MENU ZINFOS
Faits-divers

15 ans après, Salim Moussajee ne lâche pas son combat


Depuis 15 ans, le combat judiciaire opposant Salim Moussajee à la Sogecore se poursuit. De nouvelles échéances judiciaires sont attendues avec notamment la décision de la Cour de cassation et un procès contre la BRED à Paris. L’ancien chef d’entreprise peut compter sur le soutien de l’ancien journaliste Paul Hoarau, qui voit dans cette affaire le mal profond qui ronge La Réunion.

Par - Publié le Lundi 24 Janvier 2022 à 10:40

Dans combat contre la Sogecore, Salim Moussajee peut compter sur le soutien de Paul Hoarau et des Révoltés 974
Dans combat contre la Sogecore, Salim Moussajee peut compter sur le soutien de Paul Hoarau et des Révoltés 974
Après 15 ans de conflit et près de 130 procédures, il est difficile de résumer le litige opposant les frères Moussajee à la Sogecore. L’ancien chef d’entreprise estime avoir été arnaqué par le groupe automobile avec la complicité du système judiciaire et d’autres acteurs du dossier. 

C’est le cas de la BRED, qui se retrouve assignée à la cour d’appel de Paris le 22 mars prochain. "Si la BRED ne nous avait pas mis à la porte, nous n’aurions pas eu à vendre nos sociétés", explique Salim Moussajee.

Une autre décision de la Cour de cassation est également attendue. Un rapporteur va être nommé prochainement à cette occasion. En cas de décision défavorable, les frères Moussajee pourraient avoir à payer près d’un million d’euros à la Sogecore. "Les victimes condamnées, les voleurs récompensés", peste-t-il.

Salim Moussajee indique déjà qu’il ne compte pas lâcher si la Cour de cassation ne lui donne pas une issue favorable. "Si on est condamné, on va monter d’un cran. Vous ne pouvez pas jouer avec la vie des gens. C’est une affaire emblématique de la corruption à La Réunion. Si on se laisse faire, on est foutu. Les dénonciations vont s’intensifier. Avec leur stratégie procédurière, un jour ça va leur péter à la gueule", prévient-il.

"C’est un problème sociétal"

Parmi les soutiens que compte Salim Moussajee, celui de Paul Hoarau apporte une plus-value dans ce combat. L’ancien journaliste a effectué une chronologie de l’affaire et promet d’autres révélations.

L’ancien conseiller régional voit surtout dans cette affaire le mal qui ronge l’île. "C’est un problème sociétal, un problème de la société réunionnaise. Le phénomène n’est pas nouveau. On veut supprimer le modèle de société réunionnaise. On veut nous imposer le modèle métropolitain, mais qui n’est pas le modèle français. Le modèle métropolitain, c’est un pouvoir parisien sur le reste de la France. Il faut réaffirmer notre existence réunionnaise. Ce n’est pas un repli sur soi. On veut être bien chez nous pour être bien dans la nation et l’Europe."

Paul Hoarau estime donc que cette affaire est le symbole des divisions qui existent au sein de la société réunionnaise et qui empêchent l’île d’avancer. Il estime que c'est donc à la population de prendre son destin en main. "Il se faut mettre dans la tête que nous, Réunionnais, devons être uni et le dire massivement", sans quoi, "même les gros se feront avoir. Car celui qui exploite un petit doit avoir en tête qu’un jour ce sera son tour", met-il en garde.

Paul Hoarau appelle donc les deux camps à se mettre autour d’une table afin de trouver un accord "même si chacun perdra un peu". Un appel à la discussion que Salim Moussajee se dit prêt à répondre, tout en étant prêt à reprendre le combat en cas d’échec.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Rasi le 24/01/2022 14:38

Ne lâche rien Man.

2.Posté par Brise du matin le 25/01/2022 07:02

Rien de pire que des indiens musulmans.
La seule chose guidant leur âme est l'argent, je parle en connaissance de cause.

3.Posté par MI.COMPREND PI le 25/01/2022 07:26

Le.systeme a la reunion le pourri. Les copain s coquin entre banque et gros zozo..
Y existe tjrs mm aujourdhui.
Nana qu a voir a st andre .. prometteur la laisse une ardoise au credit agricole pr une grosse promotion foireuse..sans aucun soucis. La banque y actionne mm pas la garantie finaciere des voyous

4.Posté par Kaflabutte le 25/01/2022 07:33

Bravo Salim, ne lâche rien. L'impunité ne peut et ne doit pas être un mode de gouvernance.
Le réunionnais ne réagit que quand "lï giny in kou d'kony" et c'est hélas laisser ces gens arriver à leurs fins en nous divisant.

5.Posté par Rasi le 25/01/2022 09:54

Salim avait parlé dans une vidéo, comme quoi une certaine personne qui travaillait à la cour appel à inscrit sogecore hors délai d appel en face de lui, il était gagnant en 1ere instance. Tu n'as pas tort salim.il m est arrivé là même chose à mon avis avec la même personne. Sauf j étais un petit peu plus malin. J'ai essayé de te joindre je n'ai pas pu. Une enquête doit être menée sur cette personne. Je suis prêt à amené mon témoignage ce que j ai constater dans mon propre procès. Courage à toi bien que je ne te connais pas directement et à toute ta famille.

6.Posté par JIm le 25/01/2022 13:47

Bonjour à tous et bravo pour ton courage Salim, ;on s'est connu en 2014 (au moment de Eveil citoyen 974) je t'avais accompagné (un jour de manifestation devant le palais de champ fleuri) pour interpellé le Bâtonnier SAINTCLAIR au sujet de nos DOSSIERS, je pensais que ton affaire avait été reglée... Mon dossier présente les mêmes symptomes que le tien.... et moi aussi apres plus de 15 ans je suis toujours dans la galère.... au plaisir de nous revoir ... à bientôt

Rasi peut être ou peu passse par l'association- https://www.facebook.com/Revoltes974/ - pour contact Salim

7.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 25/01/2022 18:35

*"SI ON SE LAISSE FAIRE, ON EST FOUTU."

*Merci, Salim ! Juliette

8.Posté par A mon avis le 25/01/2022 20:32

Quelle est donc cette affaire au départ ?

9.Posté par jocelyne fontaine le 02/02/2022 14:28

La guerre de l usure mais la vérité ne s use pas ! Soutien à toi Salim !
Merci à Paul HOARAU pour son soutien.
Ensemble résistons !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes