Société

▶️St-Louis: Les riverains de la rue Ravenale gagnent leur bras de fer contre un promoteur

Jeudi 7 Mars 2019 - 10:34

Les riverains de la rue Ravenale à St-Louis ont fait face à un promoteur et obtenu gain de cause. Un promoteur qui s’est accordé quelques largesses avec la réglementation, selon eux.


Les riverains ont fait face à la ténacité du promoteur immobilier
Les riverains ont fait face à la ténacité du promoteur immobilier
"Que la mairie et le promoteur s’arrangent entre eux et nous laissent tranquille". Les riverains de la rue Ravenale dans le quartier de Plateau Goyage à Saint-Louis sont tombés des nues lorsqu’ils ont appris qu’un chantier se préparait dans un champ de cannes à proximité mais surtout que, pour y accéder, les engins de chantier passeront par leur rue. "Personne ne nous a prévenus", dénoncent les familles concernées.

Ces dernières avaient en effet pris l’habitude de stationner leur véhicule devant chez eux, sur la voie communale sans issue et qui débouche sur un champ de cannes. Et cela jusqu’à ce qu’un courrier signé du promoteur du projet "La Ouete", daté du 22 octobre 2018, leur signifie qu’au commencement des travaux, soit le lundi suivant "d’avoir l’amabilité de laisser libre l’accès". L’incompréhension et l’inquiétude gagnent les riverains d'une rue jusqu’alors "paisible". "Tout le monde s’entend bien ici", assurent Yvan Techer et Fabien Hamilcaro, riverains. 

Un courrier envoyé par le promoteur alors que le permis de construire modificatif n'a pas encore été validé, déplorent les riverains
Un courrier envoyé par le promoteur alors que le permis de construire modificatif n'a pas encore été validé, déplorent les riverains
La police municipale envoyée sur place

Le promoteur indique également dans ce même courrier que "l’arrêté de permis de construire prévoit l’accès à ce lotissement (ndlr : lotissement "La Ouete") par la rue Ravenale, comme le prévoit le plan ci-joint".  

"Mensonge !"
, clament les riverains. Ces derniers ont réussi à mettre la main sur le permis de construire du 25 août 2017 et son modificatif du 6 novembre 2018. Les deux documents mentionnent effectivement un accès au projet de 69 logements par la rue Michou Fontaine et entre autres modifications, l’emprise de la servitude de réseau existant vers le rue Ravenale, mais "servitude réseau ne veut pas dire servitude de passage", soulignent-ils.

Les riverains n’en démordent pas. Ils ne veulent pas d’engins de chantier circulant à proximité de leur maison. La police municipale est également dépêchée sur les lieux à plusieurs reprises depuis février dernier, "pour nous intimider", avancent les riverains soutenus par Josette Brosse, la présidente de l’association Contribuables974. 
 

Le permis a été accordé pour la construction de 30 T2, 35 maisons de ville et 4 villas
Le permis a été accordé pour la construction de 30 T2, 35 maisons de ville et 4 villas
Des déblais déversés à flanc de ravine

En cause également: l’article 1 du permis de construire. "Les travaux de terrassement ont bel et bien commencé alors que la rue Michou Fontaine n’a jamais été élargie", pointent-ils du doigt les faiblesses du projet. 
 
Autre largesse du promoteur: début de semaine du 25 février 2019, alors qu’une route dans le champ de cannes est tracée par les ouvriers, les riverains découvrent par ailleurs que les déblais du terrassement ont été déversés à flanc de ravine. " Intolérable en période de fortes pluies", s’insurgent-ils. 
 
La situation se tend progressivement avec le promoteur. L’affaire commence à faire grand bruit dans les couloirs de la mairie. Des élus et l’édile lui même se rendent sur place et  pourtant ne "semblent ne pas être au courant, ni du courrier envoyé par le promoteur, ni du donneur d’ordre d’intervention de la police municipale", explique Yvan Técher. Sans solutions apportées, les riverains envisagent de porter plainte. "Vu le nombre d'élus qui sont intervenus, on se pose la question de ce qui se cache derrière tout ça".


 "Il y a eu des confusions et de mauvaises informations"

Contactée ce mercredi, la collectivité assure qu’ "une solution permettant de préserver les intérêts de chacun" a finalement été trouvée. Les engins de chantier circuleront depuis la rue Albertine Bénard avec une servitude de passage temporaire accordée par un propriétaire privé jusqu’au chantier. Et l’accès au lotissement "La Ouete", une fois achevé, se fera par la rue Michou Fontaine. "Il y a eu des confusions et de mauvaises informations qui ont circulé dans ce dossier", rétorque la mairie. "Les riverains conserveront leur tranquillité mais nous resterons vigilants sur les usages privatifs qui se sont développés sur cette voie communale libre à la circulation". Les services ont en effet fort à faire en matière d’empiétement sur les voies publiques mais concernant plutôt des propriétaires de la rue Michou Fontaine. "Des procédures de négociation et d’expropriation sont en cours", ajoute la Ville de Saint-Louis.
 
Quant aux prescriptions arrêtées dans le permis de construire, "toutes les procédures ont été respectées", garantit la mairie. 
PB
Lu 7427 fois



1.Posté par ben voyons le 07/03/2019 10:49

Juste une question: qui est ce promoteur , son nom , sa proximité avec la mairie ou des élus...Tout cela mériterait d'être connu non...
Bon , en même temps on est à St Louis!
les municipales approchent , les listes se finalisent , on sait déjà qui fera quoi, qui a négocié...alors pourquoi cacher tout ça?

2.Posté par La vérité vraie... le 07/03/2019 10:55

De qui se moque la mairie ! L'article 1 est clair pourtant...se rendent-ils compte que cela peut finir au TA avec annulation du chantier ! Il ne manquerait plus que le Mimil soit impliqué et ça serait le dossier du siècle.
Je connais Albert, un gars avec le coeur sur la main. Et que la mairie arrête de prendre les gens pour des idiots, j'ai participé à un tournoi de domino dans cette rue avec tables, banc, chaise et tonnelle gracieusement offerte par...la mairie !
Bravo à zot les gars ! Faut arrêter avec tout ça !

3.Posté par jean claude le 07/03/2019 11:08

et pourquoi le promoteur n est pas sanctionne pour avoir voulu tricher???

Comment se faire de l 'argent facilement ?

4.Posté par Cecile le 07/03/2019 12:04 (depuis mobile)

Mr TECHER, le meilleur prof d''histoire géo de l''univers. Vous revenez quand a Saint-Denis ? Vos anciens élèves.

5.Posté par reese le 07/03/2019 14:07

Je viens de voir qui est le promoteur (recherche sur societes com) : je comprends mieux...

6.Posté par Angel le 07/03/2019 16:28 (depuis mobile)

Continuer bétonné partout bd moukate zelu i vend zot terre promoteur met enkor un jour va péter. Béton partout. Partout n''a logemt les vide met non pou largent i bétonne mem

7.Posté par etpuisquoi! le 08/03/2019 09:29

@5 reese
Bah alors donne le nom puisque c'est publique, avec des explications qu'on comprenne nous aussi.

8.Posté par batofou le 08/03/2019 10:02

Je crois que c'est un opération en VEFA pour la compte de la SIDR......et géré par un célèbre promoteur de st gilles les bains..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie