Société

11e Route du Rhum : Le bon départ d'Aymeric Chappellier, skipper pour Aïna Enfance et Avenir

Lundi 5 Novembre 2018 - 11:31

Comme prévu, à 14 heures précises ce dimanche, Aymeric Chappellier et les 122 autres marins de la 11e Route du Rhum – Destination Guadeloupe ont pris le départ de la course, s’élançant ainsi pour 3 510 milles entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre.

Auteur d’un très bon départ, le skipper d’AINA Enfance et Avenir s’est d’emblée installé aux avant-postes de la flotte des Class40. C’est, en effet, en 4e position, que le marin Rochelais faisait route en direction du cap Fréhel après une heure de course, propulsé par un flux de sud sud-est d’une quinzaine de nœuds. Des conditions quasi idéales dont il va devoir profiter au maximum ces prochaines heures avant qu’elles se dégradent un peu la nuit prochaine et très franchement à partir de mardi, avec, en l’occurrence, le passage d’un front chaud puis d’un front froid très actif.

"Les premiers milles devraient être relativement confortables, si on peut dire ça, mais il va falloir être concentré sur la vitesse. Aller vite sera vraiment le principal objectif de cette première partie de course car les bateaux situés en queue de peloton risquent de prendre plus cher que les premiers lorsque la grosse dépression va passer. Une fois encore, les riches risquent bien de devenir plus riches à conditions, évidemment, de ne rien casser",
a assuré Aymeric.

Ce Class40 aux couleurs d’Aïna Enfance et Avenir, est une opportunité sans précédent pour cette association réunionnaise et l’occasion de sensibiliser le sort des enfants malgaches au plus grand nombre à travers un événement sportif médiatisé dans le monde entier.
 
L’association Aïna Enfance & Avenir entend réinventer la vie des enfants démunis à Madagascar. "Aïna" signifie la vie, "le souffle de vie" en malgache. "Fournisseur d’avenir", cette association réunionnaise intervient depuis 2005 dans l’un des pays les pays les plus pauvres de la planète, auprès d’une population extrêmement démunie : les enfants des rues, les orphelins et les enfants en danger.

Aïna, Enfance & Avenir est une association d’intérêt général à but non lucratif et humanitaire. Elle a été créée par Nataly Charbonnier et Isabelle Boursier, deux professeures exerçant à la Réunion, qui désiraient apporter de l’aide aux enfants orphelins de la Grande Ile. 

Le Centre d’accueil de Malaza est la première grande réalisation d’Aïna, Enfance & Avenir. Fruit de la rencontre avec de nombreux partenaires, il voit le jour fin 2008 grâce à la détermination des bénévoles de l’association. D’une superficie de 680 m² habitables, le Centre regroupe les différents espaces de vie des enfants : chambres, réfectoire, cuisine, sanitaires, bibliothèque, salle d’activité et bureaux. Depuis plus de 8 ans, il offre un environnement affectif, scolaire et médical stable à 50 enfants démunis, orphelins de père et/ou de mère, âgés de 6 mois à 15 ans.

Puis pour lutter contre l’abandon et le phénomène des enfants des rues, l’association a créé les crèches et les maternelles solidaires ainsi qu’un Centre de Formation Agricole et elevage agréé.

L’association lutte ainsi contre l’exclusion, la malnutrition, et les maladies associées ainsi que contre la pauvreté au cœur même d’une des bidonvilles. Elle favorise la santé, la scolarisation, la formation et l’insertion dans la société malgache des enfants et des jeunes mamans bénéficiaires.

Son financement est constitué exclusivement de dons de particuliers et de mécènes publics ou privés. Compte tenu que l’association porte une action humanitaire alimentaire quotidienne aux enfants et aux jeunes mamans, les donateurs bénéficient d’une réglementation de défiscalisation intéressante (75% du montant des dons bénéficient d’une réduction fiscale dans les limites légales existantes).
 

Pour suivre la course en direct sur facebook et soutenir Aymeric Chappelier  :
 
https://www.facebook.com/TeamAina151/
 
Pour aider l’association :
 
https://www.facebook.com/Aina.Enfance.et.Avenir
 
https://www.ainaenfance.org
Pierre Marchal
Lu 718 fois



1.Posté par Fredo974 le 05/11/2018 13:55

J'ai un dalon , Jean François , qui a pris la route du rhum aussi
Pas sûr qu'il finisse la route
Tous les bénéfices seront versés à sa greffe hépatique !

2.Posté par klod le 05/11/2018 18:06

post 1 +++++++++ , y fé ri, ou pas ...........

fectivement nous avons la route des marins au large ...................... et la route des terriens au rhum , pas pareil !

3.Posté par Hugh le 05/11/2018 20:09

Excellent post 1 +🍸🍸🍸🍸🍸

4.Posté par Grangaga le 06/11/2018 12:21

Post' 1.....
Lé .......ès'pon'sorizé parr' ti madanm' ......dépité La Rényion là, ton dalon...

5.Posté par klod le 06/11/2018 18:23

ti madanm la , ti madanm là ......................... kriké, kraké , kossa un chose, kossa ou koné ?

yes grangaga !

6.Posté par Coupdepiedaucu le 07/11/2018 08:51 (depuis mobile)

Devancé par post 1 trop de compétiteur ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >