Justice

10 ans de prison pour avoir violé sa mère

Mardi 28 Novembre 2017 - 12:26

Le verdict lui permettra-t-elle d’avancer ? Ce n’est pas certain… Cette femme, violée par son propre fils, "détruite", "isolée", "anxieuse" et "refermée sur elle-même", selon son avocat, Me Sébastien Navarro, l’a vu repartir en prison ce mardi, pour une durée de 10 ans. Une peine assortie de 5 ans de suivi socio-judiciaire ainsi qu'une obligation de soins.

L’avocat général avait requis 16 ans de prison et 10 ans de suivi socio-judiciaire. Elle rappelle que la peine prévue pour un viol est de 15 ans. Mais lorsqu’elle énumère les actes commis sur la victime la nuit des faits puis à nouveau au petit matin, elle démontre que ses actions sont bien plus graves.

Elle dessine le portrait d’un homme égocentré, dérangé et alcoolique qui savait ce qu’il faisait. "Après l’acte, le temps passe et devrait laisser place à la réalisation et à la diminution d’alcool dans le sang", explique-t-elle avant d’ajouter que, pris de honte, il aurait à ce moment pu partir de la maison ou se rendre à la police ou, s’inquiétant de l’état de sa mère, appeler les secours. "Mais il ne fera rien de tout ça. À 7 heures du matin, il va pour s’excuser" … Et la viole à nouveau.

Une circonstance aggravante également : sa consommation plus qu’excessive d’alcool et de drogues ce soir-là. "Il ne cesse de répéter qu’il n’était pas dans son état normal, mais qui l’a contraint à consommer ? Était-ce la première fois qu’il consommait ?"
 
Et puis il y a ces pulsions qu'il dit avoir parfois, même dans la rue, et les vidéos pornographiques de rapports entre mère et fils retrouvés par des proches sur son téléphone…

Un viol de rage?
 
Mais son avocat, Me Henri Moselle, reprend une des hypothèses de l’expert psychiatrique : celle du viol de rage. Admettant que "c’est dégueulasse", il évoque néanmoins le complexe d’Œdipe, l’affection que les garçons ont à l’égard de leur mère et le manque d’amour qu’aurait reçu l’accusé étant petit.

Il retrace son parcours affectif : reconnu par son père mais élevé par sa mère, l’amour paternel lui aurait beaucoup manqué. À 12 ans il serait parti habiter chez son père où il se sentait "à l’aise" et "bien". Une fois son père parti en prison, il aurait été renvoyé chez sa mère qui elle l’aurait fait vivre chez son parrain puis chez un animateur sportif. Ce n’est pas, selon l’avocat de la défense, le comportement d’une mère aimante. Cela mêlé à la jalousie de ses frères à son égard – il est le seul fils reconnu par leur père – l’aurait poussé à boire afin d’oublier sa souffrance.
 
Une souffrance peu visible dans la salle d’audience et ces derniers mots, qu’ils viennent d’un sentiment de honte, de regret ou d’indifférence, on ne le saura jamais: "Je demande pardon à la victime".
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 10218 fois



1.Posté par isis le 28/11/2017 09:31

C'est pas cher payé pour cet acte sordide. VIVE LA FRANCE !!!!!

2.Posté par naty97430 le 28/11/2017 14:58

souffrance?! 10 ans pour lui, une mort lente pour elle... son propre fils celui à qui elle a donné la vie, l'a brisé!!! qui défendrait un être tel que cet homme là, c'est ignoble impensable!!!

3.Posté par titi974 le 28/11/2017 15:51

16 ans requis 10 de pris en espérant qu au moins il ne bénéficie pas de remise de peine....

4.Posté par kersauson de (P.) le 28/11/2017 16:13

la peine est de 15 ans
et on ne lui donne que 10 ???

c est kwa cette justice ?

le parquet doit faire appel et lui coller 20

5.Posté par Jojo27 le 28/11/2017 13:26

Quand est ce la justice appliquera t'elle vraiment les sanctions préconisées?
Et pendant ce temps une femme souffre a cause d'un rejeton qui l'a mis au monde.
Vraiment pas cher payé!

6.Posté par Moi président le 28/11/2017 20:10

Un brave citoyen de 30 ans, capable de violer et re-violer sa propre mère, allant jusqu'à tenter de la sodomiser ...
Et dans 10 ans, vous remettez ça en liberté ?
Le FN a encore de beaux jours devant lui.
Merci la "justice".

7.Posté par Moi président le 28/11/2017 23:14

@5 : pas seulement une femme en souffrance, mais toute une famille. Imaginez seulement ce que peuvent ressentir les frères du coupable, en pensant aux outrages subis par leur mère.

8.Posté par Moi président le 28/11/2017 23:20

L’avocat général avait requis 16 ans de prison et 10 ans de suivi socio-judiciaire

L'avocat général, si je ne me trompe, c'est le représentant de l'Etat, c'est-à-dire de nous, la société.

Et le jugement rendu : 10 ans.
Il fallait que la victime soit la mère d'un juge, pour suivre les réquisitions de l'avocat général ?
Et les jurés, ils en pensent quoi ?
Que c'est la faute à l'artane, au rivotril, au zamal ?
Et quand le coupable sortira, dans 10 ans, il n'y aura plus d'artane, de rivotril et de zamal à la Réunion ?

9.Posté par Le Jacobin le 29/11/2017 09:33

Dans le règne Animal la troupe l'aurait lynché, même chez las Animaux c'est interdit, c'est pourquoi le Lyon et autres sons chassés du troupeaux à la majorité pour allez voir ailleurs.

Je me demande si le juge mesure hauteur de l’ignominie; même pas la peine maximale.

HONTE !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop