Education

19 suppressions de postes : Les conseillers pédagogiques inquiets

Vendredi 11 Mars 2011 - 11:48

Le Recteur Mostafa Fourar va encore avoir du fil à retordre. Un nouveau secteur du monde éducatif s’élève contre des suppressions de postes : les conseillers pédagogiques.


19 suppressions de postes : Les conseillers pédagogiques inquiets

Les conseillers pédagogiques sont inquiets. A la suite du Conseil d’Inspecteurs de l’Education Nationale de vendredi dernier, l’annonce de la suppression de 19 postes de conseillers pédagogiques à compter de la rentrée 2011, a ébranlé la profession.

Dans une lettre ouvert au Recteur d’Académie, ils font savoir qu’ "il s'agit, à nos yeux, d'une mesure inacceptable parce qu’elle n’obéit qu’à une logique strictement budgétaire. Un enseignement de qualité exige pour la réussite des élèves des enseignants formés et compétents. Les responsables politiques ne cessent de répéter à quel point les difficultés présentes et à venir nécessitent que nos élèves sortent du système éducatif mieux instruits, mieux formés, mieux éduqués."

Rappelant que le "premier degré joue un rôle fondamental", que des "mesures aussi régressives" sont surprenantes, ou encore que "les attentes éducatives sont au sein de notre société de plus en plus pressantes et le besoin d’enseignants experts qui continuent à se former tout au long de leur vie professionnelle est vital", les conseillers pédagogiques déclarent leur "franche opposition" à ces suppressions de postes, perçues comme "un démantèlement des équipes de circonscriptions".

Une réalité de terrain peu propice à l'abandon de formation et d'accompagnement

Depuis la suppression des IUFM, les conseillers pédagogiques affirment être plus largement impliqués dans la formation initiale des professeurs des écoles, tant dans leur accompagnement que dans l’évaluation de leurs compétences professionnelles. Rappelons que, sous l'autorité de la direction de l'École, le conseiller pédagogique a pour fonction de coordonner et d’animer les activités d'enseignement du ou des secteurs placés sous sa responsabilité.

Les résultats scolaires académiques aux différentes évaluations sont là pour appuyer la thèse des conseillers pédagogiques : "Ils n’incitent pas à abandonner formation et accompagnement des équipes sur le terrain. Les réalités et les résultats du département, au regard des résultats nationaux, permettent d’estimer les efforts à fournir. A ce titre, les comparaisons avec les modalités d’organisation propres à la métropole ne sont ni transférables ni opposables".

Le Recteur invité à revoir sa copie

D’où les interrogations posées à Mostafa Fourar : "Comment répondre, à la rentrée prochaine, aux besoins accrus de formation des nouveaux professeurs des écoles stagiaires mais aussi des nouveaux titulaires en charge de la réussite des élèves ? Comment prévenir efficacement l’illettrisme, axe prioritaire du projet stratégique académique, en privant le département d’un tiers de ses formateurs, au sein du 1er degré ? La brutale suppression d'un poste de Conseiller Pédagogique par circonscription à compter de la rentrée 2011 se place en totale incohérence avec les politiques affichées. En effet, l’étendue des missions actuellement dévolues localement aux conseillers pédagogiques ne sera plus envisageable dans le cadre d’une réduction de personnel, d’autant plus qu’à toutes ces missions s’ajoute un traitement administratif de plus en plus lourd".

Les conseillers pédagogiques, "rassemblés et unanimes", demandent au Recteur "au nom de l’expérience que nous avons acquise sur le terrain, de l’engagement que nous avons pris dans des missions de partage, d’accompagnement, de transmission, de réflexion et d’analyse, au nom des valeurs que nous portons et défendons dans l’idée d’une éducation de qualité pour tous", de reconsidérer ces propositions jugées "inacceptables et incompatibles avec les exigences d’un système éducatif auquel nous sommes attachés."

Signataires de cette lettre ouverte :
Martine HA SUM
Lucie ALLOMBERT
David BARRAUD
Christine BEGUET
Marilyne BISSUEL
Jean Luc BOEHM
Martine BOYER
Thierry BOYER
Yves BOYER
Isabelle BRIGY LAGUEYTE
Philippe CANTET
Philippe CRAMPON
Jean-Noël CHAFFRE
Jean Marc CHAREL
Roselyne CHAUDEY
Laurent CLODIC
Raphaël COVASSO
Frédérique DAUBI
Christian DELHOMMEAU
Patrick DEMERY
Alain DOSTES
Sophie FERTIG
Christine FRANCOISE
Véronique GENCE
Lydie GERAUD
Geneviève GOURGOU
Marie-Christine GOUZY
Pierre GRONDIN
Thierry GROSSET
Christine GRUNT
Renée JOSEPHINE
Pascale LANKRY
Simone LATCHY
Jean Hugues LEBIHAN
Nathalie LE MIGNANT
Martine LEOVILLE
Elisabeth LEVASSEUR 
Xavier LEVY
Cathy LUSSO
Céline MADASCHI 
Jean Pierre MAILLOT
Paul MARIMOUTOU
Dominique MASSON
Pascal MEUNIER
Valérie MOLETTE
Jocelyne NATIVEL
Isabelle NAVARRO
Catherine PASSARD
Patrice PAYET
Dominique PERRIN 
Mireille PINCHON
Pierre REGNAUD
Marie-France RIVIERE
François ROCHEFEUILLE
Emmanuelle SALON
Marc SALORT
Sylvie SANGLA
Annick SEVERIN
Gérard-Philippe SOUPRAYEN
Claude VEAU
Monique VIAL
Odile VILLIERS-MORIAME
Philippe VIVARES
Margareth TORPOS
Nathalie THIEL
Melanie Roddier
Lu 4589 fois



1.Posté par bertel le 11/03/2011 12:28

"Ils" ont sacrifié l'IUFM ! "Ils" ont supprimé des postes d'enseignants... "ils" suppriment maintenant les seuls postes de formateurs qui restent !!!

Pourquoi ne suppriment-"ils" pas purement et simplement l' Ecole Publique et Républicaine ?

Bertel de Vacoa


2.Posté par noe974 le 11/03/2011 12:33

Maillon essentiel dans le 1er degré pour la formation des futurs PE (profs d'école) , les conseillers pédagogiques sont nécessaires , surtout en ce moment pour le suivi des futurs PE (il n'y a plus d'IUFM) ;;;
Ils , elles sont les adjoints(es) des inspecteurs de l'éducation nationale (IEN) et participent admirablement et avec professionnalisme aux différentes animations obligatoires ....Ils éclairent d'un regard nouveau les différents textes du Ministère ...

Conseillers (ères) pédagogiques des adjoints comme des Directeurs d'école , ils occupent une place importante dans le 1er degré . On peut compter sur eux (elles) en cas de besoin ...lorsqu'il y a problèmes ...
Maillons importants , ils (elles) doivent attirer l'attention du Recteur ...

M. le Recteur , nous vous le demandons sincèrement : ne supprimez pas les postes de conseillers pédagogiques dans votre Académie...déjà le Primaire a beaucoup de difficultés , n'en rajoutez pas , SVP ..
Les fondations de l'Ecole qu'est le Primaire devraient être mieux consolidées !

Avant de penser à : "Sauver l’élève en difficulté" , peut-être faudrait-il se poser la question : "Comment ne pas mettre les élèves en difficulté ? "

3.Posté par noe974 suite le 11/03/2011 13:02

Nos chers conseillers pédagogiques sont très importants pour les formations :
Le chaos causé par l’arrivée des jeunes enseignants stagiaires sans aucune formation pratique ...le rôle des conseillers trouve pleinement sa place ici ...Ils sont l'interface entre l'IEN et les enseignants ...Au quotidien, leur mission d’accompagnement pédagogique des enseignants passe pour très importante ..

Ils forment , conseillent au mieux les profs qui ont besoin d'une "remise à niveau" ...De l’ « approche par les compétences » au « livret de compétences » des élèves ou aux fameuses « dix compétences » requises des futurs enseignants, le monde éducatif est envahi depuis quelques années par la notion de « compétences ». Mais aussi, en arrière-plan, par le « marché des compétences », le « capital
humain » et l’ « employabilité » des « ressources humaines ». Voilà les enjeux ...

"De l'éducation à la fabrique de l'élève performant" , les conseillers trouvent leur place ...


4.Posté par anonyme le 11/03/2011 13:43

Où étaient les conseillers pédagogiques lors des dernières manifestations contre les suppressions de poste? Ils ont fait la sourde oreille.

Gout le Recteur maintenant ! Zot va apprendre qu'il est nécessaire de batailler tous ensemble pour faire reculer le Recteur sur ses projets.

5.Posté par Supprimons l'UMP le 11/03/2011 13:52

L'UMP casse tout y compris l'Ecole.

Electeurs il faut sanctionner les élus de l'UMP qui ne se présente pas - ils ont peur - sous l'étiquette UMP.

6.Posté par calamity le 11/03/2011 14:43

Supprimer des postes de conseillers pédagogiques? sur quels critères les suppressions? Assisterons-nous encore à des flous artistiques privilégiant X, Y ,Z ou bien...
Nous en avons marre de voir ainsi démanteler l'école publique parce qu'un ministre assis derrière son bureau confortable, chauffé ou climatisé selon les saisons n' a pas grand chose à faire que des rêves de réformes sans que les concernés aient d'abord droit de s'exprimer...Pots de terre et pot de fer?Et nous allons encore nous laisser faire? C'est indigne de ce que nous appelons "éducation"
A quand les suppressions des proviseurs, des directeurs, des recteurs? Comment réagiraient-ils? J'espère que tout cela sera revu plus sérieusement!
Au fait pour quels motifs ces suppressions? et que vont devenir ceux qui DOIVENT QUITTER leurs postes? A-ton au moins vu le travail que fournissent les conseillers sur le terrain ( je parle de ceux qui travaillent vraiment avec et pour la réussite de l'école! Pas ceux qui se gonflent avec ...du vent ) Désolée (à peine) pour ma colère

7.Posté par Baba974 le 11/03/2011 14:48

exit l'IUFM.
Alors qu'avant les enseignants étaient formés un an, aujourd'hui, ils sont mis directement sur le terrain.
Pour les aider, les conseillers pédagogiques sont essentiels tant dans l'accompagnement en classe par des visites de terrain que dans la formation. Le conseiller prend le temps d'analyser le travail du débutant et l'amène à améliorer sa pratique.
A côté de cela, le travail en inspection n'est pas moindre.
C'est une grande erreur de se priver de ces moyens au service de la formation et surtout et au final des élèves.
C'est sûrement que notre académie est dans le top, sans aune difficulté. Monsieur le Recteur, vous et vos adjoints ouvrez les yeux !!!

8.Posté par Zorro le 11/03/2011 17:40

Qu'ils se débrouillent !

Ils étaient où ces conseillers pour défendre la suppression de postes dans l'académie

9.Posté par eve le 11/03/2011 17:20

Au lieu de supprimer les postes de conseillers pédagogiques si utile pour le Primaire , je propose qu'on supprime le poste de Recteur !!! ça nous ferait des économies que nous pourrons injecter dans le système !

Et pourquoi pas tous les adjoints au Recteur , les secrétaires .... les billets d'avion pour des missions inutiles (pour la galerie)...et le personnel inutile du Rectorat ....

10.Posté par noe974 le 11/03/2011 17:23

Si le Recteur n'a pas le choix , il devrait supprimer les postes en trop dans certaines circonscriptions favorisées et garder les postes de conseillers pédagogiques dans les circonscriptions en grande difficulté ...dans l'Est par exemple !!!

11.Posté par Nelcy974 le 11/03/2011 20:14

Après la suppression de l'IUFM, la suppression des postes de formateurs de terrain que sont les conseillers pédagogiques, la formation des enseignants du primaire est en danger. Il faut réagir!

12.Posté par Rhum arrangé le 11/03/2011 21:41

S'il y a des économies à faire au niveau national puisque paraît-il la France est en déficit, s'il faut obligatoirement faire des choix pour éviter tout gaspillage d'argent public et trouver des solutions radicales qui pourraient permettre de renflouer les caisses de l'Etat, je proposerais à mon petit niveau au chef de l'Etat et à son troupeau de moutons de supprimer, entre autres, tous les postes du style: secrétaires adjoints du secrétaire principal placé sous la responsabilité du secrétaire en chef du cabinet du ministre de...; sous-directeur du directeur du ministre de...adjoint au sous directeur du directeur du cabinet du ministre de..; .porte- parole du secrétaire d'Etat de.. sous la responsabilité du ministre de....; du sous- directeur etc, etc ... Un pas de géant serait déjà fait sans toucher aux emplois qui participent efficacement à l'avenir de nos marmailles à l'école

13.Posté par Pascal M de RDC le 11/03/2011 22:24

Voilà le bilan de la politique de Sarkozy la cassse l'école de la république! Une solution, c'est Marine, elle seule pourra remettre en route les services publics en ordre! Le FN est pour la sauvegarde du monde éducatif, nous sommes pour la réussite des petits patriotes de demain! Mais le peuple n'a qu'à voter correctement et faire le changement, le vrai pour une fois! Stop à l'UMPS, ces partis qui sont au pouvoir depuis tojours! Donnons une chance aux patriotes, Marine est très compétente et elle inspire une grande confiance!
Sauvons la république avec le FN!
Un prof

14.Posté par Kass pas le bol le 12/03/2011 00:10

Diviser pour régner !
Quand on supprimait les postes de surveillants (MI SE). Les gens de Rased n'ont rien dit.
Quand on supprimait les postes des Rased. Les enseignants n'ont rien dit.
Quand on supprimait les postes d'enseignants. Les conseillers n'ont rien dit.
Quand on supprimait les postes de conseillers. les inspecteurs n'ont rien dit.
Quand on supprimait....
...l'école. Les parents n'ont rien dit ?
... la démocratie... Le peuple n'a rien dit ?
Je vote UMP. Je vote Sarkozy.
Qui m'aime me suive...

15.Posté par Grégoire le 12/03/2011 08:06

Quelle est l'utilité des conseillers péda ?
Pour la quasi-totalité des enseignants en poste, aucune. Pour les enseignants en formation, pas grand-chose.
Ils occupent ces postes pour ne pas à gérer une classe et ont le toupet de venir ensuite donner des conseils.
Ils passent beaucoup de temps dans les inspections à prendre le café et à critiquer les enseignants qui eux sont sur le terrain. Ce sont la plupart du temps, les petits fayots des inspecteurs. Et les IEN les utilisent pour se décharger de certaines tâches qui normalement leur reviennent.
Ils ne font pas toujours la totalité des heures de bureau et rentrent chez eux quand l’inspecteur est absent. Quand le chat n’est pas là les souris dansent.
Ils devraient reprendre une classe. S’ils ont des conseils à donner, ils peuvent très bien dans l’année le faire au cours des réunions institutionnelles et des animations pédagogiques.

16.Posté par Anonyme le 12/03/2011 08:48

Les conseillers pédagogiques existent depuis des lustres et depuis des lustres, l'illettrisme est présent et gagne même du terrain. Alors, ce n'est pas une mauvaise chose si on les supprime. Leur bilan est négatif. Il est temps que l'Education nationale fasse son autocritique et sa révolution!

17.Posté par calamity le 12/03/2011 09:56

OOOOH! Grégoire et Anonyme!....Renseignez-vous avant d'écrire ces inepties. Vous mettez tous les conseillers dans le même sac! Ce que vous écrivez est vrai pour certains mais j'en connais d'autres qui dorment à 1h du matin pour travailler aux réunions pédagogiques, qui prennent sur leurs jours de repos et de vacances pour rencontrer des enseignants et qui font un travail formidable avec eux sans se prendre pour des as mais seulement parce qu'ils aiment leur métier, qu'ils aiment voir les élèves avancer et sortir de l'illétrisme...Mais oui, ce n'est pas le cas de certains autres qui ,comme vous dites, lèchent les bottes de l'IEN (qui se laisse lêcher les bottes...Il y en a qui ont le courage de dénoncer ces attitudes),qui rallongent leurs journées pour prendre le thé ou le café avec l'ien...Et parlons aussi de ceux qui sont arrivés à ce poste après une collègue qui y est depuis l'ouverture du bureau de l'inspecteur, qui travaille avec fougue( une vocation vraie), qui regarde certains de leurs collègues se remplir les poches en présentant de faux dosssiers de travail "sur le terrain" ,qui sont jaloux de leurs collègues bien en vue des instit...Il y en a! Je suis d'accord et pourrai même en nommer un qui aurait intéret à se cacher tant ses tactiques sont...bien ténébreuses...Et l'inspecteur n'y voit que du feu ou bien ne veut pas bouger le bateau, sa tranquillité avant tout...Eh bien! figurez- vous que c'est celui-là qui garde son poste et la collègue qui travaille vraiment et est en poste 1 ou 2 ans avant lui, c'est son poste à elle qui saute...
Renseignez-vous auprès de collègues et vous verrez que je ne raconte pas d'histoire! Il y en a qui ne servent pas à grand chose qu'à brasser du vent avec des phrases où il faut se casser la tête pour comprendre ce qu'ils disent..mais ça fait "bien", ça SEMBLE BRILLER mais si on gratte bien on voit que c'est...Du vent ou bien certains (oh ils se reconnaîtront!) vont piocher des textes sur Internet et les donne tout crus (aucun travail de leur part) les feuilles imprimées comme étant de son cru...Ce sont ceux de ce genre (Pas tous bien sûr) qui gardent leurs postes...
Té, Réunionnais, rouve zot zieux donc et pas besoin la peur dire ça qu'zot y voit..Nana trop y prende à zot po des cervos ambulants alors qu'zot na pas conscience professionnelle..y pense rien qu'zot porte monnaie mais pas à nos marmailles

18.Posté par SERVANT le 12/03/2011 10:02

Voilà comment ces conseillers n'ont pas vu tomber la branche qu'ils étaient en train de scier.Que faisaient-ils lorsque dans un passé récent ils restaient bien tranquillement chez eux les mercredi et les samedi matin, à une époque où la semaine de 5 jours était encore en vigueur. Peut être pensaient-ils, ces conseillers qu'ils travaillaient plus que l'enseignant lamda dans sa classe.Même si je ne partage pas du tout les méthodes de l'actuel gouvernement (mais alors pas du tout) il va falloir que dans chaque corporation on arrête de se regarder le nombril et que l'on fasse preuve de plus de solidarité à l'intérieur de cette grande maison de l'Education NatIionale (plus pour longtemps!!!?) où force est de constater que chacun défend son pré carré. Bon courage à tous ces ex conseillers qui risquent pour certains de retrouver la dure réalité du terrain de leurs néanmoins confrères instits et professeurs des écoles qu'ils toisaient parfois un peu de haut ,il faut bien le reconnaitre.Comme on a coutume de dire , plus dure est la chute!

19.Posté par Lucie le 12/03/2011 10:38

Faux problème. On supprime juste les postes de conseiilers pédagogiques en trop. Il en restera encore bien suffisamment à jouer les petits inspecteurs!!! Qu'ils se rendent un peu utiles en enseignant parceque les conseils aux stagiaires ce sont les enseignants dans les écoles qui les donnent et pas eux. Ils ne se sont jamais mobilisés pour les autres dans l'éducation et ils voudraient qu'on les plaignent aujourd'hui! Ils récoltent le mépris qu'ils ont envers les autres.

20.Posté par noe974 le 12/03/2011 11:18

Les conseillers(ères) pédagogiques sont très utiles dans le Primaire :
-suivi ,
-aides diverses pour la "remise à niveau" des enseignants à problèmes ...ceux qui décrochent , qui pètent les plombs , qui ne savent pas enseigner , qui ne sont plus à la page des programmes ...on a obligation de les aider au mieux parce qu'on ne peut les mettre à la porte (=ce sont des fonctionnaires trop protégés par la loi "Le Pors") ...l'EN est obligée de faire avec ....
-animations diverses obligatoires pour remettre les PE à la page
-recherches diverses
-enquêtes demandées à chaque instant par les autorités ...

La liste des tâches est longue et sans fond ...
Dire que ces conseillers ne font rien , est lamentable , et sans fondement , des accusations gratuites de profs en manque d'affection , qui p...plus haut que leur trou ....ce sont les 10 % qui ne font rien et attendent la sonnerie : PE minables qui méritent la porte ...

Heureusement qu'il reste les 90 % de PE qui font leur travail avec sérieux et sérénité malgré le manque de moyens , au service des élèves qui leur sont confiés ...
Félicitations à ces 90 % !
Félicitations aux conseillers adjoints aux IEN qui bossent sans relâche au service des profs ayant besoin d'une bonne "remise à niveau" !!!!!!

21.Posté par bertel le 12/03/2011 16:39

J'aime bien les commentaires de ceux qui parlent toujours de ce dont ils ignorent tout ! Certains grands "commentateurs" semblent même vouloir se "venger" sur se sujet... lol

D'autres comiques, ou les mêmes sur ce sujet, voudraient culpabiliser les conseillers pédagogiques au prétexte qu'ils n'auraient pas été solidaires pour défendre les suppressions de postes d'enseignants !

Moi qui suis un TOS grillé depuis longtemps, moi qui aime le corps enseignant, je ne peux laisser dire de pareilles conneries.

Tous ceux qui défilent dans la rue depuis des années pour défendre le service Public d Education contre les agressions des différents gouvernements et qui défilent plus souvent depuis mai 2007, je les ai toujours accompagnés dans la rue, n'ont jamais estimé utile de mettre une "étoile" sur leur poitrail parce que justement, ils étaient solidaires... et anonymes.

L'objectif non avoué est de détruire l' Education Nationale ! Chaque pan de l'édifice qui tombe est une victoire pour les tenants à peine intéressés... lol... d'une éducation privée. Tout cela se tient, depuis la pseudo-logique de "masteurisation"...

Le but est bien d'écarter de ce métier les étudiants de certaines classes sociales...

Bertel de Vacoa


22.Posté par bertel le 12/03/2011 18:57

Quiconque est étudiant en "Master Deux".. - option enseignement - . pourrait répondre en lieu et place... de mes modestes contributions sur ce sujet...

Mais le propre d'un étudiant... c'est d'étudier...

Bertel de Vacoa

23.Posté par LIMIDO le 12/03/2011 20:19

Je viens de parcourir les 22 commentaires.
Je suis affolée par la quantité d'inepties; heureusement qu'il y a Noé, Calamity (post.17)
pour remettre les pendules à l'heure.
Servant accuse les CP d'être restés au chaud le mercredi et le samedi.... J'ai été CP puis IEN. Des CP frileux, je n'en ai pas connu beaucoup...
Tous les personnels doivent se serrer les coudes... pour éviter la privatisation annoncée de notre Ecole.
LIMIDO
PS: Pascal MEUNIER (signataire) a-t-il exercé dans le Vaucluse. Si c'est lui, il me reconnaîtra!

24.Posté par calamity le 12/03/2011 21:06

Limido, merci pour votre post.
Je savais qu'un réseau social allait donner toutes sortes de réactions.
Pour ma part, chacune m'intéresse car ça me donne la vision réelle de tous les interlocuteurs même si je suis effarée parfois par certains commentaires.

Le vrai sujet est le saccage des divers personnels de l'éducation nationale qui se démènent pour faire avancer les choses ET AVEC dans l'optique .... l'intérêt des élèves!
Pour des raisons budgétaires (lol ! mdr ! et toute abréviation "internautique" moderne que je ne possède pas forcément), ce seront des générations d'enfants qui seront sacrifiés.
A mes yeux, c'est inacceptable.

Derrière tout ça, l'être humain est totalement occulté, qu'il soit écolier, enseignant, Conseiller pédagogique, IEN, éducateur, formateur, parent et j'en passe .... (pardon pour ceux que j'ai oubliés)
Au profit de quoi ?
De chiffres : statistiques de réussite, budgets divers...
Dire que j'aime les maths......

Alors, bien que sachant que je ne suis que simple citoyenne, je soutiens!
Les conseillers pédagogiques , puisque c'est le sujet ici, mais tous les autres aussi.
J'en connais, en plus, des conseillers "péda", des IEN, des maîtres spécialisés, des enseignants.
Et je prétends être au courant du formidable travail qu'ils font EN et HORS TEMPS scolaire.

25.Posté par Django Chan le 12/03/2011 22:27

A 20.Posté par noe974

Pour une fois mon gars, tu es bon ! Tu es du métier et je te donne 20:20 sur le sujet !
Je suis sincère ! Na trouvé !

26.Posté par Jean-Luc le 12/03/2011 23:03

Comme c'est une histoire de fric, il faut renvoyer les conseillers pédagogiques qu sont venus ici pour faire du fric et arrêter d'en ramener d'autres.

27.Posté par noe974 le 13/03/2011 12:28

Pour ceux et celles qui veulent postuler , voici les compétences des conseillers pédagogiques :

Sont recherchées :
1) Des capacités relationnelles, d’accueil, d’écoute, d’analyse, d’initiative
2) Des qualités de discrétion, de confidentialité, de loyauté
3) L’aptitude à travailler en équipe (avec l’I.E.N., les autres conseillers pédagogiques, le oordonnateur de la zone d’éducation prioritaire, les principaux de collège, les équipes d’écoles, les partenaires institutionnels et associatifs) permettant la mise en oeuvre d’actions conjointes
4) Des compétences en informatique : maîtrise du traitement de texte, d’un tableur et des TICE
5) Des compétences dans le domaine de l’évaluation
6) La connaissance de la psychologie de l’apprentissage
7) La connaissance du système éducatif
8) La disponibilité

Avis aux amateurs ...« Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous …Plus il y a de trous , moins il y a de gruyère …Donc plus il y a de gruyère , moins il y a de gruyère ! »

28.Posté par Gilles le 14/03/2011 13:29

y a plus qu'à voter UMP lors des élections cantonales

29.Posté par calamity le 14/03/2011 14:26

UMP....PMU....UPM....PC....PS.....CP....SP.....FN....NF....

Té! Zot y croit encore tout ça zot? Ben vote à zot!..Ma ogarde à zot...La plze la pa loin mon caze...Mi espère i f'ra pas trop chaud et que do leau s'ra tiède ce zour vote là

Bonne chance zot toute. Si zot la rive in rézulta ma oir po prossain vote après

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter