Economie

100% de Volay Peï au collège Bourbon

Jeudi 3 Mai 2018 - 18:04

Initié en 2016 par l'ARIBEV-ARIV, la convention Volay Peï prend d'autant plus d'ampleur cette année encore avec une nouvelle signature. Le collège Bourbon vient s'ajouter aux établissements signataires. Au total ce sont désormais 22 établissements qui sont concernés par la convention Volay Peï.


Dans les 77 collèges de l'Île, 60% des 55 000 élèves sont demi-pensionnaires. C'est pourquoi le Département et les filières animales réunionnaises ARIBEV-ARIV sont aussi soucieux du bien manger, qui plus est au sein des établissements scolaires. Depuis 2016, ils tendent ensemble vers la promotion de la production de la viande locale. "On souhaite éduquer nos marmailles au bon goût peï", souligne Patrick Leveneur, de l'ARIV. 

Ils se lancent désormais pour nouvel objectif d'ici 2020, que tous les établissements de l'île signent la convention Volay Peï. Le but est d'augmenter la part de viande locale de 13% au sein des restaurants scolaires. Un objectif envisageable lorsqu'on sait que la part de la consommation est déjà passée de 35% en 2016 à 43% en 2017. 

Les conventions Volay Peï pour l'avenir de l'agriculture réunionnaise

Le but de ces partenariats est de valoriser la production locale et son développement, notamment donc au sein des établissements scolaires. A travers ces conventions, ils tendent de promouvoir la viande peï auprès des élèves. Et également auprès des chefs cuisiniers afin qu'ils améliorent la qualité des repas des enfants. 

Dans cette convention, chaque établissement choisi un éleveur parrain. Ce dernier s'engage à rendre visite à son établissement parrain plusieurs fois dans l'année et à interagir avec les élèves sur son métier. Ils sont également invités à se rendre compte des conditions de travail au quotidien au sein même de son élevage.  

Un guide de bonnes pratiques a été réalisé afin de promouvoir l'élevage local et la qualité des repas des élèves. Il recense 10 leviers d'actions, comme diversifier l'offre alimentaire, inciter à manger moins mais mieux, privilégier le "fait-maison", lutter contre le gaspillage alimentaire, élaborer des fiches recettes, ou encore évidemment valoriser les repas réalisés à partir de produits locaux. 

Depuis le lancement en 2016, 3 établissements se sont déjà engagés dans ce partenariat: la cuisine autonome du collège Mille Roches, celle du collège Montgaillard et la cuisine centrale Titan. La convention signée avec Titan a été étendue en 2017 à ses 17 établissements satellites. 

Le dernier en date en ce début d'année 2018 est le collège Bourbon, qui s'engage à consommer 100% de Volay Peï. Il sera parrainé par l'éleveur de poulets blancs à Saint-André, Bertrand Martin. Ce restaurant scolaire alimente également les élèves du collège Juliette Dodu. 

Au total ce sont donc 22 établissements qui serviront 9 000 repas dans cette dynamique Volay Peï. "Et nous croyons en notre agriculture Peï", a conclu Cyrille Melchior, Président du Département. 
Charline Bakowski
Lu 2570 fois



1.Posté par HUG le 03/05/2018 19:16

le seul hic c est de savoir ce que mange les animaux pour la viande pays????
D'autre part il serait interessant de quantifié le taux de proteine mais cela n est pas notifie sur les etiquettes !!!

il y a un risque a long terme pour les enfants ?????

2.Posté par klod le 03/05/2018 19:53

bravo !! et les autres ? on y croit .

3.Posté par HALAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALLLLL ??? le 04/05/2018 08:26

90 % de la production aviaire de La Réunion est abattue selon le rite hâlal.
C'est une arnaque monumentale.
L'argent récolté avec la taxe hâlal va dans le compte en banque du GIE Hâlal.
Bien sûr, cest fait en missouk par l'abatteur qui est un dhimmi.
C'est révoltant !!!
Armand GUNET
"Réagissons !"

4.Posté par le Taliban.B le 04/05/2018 14:10

On ose appelle cela volaille pays.
Etant donné que ce son des poussins importés et élevés avec des
aliment importés mais conditionné à la Réunion,avec les aides venant de l'extérieur.
C'est vraiment du pays.Bravo.
Drôle de pays.

5.Posté par titi974 le 04/05/2018 14:33

Très bien que ce soit de la volaille péi qui soit choisie mais avant de nous vanter les bénéfices pour la santé il serait bien de connaitre le type d ' élevage pleine air ou batterie ainsi que l ' alimentation pour l ' élevage des volailles sinon il est normal de faire bénéficier aux entreprises locales la possibilités de fournir les cantines locales ce qui devraient être tout bénéfices pour tout le monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie