MENU ZINFOS
National

"10/20 pour tous": L'Université de la Sorbonne priée de revoir sa copie


Alors que le conseil académique de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne avait décidé de donner la moyenne à tous les étudiants, le tribunal administratif a annulé la délibération en ce sens.

Par - Publié le Jeudi 11 Juin 2020 à 11:58 | Lu 3669 fois

"10/20 pour tous": L'Université de la Sorbonne priée de revoir sa copie
Recalée. À Paris, l'Université de la Sorbonne a été priée de revoir sa copie. Alors que son Conseil académique avait décidé que les rattrapages du premier semestre seraient annulés et que tous les élèves concernés valideraient ce semestre et le suivant avec la note de 10/20 - une mesure censée éviter de défavoriser les étudiants victimes de la fracture numérique pendant le confinement - le tribunal administratif, saisi par le recteur académique, en a décidé autrement. 

Dans un jugement rendu le 5 juin dernier, le tribunal estime que ces délibérations du conseil académique, qui instaurait un régime général de dispenses, sans appréciation des résultats des élèves, méconnaissaient "le principe de l’obligation d’un contrôle des connaissances et des aptitudes." Il considère que la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire du conseil académique a "commis un excès de pouvoir", et qu'elle a en outre "privé ainsi les jurys d’exercer effectivement leur pouvoir d’appréciation et méconnu le principe d’égalité".

Par ailleurs, le tribunal a jugé que les délibérations visant à supprimer tous les examens (et notamment les examens à distance) devaient être annulées, car leur caractère général et absolu ne correspondait pas aux mesures proportionnées et adaptées à la situation (lesquelles sont prévues par l’ordonnance du 27 mars 2020 relative à l’organisation des examens et des concours dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire).

Il a pour ces raisons enjoint au président de l’Université de prendre dans un délai de 8 jours les mesures nécessaires pour que soient arrêtées les modalités de délivrance des diplômes.

À noter que ce jugement prend le contre-pied de celui prononcé le 20 mai dernier par le juge des référés qui, saisi par treize enseignants, avait entériné le caractère légal de ces modalités exceptionnelles d’évaluation justifiées par la crise du Covid-19.


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Evwlyn le 11/06/2020 12:23

Encore heureux. Les toquards ont 10, les méritants aussi. Le cancer égalitariste dans toute sa splendeur et la mort du mérite républicain.

2.Posté par Olivier le 11/06/2020 17:09

Le tribunal avait été saisi par l'UNI syndicat étudiant non démagogique et soucieux de la qualité des études et des diplômes . Les grévistes professionnels de l'UNEF et autres chapelles d'extrême gauche sont les fossoyeurs du système universitaire français.

3.Posté par Jp POPAUL54 le 12/06/2020 06:48

Avec une note de 15/20, le fameux principe d'égalité n'aurait sans doute pas été contesté !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes