Société

▶️Le Bourbon pointu ravit le palais des Japonais

Mardi 11 Septembre 2018 - 10:26

Le café est porté jusqu’aux lèvres, aspiré bruyamment pour en faire ressortir tous les arômes, puis roulé en bouche pour en déterminer l’acidité ou l’amertume mais aussi sa persistance sur le palais. Ce lundi, à la table de la coopérative de Bourbon Pointu au Tampon, deux acheteurs du Groupe Japonais UCC étaient présents.

Osamu Nakagiri et son futur successeur Naomi Nakahira sont venus du pays du soleil levant pour évaluer la qualité du cru de cette année. "Une bonne année, une belle acidité teintée de notes d’agrume et de jasmin au corps assez onctueux", a relevé Naomi Nakahira. Depuis deux ans, des représentants du groupe japonais, qui travaillent depuis 10 ans avec la coopérative, se déplacent spécialement pour évaluer la production du café endémique de notre île. 

Le Bourbon pointu, un café très prisé sur le marché japonais puisqu’environ 20% de la production y sont exportés. Là-bas, le kilo de grains verts est vendu aux alentours de 95 euros. 60 % est destiné au marché local et les autres 20 % sont écoulés dans les épiceries fines de l’Hexagone. 

Une filière qui a de l’avenir, assure Patrick Bénard, le président de la coopérative qui compte 60 adhérents.

PB
Lu 4531 fois



1.Posté par Bonux malux le 11/09/2018 13:05 (depuis mobile)

La route de la soif !!

Au marché forain na point💨💨

2.Posté par Macron en chute libre le 11/09/2018 13:39 (depuis mobile)

Combien ? Trop cher pour nous ?

3.Posté par Tikaf le 11/09/2018 18:33 (depuis mobile)

I commence par café i fini par baleine

4.Posté par Ouais bof le 11/09/2018 23:25 (depuis mobile)

Depuis le temps qu''on en parle... Le marché japonais est juste surdimensionné pour nous, même en augmentant la production. Sommes-nous en train d''ouvrir le marché pour mada, l''Afrique du Sud, le Brésil ? Les investisseurs-planteurs restent attentifs

5.Posté par dyonisos le 12/09/2018 11:41

Je serai toujours étonné qu’un peuple aussi évolué, maître de la micromécanique, et de l’électronique puisse encore vouloir dézinguer de la baleine alors que nous avons des alternatives pour notre subsistance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter