MENU ZINFOS
Economie

đź“· Action contre le suremballage et les dividendes des actionnaires au Carrefour St-Pierre


Par - Publié le Samedi 30 Novembre 2019 à 10:01 | Lu 8535 fois

Au lendemain de l'emblématique "Black Friday", fête du consumérisme, des militants d'ATTAC et Zéro Déchet Réunion ont, accompagnés de Gilets Jaunes, investi l'hypermarché Carrefour ce matin vers 9h, afin de protester contre les dividendes impressionnants que s'octroient les actionnaires du groupe Carrefour, d'une part, et d'autre part contre le suremballage des aliments, orgie de plastique inutile.

Tout d'abord, ils ont donnĂ© une saynète, perchĂ©s sur des Ă©chasses, afin de dĂ©noncer le fait que le travail des salariĂ©s profite non Ă  ceux-ci, mais aux actionnaires des multinationales, dont Carrefour est. "Le taux de rĂ©munĂ©ration des actionnaires est de 15% par an, quand les salaires progressent moins vite que l'inflation. En 2018, le CAC 40 a octroyĂ© 40 milliards d'euros de dividendes en 6 mois.", rappelle Didier Bourse, d'ATTAC. De plus, nous explique-t-il, les profits ne bĂ©nĂ©ficient ni aux travailleurs ni aux consommateurs, particulièrement Ă  La RĂ©union, oĂą la vie chère est encore plus prĂ©gnante. 

Par ailleurs, Carrefour a bénéficié de centaines de millions d'euros de CICE, tout en supprimant 4000 emplois en 2017/2018, et avec une prévision de 3000 emplois pour 2019. Le PDG de carrefour, Alexandre Bompard, ancien proche de François Fillon, issu de la haute administration, a vu son salaire augmenter de 27% de 2017 à 2018, soit 7,3 millions d'euros par an. En parallèle, Carrefour supprime des emplois, tout en bénéficiant de largesses fiscales. "Pour vous donner une idée, il faut 326 jours de travail à un employé de Carrefour pour gagner l'équivalent du salaire journalier du PDG", s'indigne le militant.

L'action de ce samedi matin dénonce, en plus des inégalités sociales, le gaspillage de plastique induit par les emballages d'aliments. Les militants ont fait des emplettes, puis, après avoir payé leurs produits, ont enlevé les suremballages, soient les emballages d'emballages. Ils ont demandé aux clients du magasin de faire de même, afin de faire un tas de ces morceaux de plastique. Cette action est la seconde du genre en quelques mois, en effet, la dernière en date avait amené le directeur du magasin à promettre de mettre en place un réceptacle pour lesdits suremballages. Une promesse non tenue, selon Didier Bourse, qui lui a valu que son hypermarché soit de nouveau la scène d'une action militante.






Bérénice Alaterre
Passionnée de littérature et de cinéma d'auteur, intolérante à l'injustice, dévoreuse de journaux... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

4.Posté par cheche le 30/11/2019 10:53

Tres bonne action. Il faut noter que la societe Carrefour a été une des premieres lors de la creation de la participation aux benefices des emprises (initiée sous De Gaulle) à les distribuer genereusement à ses employés.Maintenant si la societé fait peu de benefices?..

3.Posté par dimitry le 30/11/2019 10:42

mais ils n ont rien foutre d autre ses emmerdeur(e) pas obliger

aller dans se magasin (...

2.Posté par Modeste le 30/11/2019 10:34

....En 2018, le CAC 40 a octroyé 40 milliards d'euros de dividendes en 6 mois.", rappelle Didier Bourse, d'ATTAC...... sur qu'avec un nom pareil....!
pas bon d'ĂŞtre riche en France.....bientĂ´t ils partiront voir ailleurs ils en ont les moyens ensuite on recausera !

1.Posté par sceptique le 30/11/2019 10:34

Pas beaucoup de créoles sur la photo.....

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront Ă  mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'Ă©quipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'Ă©quipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique
…
97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes