Economie

165 140 demandeurs d’emploi à La Réunion au 1er trimestre

Mercredi 25 Avril 2018 - 14:04

Au premier trimestre 2018, à La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 137 670. Ce nombre augmente de 1,3 % sur le trimestre (soit +1 820 personnes) et de 0,7 % sur un an.

En France (y compris Drom), ce nombre baisse de 0,9 % ce trimestre (–1,2 % sur un an).

À La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s'établit en moyenne à 165 140 au premier trimestre 2018. Ce nombre augmente de 1,4 % sur le trimestre (soit +2 320 personnes) et de 2,4 % sur un an.

En France (y compris Drom), ce nombre est stable ce trimestre (+2,1 % sur un an).
Nicolas Payet
Lu 1974 fois




1.Posté par ti kreol le 25/04/2018 15:49

Ces chiffre sont catastrophiques et prouve bien que la structure départemental a été totalement inefficace en matière économique.
Tous le logiciel doit être revu à la Réunion, nous devons crée La Réunion 2.0.

Nous avons un taux de chômage digne de pays en guerre.
La situation catastrophique de l'emploi à La Réunion ne peut plus duré.

Un miracle que l'explosion social n'ait pas encore eu lieu...

Après + de 70 ans de départementalisation la Réunion c'est :

- + de 165 000 chômeurs,
- 52 % dez gens vivant sous le seuil de pauvreté,
- une filière pêche au bord de l'asphyxie économique,
- une filiere agricole près à disparaitre,
- un tourisme quasi inexistant,
- un artisanat atone,
- des exportations commerciales quasi inexistante,
- une filiere BTP en grave difficulté,
- une insécurité grandissante
- un réseaux électrique vétuste,
- un réseaux routier sérieusement délabré,
- des soins hospitaliers catastrophique,
- l'entretien des locaux des établissements scolaires pitoyable ,
- des logements insalubres,

- ETC...

Il faut créer des collectifs dans tous les domaines sur toutes l'ile afin de demander un plan Marshall à Paris pour sauver la Réunion du chaos économique et sociale dans laquelle se trouve l'ile.

2.Posté par klod le 25/04/2018 18:42

depuis 70 ans , le DROM dit "ex ile bourbon" est au top des DROM en matière de chomage .................. et d'illettrisme ............


vrai , pas vrai ?



certains s'en contentent, on les koné .

mi like si tan mon "ti péi" ..................

3.Posté par Le Bougre le 25/04/2018 18:47 (depuis mobile)

Post 1
Il faut comprendre la stratégie économique sur l île.
Les gens vivent sous perfusion donc pourquoi les réveiller ?
Apparemment beaucoup s en contentent
De l argent facile en restant chez soi avec sa tutu toute neuve. La Réunion 2.0

4.Posté par Le Bougre le 25/04/2018 18:47 (depuis mobile)

Post 1
Il faut comprendre la stratégie économique sur l île.
Les gens vivent sous perfusion donc pourquoi les réveiller ?
Apparemment beaucoup s en contentent
De l argent facile en restant chez soi avec sa tutu toute neuve. La Réunion 2.0

5.Posté par GIRONDIN le 25/04/2018 19:58

Pas grave nana 175 000 000 € pour batkaré !

6.Posté par Lepoe le 25/04/2018 20:09

Comment ils font les gens qui sont avocats, infirmiers, peintres, informaticiens...?
Ils ont du boulot.

7.Posté par Père vert le 25/04/2018 20:44

A ceux qui critiquent, si la départementalisation n'est pas la solution et vous convient plus, demandez votre indépendance ! Macron n'attend que ça ! Il a dit que si tous les parlementaires locaux s'accordent, il ne voit pas d'inconvénient à une évolution du statut de La Réunion.

Après, reste à savoir si la Réunion va suivre le même chemin que Maurice, c'est-à-dire une île débrouillarde à l'économie florissante, ou bien Madagascar avec un père Pedro pour aller quémander des aides partout.

Wait and see !

8.Posté par Zambrevatte le 25/04/2018 22:01 (depuis mobile)

Post 4 le bougre. Serpent y fini toujours par mordre son queue. Veille la vôtre .enfin si ou na inn.

9.Posté par Nicolas le malouin le 26/04/2018 01:27

165 000 personnes inscrites à PE...sur combien d'actifs ? et en faisant la division, on a quel taux monsieur le journaliste ??? merci de répondre...on est bien loin des 27% de chômeurs..

10.Posté par Moi président le 26/04/2018 03:52

Les chiffres de la catégorie A diminuent sur l'ensemble du territoire, mais augmentent à la Réunion.
La Région finance la mobilité, mais certains critiquent la Région en disant que les gens qui profitent de cette mobilité ne le font que pour "battre un carré".
La France n'est pas un pays communiste et n'est pas là pour "donner du travail", dans le même temps il y a des capitalistes à la Réunion, mais où investissent-ils ?

Bref, les chiens aboient, la caravane passe, elle repassera toujours et il y aura toujours des chiens pour aboyer dans le vide. L'important c'est qu'il y ait aussi des chiens qui cherchent à comprendre, et qui finissent par trouver leur voie.
Si on se fout des premiers, les seconds par contre on les mets à l'honneur (ex : Crowdaa, il n'y a même pas une semaine de ça).
Chacun est libre de choisir à quelle catégorie de chiens il appartient, c'est aussi ça le libéralisme.
Quand en plus il y a toujours une gamelle chaude qui attend chaque chien affamé, ça donne du social-libéralisme.

Il n'y a rien de mieux que ce système : vive la France ! (et laissons la "Framce" aux "Framçais")
La preuve que ce système est le meilleur, c'est que la France attire tous les chiens affamés du monde entier.

11.Posté par GIRONDIN le 26/04/2018 10:39

Comparaison n'est pas raison.
Le royal bourbon n'a pas à rougir.
Celui qui agit comme un roquet sur zinfo fait honte au royal bourbon, peu importe son pseudo.

12.Posté par margouillat974 le 26/04/2018 10:56

@ 10 : C'est quoi , votre message?
Que produit votre exemple? ( Crowdaa) Subventionné avec nos impôts et cédé à une multinationale. On mutualise les investissements et on privatise les gains ? Ouaip , vive le libéralisme !

13.Posté par Sans honte le 26/04/2018 11:15

À poster : 12.Posté par margouillat974

Mais non ! Chez les 1er cordée, tu finances la RD par les contribuables. Ton local est en défisc, Tu demandes des exonérations fiscales et sociales et dès que tu gagnes de l'argent tu deviens libéral.
Et oui l'état doit s'occuper de ces affaires et le chef faire son affaire.

Le libéralisme à la française, je perds = tu perds. Je gagne = tu perds


Avez-vous eu votre cours d'économie de la part de ce 1er de cordée ?

14.Posté par Moi président le 26/04/2018 15:12

@12 : rarement vu une critique aussi stupide : en suivant votre raisonnement, il faudrait que les chômeurs ayant retrouvé un emploi remboursent les allocations et aides diverses (aides à la création d'entreprise par exemple) dont ils ont bénéficié.

Si l'exemple de Crowdaa ne vous convient pas, prenez alors celui de Zinfos974.

Le message est simple à comprendre : quand il y a autant de chômage, on peut soit attendre indéfiniment qu'il y ait du travail (en particulier du travail fourni par l'Etat alors qu'on n'est pas dans un pays communiste), soit mettre de côté, s'associer, et créer sa propre activité (avec en partie des aides financées par les contribuables).
Ou alors on va là où il y en a, en profitant de la mobilité financée par les contribuables.
Ou alors on regarde s'il n'y a pas moyen de changer de voie en suivant une formation financée par les contribuables.
Quand vraiment on a tout contre soi, on peut essayer de faire des gosses, de leur inculquer la solidarité familiale, de les suivre et les aider intelligemment dans leurs études, et espérer qu'ils ne vous laisseront pas dans la misère une fois qu'ils auront réussi leur vie (études financées, rappelons-le, par les contribuables).

15.Posté par Sans honte le 26/04/2018 17:00

rarement vu une critique aussi stupide

Relisez vous !

16.Posté par margouillat974 le 26/04/2018 17:48

@13 Quand on parle du loup...

@14-Quand il n'y a plus de contribuable, on fait quoi?
Parce que grâces aux politiques menées depuis longtemps dans notre super-système : plus les entreprises sont petites, plus elles supportent l'impôt : donc étouffées : elles ferment. Plus l'entreprise est grosse, plus elle profite du C.I.C.E., d'exonérations de taxe, de subventions, de contrat les exonérant de charge sociale .
Le travailleur moyen ne bénéficie plus de la gratuité des soins, de la bourse pour les études de ses enfants , ne compte pas sur son épargne pour ses vieux jours ( que ce soit "la retraite" ou son épargne personnelle, puisque ça dévalue vitesse grand V )
Tant que vous prendrez z'info comme exemple de premier de cordée, je pense que vous ne comprendrez rien.Quand aux chômeurs qui devraient rembourser leurs allocations : souvenez-vous qu'ils ont cotisé à l'assurance-chômage, AVANT d'être au chômage !
Mais je vous reconnais une bonne question : Où Chateauvieux et les autres " premier de cordée" ? , réunionnais, bénéficiaires en premiers lieux des revenus des R.S.A. et autres allocataires ( ben, oui, le commerce, ça rapporte!) investissent-ils?
Et me vient soudain une autre question :Pourquoi sont-ce les investisseurs étrangers qui investissent en France et à la Réunion? Je n'ose croire qu'ils auraient des " facilités" qui ne seraient pas accordées à des français sur la terre de France...
Je sens qu'une autre de vos leçon d'économie ne saurait tarder...à bientôt

17.Posté par Moi président le 27/04/2018 01:02

Pour avoir des contribuables, on a besoin d'emploi. Pour avoir de l'emploi, on a besoin d'entreprises. Pour avoir des entreprises qui créent beaucoup d'emplois, on leur fait des cadeaux, on les flatte, on les courtise.
Sinon elles vont voir ailleurs.
Un gamin comprendrait ça.

Les petites entreprises (celles à petit capital, j'entends) sont plus facilement remplaçables que les grosses.
On est donc moins mielleux avec elles.
Ca aussi un gamin le comprendrait aisément.

Les 1ers de cordée sont ceux qui hissent les autres vers le haut, et les entrepreneurs qui créent de l'emploi en France répondent parfaitement à cette définition.
Zinfos974 a créé de l'emploi en France, modestement certes, mais Rome ne s'est pas faite en un jour.
Rien ne vous dit que l'entreprise ne va pas croitre, embaucher encore plus, investir dans la même activité dans d'autres départements, etc ...
Encore une fois, un gamin comprend ça sans trop de difficultés.

Vos jérémiades incessantes ne servent à rien : tout le monde a compris depuis longtemps que "ça allait mieux avant".
Si les gens sont moins bien couverts, c'est parce qu'il y a moins d'argent dans les caisses. S'il y a moins d'argent dans les caisses, c'est parce qu'il y a moins de contribuables par rapport aux bénéficiaires. Il y a aussi des abus, des erreurs de gestion manifestes, des fraudes, etc ...
Mais surtout, s'il y a moins de contribuables, c'est parce qu'il y a plus de chômage. S'il y a plus de chômage, c'est parce qu'il y a moins de 1ers de cordée. Donc on les flatte, en particulier ceux qui embauchent le plus.

On vient de passer par la case départ, et tant que vous ne comprendrez pas ces choses simples, on pourra passer notre vie à répéter chacun les mêmes choses.
Faites un effort. Pourquoi ne pas essayer l'hypnose ?

Le plus simple, au lieu de partir dans des théories qu'on ne vérifiera peut-être jamais, serait de demander directement aux capitalistes locaux pourquoi ils préfèrent investir ailleurs.

18.Posté par margouillat974 le 27/04/2018 12:20

@-17 Vous n'expliquez rien, vous ne faites aussi que rabâcher des lieux communs en vous bouchant les yeux.
Les cadeaux aux premiers de cordée sont une solution éculée : ça fait 50 ans que ça dure : pour qu'une entreprise embauche, il lui faut des employés formés, des subventions, des allègement de charges ( c'est pas nouveau et ça leur a été accordé au détriment de l'éducation et des salaires) et pour faire bonne mesure, on accorde le C.I.C.E. ( ce qui n'empêche aucun licenciement) et pour les très riches et on supprime l' I.S.F.
Vous considérez l’entreprenariat comme " premier de cordée" tout en avouant qu' il est facilement remplaçable : bien sûr, il suffit qu'il se trouve en manque de trésorerie pour qu'aussitôt il coule , puisque les banques ne font plus leur boulot et préfèrent surfer sur les marchés avec ( votre ) épargne, que d'investir dans l'économie réelle. ( plus alléchant de gagner quelques millions en 2 heures , que d'attendre le remboursement d'un prêt )
Mais votre petit cours d'économie ne me renseigne pas sur une solution à proposer lorsque l ' état n'aura plus aucun contribuable à tondre, et ça ne saurait tarder, puisque le taux de chômage est en constante augmentation, les P.M.E./P.M.I. s’effondrent et que l' état n'a toujours pas réduit son train de vie.
Alors, elle est où, votre solution?
Quand à mes jérémiades, comme vous aimez les appeler , sachez qu'elles reflètent une bonne partie des pensées de la populace : Austérité pour toujours les mêmes qui s'aggrave de jours en en jour, pendant qu'une pluie de réforme s'abat pour le mieux être du 0.0001% des déjà nantis.
Bel article sur APAVOU, aujourd'hui et joli commentaire de Kaloupillé sur l'édito de Pierrot du 26/04.
Tant que les grosses fortunes et les multinationales seront exemptées d'impôts, il n'y a aucune raison d'espérer un inversement de la tendance. Mais vous, vous ne comprenez pas ou bien vous faites partie du fameux 0.0001% , ou pire encore, vous êtes atteint du " syndrome du larbin".

19.Posté par Moi président le 27/04/2018 18:14

Ces "lieux communs" sont des explications, encore faut-il avoir la volonté de comprendre.

Ces 50 dernières années, s'il n'y avait pas eu ces "cadeaux", la situation aurait été pire qu'elle ne l'a été.

Pour qu'une entreprise embauche, en plus de ce que vous avez cité, il lui faut de la commande et des salariés qui se sentent impliqués dans la vie de l'entreprise (vie, et non survie, car toute entreprise a vocation à croître et non à stagner).

"Vous considérez l’entreprenariat comme " premier de cordée" tout en avouant qu' il est facilement remplaçable"
Je ne vois pas pourquoi vous dites "tout en avouant", puisqu'il n'y a aucune contradiction entre le fait d'être 1er de cordée et celui d'être plus ou moins facilement remplaçable.
Un bug dans votre esprit.

Au sujet des banques, il en existe des "participatives" qui investissent volontiers dans les projets de proximité. Du moins c'est l'image qu'elles veulent bien donner d'elles.
Vous êtes, comme beaucoup de gens, les 1ers à gueuler quand il y a une crise parce que les banques prêtent trop facilement, mais en même temps vous leur reprochez de ne pas prêter assez. Le plus simple : créez votre banque, ou alors faites les études pour en devenir le directeur. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Si dans tout ce que j'ai dit auparavant vous n'avez pas détecté la solution pour éviter le manque de contribuables, c'est que vous êtes aussi doué pour l'Economie que moi pour le patinage artistique.
C'est pas grave, chaque année des jeunes sortent de l'école en ayant compris tout ça. Il faut de tout pour faire un monde, l'essentiel étant que chacun soit à la bonne place.

Oui on sait que des gens ont voté pour Asselineau, Mélenchon, et toute la clique. Mais d'autres ont voté pour Macron, et on a vu les résultats. Il ne vous reste plus qu'à poursuivre vos jérémiades jusqu'à au moins 2022.
On n'est jamais un larbin quand on vote pour ceux qui veulent lutter contre le chômage, car quelle que soit notre situation, on est tous affectés (directement ou indirectement) par le chômage. Le simple fait que vous ne compreniez même pas ça, démontre à quel point vous êtes largué en politique.

Je vous laisse le dernier mot, ça vous donnera l'impression d'avoir raison.

20.Posté par MOI et Moi ÉMOI le 27/04/2018 20:53

Donc la leçon d'économie de la journée : '' toute entreprise a vocation à croître et non à stagner''

Donc Le marché est extensible à l'infinie !



rarement vu une idée aussi stupide !



21.Posté par Apavous le 27/04/2018 20:55

Margouillat974

Parfaitement d'accord avec vous mais en l'espèce vous perdez votre temps

22.Posté par margouillat974 le 27/04/2018 22:32

Heu...vous vous prenez pour un as de l'économie? De quelle lutte contre le chômage parlez-vous? J'ai bien vu la chasse aux chômeurs ouverte, mais pas de nouvel élan pour la réindustrialisation du pays!!
D'autre part, ce sont les PME/PMI qui sont les plus gros employeurs en France et ce sont eux qui sont les plus taxées : ô grand professeur, vous devriez le savoir! Tout comme vous devriez aussi savoir que les entreprises du fameux CAC 40ont leurs sièges sociaux à l'étranger, ne payent pas de taxes et délocalisent à tout-va ( ENGIE Renault ,Safran...) et que toutes ces entreprises ont bénéficié de subventions ( c'est à dire de nos impôts) et que Jupiter s’apprête à brader le peu qu'il reste.
Nous ne pouvons plus construire de navires, de trains, de chars ou d'avions, de ponts ou de centrales hydrauliques sans l'accord de l'U.E ( traité de Lisbonne), des USA ( notre technologie vendue en même temps que Alstom, Thomson CSF), nous avons l'interdiction de faire du commerce avec la Fédération Russe, l' Iran, la Syrie et quelques autres états qui pourtant ne nous ont pas fait défaut...

Alors, ô grand professeur, quelle est Votre solution à ces désastres? Parce que : il faut que les riches soient plus riches pour que les pauvres soient moins pauvres, ça marche pas!!

On continue dans la même voie ? On reste de gentils européens bien bêlants en attendant la prochaine tonte, pendant que Mme Merkel va voir Mr Trump et elle, elle va les arranger, ses histoires d'exportations, parce que la Dame ne se laisse pas impressionner par un bisou, une coupette et un beau discours!
Il n'y a pas de bug dans ma tête: c'est vous qui ne lisez pas les phrases jusqu'au bout , et quand à avoir l'impression d'avoir raison: quand vous aurez quelques expériences de la vie professionnelle précaire, vous y verrez plus clair!

23.Posté par Moi président le 28/04/2018 02:52

@20 : "Donc Le marché est extensible à l'infinie ! "

Même avec un marché stable (voire carrément en récession), si votre entreprise passe par exemple de 20% de parts de marché à 80% de parts de marché, elle sera en croissance.

Néanmoins, vous avez raison sur une chose : les marchés peuvent être en récession.
Un exemple parmi d'autres : le marché du yo-yo.
A une certaine époque, pendant un certain temps, le yo-yo était un produit à la mode. Mais les modes passent, et le yo-yo est tombé en désuétude.
Les entreprises qui fabriquaient des yo-yo ont donc fini par changer d'activité. Elles ont fabriqué d'autres choses.

Pour le coup, avec votre niveau honorable (le fait de savoir qu'il existe des marchés pour chaque produit), vous pourriez donner des leçons d'Economie à notre ami Margouillat.
Bon courage à vous, dans ce cas !

24.Posté par MOI et Moi ÉMOI le 28/04/2018 10:58

@20 : "Donc Le marché est extensible à l'infinie ! "

Même avec un marché stable (voire carrément en récession), si votre entreprise passe par exemple de 20% de parts de marché à 80% de parts de marché, elle sera en croissance.

évidemment mais De 20 à 80 se sera fera au détriment d'une autre entreprise.



Je suis en accord avec margouillat974 !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie