MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

12e Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées


Par Zinfos974 - Publié le Mercredi 14 Juin 2017 à 11:25 | Lu 494 fois

Dans le monde, la maltraitance des personnes âgées est un phénomène qui affecte les droits de la santé de millions de personnes âgées et mérite l’attention de la communauté internationale.
En effet, la maltraitance des personnes âgées peut entraîner de graves traumatismes physiques et avoir des conséquences psychologiques.
Il s’agit d’un problème qui risque de s’accroître compte tenu du vieillissement rapide de la population (entre 1995 et 2025, le nombre des plus de 60 ans dans le monde devrait au moins être multiplié par 2).
A l’occasion de la journée mondiale 2016, BAN KI MOON, secrétaire général de l’ONU, a adressé un message aux états membres et à la société civile "afin qu’ils fassent preuve d’une plus grande détermination et redoublent d’efforts pour éliminer toutes formes de violence et de mauvais traitements contre les personnes âgées".
On estime entre 4 et 6% le pourcentage des personnes âgées qui ont connu une forme ou une autre de maltraitance à domicile (maltraitance physique, psychologique, financière, médicale ou médicamenteuse, négligence passive ou active)
Selon l’OMS un cas de maltraitance sur 24 serait signalé tandis qu’une personne âgée sur 10 serait victime de maltraitance.
Depuis 2006, le 15 juin a été décrété "journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées"
Elle a pour but de sensibiliser l’opinion publique sur un phénomène inacceptable et encore tabou dans notre société.
 
En France, la maltraitance des personnes âgées, selon la fédération 3977 lutte contre la maltraitance, aurait touché en 2016, 5% des plus de 65 ans et 15% des plus de 75 ans. La France va également vivre un accroissement de son vieillissement. En 2040, les personnes âgées devraient atteindre le chiffre de 7 millions.
Il nous faut changer le regard sur le vieillissement, encore trop généralement associé à la maladie et à l’inactivité. C’est un impératif pour assurer une transition réussie vers un modèle économique et sociétal durable.
La lutte contre la maltraitance des personnes âgées, fléau qui prend de l’ampleur, occupe une place centrale dans ce changement de perception.
Pour les Petits frères des pauvres "il n’y a pas de petites maltraitances. C’est avant tout la souffrance ressentie dans ces situations qui nous alerte et l’adaptation de la société au vieillissement nous mobilise".
Enfin, avec la loi ASV du 28  décembre 2015 dite Adaptation de la Société au Vieillissement  la France est au rendez- vous de la prise de conscience globale et des réponses à y apporter. Cette  loi contient plusieurs articles visant à protéger les droits des personnes âgées ou accompagnées par des établissements ou services sociaux et médico sociaux.
Des mesures pour renforcer et simplifier la protection juridique des majeurs, pour assurer la protection des personnes handicapées et âgées fragiles.
Par ailleurs, afin de lutter contre l’ensemble des abus financiers et d’assurer la protection patrimoniale des personnes âgées et des personnes handicapées vulnérables, l’interdiction de recevoir de l’argent ou des biens est étendue, en particulier aux bénévoles et à certains intervenants à domicile.
La loi instaure une obligation de signalement des situations de maltraitance pour les établissements et services sociaux et médico sociaux ainsi qu’au lieu de vie et d’accueil.
 
A la Réunion, le rapport d’activité 2016 d’ALMA, nous indique des données qui ne doivent pas être prises comme une description des phénomènes de maltraitance, mais comme des indicateurs. Les chiffres présentés ne traduisent qu’une faible partie de la réalité ("la partie émergée de l’iceberg" pour citer le professeur Robert HUGONOT, père des écoutes ALMA).
La maltraitance peut être banalisée, normalisée, ignorée ou tue.
Elle intervient souvent dans le secret des espaces privés. La maltraitance des personnes âgées est un fléau peu visible.
Dans les situations de handicap, de grande dépendance, elle sera « multiple » et « subie » sans réaction de l’entourage familial ou professionnel parfois.
Ces données précises doivent interpeller, guider, encourager les actions individuelles, publiques et associatives.
68 dossiers de "situation préoccupante" ont été ouverts par l’association en 2016, pour 63 personnes âgées et 16 adultes en situation de handicap, à domicile et 5 personnes en institution.
Les formes principales de maltraitance sont : psychologiques (73,5 %)  négligences (43 %), financières(40 %), physiques (28%).
Les écoutants d’ALMA ont observé :
 * que le vieillissement de la population engendre davantage de pathologies et une plus grande dépendance (donc entraine une fragilité pouvant être cause de maltraitance)
* des situations difficiles à gérer surtout lorsque l’aidant vieillit, et est  lui-même parfois malade ;
* des maladies méconnues ( Alzheimer, Parkinson) ;
*des conflits familiaux d’intérêts, des addictions, le chômage qui ne favorisent ni l’entraide, ni la communication ;
Enfin, un habitat mal adapté, la promiscuité, le bruit sont autant de facteurs aggravants.
 
Quelques informations concernant l’Association ALMA
Créée en 1995 en Métropole, elle a vu le jour à la Réunion en septembre 2000.
Il s’agit d’une Ecoute téléphonique qui fonctionne les mardi matin de 9h à 12h et le jeudi après-midi de 13h à 16h au 0262 41 53 48
Les autres jours un répondeur rappelle les heures de permanence téléphonique, propose de laisser un ménage ou oriente vers le 3977 fédération nationale de lutte contre la maltraitance.
Outre son activité d’écoute, l’Association ALMA mène des actions de prévention en étant présente sur divers évènements dans le Département et réalise des formations à la demande (centre de formation, EHPAD, familles d’accueil en partenariat avec les équipes des actions de santé, CCAS, Police et gendarmerie) ; participe à des émissions de radio et de TV.
 
Cette année ALMA et l’ORIAPA  s’associent pour informer le public concerné (personnes âgées) sur ce phénomène inacceptable et où il peut s’adresser pour trouver une réponse.
 
Disons tous "oui à la bientraitance"
 
Pascale SAVOYE                                           Michel BRUN
Présidente d’ALMA Réunion                    Président de l’ORIAPA
 
 
 
 
 
 




1.Posté par Zarin le 15/06/2017 09:59

Hypocrisie !

l’usage de bombes au phosphore blanc contribue-t-il à la "maltraitance" de TOUTES LES PERSONNES ?

Tonton David :

Moi je suis sûr sûr qu'on nous prend...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes