1ers Etats Généraux des Violences Faites aux Femmes à La Réunion: l’état d’urgence pour que les femmes ne soient plus des victimes - 25 et 26 novembre 2016


1ers Etats Généraux des Violences Faites aux Femmes à La Réunion: l’état d’urgence pour que les femmes ne soient plus des victimes - 25 et 26 novembre 2016
"Et maintenant qu’est qu’on fait ? Astèr, kosa nou fé?"
 
Que la question soit en français ou en créole, la réponse doit être rapide et urgente. Pour que plus jamais une femme ne meure sous les coups de son conjoint, les États Généraux qui se tiennent, les 25 et 26 novembre 2016, au Cinépalmes de Saint-Marie ne doivent pas seulement donner de l’espoir mais apporter des solutions pour éradiquer cette violence dont sont victimes les femmes réunionnaises.
 
"Pour toutes ces femmes que je reçois et qui souffrent d’une situation de violence, ces assises sont un immense espoir, un espoir sincère et solide que nous saurons trouver de vraies réponses, de véritables solutions face à la problématique des violences faites aux femmes …", ces mots prononcés par la Présidente du Département à l’ouverture des États Généraux démontrent qu’est désormais venu le temps de l’action. Sur le plan national, chaque année, ce sont 223 000 femmes qui sont victimes de violences.

A La Réunion, déjà 4 femmes ont succombé cette année. Elles s’appelaient, Géraldine, Jocelyne, Marie-Andrée et Patricia.


Source : http://www.cg974.fr/index.php/1ers-Etats-Generaux-...
Vendredi 25 Novembre 2016 - 06:46
Département de La Réunion
Lu 87 fois