MENU ZINFOS
Culture

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…


Par Zinfos 974 - Publié le Dimanche 3 Novembre 2019 à 15:25 | Lu 1953 fois

Hier soir, samedi 2 novembre, le Bisik a vibré une fois de plus sur les pulsations du monde avec Jad’ et son maloya électro polymorphe et Grès Sémé, et son rock écorché et sensible. Une explosion de rythmes enfiévrés et de créations engagés… Une soirée à la beauté flagrante qui restera dans les mémoires des nombreux spectateurs venus partager ce moment d’éternité contre front froid et alizés…
 
La promesse était belle et rien ne pouvait s’opposer à la nuit, ni front froid, ni alizés venus troubler ce début d’été austral sur notre île… Comme promis, donc, la rencontre alternative a bien eu lieu hier soir au Bisik. Un rendez-vous hors des sentiers battus, mais jamais hors-sol, entre un public nombreux et avide de découvertes et Jad’, sylphide indocile du maloya électro, puis Grèn Sémé, producteurs impavides d’un slam-rock engagé et poétique…

Accompagnée d’Alain Hoarau, c’est Jad’ qui ouvrait cette soirée avec grâce et élégance. La jeune femme aux influences multiples embrase la scène sans complexe. Un fonnkèr pour ouvrir son set éclectique… "Détak" pour redonner confiance en eux aux spectateurs timides qui découvrent cette artiste, adepte des kabars. Spontanée et naturelle, Jad’ enchaîne ses créations électro-maloya avec une signature vocale unique qui résonne dans la nuit.

Elle invoque le public et convoque les esprits de la musique avec passion. Elle chante et alterne les performances aux machines, kayamn et triangle… ses titres world, "Mama", "Sort dan FĂ©nwar", "OukilĂ©"… sĂ©duisent et la virtuositĂ© d’Alain Hoarau au clavier drape ces mĂ©lodies dans une joyeuses insolence.  Un titre Neo Soul d’Alain Hoarau, "The firts one", pour mĂ©tisser encore cette proposition originale, vient exciter les corps… et le public danse encouragĂ© par l’artiste…

Impossible pour Jad’ qui revendique son extraction des sound systems de ne pas conclure sur un reggae, "convaincue" d’avoir rassemblé les spectateurs et offert une magnifique prestation contre front froid et alizées…
 
Poésie Rock et slam en apesanteur
 
Mené par Carlo de Sacco, "formidable maître de transe et rocker citoyen" comme le qualifie Télérama, c’est Grèn Sémé qui prend la suite de cette soirée décidément enragée!

Slam nerveux, poésie rock, maloya alternatif ou évolutif… Difficile de trouver un raccourci pour parler de la musique de Grèn Sémé… et finalement tant mieux! Pourquoi en effet ne pas prendre le temps de profiter pleinement de cette formation atypique qui poursuit sa balade en apesanteur dans le village musical global avec brio depuis 2013.

Venu prĂ©senter au public son nouvel EP, "Poussière", Michael Beaulieu, claviers, chĹ“ur, Bruno Cadet, guitare, chĹ“ur et Carlo De Sacco, chant, Kayamb, ont choisi pour cette aventure d’intĂ©grer deux nouveaux membres Ă  l’équipe. Germain Lebot Ă  la batterie, aux percussions et aux chĹ“urs, et RĂ©mi Cazal aux synthĂ©tiseurs, Ă  la programmation et aux chĹ“urs. 

Un nouveau voyage entre poésie rock, pulsations dub et rythmes ternaires où tout en douceur, les sonorités électro viennent ajouter de la profondeur, offrir de nouvelles perspectives aux productions du groupe. Mais tout commence par "Hors Sol" un des titres phares du groupe, le titre éponyme de leur précédent album qui a marqué les esprits…

Les titres s’enchaînent avec les incontournables "Zamrosa", "Ti Marik", "Zazakèl" mais aussi les nouveaux titres qui trouvent un écho immédiat auprès du public conquis. "Je serais là", "Zénès" et "Poussière", sans Gaël Faye hier soir, mais tellement puissant…

Les hallucinations auditives du dub, les ambiances street du slam ou la verve humaniste des poètes du rock français qui font l’essence de Grèn Sémé touchent au cœur. L’énergie et la sincérité des musiciens transcendent leur musique unique.

Le public danse, ondule tel une vague de bonheur à l’état bru traversée par Carlo et les siens au propre comme au figuré. Un tumulte conscient qui s’interroge sur autant de sujets sensibles qui agitent notre société et ça fait du bien…
Car Grèn Sémé c’est aussi une conscience poétique en butée aux mirages existentiels de la modernité, aux rêves sous blisters, aux imaginaires normalisés.

Une façon de regarder le monde tourner sur lui-mĂŞme avec l’intelligence imprĂ©visible et la force morale d’un gamin qui interpelle, interroge et rĂŞve d’humanitĂ©. Mauvaises graines, Ă©corchĂ© et sensible, Grèn SĂ©mĂ© continue de bousculer le rock français sans renier ses racines maloya avec une soif de partage jamais Ă©tanchĂ©e…

Le concert touche à sa fin et c’est un "Maloya Gazé" qui le conclue après deux rappels enflammés.… Rendez-vous vendredi prochain, le 8 novembre, à partir de 20h avec Zanmari Baré et son maloya délicat et puissant et Ziad Daroueche, fier représentant du bluesrock comorien.

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…

📷Bisik : Jad’ et Grèn Sémé, un moment d’éternité contre front froid et alizés…



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront Ă  mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'Ă©quipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'Ă©quipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique
…
97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes