MENU ZINFOS
Faits-divers

13 victimes connues, 10 ans de viols et 17 ans de réclusion


Le Parquet avait fait appel de la première décision condamnant Lahadji Mouridi à 17 ans de réclusion criminelle pour viols, agressions sexuelles et atteintes à la pudeur sur plus de 25 filles et femmes en 10 ans dans le sud de l'île. Ce mercredi, il a été condamné à 17 ans de réclusion criminelle avec deux-tiers de période de sûreté et 5 ans de suivi socio-judiciaire. La période de sûreté vient alourdir la peine en première instance.

Par - Publié le Mercredi 14 Avril 2021 à 15:20 | Lu 4091 fois

"Il serait temps qu'il accepte ce qu'il a fait". Ce sont les mots que l'avocat général, Benoît Bernard, reprend d'une des victimes. "C'est tout ça l'enjeu. Qu'il puisse reconnaître l'impact de ses actes. Aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Cela sera-t-il possible au jour?"

La culpabilité de l'accusé n'était pas débattue lors de ce procès en appel devant la cour d'Assises. Coupable, il l'a été reconnu en première instance par la cour criminelle et là n'est plus la question. Condamné à 17 ans de réclusion criminelle, Lahadji Mouridi a vu le Parquet faire appel de cette décision, dont la peine aurait été trop légère. 

L'avocat général reprend donc les dires de l'accusé qui crie au complot, à la fois des policiers mais aussi de la famille des premières petites filles violées depuis 2008. Il rappelle les versions incohérentes qui accusent des inconnus ou même les petites : c'est eux qui auraient mis certaines photos dans son disque dur, à son insu. Un disque dur trouvé dans sa voiture, à peine caché. "Auprès de lui à tout moment, ces 54.000 fichiers, c'est déjà signifiant", ajoute Benoît Bernard, avant de rappeler qu'il s'agit de 557 Go de fichier, soit "l'équivalent d'un ordinateur". Et pour les quelques faits qu'il reconnaît : la faute de l'alcool et des stupéfiants. Une addiction quotidienne qui l'aurait fait commettre ces actes sortis d'un film d'horreur mais dont il ne parle pas lors de l'enquête mais seulement devant la cour, et que personne de son entourage n'avait remarqué. Une série de mensonges que l'avocat général dénonce.

Après avoir énuméré les faits reprochés à l'accusé, il attaque la peine : 17 ans de réclusion criminelle sans peine de sureté (période pendant laquelle un condamné ne peut pas avoir d'aménagement de peine, comme des permissions de sorties, la libération conditionnelle, etc). Une problématique qui résonne dans la tête des victimes. "Que fera-t-il quand il sortira ?", se demandent-elles, toutes aussi fortes les unes que les autres, mais traumatisées. Car c'est grâce à une erreur commise au moment du dernier viol de 2016 à Terre-Sainte que le prédateur a pu être retrouvé. Si l'appartement et la victime avait été arrosés de javel, du sperme avait malgré tout été retrouvé au fond d'un lavabo. "Il a appris de son erreur. S'il y a une prochaine fois, commettra-t-il une erreur?" C'est une question parmi d'autres, dans le quotidien de ces femmes : "Le psychologue l'a bien dit. Il y aura un impact leur vie de femmes; de mère, sur leur vie sociale", ajoute le représentant de la société. 

L'Avocat général requiert donc 20 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté des deux tiers, 10 ans de suivi socio-judiciaire, l'interdiction de porter une arme et l'interdiction d'entrer en contact avec les victimes.

Une plainte avait déjà été déposée en 2011 mais classée sans suite par le Parquet

L'avocat de la défense, Me Gabriel Odier, a eu la difficile tâche de montrer qu'il s'agissait non pas du procès d'un monstre mais de celui d'un homme. Sans nier la culpabilité de son client, il a malgré tout rappelé que le système judiciaire n'y était peut-être pas pour rien dans cette longue histoire. "Si la plainte d'une des victimes en 2011 n'avait pas été classée sans suite par le Parquet de Saint-Pierre, les choses auraient peut-être été différentes", affirme-t-il, avant de rappeler le courage et la détermination de la dernière victime de 2016, "qui ont permis que tout s'arrête". Cette même victime qui a affirmé lors du premier jour de ce procès en appel que "justice avait été faite".

Pour la robe noire, qui rappelle la fréquence des violences sexuelles intrafamiliales à La Réunion, "17 ans, ce n'est pas une peine particulièrement clémente". En effet, la motivation du Parquet dans cet appel a été l'oubli d'une peine de sureté "et non la durée de la peine", précise l'avocat. "Mais il faut que ce procès serve à quelque chose, sinon quelle aura été l'utilité de nous faire revivre tout ça", ironise-t-il. 

Me Odier dessine enfin l'évolution psychologique de Lahadji Mouridi pour le jury. "En 2019, il avait nié le viol de 2016 par exemple. Mais une condamnation permet souvent une intégration de la réalité. Et vous l'avez entendu, il a affirmé que si la cour a dit que c'était un viol, c'était un viol". La honte, les efforts de formation et de soins en prison ainsi que l'assurance qu'il ne recommencera pas, suffisent selon lui à justifier une peine de 17 ans, et pas plus.

Lahadji Mouridi a été condamné à 17 ans de réclusion avec deux-tiers de période de sûreté et 5 ans de suivi socio-judiciaire. La période de sûreté vient alourdir la peine prononcée en première instance.



Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par dudule974 le 14/04/2021 11:01

Pour lui la castration chimique serait la meilleure solution

2.Posté par Damnation memoriae le 14/04/2021 12:19

Que 20 ans !!!!!!

3.Posté par TeamR2 le 14/04/2021 13:27

je ne sais plus compter...

Vous êtes du compte la...

4.Posté par rodrigue974 le 14/04/2021 13:37

Quoi 20 ans !!! non 17 ans avec les remises de peines il fera 10 ans au plus pour bonne conduite aberrant de voir cette justice bravo la France

5.Posté par Pas cher payé le 14/04/2021 15:46

Même pas un an et demi par viol et sans compter avec les remises de peine . Il sen sort bien . Pfffff ... Plus rien à rajouter ....

6.Posté par Pat le 14/04/2021 16:12

Donc au bout de 11 ans il sort et recommence

7.Posté par Maxo le 14/04/2021 16:49

Pour ces 13crimes sexuels commis au etats unis il aurait Pris 260ans de prison soit 20ans pour chaque fait .en angleterre il aurait eu sa photo placardee sur Les murs de la ville.en france il prend 17 Mais il fera un maximum de 10ans .pour l'avocat le defendant bec et ongle souhaitons que ca n'arrive pas a sa famille

8.Posté par Zoé le 14/04/2021 17:10

Ce genre de personne mérite la peine de mort ...

9.Posté par C''''est honteux ! le 14/04/2021 19:32

Le parquet fait appel pour alourdir ! De passer de 17 ans à 20 ans Le gars menace les policiers il arrête pas mentir les victimes reviennent pour assister le jugement en appel et la justice ne veut pas suivre les réquisitions en du parquet !
Gaspillage de temps d'argent !

C'est tout à fait ce genre de décision qui me fout la honte d'être français ! C'est vraiment à vomir ! Un manque de respect total pour les victimes!
Je comprends mieux pourquoi sur bcp de site internet type ricain, anglais, et autres ont se fait critiquer à fond sur le sujet !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes