Société

đŸ“· Le Bras de La Plaine dĂ©figurĂ© pour les travaux du barrage

Jeudi 18 Juillet 2019 - 16:48

Ce lieu chĂ©ri des randonneurs et des touristes est aujourd’hui mĂ©connaissable. RĂ©putĂ© pour son paysage sauvage unique, fait de gorges et de falaises d’orgues basaltiques, le Bras de La Plaine abrite Ă©galement une flore et une faune patrimoniales dĂ©sormais menacĂ©es. Une piste de 12 km a Ă©tĂ© construite sur la riviĂšre pour laisser passer les engins de chantier jusqu’au barrage, pour des travaux de sĂ©curisation et de confortement. Le conseil dĂ©partemental, maĂźtre d’ouvrage, s’est engagĂ© Ă  remettre le site en Ă©tat Ă  la fin des travaux.


"La piste est construite avec des roches prĂ©levĂ©es dans la partie basse de la riviĂšre, et le touriste randonneur se retrouve confrontĂ©, dans le bruit et la poussiĂšre, Ă  une noria de camions et de pelles excavatrices," dĂ©plore Jean-Pierre Marchau, SecrĂ©taire RĂ©gional d’Europe Écologie les Verts RĂ©union, dans un communiquĂ©.
 
Plus grave encore, l’AutoritĂ© Environnementale reconnaĂźt que le chantier va provoquer "la destruction, la fragmentation ou l’altĂ©ration de la flore patrimoniale ou protĂ©gĂ©e et des habitats naturels terrestres sur environ 1,2 hectare", explique le secrĂ©taire rĂ©gional.

Salangane - Crédit Photo Kevline
Salangane - Crédit Photo Kevline
La faune aquatique, qui Ă©volue dĂ©sormais dans une eau trouble et boueuse, comme la faune terrestre, subirait de plein fouet ces nuisances, et notamment la colonie de salanganes, une espĂšce d’oiseaux protĂ©gĂ©e : "Elle sera impactĂ©e au point que le Conseil National de la Protection de la Nature conseille un suivi sur une pĂ©riode de dix ans aprĂšs la fin des travaux !" prĂ©cise Jean-Pierre Marchau.

Le lit de la riviĂšre avant et aprĂšs le chantier
Le lit de la riviĂšre avant et aprĂšs le chantier
Cette nouvelle piste doit suivre le tracĂ© de celle construite en 2006 pour les mĂȘmes raisons, et qui fut entiĂšrement dĂ©truite lors du passage du cyclone GamĂšde. Ce nouveaux chantier est prĂ©vu sur deux ans, et le Conseil DĂ©partemental, maĂźtre d’ouvrage, s’est engagĂ© Ă  restituer le site une fois les travaux terminĂ©s.
 
"Mais comment le croire alors que le lit de la riviÚre est resté jonché de déchets de ferrailles provenant du chantier détruit par GamÚde il y a 12 ans ?"

L'eau de la riviĂšre et devenue trouble et marron
L'eau de la riviĂšre et devenue trouble et marron
Selon l’écologiste, aucune Ă©tude de coĂ»t n’a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e autour d’alternatives : "Pourquoi la solution de la remise en Ă©tat du tĂ©lĂ©phĂ©rique du Pont d’Yves n’a-t-elle pas Ă©tĂ© Ă©tudiĂ©e et prĂ©fĂ©rĂ©e Ă  la construction d’une piste dans le lit de la riviĂšre ?"
 
Face Ă  de telles dĂ©cisions, on ne peut que questionner l’utilitĂ© des statuts d’espĂšce "protĂ©gĂ©e" ou "patrimoniale" si ceux-ci n’empĂȘche pas leur mise en danger.
Charlotte Molina
Lu 6715 fois



1.Posté par GIRONDIN le 18/07/2019 17:57

Et alors c'est pour l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, non ?

On casse on brise et alors ?

2.Posté par avis aux photographes le 18/07/2019 17:58

Faisons tous un état des lieux et un suivi pour mettre tous les élus du conseil départemental face à leurs actes.
Prenons date pour un état des lieux promis en parfait état soi-disant. Si non réalisé, ces élus doivent démissionner pour incompétence et imprévoyance.

3.Posté par John Galt le 18/07/2019 18:42

ramassis de connerie propagande Ă©colo deux Firiga et on en parlera plus si on Ă©coute les Ă©colos dans deux ans on retourne aux peau de bĂȘte et au bourricot

4.Posté par DOGOUNET le 18/07/2019 18:43

Qu'en pense Simplet-de-la Source, le donneur d'ordre et son délégué parachuté de la SAPHIR, incompétent et inculte,tout simplement.

5.Posté par BOIRPU le 18/07/2019 19:07 (depuis mobile)

Nous buvons de l’eau souillĂ©e par les fientes des oiseaux et cadavres d’oiseau mort. Qu’en pense cet Ă©colo ?

6.Posté par DIDIER NAZE le 18/07/2019 20:10

Post 5 ....euh un Ă©colo. ...ne pense pas 😂😁😀...euh question : c est quoi la diffĂ©rence entre un CON...ET UN ÉCOLO ???!!!! Vous avez....x heure pour apporter vos rĂ©ponses. ...😆😅

7.Posté par SITARANE le 18/07/2019 20:53

MARCHAU PAS y est allé en hélico, sa maison à la Montagne n'a t-elle pas défiguré le site ???????????

8.Posté par Zétoil 4 heure le 19/07/2019 05:46

Euh arrĂȘtez moi si je me trompe c'est une piste qui Ă  Ă©tĂ© faite pour pouvoir accĂ©der au barrage qui commence Ă  ĂȘtre vĂ©tuste et qui risque d’ĂȘtre emportĂ© ,barrage qui sert Ă  capter l'eau pour que ça arrive Ă  nos robinets. Ce sont les mĂȘmes donneurs de leçon qui vont ensuite appeler sur une certaine radio quand il n'y Ă  pas d'eau.
Concernant la piste tout réunionnais qui se respecte sait trÚs bien que les prochaines crues vont reprendre le dessus. Alors svp les écolos bobo foutez nous la paie.

9.Posté par Ti Gus le 19/07/2019 06:34

Sans ĂȘtre Ă©colo mais amoureux de la nature, on peut se poser des questions sur la remise en Ă©tat du site et il faudra ĂȘtre vigilant. Heureusement qu'aujourd'hui il est plus difficile de cacher la vĂ©ritĂ© avec les rĂ©seaux sociaux et les sites en ligne. Pour avoir randonnĂ© plusieurs fois dans le lit du bras de la Plaine, on retrouve effectivement souvent des morceaux de bĂ©ton par ci ou des bouts de tuyaux par lĂ  qui sont semi enterrĂ©s ou en partie dans l'eau et qui n'ont jamais Ă©tĂ© dĂ©gagĂ©s des anciens travaux. Soyons vigilants, sans faire la part belle au parti Ecolo, soyons le Ă  notre niveau.

10.Posté par Candide le 19/07/2019 06:55

Quelle malhonnĂȘtetĂ© de prĂ©senter deux photos de deux endroits diffĂ©rents et de prĂ©tendre que c'est le mĂȘme endroit avant et aprĂšs un chantier. Quand on est obligĂ© de mentir pour argumenter, c'est signe que le sujet n'est pas bon.

11.Posté par manoute.grondin@gmail.com le 19/07/2019 07:34

Quelle honte. Franchement on met n’importe qui pour diriger ces travaux donc ils font n’importe quoi. Être pour l'interĂȘt gĂ©nĂ©ral ok mais dĂ©truire tout ce qui se trouve sur leur passage non. Je n’ai jamais vu l’eau aussi sale que cela sauf en pĂ©riode de fortes pluies ou cycloniques. Faut arrĂȘter le massacre. Je ne suis pas une adepte de Marchaux mais lĂ  il a raison. Il y a lĂ  une destruction de la faune, de la flore mais vous verrez les dĂ©gĂąts que cela entraĂźnera en aval. Le fait d’avoir construit une route de ce type, modifie forcĂ©ment le tracĂ© de la riviĂšre. Bref quand notre dĂ©cideur du Conseil DĂ©partemental se rĂ©veillera il sera trop tard.

12.Posté par tourniquet le 19/07/2019 05:53

heu moins la fini voir marchau vers les caricubes .peut ĂȘtre li nana un case la montagne aussi .mais occupe Ă  li d'autres affaires !! laisse bana faire zot travail ,li c'est un oportuniste li ,la soupe lĂ© bonne partout po li .quel Ă©colo li l'est li !!! pour ces travaux on ne peut pas faire d'omelette sans casser les oeufs ...

13.Posté par Ben le 19/07/2019 08:00 (depuis mobile)

NAZE tu portes bien ton nom!!😂😂

14.Posté par Danger.! le 19/07/2019 08:01 (depuis mobile)

Melchior et sa bande fossoyeurs de environnement ...

15.Posté par robert le 19/07/2019 10:08

ont ne fait pas d'omelette sans cassés des oeufs.

16.Posté par Jean Charles Delacroix le 19/07/2019 11:22

Mais c'est top pour les VTTistes !

17.Posté par DIDIER NAZE le 19/07/2019 11:25

Post 13, oui vous avez raison !...en plus d ĂȘtre NAZE. ...je suis prĂ©sident de l amical des cons rĂ©unis !....😄😅😃😂....

18.Posté par Titre creole le 19/07/2019 11:43

Nous sommes dans une sociĂ©tĂ© de consommation et de sur dĂ©veloppement. Malheureusement, nous dĂ©truisons la planĂšte, c’est inĂ©luctable Ă  moins que la planĂšte se rĂ©volte. Nous fonçons droit dans le mur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaßt aprÚs avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront Ă  mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accĂšs internet
------
Toute l'Ă©quipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la mĂȘme rubrique :
< >

Mardi 20 Août 2019 - 12:38 Cirest : Un nombre d'euthanasies grandissant