Communiqué

-100 millions pour l'Outre-mer: Victorin Lurel dénonce le "funeste projet" du gouvernement

Vendredi 19 Juillet 2019 - 17:21

Dans un communiqué (ci-dessous en intégralité), le sénateur et ancien ministre de l'Outre-mer Victorin Lurel appelle à une prise de conscience collective des élus ultramarins afin de contrecarrer le projet du gouvernement de baisser le budget de la mission Outre-mer. Selon lui, l'explication du gouvernement par la non utilisation des crédits alloués est un jeu de dupe, l'Etat ne donnant pas les autorisations et les moyens techniques pour aider à la réalisation des projets.


-100 millions pour l'Outre-mer: Victorin Lurel dénonce le "funeste projet" du gouvernement
L'heure est grave. Bercy a tranché: en 2020, ce sera -100 millions d'euros pour les outre-mer, alors que le budget global de l'Etat augmentera de 4,6 milliards d'euros.

Contrairement aux années précédentes, la saignée est tellement importante que le Ministère ne peut plus faire dans l'artifice comptable. Sous la férule aveugle de Bercy et donc incapable d'obtenir les arbitrages budgétaires favorables, il est aujourd'hui contraint d'admettre l'échec de la stratégie conduite.

Cette logique comptable du coup de rabot qui conduit à traiter de manière identique des réalités pourtant bien différentes est bien une discrimination.

Moins 100 millions d'euros que le gouvernement tente de justifier par "le niveau d'exécution constaté en 2018 et anticipé pour 2019". Comprendre: comme vous, collectivités et opérateurs, avez été incapables de dépenser les sommes dévolues aux outre-mer ces deux dernières années, il est parfaitement légitime de réduire le budget à sa part "dépensable".

Accuser entreprises, opérateurs et collectivités d'être responsables de la sous-consommation est une défausse d'autant plus sournoise que les restes à payer de l'Etat outre-mer ont encore explosé de 7% en 2018 et s'élèvent désormais à 1,680 milliard d'euros.

Jamais donc l'Etat ne pose la question de sa propre culpabilité. Il continue pourtant impunément de jouer avec ses propres règles en bloquant les dossiers, en ne donnant pas les instructions, en ne fournissant pas l'ingénierie, en ne versant pas à temps et en mettant à mal le préfinancement des opérations.

Outre la cruauté des chiffres que le ministère ne peut désormais plus maquiller et à peine justifier, les outre-mer doivent aujourd'hui réaliser l'insidieux changement de paradigme qui est à l'oeuvre, consistant à redéployer les crédits dévolus aux départements d'outre-mer en faveur des autres territoires à la seule discrétion du ministère. Une nouvelle péréquation faite à l'insu de tous qui conduit, par exemple, à ce que la LBU finance désormais des logements à Saint-Pierre-et-Miquelon ou à ce que les sommes non dépensées par les DOM en 2018 soient redéployées vers des "projets mûrs" des COM.

Oui à la solidarité, mais qu'elle se fasse en transparence et en pédagogie avec l'ensemble des collectivités intéressées. Pour l'heure, loin des espoirs un temps suscités par l'augmentation du budget, le redéploiement annoncé des crédits non-consommés prouve que toutes les annonces budgétaires gouvernementales cachent en réalité un jeu à somme nulle.

La crise est si grave, qu'aucun opposant à la politique menée ne peut se satisfaire de tels chiffres. J'en appelle à une prise de conscience collective pour tenter d'éviter cette hémorragie. Nous ne pouvons laisser prospérer, dans le silence, l'action d'un ministère aveuglé, propagandiste zélé et pourfendeur d'une politique austéritaire. Nous avons trois mois d'ici la présentation du budget pour contrecarrer ce funeste projet.

Victorin Lurel
Sénateur de Guadeloupe

 

Le budget de la mission Outre-mer sera amputé de 100 millions d’euros

​"Pas d’économie sur le budget du ministère des outre-mer"

B.A
Lu 2335 fois



1.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 19/07/2019 21:25

Pas crédible du tout. Il a été ministre et on est encore dans le fé noir.

2.Posté par Libre hair le 19/07/2019 22:25

Et pendant ce temps, De 37 928 bénéficiaires en 2016, à partir de l’ancien dispositif Chèque livre, il n’y a plus que 15 176 bénéficiaires en 2019 ! Soit 22 752 familles (60%) exclues de l’aide.”

“Malgré l’opposition des deux principales fédérations de parents d’élèves (FCPE et PEEP), la Région a rallongé la procédure administrative, compliquant les remboursements. Les parents d’élèves sont obligés de payer l’intégralité des coûts de location des livres, s’élevant selon les lycées de 150 à 250 €, avant de solliciter un éventuel remboursement.”

“Le budget de ce qui devait être une aide pour les lycéens est passé de 1,9 M€ en 2016 à seulement 752 220 € en 2019, soit plus 1 154 430 € d’économie pour la Région ! Pourquoi la Région pénalise-t-elle les familles ? Comment peut-on faire des économies sur le dos de notre jeunesse ? Entre les discours et la réalité, l’écart est grand.”

“Pour masquer cet échec sans se déjuger, la Région a décidé d’augmenter le chèque livre à 100 € lors de la Commission permanente du 16 juillet 2019. Toutefois, sans modifier le système inopérant mis en place, les familles seront toujours pénalisées.”‘

3.Posté par Marc le 19/07/2019 22:30

1. Les ministres ne font pas de miracles. Ils font avancer ou reculer les choses mais aucune situation, surtout celles aussi complexes que celles des Outre-Mer, ne se règle en un jour ou même en cinq ans. Le mieux qu'ils puissent faire c'est essayer de laisser à leurs successeurs une situation qui se porte un peu mieux. Et Dieu sait si j'ai eu des désaccords avec l'individu mais en l'espèce il a raison: le Gouvernement actuel nous prend pour des cons sur cette histoire de 100 millions d'euros et plus largement sur leur effort financier en faveur des Outre-Mer. Il n'y a rien dans son communiqué qui soit faux.

4.Posté par Joseph le 20/07/2019 06:11

Je ne suis pas souvent d'accord avec ce gars, mais cette fois il est dans le vrai.
Encore une fois ce gouvernement va insidieusement nous arnaquer, pareil à ce coup tordu des retraites à "age pivot" avec ajustement sur l'espérance de vie, vous verrez on l'aura profond. A moins qu'on ne soit morts de vieillesse avant de s'en rendre compte...

5.Posté par parlamer le 20/07/2019 07:39

avec ce président menteur:
"
Olivier Marleix observait aussi que le candidat Macron avait bénéficié d'un «montant de dons records

pour sa campagne» et estimait que «le fait que l'on puisse retrouver dans la liste des donateurs

ou des organisateurs

de dîners de levée de fonds des personnes qui auraient été

intéressées aux ventes précitées [ne pouvait] qu'interroger»

Il notait qu'Emmanuel Macron, alors à Bercy,

avait «formellement donné l'autorisation» de la vente d'Alstom énergie

et avait «également autorisé» d'autres cessions d'actifs «d'entreprises stratégiques françaises»,

citant celles d'Alcatel-Lucent au groupe finlandais Nokia

ou de Technip à l'entreprise américaine FMC Technologies.

6.Posté par Dadiu le 20/07/2019 08:15 (depuis mobile)

Et dans le même temps le budget de fonctionnement de l’elysee a dépassé de 5MILLIONS !!!!et le peuple doit faire des efforts !!!!

7.Posté par Le Jacobin le 20/07/2019 09:20

Monsieur Lurel on ne vous demande pas de faire de commentaires, mais de trouver des idées de développement pour utiliser le budget dédié à la Région Guadeloupe qui vous a fait Sénateur suite à votre passage comme Président du conseil général.

L'argent est disponible vous ne l'utilisez pas faute d'idée, il est normal que bailleur de fond récupère son argent.

QUE FAITE VOUS EN TANT QUE SÉNATEUR HORMIS DE SALIVER CAMP LE COUPERAI TOMBE?

Vous n'avez même pas remarquez à quel point les routes de Guadeloupe sont en mauvais état, cet argent aurait pu servir au moins à la réfection des routes, des écoles, l'éclairage urbain, l’entonnoir qui enferme les Automobiliste dans un calvaire des Abymes à la commune de Morne-A-L'Eau dans les deux sens.

Vous gagnerez à utiliser ce budget pour enlever cette verrue qui est dans votre département au milieu de votre visage.

Vos commentaires rien à cirer V. LUREL GO !

8.Posté par Marc le 20/07/2019 13:07

7. Vous racontez n'importe quoi. Victorin Lurel n'a jamais été président du conseil général de Guadeloupe, c'est l'un des seuls mandats électifs qu'il n'a jamais exercé d'ailleurs. Par ailleurs, ce n'est pas le rôle d'un sénateur de proposer des idées de dépenses, c'est même rigoureusement interdit par la Constitution (jetez un oeil à l'article 40). En revanche c'est totalement le rôle d'un sénateur que de donner son opinion sur l'action du Gouvernement et mettre en garde la population: c'est ce qu'on appelle la fonction de contrôle de l'action du Gouvernement. C'est même, historiquement, la troisième fonction que les Parlements modernes ont exercé, juste après la fiscale et la budgétaire et avant même la fonction législative à proprement parler.

Par ailleurs, ce que Lurel dit c'est que des projets ont été proposés mais que c'est de la faute du Gouvernement s'ils n'ont pas été menés à bien (c'est son cinquième paragraphe). Et objectivement ça semble vrai: 1°) comme il le signale, le montant des impayés de l'Etat a augmenté de 7% en Outre-Mer cette année. Or ces impayés apparaissent comptablement comme des crédits non consommés, donc font partie de ces fameux 100 millions diminués. 2°) le montant des crédits non consommés du ministère des Outre-Mer a été multiplié par 9 en 2018 par rapport à l'année précédente. On ne parle pas d'un montant de crédits non consommés historiquement élevés qui pourrait alors effectivement être la faute des acteurs de terrain. On parle d'un changement brutal en un an. Les monteurs de projets ne sont pas tous morts de la peste noire d'un coup entre 2017 et 2018 dans l'ensemble des Outre-Mer, privant les collectivités de leur ingénierie. En revanche, ce qui est très possible, c'est que pour faire des économies les services de l'Etat ont, sur l'ensemble des territoires, reçu consigne d'être plus stricts sur l'instruction des dossiers, d'être moins aidants, de ralentir le traitement ou de simplement refuser des dossiers quand c'est une décision arbitraire. Et que la ministre, par grand courage, a décidé de se défausser sur les collectivités en disant qu'elles étaient mauvaises plutôt que d'admettre que l'Etat a volontairement sous-consommé ses crédits.

9.Posté par Le Jacobin le 21/07/2019 10:22

8.Posté par Marc le 20/07/2019 13:0

Confusion, il s'agit de la Région Guadeloupe cité alinéa 1- encore mieux il était Président de Région.

Plus important c'est comprendre le périmètre de compétences de ceux qui sollicitent le pouvoir, prompt aux critiques quand ils ne sont plus au pouvoir.

Je ne dis pas n'importe quoi.

Vous êtes en première lecture LURELCOMPATIBLE, vous ne pouvez pas nier l'entonnoir des Automobiliste entre Les Abymes et Morne-A-L'Eau une honte, un cauchemar, une réalité journalière.

Bonne lecture Poste-8

Victorin Lurel, né le 20 août 1951 à Vieux-Habitants (Guadeloupe), est un homme politique français.

Entre 2001 et 2012, il exerce les mandats de député, de maire de Vieux-Habitants et de président du conseil régional de la Guadeloupe. Il est ministre des Outre-mer dans le gouvernement Ayrault, du 16 mai 2012 au 31 mars 2014. À la suite de la défaite de la gauche aux élections municipales de 2014, il quitte le gouvernement, retrouve son siège de député et se fait réélire président du conseil régional de la Guadeloupe.

Il est élu sénateur lors des élections sénatoriales de 2017.

10.Posté par yabos le 21/07/2019 14:35

Qu'à t'il fait de mieux quand il était ministre???

11.Posté par Marc le 22/07/2019 00:30

9. Vous dites n'importe quoi.

1°) Vous n'attaquez pas Lurel sur ce qu'il dit, à savoir que le Gouvernement retire des moyens aux Outre-Mer contrairement à ses engagements, mais sur sa personne.

2°) Vous ignorez le fait que l'année où Lurel est devenu ministre, le budget consacré par l'Etat aux Outre-Mer a augmenté de 10% et est resté stable sur tout le quinquennat Hollande.

3°) Vous l'attaquez sur un problème routier! C'est ridicule de petitesse quand vous mettez ça sur le même plan que l'ensemble de l'action de l'Etat en Outre-Mer.

4°) Vous m'envoyez sa biographie tirée de Wikipédia alors que c'est vous qui avez confondu son mandat de président de région et le mandat (qu'il n'a jamais eu) de président de conseil général.

5°) Enfin, et je le répète, TOUT ce que dit Lurel dans ce communiqué est vrai. Il y a effectivement 100 millions en moins sur le budget du ministère cette année, la ministre l'a reconnu par voie de presse. Il y a effectivement un transfert fait des DROM vers les COM lié à la réforme de l'an dernier, qui s'est traduite par une budgétisation d'aides fiscales et qui a été dénoncée dès l'an passé par les parlementaires. Il y a effectivement une présentation trompeuse de la part de l'Etat, qui attribue la sous-consommation des crédits aux élus locaux plutôt qu'à ses propres services. Ces faits sont indéniables.

12.Posté par jusd'pomme le 22/07/2019 05:14

juste pour dire a post@8 Marc ..que Victorin Lurel a été vice président du conseil general de Guadeloupe en 1998 et aussi président du conseil régional , maire d'une commune qui s'appelle """vieux habitants ," député juste après Michaux chevry . sénateur etc..etc ...tout était pour lui ,c'est un assoiffé de pouvoir cet homme là !!

13.Posté par balayedovant zot porteavan le 22/07/2019 10:40

ERICKA qu'a telle fait de mieux? commençons à s'occuper de notre île au lieu d'aller voir ce qui se passe aux antilles, il y a du taf ici don balayons devant chez nous avant!

14.Posté par Marc le 22/07/2019 12:07

12. Et encore une fois: so what? Qu'est ce que ça retire à la justesse de son propos?

13. Le sénateur qui s'exprime est antillais mais ce qu'il dit concerne l'ensemble des Outre-Mer. Par ailleurs, Ericka Bareigts a été ministre des Outre-Mer entre le 30 août 2016 et le 10 mai 2017, ce qui signifie qu'elle ne s'est occupée que du projet de loi de finances pour 2017. Sur cette loi de finances-là les moyens du ministère des Outre-Mer ont augmenté de 47 millions. Par ailleurs, sur le même exercice, les dépenses de l'Etat en Outre-Mer ont augmenté de plus de 500 millions d'euros. Donc elle a déjà fait ça de mieux.

15.Posté par Maskagaz le 22/07/2019 21:07

Post 3, 8 11, 14 MARC: Au plan perso, LUREL est effectivement un assoiffé de pouvoir qui n'a jamais fait grand'chose, mais qui vit au crochet des contribuables. Quant à sa critique du gouvernement, elle sent le réchauffé dans la mesure où cet argument a déjà été utilisé mille fois, alors qu' il est facile de constater que dans la plupart des DOM, les crédits alloués par l'Etat ne sont quasiment jamais utilisés à 100%, et je ne parle pas du pourcentage détourné par les "élus" style LUREL ou autres.

16.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 23/07/2019 00:15

Pardonnez ma saillie mais la politique c'est le principe enculatoire du citoyen.

17.Posté par Marc le 23/07/2019 00:46

15. Encore une fois, je n'ai rigoureusement que foutre de votre avis sur la personne de Victorin Lurel. Ce n'est, tout simplement, pas le sujet.

En revanche, venons en aux crédits. Vous avez raison, les crédits d'Etat ne sont presque jamais consommés à 100% en Outre-Mer. Et encore heureux: virtuellement aucune administration d'Etat, nulle part, ne réussit à consommer l'ensemble de ses crédits au 31 décembre (mis à part quelques cas spécifiques comme l'Elysée, l'Assemblée nationale ou le CESE). Ainsi, en 2018 (notez que Victorin Lurel n'était plus ministre depuis quelques temps déjà à ce moment-là, on est là en plein mandat Girardin), 1 136 762 531,76 euros prévus en loi de finance n'ont pas été consommés (sur un total budgété, LFI + LFR, de 455 449 033 204,33 euros soit 0,25% du total). Sur ce total, 73 800 158,48 euros venaient du budget du ministère des Outre-Mer (soit 6,49% du total des crédits non consommés) , qui a donc échoué à consommer environ 3,49% de son budget. Le ministère des Outre-Mer a donc était TRES inefficace dans la consommation de son budget, environ 14 fois plus que la moyenne des ministères.

Regardons maintenant la dernière année où Lurel a géré Oudinot. Lurel a quitté son poste de ministre en mars 2014, la dernière année de pleine gestion qu'il a eu c'est donc 2013. En 2013, l'Etat avait budgété 384 862 863 863,32 euros de dépenses, dont 2 134 705 493,64 n'ont pas été réalisées (soit 0,55% du total. Globalement, la première "pleine" année de Hollande a donc été un peu moins efficace en termes de consommation de budget.) Sur ce total, 1 138 233,47 euros de crédits ultramarins n'ont pas été consommés. On peut déjà noter que Girardin a fait 73 fois pire en termes de non consommation que Lurel. Ces 1 138 233,47 euros venaient d'un budget total de 2 102 469 474,21 euros, dont ils représentaient donc 0,05%. Proportionnellement à son budget, Girardin a donc fait 69,8 fois pire que Lurel en termes de non-consommation. A noter que Victorin Lurel, dans sa dernière année de gestion (à un stade similaire du mandat présidentiel, puisque dans les deux cas il s'agissait de la première année de plein exercice budgétaire) , a donc fait globalement 10 fois mieux en terme de consommation de son budget que le reste de l'Etat.

Donc, pour résumer: oui, il y a toujours des crédits non consommés. C'est même normal: aucun bon gestionnaire n'arrive au 31 décembre en ne s'étant pas gardé sous le coude un peu de matelas en cas de dépense imprévue ou sans avoir rencontré un retard ou un autre dans un dossier. Non, Victorin Lurel n'était pas particulièrement mauvais gestionnaire quand il était ministre: en terme de consommation de crédits il faisait 10 fois mieux que le reste de l'administration d'Etat et 70 fois mieux qu'Annick Girardin pour des budgets extrêmement proches. C'est, tout simplement, ce que disent les chiffres aimablement mis par Bercy en ligne sur le site "performance-publique.gouv.fr". Soit dit en passant, si le résultat de Victorin Lurel est très honorable en la matière, il faut noter que les taux de non-consommation du ministère des Outre-Mer sont souvent dans ces eaux-là: ainsi, Marie-Luce Penchard en 2010 avait un taux de non-consommation de 0,12%. C'est, certes, un peu plus de 2 fois celui de Lurel mais c'est toujours infinitésimal par rapport à celui de Girardin qui est presque 30 fois plus élevé... (Comme quoi, vous voyez, ce n'est pas une question de camp électoral guadeloupéen: le résultat de Girardin est proprement désastreux pour cette première année de gestion)

Mais tout ça éclipse un vrai problème: pourquoi, l'année d'arrivée d'Annick Girardin au ministère des Outre-Mer, ces crédits non consommés ont ils été multipliés par 9? Que s'est-il passé d'un coup en 2018 pour que soudainement l'Etat n'arrive plus à consommer ses crédits? Moi je ne vois que deux solutions: ou bien des consignes ont été passées pour empêcher l'avancée des projets dans l'ensemble des territoires pour éviter que les crédits ultramarins ne soient consommés et faire des économies sur notre dos ou bien la nouvelle équipe dirigeante du ministère des Outre-Mer est incompétente.

Il existe une méthode très simple pour savoir laquelle de ces deux options est vraie. En octobre, le Gouvernement va publier le document de politique transversale Outre-Mer. Ce document recensera territoire d'Outre-Mer par territoire d'Outre-Mer les dépenses de l'Etat prévues en 2019 et 2020 et réalisées en 2018. Il y aura alors deux solutions: soit les dépenses totales de l'Etat en Outre-Mer montrent une importante sous-consommation de crédits totaux et dans ce cas-là c'est bien la preuve d'un problème global, signe d'une volonté claire de l'Etat de ne pas dépenser d'argent en Outre-Mer. Soit la sous-consommation de crédits totaux est somme toute normale et dans ce cas-là la faute de la sous-consommation des crédits du ministère des Outre-Mer pèsera entièrement sur la ministre elle-même puisque seul son périmètre ministériel a été déficient dans les territoires qu'elle doit gérer.

Je peux vous garantir que je ferai les calculs.

18.Posté par jusd'pomme le 23/07/2019 05:02

il n'a aucun propos concrets que du blabla ,il a été dans le gouvernement Hollande ,il a fait le beau ,il s'est promené aux frais du contribuable . il est comme toute 'la bande la place est bonne c'est pour ça qu'ils veulent tous y être ,pour profiter des privilèges et de l'argent .a la REUNION C'EST PAREIL pour tous les élus !!!

19.Posté par Un de Djibout le 23/07/2019 13:34

Que Saint Michel veille sur toi, camarade, car tu en sais beaucoup trop!

20.Posté par Le Jacobin le 24/07/2019 14:12

15.Posté par Maskagaz le 22/07/2019 21:07

Entièrement d'accord.

C'est juste un Play boy à l'ancre pal.

Qu'il trouve une solution pour l'embouteillage entre les Abymes et Morne-A-L'Eau ce grand prédicateur De GWADA.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie