MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

100-80=20


Par Emilien Boyer - Publié le Vendredi 24 Novembre 2017 à 18:58 | Lu 832 fois

Et voilà ! C’est une vérité mathématique qui ne surprend personne. Tous les français savent faire cette opération de base. Mais tous les français ne mettront pas cette vérité mathématique en application ou plutôt 20 % des contribuables seront forcés de s’inscrire dans cette démarche scientifique basique. 

Où veut-il en venir se diront d’aucuns ? Eh bien, c’est très simple, il suffit d’écouter les actualités et les propos de ceux qui sont chargés de gérer les deniers publics, le chef de l’Etat et les ministres (dont ceux chargés de l’économie et des finances). Oui, je veux parler de la Taxe d’Habitation que je mettrai dans le triptyque  « Liberté, Egalité, Fraternité » dont nous devons nous enorgueillir.

La bonne nouvelle pour beaucoup de français (80 %) est la suppression progressive de cet impôt. Combien de personnes (en milliers de contribuables) seront concernées par ce positionnement politique ? Mais, hélas, ne sont-elles pas les mêmes qui ne paient pas grand-chose habituellement ? Et qui demandent le plus quotidiennement ?

L’argument du président de la République est clair et ferme : « la Taxe d’Habitation est un impôt injuste ». La déduction est que cette injustice ne concerne que 80 % des contribuables. Et, par conséquent, en dépit d’un élément du triptyque cité, on peut déduire que tous les contribuables ne peuvent pas être traités selon ce principe fondamental. Qu’il est juste que 20% de foyers fiscaux continuent de payer cette taxe et je n’irai pas murmurer « pour tous les autres ». Et qui sont ces citoyens financeurs ? Toutes les personnes composant la classe sociale dite « moyenne » qui sont responsables de tous les maux et à qui on peut toujours demander plus d’efforts, ce que l’on peut définir comme « fraternité ».

Mais cette injustice ne s’arrête pas là. Elle frappe, disent les maires, toutes les communes, qui ne peuvent plus s’en sortir car la Taxe d’Habitation compose pour 20% les crédits de fonctionnement des collectivités. Ah ! Quel malaise et comment trouver une compensation à cette perte, avant de commencer par réfléchir à comment éviter les dépenses et les emprunts inutiles. Oui, il existe une solution, que beaucoup mettront sans doute en œuvre, l’augmentation des Taxes Foncières ou des bases servant à les calculer ou les deux. Nous devons cependant nous rassurer car ce sont les mêmes 20 % de contribuables qui les paieront.

Le ministre de l’Economie dit, contrairement au Président de la République, du moins jusqu’à ce jour, que cet impôt sera totalement supprimé. Une première question s’impose : « Comment l’Etat va-t-il compenser les effets financiers liés à cette éventuelle mesure ? ». A l’Euro près ? Souvenons-nous de la décentralisation ! Les collectivités attendent encore aujourd’hui les recettes financières promises. Mais les politiques  et les crises passent et on oublie vite. Deuxième question, car Il faudra bien trouver cet argent : « Qui paiera ? ».

On parle donc d’un nouvel impôt qui sera plus juste et précisé bientôt. Mais juste cela ne veut pas dire pour tous. Ce seront les mêmes qui trinqueront, en « laissant des plumes supplémentaires », sans aucun doute. L’Etat ne donne pas. Il reprend de la main gauche ce qu’il a « donné » de la main droite. C’est un mouvement perpétuel. Mais enfin, nous avons  les dirigeants que nous méritons et qui ne nous veulent que du bien. 

Vive la République de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité.




1.Posté par Elle le 24/11/2017 19:55

BRAVO !

2.Posté par GIRONDIN le 24/11/2017 20:41

Effectivement !


3.Posté par Ce que j''''ai compris le 24/11/2017 21:48

Moi ce que j'ai compris c'est que d'ici 2020 seront mis en oeuvre 2 choses, une refonte de la fiscalité locale ET une ré-évaluation des valeurs cadastrales, mais peut être ai-je mal compris

4.Posté par GIRONDIN le 25/11/2017 07:32

Effectivement !

'' '' '' '' qui pèse très lourd sur le revenu des ménages modestes, pèse sur le pouvoir d’achat des classes moyennes, mais représente une part très faible du revenu des ménages aisés '' '' '' '' '


j'ai appris à la radio hier que je ne faisais pas parti de la classe moyenne: je continuerai à payer la taxe d'habitation !

Milé malheureusement heureux !

5.Posté par MICHOU le 26/11/2017 14:27

Et alors quand on a des revenus élevés, on paie c'est ça la solidarité.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes