MENU ZINFOS
Santé

1 Réunionnais sur 3 est totalement vacciné


L'Agence régionale de santé effectue son point hebdomadaire sur le taux de couverture vaccinale dans notre département. 30% de la population réunionnaise présente une schéma complet à deux doses. C'est toutefois "insuffisant", commente l'ARS.

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 5 Août 2021 à 18:59

1 Réunionnais sur 3 est totalement vacciné
Depuis le début de la campagne de vaccination, 361 877 Réunionnais ont reçu au moins une injection, (soit 42% de la population totale) et 262 543 Réunionnais disposent d'un schéma vaccinal complet (30,7% de la population totale). Un couverture vaccinale insuffisante pour faire face à l'épidémie et se diriger vers une immunité collective (80% de la population vaccinée).

Parce que la Covid est une maladie de plus en plus contagieuse et potentiellement très dangereuse voire mortelle, la vaccination est le seul rempart reconnu comme suffisamment sécurisant et efficace pour prévenir les formes graves de la maladie et lutter contre la transmission virale.

L'apparition des variants, notamment les variants Beta et Delta, sur l'île de La Réunion a augmenté indiscutablement, depuis plusieurs semaines à présent, la contagiosité du virus.

Il est bien admis par les chercheurs et les épidémiologistes que le variant Delta est potentiellement au moins 3 fois plus contagieux que le virus originel, sans le respect des gestes barrières et sans le bénéfice de la vaccination.

Aujourd'hui en France, une personne contaminée peut toujours en contaminer plus d'une autre, d'autant plus que le variant Delta poursuit sa diffusion au point de devenir largement majoritaire dans certaines régions. A La Réunion, le variant Delta représente près de la moitié des cas positifs et va sans aucun doute poursuivre son développement dans les prochains jours au point de devenir prépondérant.

Par conséquent, le niveau de contamination n'a jamais été aussi élevé, et on observe une moyenne journalière de plus de 500 cas positifs au cours des 7 derniers jours.

 

Les chiffres de la vaccination au 1er août 2021 :
- 600 381 doses de vaccin ont été administrées
- 361 877 Réunionnais ont pu bénéficier d'au moins une injection

Dont 262 543 Réunionnais disposent d'un schéma vaccinal complet (deux injections Pfizer ou une injection au Janssen)
- 42% de la population de La Réunion est entrée dans le processus de vaccination
- 30,7% de la population dispose d'un schéma vaccinal complet


La dangerosité potentielle de la Covid-19 et de ses variants

Elle est largement démontrée :

• Par la surmortalité qui en résulte 4,2 millions de morts dans le monde entier, 112 000 décès en France, 255 décès de patients hospitalisés à La Réunion (hors évacuations sanitaires) qu'ils aient été atteints ou non de comorbidités.

L'INSEE de son côté a pu évaluer, sur la base des données 2020 et début de l'année 2021, l'impact de la Covid, en terme de surmortalité. Ainsi en France il a été observé une augmentation de 10% du taux de mortalité entre les 5 premiers mois de l'année 2021 et la même période l'année 2019.

Cette différence a été également relevée et objectivée dans les mêmes proportions à La Réunion même pour les moins de 75 ans.

• Par la fréquence des séjours en hospitalisation conventionnelle et en réanimation
Les statistiques les plus récentes en France commencent à montrer la dangerosité supérieure du Delta par rapport au virus originel ou autres variants.

A La Réunion, le nombre de lits occupés en réanimation pour des patients atteints de Covid n'a jamais été aussi élevé :

Une moyenne de 25 admissions par semaine depuis le 17 juillet (soit 10 de plus que la moyenne hebdomadaire comptabilisée pendant tout le mois de juin jusqu'à la mi-juillet)

Une moyenne de 47 lits occupés chaque jour au cours des 7 derniers jours (soit là encore 10 lits occupés de plus en moyenne que ce qui avait été comptabilisé avant le 14 juillet)

70% de ses patients ont moins de 70 ans, un minimum de 20% d'entre-deux ne présente pas de comorbidité.

Il est, par ailleurs, établi scientifiquement (étude publiée par des chercheurs de l'INSERM et de l'APHP en mai 2021) que 6 personnes sur 10, sortant des services de réanimation après Covid, sont affectées par au moins un symptôme de la maladie, 6 mois encore après l'infection.

De même plus de 2 personnes sur 10 subissent les effets d'au moins 3 symptômes.

En outre, des chercheurs Norvégiens viennent de publier une étude soulignant les effets au long cours de la maladie, y compris chez les adolescents ou jeunes adultes qui avaient été contaminés, même si la majorité d'entre eux n'avaient pas été hospitalisés.

Les séquelles, de l'ordre de la perte de goût et de l'odorat, fatigue, voire de la difficulté à se concentrer et à respirer, 6 mois après la survenue de la maladie, sont les plus fréquentes.

Ainsi, au regard de sa contagiosité et de sa dangerosité, la vaccination est aujourd'hui tout à fait indiquée puisque le bénéfice-risques plaide largement en sa faveur.

C'est pourquoi plus de 4 milliards d'injections ont d'ores et déjà réalisées dans le monde entier, dont 76 millions en France. Une telle diffusion permet à présent d'évaluer en continu l'impact positif de la vaccination en milieu réel, ce qui complète ainsi les données de recherche apportée par les laboratoires à l'issue des essais cliniques.

Ainsi, Le bénéfice risque des vaccins à disposition sur l'lle de La Réunion et notamment le vaccin Pfizer se mesure objectivement par des données factuelles, quantifiables et actualisées.

 

1 Réunionnais sur 3 est totalement vacciné

Sécurité du vaccin

Le vaccin Anti COVI, comme tout autre vaccin mais aussi toute thérapie de nature médicale ou chirurgicale, est susceptible de produire des effets secondaires indésirables plus ou moins graves.

C'est pourquoi tout évènement indésirable intervenu postérieurement à la vaccination doit nécessairement faire l'objet d'un signalement de la part du médecin traitant ou d'un médecin hospitalier pour être pris en compte et analysé par les agences de santé des différents Etats Européens.

L'agence Européenne du Médicament vient de souligner, que les données recueillies et consultables à partir de la base de données EudraVigilance, étaient souvent mal renseignées ou mal interprétées conduisant ainsi à une surestimation importante du nombre de complications (qu' on comptabilise à tort des complications suspectées et non avérées après analyse) ou des décès (parce qu'on comptabilise ainsi plusieurs suspicions de décès pour une même personne concernée par un signalement d'événements indésirables).

En France, il appartient à l'Agence Nationale du Médicament (ANSM) de recenser mais également d'analyser l'ensemble des signalements d'effets secondaires en rendant public (sur internet) un rapport de suivi régulier.

Dans son dernier rapport rendu public courant juillet, l'ANSM recense moins de 37 000 évènements indésirables pour 45 millions d'injections réalisées au titre du vaccin Pfizer/BioNTech dont 72% sont considérés comme non-graves c'est-à-dire fatigue, maux de tête, douleur au point d'injection ou douleur musculaire et beaucoup plus rarement encore des nausées.

Parmi les 30 % d'événements indésirables considérés comme graves, l'ANSM a pu comptabiliser 52 hépatites sans qu'un rôle direct et exclusif du vaccin ait été reconnu pour la totalité d'entre-elles; De même l'ANSM a recensé 28 réactions allergiques sévères.

A ce jour l'ANSM n'a pas reconnu un seul décès en France qui pourrait être directement et exclusivement imputé à la vaccination Covid par le Pfizer.

En outre tous âges confondus, 7 cas de myocardites ont été reconnus dont un cas chez les jeunes vaccinés.

A La Réunion, avec la même méthode de recueil de données et d'analyse, le nombre d'événements indésirables recensés comme intervenus postérieurement à l'injection apparaît en proportion plus faible encore qu'en France entière.

Au 1er juillet, 172 événements indésirables ont été enregistrés au regard de 411 000 injections dont 75% sont considérés comme non graves.

Efficacité du vaccin

La vaccination fait toujours la preuve de son efficacité au regard de ses objectifs propres: limiter le plus possible les formes sévères ou symptomatiques de la maladie mais aussi réduire le risque de contamination et donc de transmission virale pour contrer la propagation du virus et l'apparition de nouveaux variants.

L'efficacité du vaccin se mesure toujours davantage dans le monde entier et en France en particulier compte-tenu des données les plus récentes issues des statistiques d'hospitalisation et de décès.

En France une étude de la DRESS, menée sur la période du 31 mai au 11 juillet, a démontré que:
• 85 % de l'ensemble des admissions dans les hôpitaux pour COVID concernaient des personnes non vaccinées;
• 78% des décès comptabilisés à l'hôpital au titre du COVI D concernaient des patients non vaccinés et
• 11% des personnes décédées avaient reçu seulement une dose de vaccin sur les 2 requises.

La proportion des personnes décédées du COVID bien qu'ayant achevé leur schéma vaccinal, est encore plus limitée pour les personnes de moins de 60 ans puisque réduite à 6%.


A la Réunion les 5 personnes décédées au titre du Covid et au cours des 2 dernières semaines, bien que reconnues comme entièrement vaccinées sont à rapporter au 48 personnes décédées sur la même période, au titre de la même maladie. 4 sur 5 étaient âgées de plus de 70 ans et toutes présentaient des comorbidités.

S'agissant de la persistance de l'efficacité du vaccin contre le variant Delta les études internationales comme les études britannique et israélienne convergent pour démontrer la constance de l'excellente protection contre les formes graves de la maladie à savoir un taux d'efficacité supérieur à 90%.

En revanche les études américaine, britannique et israélienne, les plus récentes divergent sur la question de l'efficacité du Pfzizer contre les risques de contamination au variant Delta: efficacité réduite à 64 % selon l'étude Israélienne mais maintenue à 88 % pour l'institut de santé britannique.

Ces résultats continuent tous pour autant à attribuer une efficacité persistante et suffisante du vaccin Pflzer contre la réplication virale qui, elle-même, permet d'escompter l'immunité collective, si et seulement si, au moins 80 % de la population se fait complètement et rapidement vacciner.

Comment peut-on apprécier les bénéfices de la vaccination en comparaison avec les moyens thérapeutiques à disposition pour lutter contre la Covid?

La vaccination est le seul moyen de nature à prévenir la réplication virale, c'est-à-dire à diminuer suffisamment encore (en dépit de la contagiosité du variant delta), le risque de contamination et donc de diminuer les possibilités de transmission interhumaine.

Les thérapeutiques disponibles ont le mérite d'exister, mais ne procurent pas le même niveau de protection collective ou même individuel.

En effet, pour prévenir le risque d'évoluer vers une forme grave, les associations d'anticorps monoclonaux ont montré une efficacité s'ils sont utilisés de façon précoce (dans les 5 jours suivants les débuts des symptôme).

Pour autant leur diffusion est encore limitée à une catégorie bien définie de personnes touchées par la Covid.

Pour les personnes atteintes de formes symptomatiques ou sévères, les thérapeutiques à dispositions (oxygénothérapie, corticothérapie et anticoagulants) s'avèrent efficaces pour prévenir certaines complications (thromboses) ou diminuer les effets délétères de la maladie et améliorer les chances de survie.

Pour autant, l'éventail et la portée de ces moyens ne sont pas suffisants pour empêcher les admissions en réanimation et les décès.

L'lvermectine est un médicament antiparasitaire dont l'utilisation éventuelle pour traiter les effets de la Covid n'est pas encore suffisamment évaluée chez l'Homme, même si des résultats encourageants ont été récemment démontrés par l'institut Pasteur et par expérimentation sur le modèle animal.

C'est pourquoi, ni l'OMS, ni l'INSERM, ni l'ANSM ne peuvent aujourd'hui reconnaître l'efficacité de ce médicament en guise de traitement possible contre la Covid.

A ce stade, les établissements hospitaliers peuvent l'utiliser comme un traitement secondaire, par conséquent associé à la corticothérapie à forte dose, pour prévenir le risque d'une complication c'est-à-dire la diffusion d'une maladie parasitaire latente (l'anguillulose maligne) chez la personne contaminée.




1.Posté par Ali le Kafhir le 05/08/2021 19:20

Les moutons sont vaccinés, les loups ne le sont pas.

L'ordre naturel et la loi du plus fort vont sacrément être bouleversés pour la prochaine décennie.

2.Posté par Les vaccinateurs compulsifs le 05/08/2021 19:32

Vu la catastrophe dans les pays vaccinés, il est temps pour moi d'ouvrir une franchise de pompes funèbres. Merci Pfizer, je pourrai enfin m'enrichir !

3.Posté par klod le 05/08/2021 19:43

comme dit mon dalon : grand bien leur fasse ........................

4.Posté par Fredo974 le 05/08/2021 19:58

Bravo , en route vers les 80 % !

5.Posté par Thierry Massicot le 05/08/2021 20:06

Aujourd'hui c'est un peu plus de 31% de la population réunionnaise qui possède un schéma vaccinal complet.. Les chiffres donnés étant du 3 août.. À la Réunion, la cinétique est excellente pour le processus vaccinal comparativement aux autres DROM.

6.Posté par le taz le 05/08/2021 20:28

donc 2 sur 3 potentiellement hospitalisés avec des variants plus ou moins dangereux...

aux plus rationnels d'entre vous, allez vous faire vacciner. ça évite les formes graves.
et arrêtez d'écouter les obscurantistes incultes et ignares...

ils racontent n'importe quoi.
et nuisent à la société

7.Posté par Sur un pied d’égalité le 05/08/2021 20:42

« 30% de la population réunionnaise présente une schéma complet à deux doses. C'est toutefois "insuffisant", commente l'ARS. »

Ben oui, maintenant il faut 3 doses…🥺

8.Posté par Tchek le 05/08/2021 21:12

Keep going ! Il faut chercher l'immunité collective, le seul espoir.
Continuons de convaincre :)

9.Posté par Steve le 05/08/2021 21:45

Le Vaccin n'est pas égal à immuniser c'est pas moi qui le dit....au fond les vrais frustrés sont ceux qui sont vaccinés parce qu'ils se rencontrent qu'ils ont été bernés sur toutes la ligne ... c'est pour cela qu'ils sont contres les antivax !! Ce virus etait caché sous un galet c'est en levant celui ci qu'il s'est échappé lol ..La séquence de ce génome n'est pas naturel on le sait ! C'est les scientifiques qui l'affirment .. La solution est que celui qui la crée donne l 'antidote tout simplement.! On gagnera du temps et éviterai à beaucoup de gens de brasser de l'air.

10.Posté par St paul le 05/08/2021 21:51

Plus y vaccine,plus na de contaminer..?! Ça devrait être le contraire,normalement..pas très efficace zot vaccin,mi laisse mon ben dose pou cette là besoin...lool

11.Posté par Horus le 05/08/2021 21:03

Beh!beh!beh! ou est il le verger?🤣

12.Posté par Tonton le 06/08/2021 00:04

@ Sur un pied d’égalité

1 c'est un début ...

13.Posté par BinBin le 06/08/2021 03:37

Post 1.ALI le fahkir..
Petit SACHANT DE BUVETTE.
les LOUPS Mdr.. extinction programmée par tes CONGÉNÈRES, donc prépare toi idiot..comme on dit si bien par chez nous..
ALLER FÉ PIQUE À OU MAN.

14.Posté par Christian le 06/08/2021 02:37

chacun son choix pou vacciné moin mi critique personne 💪

15.Posté par irun le 06/08/2021 07:06

Parti comme c 'est parti, je dis que bientôt Le Roi va autoriser le Clonage puisque que l on joue déjà dans le séquençage et que le clonage on sait faire !!
On est pas dans la merde !! vu tous les moutons qui se sont jetés sur le vaccin !!

16.Posté par Menfin le 06/08/2021 08:49

Qu est ce qu il faut lire comme conneries. Les commentaires sont hallucinant.
Entre les fake News prisent sur des sites à la c.... Qu on prend pour argent comptant.
Michel carrossier, épidémiologiste sur Facebook , que l on croit plus que les médecins.
Je passe sur le complot mondial...
Des soit disant effet secondaire catastrophique.. Les mêmes qui s empiffrent de mal bouffe et de coca toute Léa journée.
Le pire, c'est que tout ces gens sont persuadés d être clairvoyant, d être plus intelligent que les autres, d avoir tout compris.
Ce qui est sur, c est qu on est pas sorti de cette crise avec ces imbéciles

17.Posté par Alain le 06/08/2021 09:30

Fredo974 ou massicot toujours écervelés dans leurs posts scientifiques, et leur efficacité pour leur propre cerveau des vaccins qui leur ont été inoculés

18.Posté par Menfin le 06/08/2021 09:46

@irun, tu as conscience de raconter n importe quoi??

19.Posté par bouseux le 06/08/2021 09:47

economie du vaccin:

"Et si vous ne faisiez pas ces prêts, quelqu’un d’autre le ferait, alors démissionner en signe de protestation ne fait que diminuer votre salaire et vous blesse plus que quiconque.

En plus, ce salaire était énorme.

Règle du pouce : Plus une industrie est insoutenable, plus elle compte sur des travailleurs inexpérimentés issus d’industries moins prospères pour se développer.

Exposés à des salaires dont ils ne pouvaient pas rêver auparavant, ces travailleurs deviennent plus susceptibles de détourner le regard lorsque leur secteur déraille.."

20.Posté par Grave le 06/08/2021 12:23

« A la Réunion, la cinétique est excellente pour le processus Vaccinal ».. Impayable asticot! Voilà des mois qu’il se répète. Ne vois-tu pas pas, bourricot, qu’on fait du surplace? Ne vois-tu pas que tous les morts du dernier rapport de l’ARS avaient reçu une piqure au moins, et quatre deux piqures? Ne vois-tu pas les effets secondaires graves qui remontent? Non? Alors, ouvre les yeux! Ne comprends-tu pas que tu as perdu? Nous n’irons pas beaucoup plus loin en terme de vaccination à La Réunion, et je reviendrai ici te le dire régulièrement puisque visiblement tu es un peu lent à comprendre.

21.Posté par Thierry Massicot le 06/08/2021 13:43

20.Posté par Grave le 06/08/2021 12:23

Le 4 août

372 375 (+4 714 en 24h)

Personnes ayant reçu au moins 1 dose de vaccin soit 43,3 % de la population.

Du sur place ? 🤣🤣🤣💉💉💉

22.Posté par Anne Mangue le 06/08/2021 14:56

avec la rentrée scolaire faudrait que les enseignants et personnel éducatif soient vaccinés

23.Posté par JORI le 06/08/2021 15:32

Au juste, il est où celui qu'il fallait siffler lorsqu'il y aurait 35 millions de français complétement vaccinés??. 😂😂😂

24.Posté par menfin le 06/08/2021 15:39

@GRAVE, les effets secondaires graves qui remontent.. oui équivalent à 0,0001 % soit égal aux effets indésirable des cachets que tu prends régulièrement. Des milliards d'individus ce sont fait vaccinés..

25.Posté par Fredo974 le 06/08/2021 20:26

Vive le vaccin et (…) !

26.Posté par JORIELE974 le 07/08/2021 11:51

Vive le vaccin une injection du vaccin bois de rempart et une autre injection de bancoule pour fredo le magicien du grand pradeau, vive le vaccin et vive fredo MDR !

27.Posté par Enasor le 07/08/2021 17:37

Pour l'instant je me sens bien pour le moment avant de le mettre votre vaccin j'aimerais savoir si ya pas des effets secondaires après comment sa va réagir dans mon corps après voilà mon inquiétude

28.Posté par Thierry Massicot le 07/08/2021 18:11

27.Posté par Enasor le 07/08/2021 17:37

Dis toi que ton corps réagira sans problèmes, des milliards de personnes ont déjà été vaccinées dans le Monde contre la Covid-19, le danger c'est la maladie, pas le vaccin.. Si tu es inquiet, rapproche-toi de ton médecin généraliste et parles en avec lui.. N'écoute pas les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux.. Bon week-end.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes