MENU ZINFOS
Société

đŸ“· Saint-Denis : Un immeuble menace de s'effondrer rue Jean Chatel


Hier soir, les voisins ont entendu un gros bruit. Le toit s’est effondrĂ© dans cet immeuble de la rue Jean Chatel. Un pĂ©rimĂštre a Ă©tĂ© dressĂ© autour de l'immeuble vĂ©tuste. L'expertise menĂ©e par le SDIS a rĂ©vĂ©lĂ© un risque d'effondrement plus important. Les services de la mairie se sont rendus sur place dans la nuit.

Par KC-RL - Publié le Samedi 8 Mai 2021 à 08:27

Une expertise menĂ©e par les pompiers du SDIS a mis au jour le risque d’effondrement d’un immeuble vĂ©tuste situĂ© aux numĂ©ros 62 Ă  68 de la rue Jean Chatel et appartenant Ă  un propriĂ©taire privĂ©.

La ville de Saint-Denis a immĂ©diatement dressĂ© un pĂ©rimĂštre de sĂ©curitĂ©, afin de protĂ©ger riverains et usagers. Cette zone se situe rue Jean Chatel, dans la portion comprise entre la rue Pasteur et la rue de la Compagnie. Ce pĂ©rimĂštre ne sera pas accessible jusqu’au lundi 10 mai Ă  11h00. Un nouveau diagnostic d’experts plus fin interviendra pour Ă©valuer les conditions d’un retour Ă  la normale.

Pour Ericka Bareigts, Maire de la ville de Saint-Denis : "Je me suis rendue le soir-mĂȘme sur les lieux et j’ai pu Ă©changer avec des riverains et des commerçants ayant leurs magasins en pied de cet immeuble. Nous mobiliserons toutes les compĂ©tences de la Ville et prendrons les arrĂȘtĂ©s et actes juridiques nĂ©cessaires pour que cet immeuble ne soit plus une menace pour quiconque, tout en prenant en compte la spĂ©cificitĂ© de l’édifice dont la façade est classĂ©e historique."
 
Pour Raihanah Valy, ConseillĂšre municipale et Ă©lue du centre-ville : "Nous avons fait le nĂ©cessaire pour que les deux familles rĂ©sidant dans l’immeuble soient prises en charge par nos services dĂšs ce soir. Elles sont mises Ă  l’abri et le resteront jusqu’à la sĂ©curisation de l’immeuble."

La situation de pĂ©ril, bien connue de son propriĂ©taire, n’a pas fait l’objet de sa part de mesures de protection de ses occupants et locataires. La Ville de Saint-Denis utilisera toutes les voies rĂ©glementaires et judiciaires pour assurer la protection de ses usagers.







1.Posté par nono le 08/05/2021 08:40

ben oui on attend qu'il s'effondre pour intervenir !!!super les services techniques de la ville
toutes les anciennes maisons du centre ville sont a abattre mais non on attend qui sait si elles tiennent encore un peu tant pis pour les risques

2.Posté par Bénédictin le 08/05/2021 08:51

Un peu négligent ce propriétaire !!!!
Et je suis persuadĂ© qu’il n’habite pas l’endroit !!!
Souvent hĂ©las, les mairies ferment les yeux sur les centres villes qui sont entre les mains de certaines personnes ...... ( je n’en dirai pas plus)

3.Posté par phil le 08/05/2021 07:05

la journée la pas vue i sa effondré la nuitée zot la vue ?

4.Posté par Marron Run le 08/05/2021 09:09

Nouveau maire = bouge toi si tu veux pas ĂȘtre blackboulĂ©

5.Posté par Tonton Rassik le 08/05/2021 09:52

Les élections approchent, il faut bien montrer que l'on est mobilisé.

Depuis le temps que cet immeuble représente un danger, ce n'est que maintenant que les élus s'y intéresse sérieusement. Il y a eu une mise en péril puis rien...

Encore une fois, le propriétaire n'aura aucune sanction.

6.Posté par Vigie le 08/05/2021 10:35

13 ans du tout est permis, de complaisance et d abandon de la ville résumés en une seule image
triste chef lieu !

7.Posté par Clara le 08/05/2021 11:04

Ça fait dĂ©jĂ  2 ans cette affaire. Ça fait donc deux ans que la mairie active et mobilise toutes ses compĂ©tences...?
Ben comme on dit en crĂ©ole "si lĂ©tĂ© un poisson tĂ© fini gĂątĂ©". Heureusement qu'entre temps cet immeuble ne s'est pas effondrĂ© sur les passants vu qu'ils s'agit d'une rue extrĂȘmement passante du centre-ville.

8.Posté par Pat le 08/05/2021 11:10

Tous ces vieux immeubles aux mains des mĂȘmes familles qui ne dĂ©pensent pas un centime pour embellir leurs biens.

9.Posté par TICOQ le 08/05/2021 11:22

Ce n'est pas un cas particulier. Sindni est pleine de vieilles bĂątisses Ă  l'abandon, souvent en piteux Ă©tat.

10.Posté par Babeuf le 08/05/2021 11:41

On rase, on consolide les maisons mitoyennes et on envoie la facture au propriétaire, en cas de refus de payer de sa part on saisit le terrain!

11.Posté par Cloaca maxima le 08/05/2021 11:56

Madame "ou konĂ© ki mwa" : "Je me suis rendue le soir-mĂȘme sur les lieux et j’ai pu Ă©changer avec des riverains et des commerçants ayant leurs magasins en pied de cet immeuble".
Intéressant non?

Sanctionnez les propriétaires, vous les connaissez bien.

12.Posté par SL le 08/05/2021 12:03

Le propriĂ©taire d’un bien privĂ© est responsable de son entretien, de son Ă©tat ! La mairie ne peut intervenir selon des procĂ©dures lĂ©gales uniquement quand la sĂ©curitĂ© publique est menacĂ©e. A terme le propiĂ©taire pourrait etre amenĂ© a prendre en charges les consĂ©quence de son avarisme car en centreville ce type de propriĂ©tĂ© coute des millions d’euros et rapporte aussi...

13.Posté par Saint Andréen le 08/05/2021 13:34

Les noms de proprio vite que nous sachions....................

Les locataires du rez de chaussée payent leur loyer alors le proprio il se boute oui ou non?......

14.Posté par marre elect heure le 08/05/2021 14:02

incompetence ou complicité service de la mairie et de l'architecte de france..

15.Posté par Frigidaire le 08/05/2021 14:08

Lorsque les personnes ne peuvent plus payer les impĂŽts locaux, le mieux c'est de brader leur terrain et non continuer Ă  louer des logements et locaux Ă  risque

16.Posté par hannus le 08/05/2021 14:24

obliger le proprio a refaire a l'identique ou du mĂȘme style en mieux .....

sinon....je ne sais pas pourquoi ....mais c'est nous qui allons payer ....

17.Posté par Le Jacobin le 08/05/2021 14:59

Pour votre gouverne Madame Bareigts,

En matiĂšre de pĂ©ril, le maire peut faire application soit de ses pouvoirs de police spĂ©ciale, propres aux Ă©difices menaçant ruine, sur le fondement des articles L.511-1 et suivants du Code de la construction et de l’habitation, soit de ses pouvoirs de police gĂ©nĂ©rale, sur le fondement des articles L.2212-2-5° et L.2212-4 du Code gĂ©nĂ©ral des collectivitĂ©s territoriales.

Madame Ericka Bareigts Maire de Saint Denis ignore le périmÚtre de ses pouvoirs, il est vrai que la Ville de Saint Denis ne l'intéresse plus elle veut la Région, en cas de défaite elle fera croire qu'elle veut de nouveau Sant Denis pour lr meuilleur et pour le pire.

Couillons leveez vous !

VOTER OUI VOTER CONS !

18.Posté par COVID ANGE le 08/05/2021 16:44

Tout le monde le savait surtout la MAIRIE qui avait fermé le trottoir il y a 2 ans car le balcon s'effondrait !

C'est maintenant quand les commerçants souffrent que la mairie réagit !

Ils ne font rien

Front de mer et pÎle océan ressemblent à Sarajevo en 1994 !
Nombreux terrains avec forĂȘts qui y poussent

Les ravines ressemblent comme jamais vu en 60 ans à des jungles

Trous dans les rues J DODU et Ste MARIE et centre ville


Et pendant ce temps, la maire visite le centre de St Paul ou le Tampon, s'en tamponne !

19.Posté par coco le 08/05/2021 15:33

Si les travaux de structures ne sont pas renouvelĂ©s , c’est sur que au fil des annĂ©es , l’immeuble vieillit, tt ce qui fait le soutien de la bĂątisse, les dalles, les murs porteurs , les poutres, etc.... surtout qu’à la RĂ©union, avec le climat humide...::quand on est propriĂ©taire et qu’on a des locataires, on a des grosses responsabilitĂ©s, on doit ĂȘtre trĂšs attentif et que le syndic puisse effectuer les travaux rĂ©guliĂšrement, avec le porte monnaie du propriĂ©taire bien sĂ»re. C’est trĂšs grave ce qui se passe. C’est un grand danger pour les occupants de cet immeuble.

20.Posté par Verblanc le 08/05/2021 17:35

Je rejoins certains, qui montrent la responsabilitĂ© du service technique de la mairie. Cela fait 45 ans que j’habite le nord et traverse la ville de St Denis tous les jours. On arrive sur une Ăźle intense, on traverse st Denis par le boulevard lancastel. On se croirait Ă  Beyrouth. Madame la maire, vous devriez identifier tous les bĂątiments abandonnes, il y a un quantitĂ©, obliger les propriĂ©taires sous 5ans Ă  remettre en Ă©tat. Il y certes des problĂšmes de succession ou autres; mais vous avez le pouvoir de dĂ©cision, mais encore une fois la politique prend le dessus. Attendons qu’il y ait des morts sous les dĂ©combres pour faire votre calimeros sur les lieux!!!

21.Posté par Bertel de Vacoa le 08/05/2021 18:02

Ce problÚme date de plusieurs années ! Le propriétaire du débris est bien authentifié ! Alors on passe à quand à l'étape suivante ?

22.Posté par Hugh Hugh ... le 08/05/2021 18:23

@ 20.Posté par Verblanc le 08/05/2021 17:35
Et
@ 18.Posté par COVID ANGE le 08/05/2021 16:44

👍👍👍👍👍👍👍👍👍

En plus de ces bĂątiments dĂ©labrĂ©s...Sin’Dni est une ville Makote

Et Madame La Maire est contente....😡

23.Posté par Titi974 le 08/05/2021 16:52

L’architecte du bĂątiment de France qui cherche la petite bĂȘte avec des petits propriĂ©taires, alors que pour les gros zozos et leurs projets ont ferme les yeux. Ti colon paye mĂȘme li! Minable l’ABF!

24.Posté par klod le 08/05/2021 19:31

etonnant que "la mairie" ne s'en ait pas occupé avant ???????????????????????????


haaaaaaaaaaaaaa cette administration et ces Ă©lus quelqu'ils soient ????????????????

affligeant

25.Posté par Rose le 08/05/2021 20:29

Parler de rĂ©habilitation Ă  l’identique
Parler que c’est une propriĂ©tĂ© privĂ©e donc ça ne regarde pas la mairie etc..
ce sont des stratĂ©gies communication municipales pour s’écarter des faits
et des responsabilités qui incombent à la mairie - responsabilité en tant que garant de la sécurité publique

1) bien privé
- la solidité de la structure de cette propriété privée est bien mise en cause depuis au moins 2 ans officiellement
- c’est une caractĂ©ristique d’une situation de pĂ©ril
- la mairie est compétente pour agir et pour faire cesser la situation de péril sur cette propriété privée
2) biens commerciaux :
- locaux commerciaux : la police des ERP , compétence toujours de la mairie .
Depuis tout ce temps , la Ville a t elle agi vis-à-vis de ce propriétaire ?
Ce n’est pas le cas .
Les preuves aurait tout de suite fournis par Ericka Bareigts, et de son élu délégué à la sécurité publique , dÚs sa prise de parole.
Elle aurait eu la maßtrise du domaine de compétence , elle aurait eu la maßtrise du sujet traité et elle aurait fournis des faits ou des actes posés par ses services de polices administratives , et de police ERP.

26.Posté par DOGOUNET le 08/05/2021 20:45

Alors que l'ERIKA n'en finit pas de sombrer dans les (pĂŽle) ocĂ©ans de son insuffisance, voila que mĂȘme le bĂ©ton dĂ©clare forfait !

27.Posté par CD le 08/05/2021 20:53

Avril 2019 :

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/saint-denis/saint-denis-perimetre-securite-reunion-crise-autour-immeuble-dangereux-699994.html

28.Posté par spartacus974 le 09/05/2021 07:45

TrĂšs Ă©trange car beaucoup connaissent le nom du propriĂ©taire mais personne n'a le courage de le donner.C'est l'omerta....mĂȘme la mairie marche sur des Ɠufs.

29.Posté par ASTER le 09/05/2021 08:46

Si ou té un ti malheureux que l'avait hérité un ti case et que té dan un situation pareil parce que ou la point moyen. Na lontan té fini totoche a ou l'amende et préempté lo bien.
Relation, relation quand tu nous tiens!!!

30.Posté par Briandoht le 09/05/2021 09:52

C'est l'arbre qui cache la forĂȘt ! Il fallait cet incident pour rappeler qu'une partie du centre ville est un verrue qui terni la 1ere ville d'O mer . Il faut une politique volontariste qui associe toutes les institutions pour dĂ©finir une stratĂ©gie de programmation de rĂ©habilitations des bĂątiments vĂ©tustes comme Ă  l'image de Bordeaux resplendissante .
Il faut un traitement choc pour revitaliser ces zones en déshérence.
Je ne cite pas l'immense patrimoine non bĂąti du PĂŽle OcĂ©an vitrine de la ville qui doit ĂȘtre construit pour redorer l'image qu'elle mĂ©rite .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaßt aprÚs avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront Ă  mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accĂšs internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'Ă©quipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La rĂ©pĂ©tition d'un mĂȘme commentaire, assimilĂ©e Ă  du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraßt contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutÎt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son cÎté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modÚre - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'Ă©quipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique


97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes