MENU ZINFOS
Sport RĂ©union

📷 Natation : Un meeting de l’océan Indien en pleine évolution


Par Pierre Marchal - Publié le Mardi 24 Décembre 2019 à 16:22 | Lu 1367 fois

Clap de fin pour la trentième édition du meeting de l’océan Indien. Une compétition sur trois jours qui a rassemblé les meilleurs nageurs réunionnais mais aussi les kréopolitains évoluant dans l’hexagone et une délégation malgache.

Un bilan satisfaisant avec des records et des performances et ce malgré l’absence de l’invité vedette Amaury Leveaux.

Le meeting de l’océan Indien entre-t-il dans une nouvelle configuration avec l’absence des meilleurs nageurs métropolitains qui semblent bouder ce rendez-vous. Les Manaudou, Lacourt et Lucas ont déserté les bassins réunionnais depuis deux ans déjà. Problème de disponibilité, d’agendas incompatibles, les eaux réunionnaises n’attirent plus comme par le passé. Il semblerait bien que la formule qui avait su séduire pendant de nombreuses années est en train d’évoluer.

Le club L’Alliance Dijon, qui a répondu présent sans Amaury Leveaux retenu pour raisons professionnelles, a profité de l’occasion et du soleil réunionnais pour effectuer un stage sur plusieurs jours pendant les fêtes et bénéficier ainsi de conditions favorables pour s’entraîner.

Pour Franck Schott, conseiller technique et sportif de l’évĂ©nement le bilan est assez positif : "C’est pour nous l’occasion de mettre en Ă©vidence tout le potentiel des nageurs rĂ©unionnais et de les confronter aux nageurs de l’hexagone. Auparavant, c’était un meeting qui nous permettait d’avoir une vitrine internationale. Avec des stars. Aujourd’hui, on s’oriente plus vers une compĂ©tition recentrĂ©e autour de nageurs nationaux et krĂ©opolitains, qui sont plus des rĂ©fĂ©rences pour nos jeunes que des remparts inaccessibles. Cela permet une vraie Ă©mulation de nos nageurs, de se mesurer aux krĂ©opolitains qui Ă©voluent dans les clubs de mĂ©tropole et par lĂ  mĂŞme deviennent de vraies locomotives. Ils sont très accessibles, il rĂ©gnait une vraie bonne ambiance sur les compĂ©titions, avec une vraie notion de partage et de transmission entre gĂ©nĂ©rations." 

Ouvrir le meeting aux autres pays de la zone apparaĂ®t alors comme une Ă©vidence avec l’île Maurice, l’Afrique du Sud, les Comores. Seule Madagascar avait fait le dĂ©placement cette annĂ©e avec une petite dĂ©lĂ©gation. Pour Franck Schott, "tout est question de budget. C’est assez compliquĂ© pour certains pays de la zone qui manquent de moyens. Mais c’est vrai que c’est une piste intĂ©ressante Ă  laquelle nous rĂ©flĂ©chissons", conclut le conseiller technique et sportif.

CĂ´tĂ© rĂ©sultats, AlizĂ©e Morel n'a, de son cĂ´tĂ©, pas déçu ses fans en remportant les trois courses sur lesquelles elle s’était alignĂ©e : le 100, 200 et 400 mètres Nage Libre. La Possessionnaise, qui vise une qualification pour les prochains Jeux Olympiques, tenait Ă  ĂŞtre prĂ©sente sur ce meeting qui lui a tant apportĂ©. "C’est un meeting important pour moi, pour venir me ressourcer sur mon Ă®le, pour pouvoir transmettre aux plus jeunes mes valeurs, celles du sport de haut niveau. Je suis nĂ©e ici, j’ai Ă©tĂ© formĂ©e ici. Je suis une vraie nageuse rĂ©unionnaise. Cela demande beaucoup de travail, de la persĂ©vĂ©rance et beaucoup d’abnĂ©gation. J’ai quittĂ© l’île Ă  16 ans pour intĂ©grer un sports-Ă©tudes de haut niveau. Le travail finit toujours par payer. J’ai passĂ© trois belles annĂ©es Ă  Toulouse, mais je n’arrivais plus Ă  m’exprimer Ă  l’entrainement, en compĂ©titions. J’ai rejoint cette annĂ©e le club d’Antibes avec Franck Esposito afin de prĂ©parer au mieux les jeux Olympiques de 2020. Les qualifications auront lieu en avril. Je serai prĂŞte", conclut la triple mĂ©daillĂ©e aux derniers championnats de France. 

On retiendra aussi les performances des nageurs rĂ©unionnais Nans Mazellier, de Saint-Paul, dans la catĂ©gorie des moins de 15 ans qui s’est illustrĂ© dans le 100 m papillon avec un chrono de 56"17, et du jeune Matys Louise (ASEC) dans les moins de 13 ans sur 50 m brasse en 31"55 et 100 m brasse en 1'10"67. A noter aussi l’exploit du mĂ©tropolitain LĂ©on Marchand chez les moins de 17 ans sur 50 m brasse en 28"74. LĂ©on qui n’est autre que le fils de Xavier Marchand et CĂ©line Bonnet, tous deux respectivement finalistes aux Jeux olympiques de 2000 et 1992. 

Rendez-vous l’annĂ©e prochaine pour une nouvelle Ă©dition, peut-ĂŞtre plus ouverte aux pays de la zone.

Retrouvez l’intégralité des résultats ici















Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront Ă  mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'Ă©quipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique
…
97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes