MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Société

100 000 adultes illettrés à La Réunion


La Réunion compte 110.000 personnes âgées de 16 à 65 ans en grandes difficultés dans les exercices simples de communication par écrit. Le plan d’orientation stratégique de prévention et de lutte contre l’illettrisme 2007-2013 à La Réunion a été présenté à l’occasion d’une conférence de presse, à la Préfecture.

Par Melanie Roddier - Publié le Mercredi 29 Octobre 2008 à 07:37

100 000 adultes illettrés à La Réunion
Un adulte sur cinq est en situation préoccupante dans la communication à l’écrit.
Cela signifie selon une étude réalisée par l’INSEE Réunion que ces personnes n’ont pas acquis les compétences de bases qui permettent d’être autonomes dans la vie quotidienne.
Il est difficile de comparer l’étude qui avait été faite en 1996 avec celle de 2007 car les techniques d’évaluation ont largement évolué. Cependant, si notre Département a encore beaucoup de progrès à faire, des améliorations sont constatées depuis une dizaine d’années.
Les résultats sont plus préoccupants qu’en métropole, expliqués en grande partie par "le retard de la mise en place du système éducatif" à la suite de la départementalisation.
Aujourd’hui, le taux de scolarisation est de 100% mais divers facteurs permettent de poser un diagnostic inquiétant. Parmi les personnes qui pratiquaient le français dans leur plus jeune âge, 93% n’ont pas de difficultés à l’écrit. La pratique de la langue est donc importante mais pas unique facteur explicatif. Il faut à cela ajouter notamment la position sociale de l’individu.
Comme ailleurs, on constate moins de personnes en difficultés dans la population active en emploi, la pratique précoce de la langue française favorise la maîtrise de l’écrit et les hommes sont en plus grandes difficultés que les femmes à l’écrit. Mais c’est l’inverse pour le calcul.
A noter que toutes les personnes en difficultés à l’écrit ne sont pas en situation d’illettrisme. Selon la définition, est illettré celui qui "a été scolarisé dans le cadre de l’école française, qui en est sorti, et qui ne maîtrise pas la lecture, l’écriture, le calcul, les compétences de bases pour être autonome dans des situations simples de la vie quotidienne", explique le rapport de l'INSEE.
Le plan d’orientation stratégique de prévention et de lutte contre l’illettrisme 2007-2013 a été co-signé par l’Etat, l’Académie de la Réunion, le Conseil régional et le Conseil général. Objectif de ces prochaines années: lutter contre l’illettrisme à La Réunion en proposant diverses actions de soutien dans des secteurs stratégiques, notamment éducatif et entreprenarial.




1.Posté par rougail saucisse le 30/03/2010 18:00

je suis enseignante de langue étrangère mutée récemment dans le département, originaire de ce même département et j'affirme que le créole crée une forme d'isolement linguistique, et pire empêche d'inscrire un 'cadre linguistique' , un modèle stable à partir duquel tout apprenant peut puiser ses 'normes' et ses catégories bien nécessaires à la mise en place d'une langue; le patois, c'est bien pour l'identité culturelle, mais cela ne doit pas gêner l'apprentissage du Français (base de notre communication quotidienne) et donc de toute autre formation intellectuelle; et puis, que diable: la Réunion n'est pas le monde à elle toute seule!! L'heure est à l'Europe et non à l'isolationnisme!!

2.Posté par Marissa le 06/12/2010 21:45

ILLETTRISME, deux "l" et deux "t"
À bon entendeur...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie










Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes