MENU ZINFOS
Economie

▶️Transporteurs : "Nous profiterons de la venue de Macron pour nous mettre en action"


Par S.I-A.D - Publié le Vendredi 4 Octobre 2019 à 11:14

Bloqueront, bloqueront pas ? Informés la semaine dernière par le groupement NRL d'un possible arrêt temporaire du chantier de la NRL en raison d'un manque de roches massives, les transporteurs se sont réunis ce vendredi. Une intersyndicale composée de Johnny Lagarrigue (CFDT BTP), Joël Mongin (FTOI), Jean-Bernard Caroupaye et Jean-Gaël Rivière (FNTR), Didier Hoareau (OTI), Ritou Sandarssen (CTTR) et la Chambre d'agriculture, représentée par Bruno Robert. 

Pour Jean-Gaël Rivière de la FNTR, l'objectif est "d'attirer l'attention des services de l'État, du maître d'ouvrage ainsi que des donneurs d'ordre". Il rappelle que "la Région a partagé le chantier entre le groupement NRL et des petites entreprises pour la partie digue", ce qui a permis de "relancer" leur activité.  

"En tant que transporteurs, nous nous sommes mis aux normes avec l'achat de camions 44 tonnes. Nous avons investi, nous nous sommes endettés, plus de 200 camions achetés et 500 emplois directs et indirects créés pour ce chantier", liste Jean-Gaël Rivière.

 

"On nous a demandé d'investir sur ce chantier pour acheter des camions spécifiques pour ce chantier spécifique comme ils l'ont demandé (la Région et le groupement NRL GTOI / SBTPC / VINCI, ndlr). Si on avait su qu'il y aurait une année sans boulot, jamais nous n'aurions pris le risque d'acheter ces camions", lance le président de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) de La Réunion, Jean-Gaël Rivière. Nombreux sont désormais à craindre la faillite de leurs sociétés et le licenciement de leurs salariés avec un arrêt - même momentané- du chantier.  

"Les roches ne manquent pas à La Réunion"

L'intersyndicale des transporteurs est également vent debout contre la rumeur laissant entendre la venue d'andains mauriciens pour finir le chantier"Aujourd'hui il reste environ 30% du chantier digue à réaliser. Les roches ne manquent pas à La Réunion et il n'est pas question d'enrichir les pays voisins. Près de 200 hectares ont déjà été valorisés en foncier agricole. Les agriculteurs sont unanimes, l'enlèvement des andains a été une aubaine pour leurs champs. On ne comprend pas pourquoi on va chercher ailleurs. On va valoriser le foncier mauricien alors que des agriculteurs ont en besoin ici. Le monde marche à l'envers ! Sur la seule région Sainte-Anne, nous pourrions encore fournir pour 2 ans le chantier", argumente le président de la FNTR.

Les transporteurs comptent dans leurs rangs la chambre d'agriculture, "en appui au secteur du transport/BTP", indique Bruno Robert. "Ce chantier est une opportunité pour les agriculteurs avec un partenariat gagnant/gagnant avec l'aménagement du foncier. Notre présence dans cette plateforme est une continuité", rappelle-t-il.

Les transporteurs demandent à la DEAL "l'assouplissement du protocole d'enlèvement des andains". Ils appellent le préfet et la région à "prendre leurs responsabilités". Et de clamer : "Nous profiterons de la venue de Macron pour nous mettre en action et agir."

Le chantier de la NRL à l'arrêt à compter de mars 2020 ?

Si d'ici une semaine, ils n'ont pas de retour de la Région, du Département ou de la préfecture, "il y aura blocage", préviennent-ils. "On ne laissera pas les transporteurs crever", martèle de son côté Didier Hoareau d'OTI. "Ce chantier est censé nous donner un pouvoir pour avancer, mais aujourd'hui, on risque de mettre la clé sous la porte", insiste-t-il.

Au coeur des inquiétudes également, l'arrêt du chantier de la Nouvelle route du Littoral. "Le groupement nous a confié que le chantier risque d'être à l'arrêt à compter de mars 2020 pour une reprise possible début 2023", explique Johnny Lagarrigue de la CFDT BTP. Il rappelle que 6 actions ont déjà été menées sur le site de la  NRL depuis le début du chantier. "À ce jour, sur 500 emplois directs et indirects, il reste seulement 15%", déplore-t-il. 



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

5.Posté par La vérité si je mens ! le 04/10/2019 11:59

Toujours les mêmes à défendre un bout de gras personnel .
La REUNION est une île extrêmement fertile . On y plantes des camionneurs il y pousse des gueulards à la bouche pleine .
A bon entendeur salut !

4.Posté par La vérité vraie... le 04/10/2019 11:57

Excellent, ils trouveront donc face à eux le GIGN et le PSIG équipés en G36 et balles réelles.

3.Posté par Le Jacobin le 04/10/2019 11:50

Les revoilà menaçants hargneux, cet à la Région de leurs trouver du travail, à l'origine ce chantier était prévu que sur des piles, ceux là même qui ont sortis la menace de blocage des routes pour faire plier la Région en instruisant une digue sans andins, car il fallait leur donner leurs parts du bottin , garder la paix sociale avant les élections.

Ont-ils prévus de poursuivent leurs activités à la fin de la NRL??
Quel est le plan B pour que ces Messieurs roulent sur l'Or?
Gros camion petit cerveau.

Il y a un dans le groupe qui devrait faire très attention car il est en SURSIS avec une lourde condamnation à la clef, à force de convoquer le diable il finit par venir.

2.Posté par GIRONDIN le 04/10/2019 11:44

Fallait lire le rapport de la CRC sur le tampon avant de faire des achats.......

Vivement 2025 pour une hypothétique fin de chantier sans roche

1.Posté par ah,ah,ah! le 04/10/2019 11:26

Ben voyons les rigolos, essayez donc là et vous verrez qu'il sera moins facile de bloquer Jupiter que faire chier le monde sur les ronds points avec votre chef repris de justice ( en même temps , normal , c'est un élu)
J'attends avec impatience que les CRS soient en face de vos camions ...;méfiez vous , les lacrimos ça peut foutre le feu!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes