Société

14-18: De la terre de La Réunion prête à rejoindre Verdun

Samedi 13 Octobre 2018 - 17:33

Nombre de personnalités publiques et politiques étaient présentes lors de cette cérémonie de la remise de terre qui s'est déroulée en cette matinée du 13 octobre dans le Jardin de la Liberté à Saint-Paul.


C'est sous un ciel bleu immaculé et sous un soleil éclatant que la terre des communes de l'île a été versée dans l'urne par les autorités présentes.

Accompagnés d'un enfant du Conseil Communal des Jeunes et des Enfants (CCEJ) de Saint-Paul, de Joseph Sinimalé, mairie de Saint-Paul, d'Olivier Tainturier, sous-préfet de Saint-Paul, de Didier Robert, président de La Région, Nassimah Dindar et Viviane Mallet, sénatrices mais aussi des représentants des communes de l'îles, présidents d'association d'Anciens Combattants, de Jacques Dubois du Souvenir Français, des adjoints et conseillers municipaux de Saint-Paul ont déposé une poignée de terre dans l'urne qui sera insérée au cœur de la stèle implantée à Douaumont à proximité de l'ossuaire mondialement connu sur le champ de bataille de Verdun. De l'Etang-Salé en passant par Saint-Louis, Sainte-Suzanne et Saint-Benoit, la terre des 24 communes rejoindra la stèle de Douaumont, une stèle jumelle à celle qui a été inaugurée en novembre dernier dans l'actuel Jardin de La Liberté.
 

Un moment solennel

Retour dans le passé. En plein cœur de la Grande Guerre. Deux lettres de Poilus sont lues par des enfants avant la Sonnerie aux Morts. Après avoir observé une minute de silence, la Marseillaise a résonné dans le Jardin de la Liberté qui trouve là tout son sens. Une version bien particulière et hautement symbolique puisque la version diffusée datait de la Première Guerre Mondiale. Les paroles étant sensiblement différentes de l'hymne national actuel.

Le public, qui n'avait pas pu déjà déposer sa terre du 2 au 12 octobre à l'accueil de la mairie centrale de Saint-Paul, a profité de ce dernier jour pour accomplir cet acte émouvant.

Certaines personnes sont venues de toute l'île pour verser un peu de leur histoire dans cette urne, façonnée pour cette occasion très spéciale. Un projet fortement symbolique soutenu par le maire de Saint-Paul, Joseph Sinimalé. Avant de déposer de la terre dans l'urne, il a tenu à "rendre un hommage encore plus vibrant que les années précédentes, aux combattants réunionnais de cette Première Guerre Mondiale et plus spécifiquement aux morts et disparus réunionnais lors de la bataille de Verdun."
 

Une stèle à Douaumont pour les combattants réunionnais

Le jour du centenaire de l'Armistice et de la Victoire, la terre de La Réunion rejoindra Douaumont et sera implantée au cœur d'une stèle sur le champ de bataille de Verdun.

"Ce sera le premier monument élevé en métropole depuis cent ans commémorant les combattants des départements d’Outre-mer en général et rendant un hommage national aux combattants Réunionnais de 14/18 en particulier. C’est une première dans l’histoire des commémorations en France. C’est également une première d’avoir deux monuments identiques sur deux lieux différents: l’un en métropole, l’autre en Outre-mer, à ce titre cette commémoration est historique et novatrice", précise Benoît Forestier, ancien combattant OPEX et délégué général adjoint du Souvenir Français à La Réunion. 

À La Réunion, 14 500 hommes furent appelés sous les drapeaux. 1 350 ne revirent jamais leur île, parmi eux 55 sont morts pour la France à Verdun.



N.P
Lu 1511 fois



1.Posté par Une question le 13/10/2018 17:49 (depuis mobile)

L élue de st paul qui voulait devenir députée, pris la main dans le pot de confiture, est elle actuellement éligible ?

Ah oui bien il y a toujours les indemnités et fait bien se faire de la pub.

2.Posté par Mortier le 13/10/2018 20:41 (depuis mobile)

Est ce que l''inverse serait possible ? C''est â dire ramener la terre de Douaumont à la Reunion ? On s''en souvient encore le problème qu''ont connu les agriculteurs pour recuperer leurs semences de pomme de terre parce qu''elles n''étaient lavées.

3.Posté par Hugh le 13/10/2018 20:45

Une très émouvante cérémonie militaire et civile en effet.

Des jeunes élèves étaient présents, ce qui a montré une continuité dans le travail de mémoire.

Seul petit HIC. Dommage que les lettres de poilus qui ont été lues n'aient pas été celles de soldats de la Réunion alors qu'il est possible d'en trouver quelques-une dans les archives de fonds publics de l'île.

La présence également et surtout de beaucoup d'anciens combattants de toute l'île. Ce fut une très belle cérémonie.
Merci.

4.Posté par momo le 14/10/2018 23:23

quand va t on planter de la cannes a sucre dans ce pot

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter