1996-2016, 20 ans déjà : Les Cars Jaunes au cœur de la vie des Réunionnais

Le car fut longtemps le seul moyen de locomotion pour des milliers de Réunionnais qui voulaient « bat carré » un peu partout dans l’île. On se souvient d’ailleurs de la manière originale de marquer l’arrêt, il fallait taper par deux fois des mains. L’apparition des cars jaunes, dans les années 90, a révolutionné ces déplacements. Une révolution particulièrement bien accueillie par les Réunionnais. Aujourd'hui, cette histoire d’amour dure depuis 20 ans.


© Bruno Bamba
© Bruno Bamba

Nous sommes en 1910 et les premiers transports en commun arrivent sur l’île. Mais c’est grâce à Emile Carpin Marimoutou qu’une belle page de l’histoire réunionnaise va s’écrire. On embarque alors dans le fameux « car courant d’air ». Animaux, soubiques, enfants, adultes… se serrent pour ne pas tomber de l’habitacle. Il n’est pas rare de voir les  passagers descendre pour pousser le véhicule.


Le "Car courant-d'air", transport routier des voyageurs, 1950-1959 - G. P. Lagnaux, photographe - Archives départementales de La Réunion  www.ihoi.org
Le "Car courant-d'air", transport routier des voyageurs, 1950-1959 - G. P. Lagnaux, photographe - Archives départementales de La Réunion www.ihoi.org

Les derniers « cars courant d’air » disparaîtront en 1970. Avec la loi de décentralisation de 82 et le transfert de compétences, le transport interurbain est confié au Département. En 1988, le 1er réseau structurant voit le jour. Une harmonisation qui passe aussi par la couleur, ce sera le jaune pour que le bus soit visible de loin. Un maillage plus important permet une augmentation des lignes et des arrêts. 


A partir de 1994, l’Assemblée départementale veut donner une dimension sociale au transport en commun. L’activité commerciale se transforme en une délégation de service public pour les transporteurs qui doivent répondre à un cahier des charges très précis. L’objectif pour le Département : assurer un transport en commun unifié, accessible à tous partout dans l’île. En 1995, la Société des Transports Départementaux voit le jour. « L’objectif était de mettre en place un véritable service public sur un territoire où les problématiques du tout-auto et de l’engorgement des réseaux routiers étaient naissantes » précise la présidente du Conseil Départemental Nassimah Dindar. 


© S. Fraysse
© S. Fraysse

72 cars jaunes transporteront plus de 4 millions de passagers durant l’année 1996. 9 gares, 1000 arrêts, 200 abribus, les Réunionnais plébiscitent le car jaune. En 2004, deux lignes desservent les deux universités du nord et du sud. Parallèlement, la Carte Libre Circulation facilite le déplacement des étudiants. Les anciens combattants et les personnes à mobilité réduite bénéficieront d’une baisse de tarif en 2005. Le 1er janvier 2010, Nassimah Dindar et les élus du Département rendent gratuit le réseau car jaune pour les séniors de 60 ans et plus. Un nouvel élan est donné en 2014 à la politique départementale du transport avec l’attribution de la délégation de service public au groupement Cap’Run  pour 10 ans. 


© Bruno Bamba
© Bruno Bamba

A ce jour, le réseau Car jaune propose 17 lignes qui desservent 139 arrêts. Les services à bord des bus quant à eux ne cessent de s'améliorer. Accès PMR, Wifi, vidéosurveillance, etc, tout est fait pour que l'usager puisse voyager dans les meilleures conditions. Dernière nouveauté, la mise en place de  Réuni’Pass, c’est la nouvelle carte qui permet à l’usager de voyager avec le même titre de transport, quel que soit le réseau. Elle est devenue gratuite pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap en 2016. 

 

Retrouvez tout le programme des festivités des 20 ans du Car Jaune sur le www.cg974.fr

Vendredi 30 Septembre 2016 - 16:54
Département de La Réunion
Lu 5527 fois