MENU ZINFOS
Société

1 Réunionnaise sur 3 est victime de violences psychologiques dans son couple


L'Agence régionale de Santé publie les résultats de l'enquête VIRAGE Outre-Mer sur les violences conjugales envers les femmes. L'étude montre que 30% des femmes sont victimes d'atteintes psychologiques et 15% de coups physiques.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 25 Novembre 2020 à 14:50 | Lu 2181 fois

L’ARS La Réunion a missionné l’Observatoire Régional de la Santé Océan Indien (ORS OI) afin d’exploiter l’enquête VIRAGE Outre-Mer sur les violences conjugales envers les femmes conduite en 2018.

Les résultats de cette enquête sont publiés ce 25 novembre, à l’occasion de la journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes. Les principaux résultats montrent que 15% des femmes sont victimes de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoints sur les 12 derniers mois, les violences psychologiques étant plus fréquemment déclarées.

Par ailleurs, on constate des risques plus élevés de survenue de troubles mentaux, une consommation plus fréquente de substances psychoactives, un nombre de grossesses plus élevé et un désir de grossesse moins important. Cette étude permettra à l’ARS de conforter et de renforcer les actions inscrites au PRS, en lien avec les partenaires et professionnels concernés. 

Principaux résultats de l’exploitation régionale de l’enquête

L’exploitation régionale révèle que depuis l’enquête Enveff 2002, les violences déclarées par les femmes au sein du couple à La Réunion sont restées stables. Les violences verbales sont, en revanche, plus fréquemment déclarées en 2018 qu’en 2012. Environ 15% des femmes en couple au cours des 12 mois précédant l’enquête sont victimes de violence conjugale.

L’enquête met en évidence les points suivants :
la survenue des violences dans le couple est plus élevée pour les femmes jeunes, pour les femmes non cohabitantes avec le conjoint et pour celles ayant un nombre important d’enfants à charge. La séparation récente (entrainant souvent la décohabitation) est un marqueur très important des situations de violences.
• les violences conjugales, qu’elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques touchent tous les milieux socio-économiques. Les prévalences des violences sont similaires quelle que soit la tranche de revenus personnels déclarés ou quel que soit le niveau scolaire. Par contre, les femmes déclarant des dettes sont trois fois plus exposées aux violences.
• Les enfants sont particulièrement exposés : dans près de 3 situations sur 10, ils sont présents lorsque le fait de violence se produit et la part des enfants vivant avec une mère victime de violence conjugale est estimée à 18%.
• Les femmes victimes de violences conjugales déclarent plus fréquemment avoir vécu des situations difficiles durant l’enfance, ont des risques plus élevés de survenue de troubles psychologiques (dépression, tentative de suicide) et une consommation plus fréquente de substances psychoactives (psychotropes, cannabis, alcool). 
• le premier confident des femmes victimes de violences conjugales est l’entourage familial ou les proches. Le recours aux dispositifs de soins et d’aide est peu sollicité par les femmes, et lorsqu’il l’est, c’est vers le médecin qu’elles se tournent. 
 

1 Réunionnaise sur 3 est victime de violences psychologiques dans son couple




1.Posté par Timeo le 25/11/2020 21:16

En tant qu'homme aux petits soins pour ma femme, je suis profondément attristé de réaliser combien il y a de violence envers les femmes. Je leur souhaite de s'en sortir en en parlant autour d'elles. A ces messieurs, soyez attentionnés envers celle qui partage votre vie!

2.Posté par F Fontaine le 25/11/2020 22:08

Le harcèlement n'est pas reconnu à la réunion, seulement la violence physique immédiate. La police et les juges vous aideront pour que votre partenaire ou votre conjoint puisse vous suivre, vous crier dessus, vous harceler en public, vous appeler, vous envoyer des messages et vous critiquer partout.
La meilleure solution à la Réunion est de rester célibataire.

3.Posté par Grangaga le 26/11/2020 06:00

...............................................Sukr' é myièl'..............................................................................

Ou va di in papyion lé prè a volé
Mèm' si la pa donn' a li la z'èl' li la maziné
Lé konm' sik' li vol' déza

Y trouv' pi so romanss' lé pa monéyié
O azarr' in d'ru ou supèr'marsé
Y pé fé tou sé fraka

Domounn' y retournn' si zot' passaz'
Y konplimant' y anvi mèm' lé pa byin saz'
Warr' deu per'sonn' si in niaz'
Konm' zot' kèrr' l'promyié fwa avèk' zot' y parl'

Kan na ènn' lé tou sukr' l'ott' lé do myièl'
L'amourr' zot' vizaz' y bri konm' solèy'
L'san l'ark' an syièl' konm' y koul' dan lo vènn'
Sir'man déssi z'étwal' tou lé deu y somèy'

Ryin lé zoué ni lé sir-zoué
Lo zèss' lo réak'syion l'pou de vré
Dézirr' l'amourr' y tronpp' pa

Ou va di deu papyion lé prè a volé
Mèm' si la pa donn' a zot' la z'èl' zot' la maziné
Tan pi zot' y vol' déza..................................

4.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 26/11/2020 06:35

La mienne crie deux à trois fois par jours! Mais de plaisir....

5.Posté par Lemetropole le 26/11/2020 06:41

Surement une fausse stat, c'est le metropole qui a donné ces chiffres...car je ne connais pas de peuple aussi respectueux accueillant que noot pei les hommes sont doux et franc, et de nature tendre et surtout intelligent

6.Posté par parlamer le 26/11/2020 07:18

la société actuelle est déséquilibrée car nos dirigeants sont déséquilibrés

justice asymétrique, éducation asymétrique

système social asymétrique

etc.... etc....

7.Posté par Chantal le 26/11/2020 09:52

J'ai souvent vu mes parents se disputer par ce qu'aucun d'eux ne voulaient reconnaître ses torts. Mon père qui avait fait de longues études voulait toujours avoir raison et ma mère savait parfois s'obstiner dans son propre raisonnement par esprit de contradiction. Je me suis dit qu'avec mon mari on ne devait jamais connaître cette situation. Je me suis toujours excusée à chaque fois que je m'emballe. Et lui n'hésite pas à reconnaitre qu'il s'est trompé et notre communication nous renforce. Ca marche aussi avec nos enfants. S'excuser auprès de son enfant est vital pour la relation familiale présente et sa relation future qu'il aura à construire.On évite de critiquer les autres personnes extérieures à notre famille et on évite de nous critiquer entre nous. Je touche du bois car ça fonctionne plutôt bien.

8.Posté par Igard PAZOT le 26/11/2020 13:59

mdr ouai des statistiques, merci François Billy :D :D

9.Posté par Jacques le 26/11/2020 21:01

Bravo pour Chantal.
Bonne leçon de vie😘, a méditer et à appliquer...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes