MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

1946, 1963, 2012 : trois dates clés dans l'Histoire de la Réunion...


Par - Publié le Lundi 25 Juin 2012 à 17:51 | Lu 3782 fois

1946, 1963, 2012 : trois dates clés dans l'Histoire de la Réunion...
Il y va de l’histoire des sociétés comme de celle des hommes, il y a un moment où  elles basculent. Ces basculements ne sont pas fréquents, ils ne surgissent jamais de rien et quand ils se produisent, on mesure rarement sur le moment leur portée. C’est aux spécialistes de fournir, souvent après que ces basculements aient eu lieu, leurs causes, rarement uniques, leur déroulement et surtout leurs conséquences. Ce qui ne doit pas empêcher  les intéressés, les témoins ou les contemporains de s’interroger et de chercher à les comprendre.

1946

Quand on regarde l’histoire contemporaine de La Réunion, une première date s’impose. C’est celle "1946", avec la transformation d’une "vieille  colonie" en département français.

De nombreux travaux ont cherché à comprendre cet événement majeur, à mesurer à l’épreuve du temps sa portée, ses conséquences. Ce travail n’est pas que celui des spécialistes, la mémoire elle-même fournit son lot d’éléments, aidant  par la  comparaison à comprendre ce qui a été rendu possible par cet événement.

Il y a une autre raison qui doit, à nos yeux, justifier le choix de "1946", c’est l’assassinat d’Alexis de Villeneuve. Mais, contrairement au précédent, très rares sont ceux qui font de ce crime un moment où tout bascule, et pas seulement pour une famille et des amis endeuillés, mais pour La Réunion toute entière et pour son histoire, avec un grand "H".

Ici pas de colloques, pas de recherches scientifiques, mais une mémoire qui se chuchote à l’abri des oreilles indiscrètes. Seule la ténacité de quelques journalistes à laquelle j'ai participé en mon temps, d'un Jean-Claude Vallée mais aussi et surtout de Jacques Tillier, a permis de ramener les projecteurs sur cet événement. Car enfin  comment peut-on raisonnablement faire croire que l’assassinat du leader d’un mouvement politique, alors majoritaire, peut être sans conséquence pour ce parti et sans suite pour l’histoire politique et l’histoire tout court ?

En réécrivant les faits grâce à de multiples versions volontairement "fanées" dans la population par la rumeur, l’auteur de l’assassinat ou ses proches ont fini par accréditer l’idée qu’on ne saurait jamais la vérité, voire même que ces faits pourraient n'avoir jamais existé. L’auteur de l’assassinat a de cette façon, d’une certaine manière, tué Alexis de Villeneuve une seconde fois. Espérons que des historiens finiront par s’intéresser enfin à cet événement dans l’intérêt même de La Réunion et de son fonctionnement démocratique.

1963

La deuxième année qui s’impose c’est "1963" avec l’arrivée de Michel Debré, père de la Constitution de la Vème République et ancien Premier ministre, comme candidat à la députation à La Réunion.

Sociologiquement au début des années 1960, les espoirs de la départementalisation sont toujours attendus et la situation de l’Ile n’a pas  beaucoup évolué depuis 1946. C’est d’ailleurs ce qui sert principalement de base à la propagande du Parti Communisme Réunionnais pour justifier son mot d’ordre d’autonomie.

Economiquement le développement du jeune département se fait attendre à la fois par absence de stratégie, manque de volonté et peur de l’avenir.

Politiquement, depuis le meurtre d'Alexis de Villeneuve, les modérés et la Droite sont sans leader, mais comptent de nombreux petits chefs, soucieux de leurs petites affaires et se haïssant avec énergie, pour la plus grande satisfaction de Paul Vergés qui en tire le plus grand parti, manipulant l’un, soutenant l’autre, salissant un troisième.

Dans un tel contexte, bien plus que le décollage économique, éducatif, social et culturel que va permettre la venue de Michel Debré, et des critiques légitimes qui pourraient être portées contre telle ou telle de ses actions ou de son œuvre réunionnaise, il y avait avant tout et prioritairement l’assainissement des mœurs politiques avec une cohérence, un projet et une conduite publique, par un leadership qu’il a occupé pendant plusieurs décennies et à qui a été vital pour La Réunion.

Ce qui ne signifie pas que l’œuvre de Michel Debré à La Réunion doive être idolâtrée, mais il faut avoir conscience que l’œuvre d’aucun homme politique, que ce soit Churchill ou de Gaulle pour ne parler que d’eux, n’est entièrement positive et peut toujours porter à critique sur l'une ou l'autre de ses facettes.

Comme toujours, quand on porte un jugement sur un homme, politique ou pas, il faut gommer les aspérités et ne retenir que les grandes lignes. Et de ce point de vue, nul ne peut contester l'immense bond en avant qu'à connu la Réunion sous la gouvernance de Michel Debré. Même Paul Vergès l'a récemment reconnu, c'est dire...

2012

"2012", avec ce à quoi nous assistons, fait incontestablement suite à "1946" et "1963", et ce pour plusieurs raisons.

D’abord  en raison de la présence de Paul Vergès à ces trois basculements. En 1946, en 1963, comme aujourd’hui, il est l’un des protagonistes majeurs  de chacun de ces moments où l’Histoire s’accélère. Naturellement, à chacun de ces moments, il n’a pas la même position ni les mêmes interlocuteurs, ni les mêmes contextes, ni les mêmes atouts. Mais dans chacun des cas, c’est le même but qu’il poursuit : sa mainmise sur La Réunion.

La deuxième raison, c’est la situation du camp des modérés et de la Droite, avec les alliances, les contre-alliances et les haines plus ou moins visibles que les différents responsables laissent entrevoir. Comment ne pas penser à ces haines subites nées du côté du Tampon ou de Saint-Pierre?

La troisième raison, c’est la situation économique et sociale difficile où se trouve à nouveau La Réunion. Une ile qui attend un nouveau projet et de nouveaux leaders. La seule différence entre "1946", "1963" d’une part  et "2012" d’autre part, tient pour l’essentiel à deux choses.

Tout d'abord la décomposition du Parti communiste réunionnais et la mise à terre de Paul Vergés par les militants communistes, mais j’y reviendrai dans un second article. Et la présence d’une élite réunionnaise importante mais… dispersée.

Nous n'en avons peut être pas conscience, mais nous sommes en train d’écrire une page nouvelle de l’Histoire de La Réunion.        


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par jacques le 25/06/2012 18:21

oui il est évident que le problème de La Réunion c'est une minorité de réunionnais mais aller faire comprendre ça à la majorité de réunionnais ça c'est autre chose ....

2.Posté par ali akmarbabifout le 25/06/2012 19:51

oui, le problème est que nous sommes pas comme les autres ainsi que les bras de la plaine pour enlever les sacs de la fin de la mer qui nous entoure de toute sa sagesse que tout le monde dit que les vents alizés berce notre côte des antennes de toute la politique de notre président adoré qui a déclaré la croissance de la réunion de tous le madagascariens double nationalité plus forts que les français qui sont cons avec leur nationalité unique. vive la réunion de tous les solidaires sincères comme christian a ste marie qui représente bien les malheureux que nous sommes. Je ne sais pas bieb écrire français mais je crois que l'avenir de la réunion est madagascar , le tenzani et le congo basavil. Bienvenu a tous les amis de la france, viendez nombreux on a des aides pour zot tout.
vive le socialisme de la gauche de hollande et de tous le front de gauche qui connait bien les valeurs humaines.

3.Posté par phil974 le 25/06/2012 22:30

La Réunion vit des temps très difficile et on est au pris au piège d'un modèle de société qui a montré ses limites.
IL EST GRAND TEMPS DE RENDRE LA REUNION AUX REUNIONNAIS !
IL EST GRAND TEMPS QUE LA REUNION DEVIENNE AUTONOME ET QUE LE MODELE DE SOCIETE SOIT REVU ET CORRIGE!
Il n'est plus possible d'accueillir tout le monde sur ce petit caillou!
Il faut arriver à une régulation des nouveaux résidents.
On peut accueillir des touristes MAIS pas de nouveaux résidents français ou non!
Il faut instaurer un visa d'entrée ce qui permettra un contrôle des flux.
Il faut aussi remplacer les fonctionnaires métropolitains par des réunionnais!
Il faut aussi revoir tout le circuit économique de l'import!
Pas de communisme pas de socialisme MAIS DU REALISME pour le bien de nos enfants!

4.Posté par Gilles le 25/06/2012 22:38

Quand l'histoire est faite par un gros bourgeois cela se résume à cela,quand on ne sait pas d'où l'on vient et le combat qu'as mène le PCR pour les plus démunis et la culture on,est mal barre,quand on crois que la réunion est ce qu'elle est grâce à la France et à papa debre on fait pitié ,le PCR s'est toujours relève et on a toujours déclarer sa mort mais détrompez vous on ne travestie pas l'histoire et les grands spécialistes la savent certainement mieux qu'un journaliste très marqué à droite, ce site est bele et bien l'équivalent de témoignages pour la droite ultra conservatrice et anti social

5.Posté par Scorpion le 25/06/2012 23:44

Oui 2012 a marqué la conclusion d'un processus démarré en 2010.

6.Posté par JOSEPH le 26/06/2012 00:17

VOUS AVEZ OUBLIé DEUX DATES TOUT AUSSI IMPORTANTES ; PIERROT :

1959 PAUL VERGES FONDE LE P.C.R. ET RÉCLAME L'ABOLITION DU STATUT DÉPARTEMENTAL DE LA RÉUNION QUI DEVIENDRAIT "UN ÉTAT AUTONOME DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE " . Il mène pour cela , pendant plu de20 ans ,ce que certains considèrent comme " le combat de sa vie"; un combat acharné dans le monde entier !

1983: MITTERRAND (opposé à "l'autonomie "et faisant confiance aux population des D.O.M. , ÉLU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EN 1981 ) fait voter la grande loi de décentralisation et de régionalisation qui s'applique aux quatre Départements ultra-marins . PAUL VERGES MET ALORS SOUS LE BOISSEAU SA REVENDICATION DE 1959 MAIS SANS Y RENONCER !

CECI DIT , CE QUE " PHIL974 " (POSTE3 )ÉCRIT DANS LA 2ème PARTIE DE SES REMARQUES EST JUSTE . Cependant je ne sait pas si " l'autonomie" qu'il propose est celle de Vergès ou une amélioration et une modernisation de l'actuelle régionalisation .....

7.Posté par jacques le 26/06/2012 06:23

@post3 et 6 : voilà ce que je voulais dire dans mon post 1 : vous ne comprenez rien à rien.
je sais qu'il vous faudra un peu plus de temps que les autres pour comprendre mais vous comprendrez.
Des fois, c'est quand même dur avec vous.

Bon carry.

8.Posté par Candide le 26/06/2012 07:02

Phil 974, vous me faites bien rire ! Vous voulez que la Réunion soit dans la France en conservant les fonctionnaires et tout ce qui va avec, sans doute aussi dans l'Europe pour que la culture de la canne continue à être subventionnée (puisqu'elle n'est pas rentable sans aide) mais dans le même temps, que la France et l'Europe nous foutent la paix.
Alors puisque vous voulez du réalisme, ouvrez les yeux. Quelle autonomie la Réunion est elle capable de gérer ? Le tourisme est surtout affinitaire, les besoins de la population entraine un déficit d'importation monstrueux et ce que nous produisons est ultra subventionné. Il y a longtemps que nous aurions rejoint le niveau de vie des mauriciens si nous devions nous débrouiller par nous mêmes. Pensez vous sincèrement que c'est ce que veulent les Réunionnais ?

9.Posté par kersauson de (P.) le 26/06/2012 08:15

PIERROT tu es un peu "GONFLé"
de faire croire que tu es de ceux qui ont participé au rappel de l'assassinat de Villeuneuve
par entre autrela statue financée et mise en place.
Pour être PROCHE de JT, je peux affirmer que u[JAMAIS on ne t'a vu ]uaux discussions réunions etc..

alors CESSES de te mettre en valeur !!! c'est CLAIR ? u[

10.Posté par D.R. le 26/06/2012 09:16

Ce que je ne comprends pas Pierrot, c'est que tu ne lies pas expressivement le nom de l'assassin de Villeneuve (je ne ferais pas car je sais que je risque d'être censuré) avec le meurtre. Ok, cette personne ayant eu droit à une amnistie grâce à la présence de son père (aussi connu que lui) dans le Grand Orient de France, mais comme tu l'as dit, je pense que le moment est venu enfin de faire toute la vérité sur ce mensonge de l'Histoire Réunionnaise...

Jacques Tiller avait-il plus de cran que toi? Pourtant il ne redoutait pas un procès, au contraire il n'attendait que ça pour qu'enfin la vérité éclate!

11.Posté par ASSENJEE.M le 26/06/2012 09:41

Si quelqu'un t'a fait du mal, assieds-toi au bord de la rivière et attends. Tu verras passer son cadavre (proverbe chinois)

12.Posté par Eric Beeharry le 26/06/2012 10:10

Les Français connaissent l'Histoire de la 2nde Guerre Mondiale et des Trente Glorieuses. Mais les Réunionnais ne connaissent pas l'Histoire de la départementalisation et de l'assassinat de Villeneuve. Ce qui démontre bien la faiblesse de la République sur notre territoire. Tant aux niveaux médiatique, politique et économique.

13.Posté par vanille le 26/06/2012 10:14

Certains messages sont ahurissants de sottise et d'utopie.

Post 3
Votre réalisme est plus venimeux qu'un cobra.

14.Posté par Sansblague le 26/06/2012 12:05

Post 11
Le problème c'est qu'à la Reunion, la rivière y coule pas souvent , voire même "lé sec", on a donc le temps de crever "si lé bord".

15.Posté par coco de lo le 26/06/2012 12:05

bien dit gilles... que pierrot invite des spécialistes plutôt que de faire du raccourci historico-populo à "deux balles..(-1 ?)".

ceci dit, nous sommes bel et bien à la fin d'un cycle..Vivement qu'un nouveau s'ouvre..Celui de la compétence de la rigueur et de la morale.

16.Posté par JOSEPH le 26/06/2012 12:15

"JACQUES" (postes 1 et 7 ) , CE QUE VOUS ÉCRIVEZ EST BIEN ÉNIGMATIQUE ! EXPLIQUEZ-NOUS CLAIREMENT CE QUE CERTAINS " INTERNAUTES " "NE COMPRENNENT PAS MAIS....COMPRENDRONT ",BREF NE COMPRENNENT PAS DU PREMIER COUP (je suis certainement dans ce cas ) !!!

17.Posté par mazenbron le 26/06/2012 13:22

Oté,zinfo! Une 4ème date très importante dans l'histoire de La Reunion :la date de naissance de NOE1,2,etc...:-))

18.Posté par La Réunion aura été nourrie, mais pourrie ... le 26/06/2012 20:27

Ce sont en effet des grandes dates, pour les deux premières, elles expliquent des catastrophes dont on continue et continuera à subir les effets :

1946, La Réunion accède à un statut de DOM qui ne lui est pas du tout adapté. Le statut de TOM aurait été bien mieux afin de ne pas être obligé de coller au cadre législatif de la France métropolitaine.

1963, Debré arrive certes avec de l'argent pour combattre la misère, mais :
Il instaure un état d'esprit d'assistés qui ne s'éteindra jamais jusqu'à la fin des temps.
Il ne combat pas la natalité (ou timidement). Il ne vouvait prôner une politique de natalité en métropole et en faisant le contraire ici.
Il applique les lois de la métropole, il refuse de faire de la Réunion une zone franche.

Quant à 2012 : Erreur complète. Verge et son parti disparaissent, mais le mal est fait. La trouille qu'il aura foutue aux possédants (un nouveau Cuba dans l'océan indien) les aura radicalisés, en en faisant des plus royalistes que le roi : la Réunion est française, quitte à s'enfermer dans un statut qui convient bien à la Gironde et au Finistère, et Bas-Rhin, mais certainement pas à une île située à 10 000 km des approvisionnement et à 10 000 km des marchés d'exportation.

19.Posté par phil974 le 26/06/2012 23:12

La Réunion coute une fortune à La France, elle ne rapporte pas grand chose, Hollande devrait s'en débarrasser ça lui fera des grosses économies!

20.Posté par vanille le 27/06/2012 07:26

Post 19

Hors sujet mais toujours aussi écoeurant de provocation et d'imbécilité.

21.Posté par JOSEPH le 27/06/2012 13:57

"PHiL 974 "( poste ) : je vous comprends mieux maintenant !Votre" autonomie" est bien celle revendiquée par Paul Vergès de 1959 à1980 ! POURQUOI NE DEMANEZ-VOUS PAS AUSSI A HOLLANDE D'ABANDONNER ÉGALEMENT LA CORSE ,LA CREUSE ...BREF TOUS CES DÉPARTEMENTS MÉTROPOLITAINS QUI NE RAPPORTENT PAS GRAND CHOSES AU PAYS !!! QUEL SERAIT LA PLACE ET LE RÔLE DE LA FRANCE DANS LE MONDE ,SANS LES DOM ET AUTRES TERRITOIRES ULTRA-MARINS ?????POURQUOI RESTEZ-VOUS SUR CE TERRITOIRE FRANÇAIS SI INUTILE ET COUTEUX A LA MÉTROPOLE ????

22.Posté par bertel le 27/06/2012 17:08

"1946, 1963, 2012 : trois dates clés dans l'Histoire de la Réunion..."

L'Histoire de la Réunion appartient aux Réunionnais. Le futur de notre Ile aussi...

Au risque de me répéter inlassablement... :

- les errements de l'histoire qui ont permis à ceux que nous connaissons depuis plus de 50 ans, qui sévissent en politique et qui se sont toujours positionnés comme étant les représentants des réunionnais... - sic - sont imputables à ceux qui ne votent pas;

- jamais aucun politique n'a proposé de bannir de toute élection ceux qui ont été condamnés par la Justice de notre pays dans l'exercice de leur mandat;

- jamais aucun politique n'a proposé, sérieusement, le non cumul des mandats (Un Homme, Un Mandat, renouvelable Une fois !!!);

... et puisque je suis là :

- jamais aucun politique n'a proposé de supprimer les "machins" où siègent des inutiles bien payés et qui coûtent une fortune, même au niveau d'un département;

- jamais aucune institution ne s'est sérieusement penché sur le patrimoine de tous les élus, avant et après mandat... même et surtout sur celui des "petits" élus dans les communes...

Bertel de Vacoa

23.Posté par Baswa le 05/07/2012 05:47

La venue de Michel Debré à La Réunion en 1963, soit 5 ans après la création du PCR, est-elle uniquement de réduire les inégalités ? Ou d'obtenir un poste de Député ? C'est possible. Ce qui est sur, cette période d'aprés guerre marque l'émergence de mouvements anticolonialistes des pays colonisés par l'Occident. De nombreux états accédent à l'indépendance. Deux tendances apparaissent, l'une proche des pays colonisteurs et des fantoches du néocolonialisme, l'autre, de type révolutionnaire marxixte.
La zone sud de l'Océan Indien n'échappe pas à ces mouvements, le marxisme à direction soviétique prend de l'ampleur. Le PCR s'inscrit dans cette mouvance. En pleine guerre froide, l'Occident ne peut pas se permettre d'abandonner cette région stratégique. Les Américains sentant le danger s'installent à Diégo-Garcia. La France doit intervenir afin de stopper un PCR revendiquant une Réunion Autonome Démocratique et Populaire. Qui mieux que Michel Debré peut assurer cette tâche ?

24.Posté par Baswa le 05/07/2012 05:53

Tout à fait d'accord avec Bertel. Seulement pour bien voter il faut la réflexion et en avoir les moyens, intellectuels et financiers. C'est peut-être pour cela que nos élus mènent une politique d'exil de notre jeunesse ? Assistent et alimentent celle qui a choisi de rester au pays ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes