MENU ZINFOS
Santé

10 élèves Covid+ signalés ce mardi


Le rectorat communique le bilan quotidien quant à l'épidémie de Covid-19.

Par - Publié le Mardi 8 Septembre 2020 à 18:50 | Lu 7699 fois

COVID-19 : Bilan journée mardi 8 septembre 2020

Covid-19 : nombre de cas Covid positif signalés et décisions d’ouvertures ou de fermeture partielles d’écoles ou d’établissements scolaires

Les écoles et établissements scolaires de l’académie ont procédé aujourd’hui au signalement de 10 élèves Covid positif : 1 dans une école (écoles Jean Macé), 6 dans des collèges (collèges Jean d’Esme, Leconte de Lisle, Juliette Dodu, Les Alizés, Edmond Albius) et 3 dans des lycées (lycées Isnelle Amelin, L’Horizon, Julien de Rontaunay).

2 personnels ont également été signalés Covid positif (écoles élémentaire Jules Ferry, élémentaire privée sous contrat Saint-Gabriel).
En application du principe de précaution, et en concertation entre la préfecture, l’ARS, la mairie et le rectorat, voici les décisions prises pour des écoles ou des établissements scolaires,  lorsqu’au moins une classe est concernée :

Les Avirons

-  Reprise à l’école maternelle du Centre après une opération de nettoyage et de désinfection des locaux.

Saint-Louis

- École élémentaire Jean Macé : maintien à domicile, dans l’attente des préconisations de l’ARS, de 18 élèves d’une classe et d’un personnel, considérés comme cas contacts d’un élève Covid positif.

 
LE PROTOCOLE SANITAIRE

Les grands principes

- Respect des gestes barrière.
- Port du masque pour les adultes, les collégiens et les lycéens.
- Hygiène des mains.
- Nettoyage et aération des locaux.

Le protocole sanitaire de l’éducation nationale impose le port du masque obligatoire pour les personnels, y compris dans les classes de maternelle et ce, "tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs".

Le port du masque est également obligatoire pour les collégiens et les lycéens " dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs", lors des récréations par exemple. Il n’est pas obligatoire "lorsqu’il est incompatible avec l’activité (prise de repas, nuit en internat, pratiques sportives, etc.).

De plus, l’aération des locaux doit avoir lieu toutes les 3 heures et durer "au moins 15 minutes".

Ces dispositions permettent d’être plus précis et circonscrit lors de la survenue d’une situation dans un établissement scolaire.

L’enquête immédiate sur le respect des gestes barrières peut ainsi cibler et circonscrire le périmètre des personnes à considérer comme « cas contacts ».

Ainsi, le port du masque obligatoire pour tous les personnels, tous les collégiens et tous les lycéens, pendant toute la journée, aussi bien dans les salles de classe que pendant la récréation, permet de mieux identifier et cibler les cas contacts, et limiter ainsi les isolements au nombre de personnes strictement nécessaire.

Définition officielle d’un cas contact

Toute personne ayant eu un contact direct avec un cas confirmé sans mesure(s) de protection efficace (masque chirurgical porté par le cas ou la personne contact, masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas ET la personne contact, hygiaphone ou autre séparation physique par exemple de type vitre ou plexiglas) :

- Étant élève ou enseignant de la même classe scolaire ;
- Ayant partagé le même lieu de vie (logement, internat, etc.) que le cas confirmé ou probable ;
- Ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque ;
- Ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;
- Ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

Informations sur la continuité pédagogique

La continuité pédagogique est activée dès qu’un élève est maintenu à domicile. Elle repose sur un lien social établi par l’enseignant avec l’élève et sa famille, le groupe ou la classe, selon la situation rencontrée, et sur la mise à disposition de ressources et d’activités pédagogiques afin d’assurer un rythme d’acquisition similaire aux élèves qui seraient en présentiel. Les systèmes d’information du rectorat et les outils numériques utilisés, comme les espaces numériques de travail ou les blogs d’école, sont les supports de cette continuité.


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par jeff le 08/09/2020 22:35

Aux avirons l'enseignante testé positives , rentre de métropole et va travailler 2 jours après !!!.. La maitresse qui a fait ca devrait ETRE VIREE !!! Ou sort de vacances, aucune précautions et contamines nos enfants , c'est honteuuxx !

2.Posté par Flo le 08/09/2020 23:24

On parle à un moment donné de la maternelle concernée sur Trois Bassins ou on attend que les parents le fassent?

3.Posté par Fred le 09/09/2020 08:01

Flo de quel école maternelle a 3 b y a un cas positif ou plusieurs ?

4.Posté par Mwin la pa di le 09/09/2020 09:42

Jeff, c'est bien sur de sa faute, mais aussi de l'institution qui ne prévoit pas de quarantaine obligatoire !!! Vois tu nous n'avons pas développé la responsabilité de chacun et le souci des autres !...

5.Posté par PAYET Frédérique le 09/09/2020 10:15

Jeff, on devrait virer les responsables de l' Education Nationale et du Rectorat qui ont obligé les enseignants revenant de métropole à reprendre leur service coûte que coute sous peine d'être virés! Cette enseignante n'a fait que se plier aux exigences de sa hiérarchie...

6.Posté par Veridik le 09/09/2020 11:10

Le terme en devient presque discriminatoire...mais franchement !!!

"Eleves Covid+"

Jusqu'où ira t on dans le ridicule

7.Posté par parlamer le 10/09/2020 08:49

There is currently no robust antiviral or immunomodulatory treatment for infection with severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2), the causative agent of coronavirus disease 2019 (COVID-19). Chloroquine (CQ), an antimalarial drug, has been shown to have in vitro antiviral properties both against SARS-CoV and SARS-CoV-2 by different mechanisms [1], [2], [3], [4]. It has also been hypothesised that CQ could have a positive impact on COVID-19 outcome through immunomodulatory properties [5,6].

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes