère que ces nouvelles surfaces de culture seront prises sur ces terrains gaspillés, plutot qu'en empiétant sur les zones naturelles, mais à mon avis je rêve !

20.Posté par DOFETE le 04/07/2022 09:39

Il fuat prendre sur les champs de canne bien fertiles
Quoi que ils sont pleins de désherbants interdits en Europe encore autorisés en France !

21.Posté par cenkorli le 04/07/2022 07:40

si c est faisable, alors faites le , assez de bla bla dans ce pays . Si la canne ne rapporte plus , changez de filière. Noter que çà ne sert à rien si on passe de 1 million à 2 millions d habitants. Autant cultiver du béton. A revoir 7 sisters .

22.Posté par Ha Ha le 04/07/2022 10:21

Très bonne idée, encore faut il utiliser ses friches intelligemment et ne pas les gaver de pesticides pour que toute la pollution se retrouve dans les sols et l'eau.

23.Posté par valeo le 04/07/2022 10:21

Vite! Des subventions pour mettre en culture les terres en friche.

24.Posté par Nic-ta-lope et autres le 04/07/2022 10:46

2.000 hectares de friches à exploiter pour atteindre l’autosuffisance alimentaire à La Réunion
.........................

Ce la a été possible pendant la guerre 39/40. Aujourd'hui, sauf catastrophe, cet objectif sera impossible à atteindre. Le RMI (devenu RSA) "juste mesure de dépannage en cas d'accident d'emploi" est devenu la norme et a installé une paresse devenu endémique que rien ne pourra éradiquer (sauf la guerre).

25.Posté par Kaflabutte le 04/07/2022 10:54

Exproprier ok mais seulement les grands propriétaires qui gèlent leurs terrains dans l'attente de déclassements.

26.Posté par Tardepeu le 04/07/2022 10:56

Enfin, ça commence à vibrer... Merci Seigneur. Il faudrait quand même éviter les expropriations, mais agir sur une bonne négociation, puis trancher ferme et définitive, de manière équitable.
Que du bonheur pour tous si ce rêve pouvait devenir réalité.....

27.Posté par tantine le 04/07/2022 11:20

faut aussi qu'on soit moins nombreux et qu'on mange différemment pour que ça marche

et que les riches de l'île arrêtent de s'empiffrer pendant que la population s'entasse dans des logements minables et manque de produits frais juste pour qu'ils puissent bétonner et spéculer sur le foncier

28.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 04/07/2022 11:24

*Merci "Citoyenne", merci !

*Quel dommage toute cette terre, si riche,

*Vouée aux cannes... (c'est la paysanne qui parle !)

*Il serait plus que temps de faire preuve d'un peu d'imagination.

29.Posté par Chavria le 04/07/2022 11:48

Cette autosuffisance sera vite illusoire compte tenu du taux de natalité ici et de l'installation de nouveaux "arrivants"!

30.Posté par Krazaou le 04/07/2022 14:17

Friches sont essentiels à la biodiversité. Déjà que y'a plus grand chose à ce niveau ici vu l'urbanisation, braconnage etc. On verra ds une trentaine d'années une île où pullulent le béton. A ne pas oublier comme Maurice et port Louis qui un jour risque de s'effondrer avec le poids dessus. Ça peut concerner les côtes pour nous. Le parc national même si y'a beaucoup de magouilles grands bras, limite les dégâts, jusqu'à quand.
Depuis petit mi voi comment i construit partout, sera kom grand ville en France... na un peu 2-3 kaz, profite bien qd l'immobilier ou demoune viendra pu ici ne voir kossa va fé ek zot kaz en trop.

31.Posté par Maugis le 04/07/2022 15:36

Nous connaissons les solutions à tous ces problèmes mais il est nécessaire que la population réunionnaise en soit informée, ce qui n'est toujours pas le cas aujourd'hui. Alors, je résume rapidement:
1 - Un territoire si éloigné de Paris et si isolé, doit être dirigé, géré, organisé, différemment qu’un département métropolitain. Un enfant est capable de comprendre cela.
2 - Le Préfet, le Président de Région ou une sorte de Gouverneur Général, peu importe, doit avoir toute latitude pour orienter la politique de l’ile en faveur et dans l’intérêt des iliens.
3 - La France s’honorerait de couper court à la politique infernale concernant ses DOM et La Réunion en particulier.
4 - Une politique post-coloniale mâtinée d’une foultitude de lois et de règlements contradictoires, inadaptés et mal appliqués ou respectés, ne peut que donner les déséquilibres socio-économiques insupportables que l’on connais.
5 - La logique durable d’une gestion saine du territoire, sauterait alors aux yeux de n’importe quel humain ayant un minimum de connaissances.
6 - Avec les connaissances que nous avons aujourd’hui, le fantastique potentiel naturel réunionnais, est parfaitement en mesure de nourrir et faire vivre plus que confortablement, plus d’un million d’iliens.
7 - Ce potentiel est tel que ce bonheur de vivre pourrait encore être amélioré grâce à quelques échanges de toute nature, aussi bien et prioritairement avec les régions proches, mais aussi avec des régions plus lointaines.

32.Posté par MICHOU le 04/07/2022 15:40

Bravo oui mais à condition que ce soit une agriculture exempte de tout poison ou produit nocif quel qu'il soit et que ces produits ne passent pas par des associations qui se gavent au passage au détriment des consommateurs

33.Posté par Antipode le 04/07/2022 15:41

La majorité des français ne supporte plus le vivant : un animal se doit d'être mort et déféqué, les plantes ratiboisées ; qu'il en soit ainsi, vous souhaitez l'apocalypse, il est en-cours, dixit les plus hautes instances internationales sur démonstrations scientifiques !

34.Posté par L'ô potager le 04/07/2022 15:53

Messieurs les acteurs des ces volontés politiques, les friches sont, et vous le savez, une richesses de biodiversité végétale mais aussi animale, avec des auxiliaires de culture qui vont lutter contre les ravageurs de culture, donc SVP arrêtez de refiler ces terres aux gros proprios amis, et distribuez à des agriculteurs qui comprennent l'importance de cette biodiversité et harmonisent leur culture en fonction de celle-ci (agro-écologie, permaculture, MSV...). Ayant un BPREA en maraîchage bio, je pourrais nourrir 30 à 40 familles avec seulement 1 hectare si la SAFER ou le Département et autres Instances, y mettaient de la bonne volonté, 1ha ce n'est même pas 2%.
Merci!

35.Posté par bambino le 04/07/2022 18:28

La SAFER qui essaye d'exproprier tous les petits propriétaires de terrains agricoles, occupés et cultivés pour un usage familial personnel en les qualifiant de friches.
Tout est bon pour essayer d'exproprier les familles réunionnaises de terrains qui sont pour la plupart issu de partage / héritage à la mort d'un parent et qui sont donc de faibles superficies mais pour le moment encore agricole. Et les agriculteurs qui se félicitent de ces expropriations / vols organisés....
Bientôt ils voudront nous interdire d'avoir un potager, quelques arbres fruitiers ou des palmistes et de produire pour sa consommation personnelle, nourrir sa famille .... Sous prétexte de ne pas être agriculteur de métier on aurait plus le droit de posséder un terrain et de planter.... il faut nous exproprier LAMENTABLE......

36.Posté par Kaflabutte le 04/07/2022 19:18

A post 35 Bambino :
C'est exactement ça, ils veulent casser le modèle qui nous a fait vivre depuis toujours les familles rurales et moyennement celles de la villes. Nous avons été bio et auto suffisants (agricole) avant que ces nouveaux "à montrèr " ne viennent sortir leur science de l'échec du monde occidental. Eh oui Bambino, il faut être dans le moule sinon t'es malfaçon et sanction. Moi je dis "RESISTANCE" pour un mieux vivre, nout vivre èk la ruralité.

37.Posté par Electro-culture en herbe le 04/07/2022 20:29

Au lieu de lorgner sur les friches d'autruis Donner moi 1 hectare de terre que vous avez pollué avec la canne ogm . En 1 an la même terre est productive . VIRRER MOI TOUS CES POLLUEURS QUI NE CONNAISSENT QUE DES SUBVENTION . Et cela se dis agriculteur ................

38.Posté par Tonton le 05/07/2022 05:10

Je me demande comment ils font en France? N'y a pas de SAFER a desaproprier des Terrains la bas ?
J'aimerais bien m'installer aussi, sur 200-300 hectars, voire (pourquoi pas) 2000-3000 hectars.... je les prends tout.
Donnez le moi, quel'qu'un ici à un piston au SAFER ?? Combien de dessous de table je dois payer ???

39.Posté par Utopie le 05/07/2022 16:26

l'autosuffisance alimentaire ?! A la Réunion? Faudrait juste doubler la superficie de l'île et on arrivera...
Sérieux, c'est beau de rêver:
"L'Ademe s'est intéressée à la surface nécessaire pour produire l'alimentation de la population française. L'agence estime ainsi que la production annuelle de nourriture pour un Français moyen, mangeant de la viande une fois par jour est de 4.800 m² par an".
On va pas manger longtemps avec 2000 hectares...

40.Posté par LOD le 05/07/2022 17:50

Utopie, les autres animaux ne sont pas à manger mais des colocataires de la planète ;) l'ONU/OMS/FAO/GIEC... urgent les populations à l'alimentation végétarienne (aucun produit animal) afin de cesser de détruire les biodiversités, d'engendrer violences, maladies, pandémies, antibiorésistances, famines et d'alimenter le réchauffement climatique ; arrêter de faire naître 100 milliards d'animaux par an et donc de les nourrir, loger, chauffer, soigner, transporter, exterminer... permet de libérer largement suffisamment de terres pour nourrir 8 petits milliards d'homo-"sapiens" ;)

41.Posté par Patrice le 06/07/2022 02:24

L’autarcie alimentaire est une belle idée mais à 800 000 habitants sur 20% d’un territoire 3 fois plus petit que la Corse.. Zot y rev bon pé .. zamé ou gagn pas fer! Sort la donc !

42.Posté par LOD le 06/07/2022 13:23

Patrice, l'île est en autonomie alimentaire à 70% en alimentation végétarienne ; en passant une part de la canne en maraîchage, c'est sans problème qu'on atteint 100% voire plus !

43.Posté par Maugis le 06/07/2022 13:47

Je vous rassure tout de suite, à condition de manger un tout petit peu moins de viande, le territoire réunionnais est parfaitement capable de nourrir au moins un million d'habitants. Et pour les gourmands, l'exportation des produits tropicaux haut de gamme que nous sommes capable de produire, apporterait non seulement les emplois qui nous manquent, mais également les revenus nous permettant d'importer sans subventions. Pour en savoir plus:
https://www.lequotidien.re/a-la-reunion/lautonomie-alimentaire-est-possible-a-la-reunion/
https://www.temoignages.re/social/droits-humains/propositions-des-jeunes-pour-nourrir-un-million-de-reunionnais,51545

44.Posté par Maugis le 06/07/2022 14:49

Parfaitement d'accord avec LOD.

Pour plus d'infos voir:
https://www.lequotidien.re/a-la-reunion/lautonomie-alimentaire-est-possible-a-la-reunion/
ou:
https://www.temoignages.re/social/droits-humains/propositions-des-jeunes-pour-nourrir-un-million-de-reunionnais,51545

45.Posté par Utopie le 07/07/2022 06:22

A LOD
Les céréales on en parle? Combien de % produit à le Reunion? Riz blé et donc farine, pâte…

46.Posté par LOD le 07/07/2022 09:41

En quoi être en autonomie alimentaire empêcherait l'importation de céréale, riz... il y a une loi de la nature ou non, qui empêcherait ça ? Même lorsqu'il n'y aura plus de pétrole la marine à voile reprendra du service ; soit tu trouves une solution, soit tu trouves une excuse ;)

47.Posté par Maugis le 07/07/2022 13:25

Il n'y a pas d'excuses à demander à qui que ce soit. Nous ne sommes pas responsables du passé, seulement des héritiers un peu désappointés. Depuis le Chasseur/cueilleur, les humains ont toujours cherché à survivre, à s’en sortir. Et, avec le peu de connaissances qu’ils avaient, ils ont eu énormément de mérite. Pour apprendre, beaucoup y ont perdu la vie. Ceux à qui il faudrait aujourd’hui demander des comptes, sont ceux qui savent mais qui méprisent leurs frères humains. Ils ne se contentent plus d’être les prédateurs de la planète, tels des anthropophages, ils s’attaquent à 90% de la population mondiale en imaginant retrouver ainsi le paradis, en s’appropriant la planète à leur unique profit. La seule consigne que l’on pourrait donner à ces 90%, est la suivante : « Ne vous laissez pas endormir. L’ensemble des connaissances humaines est largement suffisante pour reconstruire ici une planète vivante, humaine et sereine pour tous. La surpopulation elle-même peut être maîtrisée. Il suffit de le vouloir et de le décider. Quel humain souhaiterait-il autre chose ? »

48.Posté par Utopie le 08/07/2022 16:43

C’est un oxymore de dire que l’autonomie alimentaire passe par l’importation d’aliments. Figure de style, pas une excuse ! :-)

49.Posté par LOD le 08/07/2022 17:41

La consommation de céréales et riz n'est pas un impératif de survie ici ; La Réunion sera autonome si la politique nécessaire est menée et l'importation de riz comme de céréales pourra continuer tant que les récoltes et le climat le permettront :)

50.Posté par Utopie le 08/07/2022 18:01

Beaucoup de si et toujours pas d’autonomie alimentaire…
Et puis il faudrait que l’on arrête les carris ? Arêt dekoné don!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes