Revenir à la rubrique : Communiqué

11 fev. : Point de 17h30 sur l’état du réseau exploité par Véolia Eau

Une cellule de crise s’est réunie cet après-midi afin de dresser un bilan de la situation :   1. Agence Nord :     – Commune de Sainte-Suzanne : l’eau du robinet peut à nouveau être consommée sans restriction d’usage.   – Commune de Saint-Denis : un retour à la normale sur le secteur de […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 11 février 2009 à 19H30

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Une cellule de crise s’est réunie cet après-midi afin de dresser un bilan de la situation :
 
1. Agence Nord :  
 
– Commune de Sainte-Suzanne : l’eau du robinet peut à nouveau être consommée sans restriction d’usage.
 
– Commune de Saint-Denis : un retour à la normale sur le secteur de Bois- de-Nèfles alimenté par le réservoir Arnould. En revanche, l’eau reste turbide dans les hauts de ce secteur alimenté par les réservoirs Piton Bois de Nèfles et 1000 m3 Bois de Nèfles ainsi que sur le secteur du Butor.
 
– Aucune dégradation de la qualité de l’eau n’est observée sur la commune de Bras-Panon.
 
2. Agence Ouest :  
 
– Aucune dégradation de la qualité de l’eau n’est observée sur les communes de Saint-Paul, La Possession et du Port.
 
3. Agence Sud :  
 
– Commune de Saint-Pierre : L’alimentation en eau à partir du captage SAPHIR du Bras de La Plaine a été remise en service aujourd’hui. L’ensemble des secteurs de Saint-Pierre est à présent alimenté, mais la turbidité sur les secteurs alimentés par l’eau SAPHIR dépasse la limite de qualité :
 
o Condé 400,  
o Concession Condé,  
o Ligne des Bambous,  
o Peron km3,  
o Bassin Martin,  
o Bassin Plat,  
o Mont-vert les Bas,  
o Ravine des Cafres,  
o La Cafrine,  
o Grand Bois,  
o Basse Terre les Hauts,  
o Casernes,  
o Centre ville au-dessus de la rue du Presbytère et chemin Stéphane.
 
– Commune de l’Entre-Deux, seul le secteur de l’Argamasse est concerné par un dépassement de la limite de turbidité.  
 
– Pour les autres secteurs, l’eau est potable et reste conforme aux limites de qualité : Ravine des Cabris, Mahavel,  Bois Noirs, les Assises, Bois d’Olives, Pierrefond, Frédeline, ligne Paradis, Zi N°2, ZI n°3, Ravine Blanche, Centre Ville sous la rue du presbytère, Basse Terre les Bas, Terre Sainte, Asile, Mont-vert les hauts, Boissy, CD3, Terre des chênes, ainsi que toute la commune de l’Entre-Deux (hors secteur Argamasse).
 
– Aucune dégradation de la qualité de l’eau n’est observée sur les communes de Saint-Philippe, Saint-Joseph et Saint-Louis.
 
Désormais, pour toute information sur l’évolution de la situation, veuillez consulter le site internet www.veoliaeau.re

CONSEILS
 
Veolia Eau Réunion recommande à l’ensemble des habitants résidant dans les quartiers cités dans ce communiqué  de prendre la précaution de ne pas consommer l’eau du robinet (boisson, préparation des aliments). Il est conseillé d’utiliser de l’eau embouteillée ou à défaut, de porter à ébullition l’eau du robinet et de la faire bouillir pendant 5 minutes avant de la consommer. Cette eau peut toutefois être utilisée pour tous les autres usages sanitaires (toilette, WC, lavage). Ces mesures doivent être respectées aussi longtemps que l’eau n’est pas redevenue limpide et pendant les 24 heures qui suivent le retour à la normale.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.