Revenir à la rubrique : Faits divers

?? Delphine Caizergues exhorte la compagne d’un randonneur à « libérer sa conscience »

Delphine Caizergues tente toujours de faire émerger la vérité dans le dossier de la disparition de son fils à l’île de La Réunion. Invitée de France bleu Hérault ce mardi 26 mars, elle a adressé un message à une gendarme dont le compagnon était l’un des deux randonneurs qui accompagnaient Mathieu Caizergues en ce jour […]

Ecrit par Zinfos974 – le mardi 26 mars 2019 à 16H20

Delphine Caizergues tente toujours de faire émerger la vérité dans le dossier de la disparition de son fils à l’île de La Réunion.

Invitée de France bleu Hérault ce mardi 26 mars, elle a adressé un message à une gendarme dont le compagnon était l’un des deux randonneurs qui accompagnaient Mathieu Caizergues en ce jour de juin 2017.

« Je voudrais m’adresser à Christelle, qui est la femme d’une des deux personnes qui ont marché avec Mathieu, et qui est gendarme. Depuis ce jour, cette Christelle est en dépression, depuis 21 mois, depuis la disparition de Mathieu. (…) Elle sait des choses. Je sais qu’elle a certainement des choses à dire.  Et je lui demande aujourd’hui de libérer sa conscience », a-t-elle lancé au micro de France bleu.

Delphine Caizergues est aussi revenue sur le fait que les poursuites à l’encontre des deux randonneurs pour non assistance à personne en danger pourraient être classées. « Dans le dossier, il y a énormément de zones d’ombre. Il y a eu des mensonges. Quand on n’a rien à se reprocher, on dit la vérité, on n’essaye pas de fuir ses responsabilités, on affronte un juge, on affronte la famille. Aujourd’hui ce qu’ils veulent c’est s’en tirer à bon compte. Ils ont menti sur les horaires. Ils ont dit tout d’abord qu’ils étaient restés, qu’ils avaient attendu Mathieu. On sait qu’ils sont quasiment de suite descendus car ils ont dit qu’ils avaient froid. (…) Est-ce qu’ils se sont disputés ? Est-ce qu’il est arrivé quelque chose…? », a-t-elle renouvelé son impatience de découvrir ce qu’il s’est passé ce jour-là.

Le 23 juin prochain, cela fera deux ans que le gendarme mobile de 24 ans originaire de Montpellier a disparu sur les sentiers de La Réunion. 

Vidéo France Bleu Hérault :

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Korbey d’or : K.O debout pour Sergio Toinette condamné 4 ans de prison avec mandat de dépôt

Le 12 avril dernier, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or était jugé pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches étaient également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes. Ce vendredi, le tribunal correctionnel a condamné Sergio Toinette à 4 ans de prison avec mandat de dépôt.