Revenir à la rubrique : Social

17h30: “Il manque toujours dix centimes”, les négociations ont repris

Les transporteurs ont découvert “qu’il manque toujours dix centimes” dans le protocole qui leur a été proposé. “Les professionnels de la route demandent depuis le début de ce conflit 20 centimes d’euro. Tant qu’on aura nos 20 centimes, ce ne sera pas fini…”

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 10 novembre 2008 à 17H30

C’était il y a une dizaine de minutes, les transporteurs et l’ensemble des participants ont regagné la salle de réunion. “Nous voulons une baisse de 20 centimes d’euro”.
A cette heure de la journée, il sera bientôt, 17h30, les professionnels de la route ont obtenu 10 centimes d’euro pour tout le monde, 2,5 millions d’euros de la Région Réunion, et l’assurance de l’application de la surcharge de carburant, avec effet rétroactif à partir du 1er septembre.
“C’est déjà bien, mais depuis le début du conflit, nous demandons 20 centimes d’euro. Et ça ne fait pas le compte pour l’instant. Nous n’allons pas lâcher”, indique notre interlocuteur avant de rejoindre la salle de réunion.
“Nous aussi, nous n’allons rien lâcher de plus”, rétorque un représentant de La Région Réunion. La situation est à nouveau bloquée.
“Si les transporteurs avaient accepté une baisse des prix du carburant pour leur seule profession, ils auraient déjà obtenu les 20 centimes. Ils risquent d’être victimes de leur bon cœur et solidarité avec la population réunionnaise”.
Pour l’heure, les discussions continuent…

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial