MENU ZINFOS
Faits-divers

18 mois ferme pour avoir molesté deux gendarmes en plein confinement


Jean-Rudy V., 30 ans, comparaissait ce lundi au tribunal judiciaire de Saint-Denis, pour avoir commis des violences le 2 avril dernier, sur deux gendarmes dans l'exercice de leurs fonctions. Alors qu'ils procédaient à un contrôle d'attestations sur la route de Hell Bourg dans la commune de Salazie, le contrôle a dégénéré. Les deux militaires se sont vu décerner respectivement 2 et 10 jours d'ITT.

Par - Publié le Mardi 19 Mai 2020 à 11:53 | Lu 2353 fois

Partis pour aller voir sa belle mère qui ne répondait pas au téléphone, Jean-Rudy V. et un dalon, se font contrôler sur la route. Si tout se passe bien avec le conducteur, les gendarmes rencontrent des difficultés avec Jean-Rudy V., passager du véhicule. Il n'apprécie pas que les militaires le contrôlent alors qu'il voit des voitures que ne le sont pas. Il décide de filmer la scène avec son smartphone. Le ton monte, la situation dégénère et le prévenu refuse de se laisser interpeller. En plus de molester les gendarmes, il s'enfuit en pénétrant dans une propriété privée.

Il finit par être appréhendé - il faudra le taser 2 fois pour l'interpeller - et placé en garde à vue. Une odeur de zamal qui émanait du véhicule avait également alerté les militaires. L'individu est fouillé et se trouve en possession d'un couteau, de zamal et sans attestation. Avec 18 mentions à son casier, la procureur ne se prive pas pour enfoncer le clou : "Ces violences sont inacceptables. Tout part de son absence d'attestation. C'est une scène longue et violente, il y a une volonté de faire mal. Pour les militaires, les conséquences sont graves alors qu'ils ne faisaient que leur travail ! Je demande 18 mois de prison avec maintien en détention"

"Ces faits sont désagréables dans une période compliquée, mais tout le monde n'est pas parfait ! Il y a deux versions, mais il faut aussi entendre la sienne. Il reconnaît la rébellion, mais les premiers gestes n'étaient pas volontaires. Ce qu'il nie, ce sont les violences volontaires", plaide la défense en réponse au parquet. Le tribunal condamne finalement Jean-Rudy V. à 18 mois de prison avec maintien en détention et 135€ d'amende pour l'absence d'attestation. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par George le 19/05/2020 12:16

Et que fait t on contre les policiers qui ont violenté des citoyens à Paris pendant le confinement vidéo à l'appui ?????

2.Posté par Veridik le 19/05/2020 12:18

Ah bon parce que l'amende est à effet rétroactif maintenant ?

3.Posté par Le Jacobin le 19/05/2020 13:01

Seulement 18 mois ?

4.Posté par TICOQ le 19/05/2020 15:56

2.Posté par Veridik le 19/05/2020 12:18

La contravention peut être dressée à n'importe quel moment, dès lors que l'infraction est constatée.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes