Faits-divers

10ème attaque mortelle de requin à La Réunion

Mercredi 30 Janvier 2019 - 17:15

La 26 ème attaque de requin et également 10ème attaque mortelle s'est produite ce matin à Sainte-Rose. La dernière attaque mortelle remonte au 18 juin 2017, un bodyboarder a perdu la vie aux Roches Noires. Après plusieurs mois de calme, la crise requin refait surface.
 
Cette crise a débuté en 2011. Un arrêté d'interdiction de baignade et d'activités nautiques dans la bande des 300 mètres du littoral de La Réunion est en vigueur depuis juillet 2013. 
 
Le bilan des 10 attaques mortelles
 
• Mercredi 30 janvier 2019 : un pêcheur d'une quarantaine d’années est attaqué à Sainte Rose, à proximité de l'embouchure de la rivière de l'Est, à quelques mètres du bord. La victime a eu la jambe gauche arrachée. Il n'a pas survécu à ses blessures.
 
•Samedi 29 avril 2017 : Adrien Dubosc, un bodyboarder de 30 ans, est mortellement attaqué par un requin du côté de la Pointe au Sel, à Saint-Leu.
 
•Mardi 21 février 2017 : Alexandre Naussac, un bodyboarder de 26 ans, est mortellement attaqué par un requin à proximité de l'embouchure de la Rivière-du-Mât.
 
• Dimanche 12 avril 2015 : un jeune champion de surf, Élio Canestri, 13 ans, est mortellement attaqué sur le spot des Aigrettes (Saint-Gilles).
 
• Samedi 14 février 2015 : Talon Bishop, jeune baigneuse de 22 ans, qui est installée à La Réunion depuis seulement trois mois, est happée et mordue à une jambe par un requin alors qu'elle se trouvait très près du rivage à Pont Mulla (Etang-Salé).
 
• Lundi 15 juillet 2013 : En baie de Saint-Paul, Sarah Roperh, une adolescente de 15 ans, est victime d’une attaque de requin. Elle est originaire de la région de Poitou-Charentes. En vacances à La Réunion, elle se baignait à quelques mètres du bord lorsqu’elle a été happée.
 
• Mercredi 8 mai 2013 : Stéphane Berhamel, un bodyboarder métropolitain de 36 ans, en voyage de noces, est attaqué et tué sur le spot des Brisants à Saint-Gilles.
 
• Lundi 23 juillet 2012 : Alexandre Rassiga, surfeur de 21 ans, est tué lorsqu’il pratiquait sur le spot de Trois Bassins.
 
• Lundi 19 septembre 2011 : Mathieu Schiller, ancien champion de La Réunion de bodyboard était tué par l'attaque d'un squale alors qu'il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot.
 
• Mercredi 15 juin 2011 : un bodyboarder, Eddy Auber, avait été tué au large de Ti Boucan. Son décès marque le début de la crise requin à La Réunion.
 
10 attaques mortelles, 16 attaques non-mortelles depuis 2011, la funeste liste se retrouve enrichie aujourd'hui. La question des responsabilités est une fois de plus posée dans cette crise qui n'a encore trouvé aucune explication. 
QI Yiqing
Lu 11289 fois




1.Posté par Yes ! le 30/01/2019 17:23 (depuis mobile)

Jusqu''en 2007 des milliers de baigneurs chaque week-end sur les plages de l''étang salé, aucun soucis pour parents et enfants. Que s''est-il passé depuis ? = Les requins pullulent et attaquent l''homme et personne ne bouge !

2.Posté par tortue le 30/01/2019 18:43

Contrairement à ce que certains ont dit les surfeurs ne sont pas les seuls concernés par ces attaques, aujourd'hui un pêcheur réunionnais est mort dans l'est. La population de l'île dans son ensemble doit s'approprier cette crise, ses enjeux et choisir ce qu'elle souhaite pour son avenir : protéger les requins ou un mode de vie?

3.Posté par La crise requin a commencé en 2000 le 30/01/2019 18:44

" Cette crise a débuté en 2011. Un arrêté d'interdiction de baignade et d'activités nautiques dans la bande des 300 mètres du littoral de La Réunion est en vigueur depuis juillet 2013. "

NON § La crise requin a commencé en 2000 et non en 2011 2011.

Avant 2000,n les attaques de requins même dans l'est ou le sud étaient RARISSIMES. 1 tous les 2 ou 3 ans voire moins. Il est vrai qu'il y avait moins de surfeurs aussi.

Pour rappel: ls requins tigres et bouledogues sont très prolifiques, on ne les pêche plus 'depuis 2000, suite à l'arrêté préfectoral de 1999 interdisant leur commercialisation, pour cause de risque de ciguatera.... non démontré), donc ... ils sont bien plus nombreux et attaquent, surtout que la réserve marine leur permet d'être en sécurité.....

Que font les élus (députés et sénateurs pour se bouger et interroger officiellement le préfet pour retirer cet arrêté de 1999 ?

Au lieu de ne rien dire ni faire et laisser faire des opérations limitées de pêche subventionnée par 1 ou 2 zozos, post attaques!.Payées par les cons-tribuables....

4.Posté par JORI le 30/01/2019 19:02

3.Posté par La crise requin a commencé en 2000 le 30/01/2019 18:44
Allez tenir un rond point, cela fera peut être bouger le préfet!!.

5.Posté par Germinal le 30/01/2019 22:40

Pour éviter de se faire attaquer il suffit de ne pas se mettre à l'eau
C'est pas plus difficile que ça et c'est surtout simple à comprendre....

6.Posté par Stop le 30/01/2019 22:56 (depuis mobile)

Pêcheur bichique au filet dans l eau
Si faisait canal comme lontan serai pas arrivé
À reflechir

7.Posté par Jp POPAUL54 le 31/01/2019 07:17

Et sur nos routes réunionnaises, combien "d'attaques" mortelles et non mortelles engendrées par des alcoolos, ceux qui pianotent des sms ou encore d'autres qui roulent comme des tarés ??

8.Posté par sibylle brion le 31/01/2019 08:44

Peut être faut il se poser les bonnes questions !! Notamment le rejet des déjections fécales aux abords des plages de St Gilles ??? que font les dirigeants a ce sujet ?? l'Ecosystème mutte avec les attaques humaines contre Mère Nature ,ne nous étonnons pas ! quelles solutions claires et efficaces ?? c

9.Posté par ald'eau le 31/01/2019 09:00

Le problème des dispositifs "post attaque" est qu'ils posent l'acceptation préalable d'un blessé ou d'un mort, avant d'agir. C'est juste inadmissible.

Un peu comme si le propriétaire (ou le locataire) d'un bien attendait d'être vandalisé avant de se protéger.

10.Posté par SAMEM le 31/01/2019 09:00

En 2017-2018, les accidents de chasse ont fait 13 morts en France;
Les accidents de chasse ont fait plus de 360 morts depuis 2000;

Faut-il éradiquer les chasseurs?

11.Posté par Antipode le 31/01/2019 11:06

Je note seulement 2 commentaires intelligents 5 et 10 :) les Requins ne sont pas un problème mais un élément essentiel à la vie sur Terre et notre survie en dépend, comme des Baleines et nombre d'autre animaux d'ailleurs (plus de Requins = plus d'homo-"sapiens") ; les estuaires (mélange eau-douce et eau salée) sont le milieu privilégier des Requins côtiers ; la pêche - 1ère cause de destruction de l'écosystème marin et donc terrestre (avec l'élevage) - les incite à trouver de la "nourrir" là où nous makotons à tout va !
Soyez, éthique, intelligents, en bonne santé, en un mot civilisés: #goVegan (comme le recommandent l'ONU, UNEP, FAO, OMS, les plus prestigieuses Universités et revues scientifiques à commité de lecture...
Que ce monsieur repose en paix et qu'il l'apporte à ceux qui n'ont plus la moindre jugeote !

12.Posté par JORI le 31/01/2019 11:37 (depuis mobile)

20. Samem. Très bonne question !!

13.Posté par vince le 31/01/2019 12:02

depuis quand y trap bichique en mer et pas dans un canal !!!!certain voudraient faire croire que les requins sont apparut en 2011 mais je crois moi que c les imprudent qui pullule depuis cette date le requin lui et chez lui et sa depuis bien avant l'homme

14.Posté par Roberto le 31/01/2019 14:19

@10: la réponse est oui!

15.Posté par ald'eau le 31/01/2019 14:24

Je crois que le point de vue "écologiste" ou plus exactement "protectionniste de l'écosystème", au sens noble, mérite d'être entendu, même si l'expression est quelques fois un peu trop abrupte, voire intolérante, ce qui atténue la portée du message et tend à orienter vers un extrême.

Par leur comportement naturellement prédateur, certains requins (pas tous) viendront attaquer la population aussi près que possible des côtes. Nous en avons recensé plusieurs à moins de dix mètres du rivage, ce qui est inadmissible, intolérable.

Le requin est certes dans son élément, mais l'homme également car il doit pouvoir accéder à tout ce qui contribue, soit à sa subsistance (est-ce normal sur une île ?), soit à ses loisirs, soit à sa recherche. L'espace aérien n'est pas non plus notre élément mais je doute que l'argument soit suffisant pour justifier que nous ne devons pas nous y rendre (avion, hélicoptère, fusée).

Tous les requins ne sont pas systématiquement dangereux et ils sont très utiles, c'est une réalité.
Nos voisins mauriciens ont fait un constat, qu'ils argumentent selon leurs connaissances: " le déclin dans les populations des requins a entraîné «une sélection artificielle d’espèces plus dangereuses, comme les requins bouledogues». Celles-ci, explique l’océanographe, «sont adaptées à la vie proche des rivages, dans les embouchures des rivières et même dans les fleuves"; source.

Lorsque la préservation d'une espèce animale se fait au détriment des plus faibles qui la compose, NOUS mettons en danger toute la famille qu'elle représente et NOUS en sommes responsables...Il semble donc important de protéger les requins traditionnels et d'éloigner les plus agressifs par d'autres méthodes adaptées au danger auquel nous avons à faire face. Nous voyons effectivement les conséquences de l'arrêté de 1999.

L'article suivant de Médiapart synthétise convenablement la situation: lien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie