MENU ZINFOS
Société

12 élèves testés positifs au Covid ce vendredi : La liste des classes fermées


Le rectorat de La Réunion annonce 12 cas positifs parmi les élèves de l'île en ce vendredi 28 août, ainsi que les dispositions décidées quant à la fermeture totale ou partielle d'écoles.

Par N.P - Publié le Vendredi 28 Août 2020 à 19:47 | Lu 14009 fois

12 élèves testés positifs au Covid ce vendredi : La liste des classes fermées
Covid-19 : décisions d’ouvertures ou de fermeture partielles d’écoles ou d’établissements scolaires

Les écoles et établissements scolaires de l’académie ont procédé aujourd’hui au signalement de 12 élèves Covid positif : 3 dans une école (école Bouvet B, école de l’Ancien Théâtre, école Gabin Dambreville), 1 dans un collège (collège Juliette Dodu) et 9 dans des lycées (lycées Bellepierre, Leconte de Lisle Évariste de Parny, Isnelle Amelin, L’Horizon, Marie Curie, Julien de Rontaunay). Un agent Covid positif a été signalé dans une école (école Francis Rivière).


LE PROTOCOLE SANITAIRE

Les grands principes

- Respect des gestes barrière.
- Port du masque pour les adultes, les collégiens et les lycéens.
- Hygiène des mains.
- Nettoyage et aération des locaux.

Les ajustements du 26 août

Le protocole sanitaire de l’éducation nationale, actualisé le 26 août 2020, impose le port du masque obligatoire pour les personnels, y compris dans les classes de maternelle et ce, "tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs".

Le port du masque est également obligatoire pour les collégiens et les lycéens " dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs", lors des récréations par exemple. Il n’est pas obligatoire "lorsqu’il est incompatible avec l’activité (prise de repas, nuit en internat, pratiques sportives, etc.).

De plus, l’aération des locaux doit avoir lieu toutes les 3 heures et durer "au moins 15 minutes". Ces dispositions permettent d’être plus précis et circonscrit lors de la survenue d’une situation dans un établissement scolaire. L’enquête immédiate sur le respect des gestes barrières peut ainsi cibler et circonscrire le périmètre des personnes à considérer comme « cas contacts ».

Ainsi, le port du masque obligatoire pour tous les personnels, tous les collégiens et tous les lycéens, pendant toute la journée, aussi bien dans les salles de classe que pendant la récréation, permettra de mieux identifier et cibler les cas contacts, et limiter ainsi les isolements au nombre de personnes strictement nécessaire.
 
Définition officielle d’un cas contact

Toute personne ayant eu un contact direct avec un cas confirmé sans mesure(s) de protection efficace (masque chirurgical porté par le cas ou la personne contact, masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas ET la personne contact, hygiaphone ou autre séparation physique par exemple de type vitre ou plexiglas) :

- Étant élève ou enseignant de la même classe scolaire ;

- Ayant partagé le même lieu de vie (logement, internat, etc.) que le cas confirmé ou probable ;

- Ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque ;

- Ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;

- Ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.


En application du principe de précaution, et en concertation entre la préfecture, l’ARS, la mairie et le rectorat, voici les décisions prises pour des écoles ou des établissements scolaires :

Saint-André
- L’école privée sous contrat Notre-Dame de la Salette, dont la rentrée avait été reportée, accueillera tous les élèves à compter du lundi 31 août.

Saint-Denis
- 14 écoles de Sainte-Clotilde, Petite Ile, Bas de la Rivière dont la rentrée avait été reportée accueilleront tous leurs élèves à compter du lundi 31 août : élémentaire Les Tamarins, maternelle Les Tamarins, élémentaire Champ Fleuri, maternelle Champ Fleuri, élémentaire Reydellet, maternelle Ylang Ylang, élémentaire Les Lilas Bois Noirs, maternelle Debussy, primaire Jean Baptiste Bossard, maternelle Vauban, maternelle Les jacarandas, maternelle Rivière, maternelle Petite Ile, primaire privée sous contrat Notre-Dame de la Paix.

- École maternelle Ancien Théâtre : maintien à domicile, dans l’attente des préconisations de l’ARS, des 25 élèves d’une classe de petite section, considérés comme cas contact d’un parent d’élève Covid positif.

- Lycée Bellepierre : maintien à domicile, dans l’attente des préconisations de l’ARS de 36 élèves d’une classe et 7 enseignants, considérés comme cas contact d’un élève Covid positif.

- Lycée professionnel Isnelle Amelin : maintien à domicile, dans l’attente des préconisations de l’ARS de 31 élèves d’une classe, considérés comme cas contact d’un élève Covid positif.

- Lycée professionnel L’Horizon : maintien à domicile, dans l’attente des préconisations de l’ARS de 12 élèves d’une classe et 2 enseignants, considérés comme cas contact d’un élève Covid positif.

- Lycée Leconte de Lisle : maintien à domicile, jusqu’à la fin de la semaine de 34 élèves d’une classe, considérés comme cas contact d’un élève Covid positif. En application du protocole actualisé, à compter du lundi 31 août, seul l’élève Covid positif et 3 élèves cas contacts avérés resteront en quatorzaine.

Le Port
- Ecole Francis Rivière : maintien à domicile, dans l’attente des préconisations de l’ARS, de 43 élèves de 3 classes dédoublées (une classe de CP et deux classes de CE1), considérés comme cas contact d’un personnel.
 

Informations sur la continuité pédagogique

La continuité pédagogique est activée dès qu’un élève est maintenu à domicile. Elle repose sur un lien social établi par l’enseignant avec l’élève et sa famille, le groupe ou la classe, selon la situation rencontrée, et sur la mise à disposition de ressources et d’activités pédagogiques afin d’assurer un rythme d’acquisition similaire aux élèves qui seraient en présentiel. Les systèmes d’information du rectorat et les outils numériques utilisés, comme les espaces numériques de travail ou les blogs d’école, sont les supports de cette continuité.

Pour les familles qui le souhaitent, des documents pédagogiques sont mis à leur disposition sous format papier dans les écoles et établissements concernés.

Les parents sont acteurs de cette continuité pédagogique en prenant connaissance des travaux demandés à leurs enfants et en les mobilisant sur les apprentissages selon les recommandations des enseignants.
 
Rappel de la procédure mise en oeuvre en cas de détection d’un cas Covid avéré positif

Dès qu’une école ou un établissement scolaire est informé d’un cas Covid-19 avéré positif chez un élève ou un personnel :

- Prise en charge et isolement de la personne (si elle est encore dans les locaux).

- Enquête immédiate sur le respect des gestes barrières et identification des éventuels cas contact
- Information immédiate de l’ARS et mise en oeuvre des recommandations faites en retour.

Tous mobilisés

- Les parents d’élèves s’engagent à ne pas mettre leur enfant à l’école, au collège ou au lycée, en cas de fièvre (38°C ou plus), ou en cas d’apparition brutale de symptômes évoquant le Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Ils s’engagent à fournir un masque à leurs enfants collégiens et lycéens.

- Les personnels ne doivent pas venir sur leur lieu de travail en cas de fièvre ou de symptômes évoquant le Covid-19, porter un masque de protection dans les situations où la distanciation d’un mètre ne peut être garantie.

- Les accompagnateurs et les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.




1.Posté par Mar974 le 28/08/2020 20:34

Désormais même à plus d'un mètre de distance, tous les enseignants (maternelle, élémentaire, collèges et lycées) doivent avoir le masque...
Difficile pour ceux de CP qui enseignent les sons... ceux de maternelle aussi, enfin !

2.Posté par Evwlyn le 28/08/2020 20:48

A la cantine en revanche, open bar pour tout le monde tout comme devant les snacks.

3.Posté par parlamer le 28/08/2020 21:02

La fonction mystificatrice de la corruption généralisée du Big Pharma est directement impliquée avec le discours médiatique qui salue les mensonges sur les vaccins à venir comme le signe d’un progrès infini.

Aux mains des professionnels du mensonge, la propagande systématiquement organisée au profit du Big Pharma est devenue « vérité » officielle, ce qui constitue les fondements mêmes du progressisme socialiste.

4.Posté par parlamer le 28/08/2020 21:10

La chloroquine dispose d’une autorisation de mise sur le marché depuis 1949, raison pour laquelle elle est l’une des substances les plus consommées au monde. Un médicament ne peut avoir que deux statuts : soit il bénéfice d’une autorisation de mise sur le marché, soit il n’en bénéfice pas. Un pharmacien qui reçoit une ordonnance doit en principe fournir la substance demandée sans être tenu de savoir à quoi elle sera utilisée. Aucune loi n’interdit à un médecin de prescrire un médicament autorisé en France dans un autre cas que celui qui a justifié l’autorisation de mise sur le marché (AMM). Du fait de sa prescription en dehors de l’indication qui a justifié l’autorisation de mise sur le marché, le médecin engage sa responsabilité en cas d’échec, tandis que le médecin qui prescrit selon l’AMM n’est en principe pas responsable (il a seulement suivi les consignes !).

La règle est exposée par l’article L 5121-12-1 CSP, du Code de la santé publique : « Une spécialité pharmaceutique peut faire l’objet d’une prescription non conforme à son autorisation de mise sur le marché en l’absence de spécialité de même principe actif, de même dosage et de même forme pharmaceutique disposant d’une autorisation de mise sur le marché ou d’une autorisation temporaire d’utilisation… Jusqu’à la mi-mars 2020, l’hydroxychloroquine n’avait reçu aucune autorisation de mise sur le marché pour traiter le Covid 19 car la maladie est apparue fin 2019, alors que la Chloroquine est une spécialité bien plus ancienne.

5.Posté par Domino le 29/08/2020 08:04

Précaution, informations, conseils c'est tout ?
A quand décision ?

6.Posté par Priss974 le 29/08/2020 12:05

College morin st André 2 élèves positif au covid et un professeur, 9 professeurs sont actuellement en septaine chez eux car potentiellement en contact avec le prof positif, aucune mesure prise et des texto nous rassurant que tout est sous contrôle.. du n'importe quoi

7.Posté par Elo le 29/08/2020 14:25

1 au collège les alizés, 3 au collège bois de nèfles. Pourquoi publier de faux chiffres? Je suis sur que si le personnel de chaque établissement vient donner le nombre de cas en commentaire, on sera loin des 12 cas officiellement annoncé.

8.Posté par Yannick le 29/08/2020 15:29

Pas de geste barrière dans les salles de cours et en restauration comme cela était fait avec les vacances. Il n'y a pas de distanciation.

9.Posté par PPMS le 29/08/2020 18:07

Je suis lycéenne positive et je le fais savoir par les réseaux sociaux en publiant mon test sans en informer qui que ce soit
cherchez l'erreur !
De plus mes parents ne sont pas là !
On est mal barré !

10.Posté par Polo le 29/08/2020 18:40

Contradictoire.... on est obligé de porter le masque en permanence à la maternelle pour protéger les élèves. Mais comment protéger les profs? Et à la maternelle... pour les sons. Les histoires... pas evident. Et les frères et soeurs des élèves isolés qui fréquentent d autres établissements scolaires sont ils aussi isolés ? Et leurs parents? S ils sont isolés, qui paie leur salaire? C est pas clair tout ça....

11.Posté par Thierry le 30/08/2020 07:50

@PPMS : l'erreur vient du fait que vos parents ne soient pas la ! Si vous avez des signes graves de COVID qui va vous transporter aux urgences ? qui pourra prendre soin de vous ?

12.Posté par PLEÏADES 974 le 30/08/2020 10:25

On a beau essayer de rester positif face à la Covid 19 n'empêche que la situation à la Réunion est grave plus grave qu'en mars, avril, mai. Vu les chiffres et toute la communication affolante autour et toutes les incohérences, la situation s'aggrave et il y a de quoi de pas être rassuré. VIRUS, MÉDIAS, ACTIONS, RÉALITÉ, là on nage dans les eaux troubles !
DU PLUS PETIT AU PLUS GRAND,
SOYONS PLUS FORT QUE JAMAIS POUR VAINCRE LE MAL QUI VEUT DOMINER !

13.Posté par Perplexe le 30/08/2020 11:14

Polo : les frères et soeurs des élèves isolés continuent d'aller dans leurs établissements d'après ce que j'ai compris car ils sont "cas contact de cas contact" et dans ce cas pas de mesures particulières. De plus, comme c'est expliqué dans l'article au dessus "définition officielle d'un cas contact", si les élèves de la classe de l'élève positif avaient bien un masque ils ne seront pas considérés par l'ARS comme cas contact et retourneront en cours sans continuer leur quatorzaine. Donc dans le secondaire, il ne devrait pas y avoir beaucoup d'élèves et profs qui resteront en quatorzaine car le masque est obligatoire, juste le temps que l'ARS se renseigne pour savoir si c'était bien le cas.
Par contre je me demande bien comment ils vont prendre en compte ce qui s'est passé à la cantine, sans masque, et où souvent, jusque là, les élèves des différentes classes étaient brassés, placés en face à face ...
Parmi les élèves positifs certains n'ont ils pas mangé à la cantine ?

14.Posté par Zzeyc le 31/08/2020 03:03

Difficile gestion de crise

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes