MENU ZINFOS
Société

đŸ“· 14 juillet : Le dĂ©filĂ© des couvre-chefs


Par - Publié le Lundi 15 Juillet 2019 à 14:17 | Lu 2908 fois

Photos : Pierre Marchal
Photos : Pierre Marchal
C’est un accessoire qui joint l’utile au style : le chapeau vient protĂ©ger la tĂȘte et le visage des rayons du soleil, tout en ajoutant de la sophistication Ă  une tenue vestimentaire. En plus des kĂ©pis, calots et autres coiffes militaires; les chapeaux de paille, bobs et casquettes Ă©taient au rendez-vous sur le Barachois ce dimanche. 















Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fĂąchent, j’aimerais pouvoir arrĂȘter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par zorbec le 15/07/2019 20:09

Au milieu des annĂ©es 80, aprĂšs le dĂ©filĂ© du 14 juillet le prĂ©fet organisait toujours dans ses jardins un coquetĂšle un peu m'as-tu-vu oĂč tous les VIP de l'Ăźle Ă©taient conviĂ©s. DĂ©jĂ  Ă  l'Ă©poque, Madame Aude et quelques autres Dames de la "bonne sociĂ©tĂ©" rivalisaient d'ardeur Ă  jouer au jeu de qui allait se coiffer du chapeau le plus exotique ! Un certain 14 juillet des ces annĂ©es-lĂ , alors que nous sĂ©vissions au Quotidien et affichions un esprit autant critique que malicieux, l'idĂ©e nous vint de faucher carrĂ©ment le kĂ©pi du gĂ©nĂ©ral une Ă©toile qui commandait les FASZOI ! Le malheureux avait laissĂ© traĂźner son couvre-chef de cĂ©rĂ©monie sur une table avant de se joindre Ă  la troupe des "Ă©lĂ©gantes" qui se dandinaient dans les jardins de la PrĂ©fecture, verre de champagne en main. Autant dire que le gĂ©nĂ©ral ne revit jamais son kĂ©pi et trĂšs marri de l'avoir paumĂ©, ignorant que nous l'avons subtilisĂ©... Sans doute ayant retenu la leçon, l'annĂ©e suivante il s'arrangea pour ne plus quitter de yeux le symbole haut perchĂ© de son autoritĂ©...

2.Posté par klod le 15/07/2019 22:35

y a t'il eu des "sans dents" invités à cette "garden partie" de la nouvel nomenklatura post 1663, pardon , post 1789 ?

3.Posté par zorbec le 16/07/2019 00:00

Jamais klod, les sans dents étaient ignorés;comme d'habitude. Comment le chantait Georges, "bourgeois sont troublés de voir les passer les gueux"...

4.Posté par klod le 16/07/2019 18:10

Les oiseaux de passage , Brassens



Ô vie heureuse des bourgeois
Qu'avril bourgeonne
Ou que décembre gÚle,
Ils sont fiers et contents

Ce pigeon est aimé,
Trois jours par sa pigeonne
Ca lui suffit il sait
Que l'amour n'a qu'un temps

Ce dindon a toujours
Béni sa destinée
Et quand vient le moment
De mourir il faut voir

Cette jeune oie en pleurs
C'est la que je suis née
Je meurs prĂšs de ma mĂšre
Et je fais mon devoir

Elle a fait son devoir
C'est a dire que Onques
Elle n'eut de souhait
Impossible elle n'eut

Aucun rĂȘve de lune
Aucun désir de jonque
L'emportant sans rameurs
Sur un fleuve inconnu

Et tous sont ainsi faits
Vivre la mĂȘme vie
Toujours pour ces gens lĂ 
Cela n'est point hideux

Ce canard n'a qu'un bec
Et n'eut jamais envie
Ou de n'en plus avoir
Ou bien d'en avoir deux

Ils n'ont aucun besoin
De baiser sur les lĂšvres
Et loin des songes vains
Loin des soucis cuisants

Possùdent pour tout cƓur
Un viscĂšre sans fiĂšvre
Un coucou régulier
Et garanti dix ans

Ô les gens bien heureux
Tout Ă  coup dans l'espace
Si haut qu'ils semblent aller
Lentement en grand vol

En forme de triangle
Arrivent planent, et passent
OĂč vont ils? ... qui sont-ils ?
Comme ils sont loin du sol

Regardez les passer, eux
Ce sont les sauvages
Ils vont oĂč leur dĂ©sir
Le veut par dessus monts

Et bois, et mers, et vents
Et loin des esclavages
L'air qu'ils boivent
Ferait Ă©clater vos poumons

Regardez les avant
D'atteindre sa chimĂšre
Plus d'un l'aile rompue
Et du sang plein les yeux

Mourra. Ces pauvres gens
Ont aussi femme et mĂšre
Et savent les aimer
Aussi bien que vous, mieux

Pour choyer cette femme
Et nourrir cette mĂšre
Ils pouvaient devenir
Volailles comme vous

Mais ils sont avant tout
Des fils de la chimĂšre
Des assoiffés d'azur
Des poĂštes des fous

Regardez les vieux coqs
Jeune oie Ă©difiante
Rien de vous ne pourra
Monter aussi haut qu'eux

Et le peu qui viendra
D'eux Ă  vous c'est leur fiente
Les bourgeois sont troublés
De voir passer les gueux




yess Zorbec , tout est dit par Brassens sur les Ă©ternels "contents d'eux" ( Jacques Brel avait fait une belle chanson sur le mĂȘme thĂšme : les bourgeois)

rien de nouveau depuis ........ hélas ! 1789 ?

5.Posté par DIDIER NAZE le 16/07/2019 21:28

Klod non il n y a pas eu de sans dents....mais comme DAB de vieilles biquettes avec leurs chapeaux ridicules !😊😀....venant courber devant ce bon gouverneur !!😂😁😀😈😡.....

6.Posté par pandor le 17/07/2019 08:43

À mourir de rir đŸ€ 

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaßt aprÚs avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront Ă  mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accĂšs internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'Ă©quipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La rĂ©pĂ©tition d'un mĂȘme commentaire, assimilĂ©e Ă  du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraßt contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutÎt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son cÎté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modÚre - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'Ă©quipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique


97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes