MENU ZINFOS
Société

▶️Le père du jeune autiste torturé porte plainte à nouveau: "Ce n'est pas une salle de classe, c'est une scène de crime"


Les faits relatés par l'enfant autiste de Rémi Sanchez, et confirmés par les procès verbaux d'audition des témoins sont insoutenables. Pourtant, le procureur de Saint-Pierre a qualifié les faits de harcèlement, ce que n'accepte pas le père en colère.

Par B.A - Publié le Vendredi 29 Mars 2019 à 16:11 | Lu 4791 fois

Au mois de juin de l'année dernière, Rémi Sanchez avait porté plainte contre les professeurs et le principal du collège de la pointe des châteaux, suite aux actes de barbarie qu'avait subis son enfant, déjà fragilisé par son autisme. Le procureur de Saint-Pierre ayant qualifié les faits de harcèlement, Rémi Sanchez, sur les conseils de son avocat Me Albon, dépose plainte cette fois pour non-dénonciation d'agressions sur mineur.

Ces nouvelles plaintes visent un professeur, qui surveillait l'atelier durant les faits, le collège et le principal du collège. L'avocat des parents a, bien sûr, accès aux procès verbaux des auditions des protagonistes de la sordide affaire. Plusieurs d'entres eux sont particulièrement incriminants. Un des élèves témoin de ces deux journées de calvaire affirme que le professeur d'atelier a visionné la vidéo des tortures, et "a rigolé" (sic), tandis que deux élèves racontent avoir alerté l'AVS de la situation de l'enfant, ce que confirme l'AVS, qui assure en avoir informé la direction.

Rappelons que le fils de Rémi Sanchez est autiste, que l'année dernière, il était en 3ème SEGPA, et que les faits se sont déroulés durant les heures de cours, dans un atelier où les enfants ne sont qu'une dizaine, encadrés de deux professeurs. Dans cet atelier, des outils potentiellement dangereux sont utilisés par les élèves, "ils se sont transformés en instruments de torture" dit Rémi. "Ce professeur m'a juré, les yeux dans les yeux et la main sur le coeur qu'il n'avait rien vu et ne comprenait pas ce qui s'était passé", s'insurge le père.

"Le procureur a eu ces procès verbaux d'audition sous les yeux, comment peut-il qualifier les faits de simple harcèlement?", questionne Rémi, avant de conclure "Nous irons jusqu'au bout, que notre fils soit reconnu victime de faits graves, et que les adultes responsables soient sanctionnés. S'ils avaient fait leur travail, cela n'aurait pas pu se produire."





1.Posté par jean claude payet le 29/03/2019 18:13

faut bien occuper bryan dylan et kevine pendant les heures de classe, de futur ingenieur encore....

2.Posté par Hoarau le 29/03/2019 19:11 (depuis mobile)

M''étonnerait pas ke copain d''abord. Bon courage a vous Monsieur. Lé désolant ka notre époque on puisse encore tomber sur des adultes aussi débiles.

3.Posté par Veridik le 29/03/2019 19:35 (depuis mobile)

Bravo Monsieur.
Vous êtes très courageux dans votre combat.
Ne lâchez rien

4.Posté par Doudou le 29/03/2019 21:59 (depuis mobile)

Post 1
Plus de précisions svp ,cela m intéresse???

5.Posté par "puni par la loi" (je peux pas le dire) le 29/03/2019 22:49 (depuis mobile)

Ça n'est pas La Réunion que j'ai vu devant moi durant ma jeunesse.

6.Posté par Jp POPAUL54 le 30/03/2019 08:57

Post1 semble avoir des infos !!!

7.Posté par champagne le 30/03/2019 12:06

Et pas un seul moment on ne nous explique en quoi consistent les faits graves et tortures en question. Affirmer n'est pas prouver.

8.Posté par Lila le 30/03/2019 14:22

Mise en danger de la vie d autrui ! Il n y a pas d autres mots ! qui plus est sur un "faible". Ceux qui ont participé peuvent encore se regarder dans une glace. La justice doit être sévère !

9.Posté par Lila le 30/03/2019 14:25

J ai bien lu ? une dizaine d'élèves - 2 profs - et aucun des deux n a rien vu ? Ils étaient bien occupés alors !

10.Posté par Luis tano le 30/03/2019 18:40 (depuis mobile)

@7 avant de donner des leçons a Mr Sanchez qui a le courage de dénoncer les tortures que son fils a subi.Traîner en laisse on lui a fais s asseoir sur des vis on a menacé de s''en prendre à sa mère .Les c.. ça osent tout .bienvenu au club

11.Posté par Bleu outre mer le 30/03/2019 18:53

Dans ce genre de situation et avec le peu de chose mis à disposition il est difficile de savoir et qui plus est de faire justice. Je souhaite à ce monsieur que la lumière soit faite et que les sanctions soit prise de la part de la justice du rectorat et des parents. Le fléau du harcèlement mérite un plus d'info sur ce sujet a ce propos
Quelques liens
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32247
https://www.regionreunion.com/actualite/toute-l-actualite/article/lutte-contre-le-harcelement-sexiste-dans-les-transports-en-commun
https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/
Merci au journaliste d'informer

12.Posté par Vous l'aurez cherché le 30/03/2019 21:53 (depuis mobile)

Les enfants devraient pratiquer et gérer entre eux. Les adultes n'y peuvent plus rien de toute façon.

13.Posté par Targie le 30/03/2019 22:01 (depuis mobile)

Certains se sentent trop souvent à l''abri ds l''éducation nationale, RÉAGISSEZ réctorat et institutions RESPONSABLE face à ces professeurs qui se croient INTOUCHABLE ! COURAGE à vous Mr Sanchez, souhaitant que d''autres parents vous SOUTIENNENT !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes