Faits-divers

▶️Assises: Corine Ramouche n'avait aucune chance de s'en sortir

Ce lundi matin, le procès aux assises de Jean-Yves Gobalraja a débuté en présence des familles de la victime et du prévenu. Le samedi 28 octobre 2017, il a tué sa femme avec des enceintes de home cinéma. Pour ce crime barbare, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Lundi 26 Août 2019 - 16:05

Une atmosphère lourde et pesante était perceptible dans la grande salle de la cour d'assises, où témoins, médecin légiste et officiers de police judiciaire se sont succédés à la barre. Le rapport du médecin légiste est sans appel, Corine Ramouche n'avait aucune chance de s'en sortir, malgré de nombreuses blessures de défense. Elle a été frappée à 5 reprises au niveau de la tête et présentait de nombreux enfoncements crâniens qui lui ont été fatals. 

Selon les différents témoignages des voisins, c'était un couple sans histoire qui avait, comme de nombreux ménages, des disputes. La fin du couple était pourtant proche, puisque Corine avait demandé le divorce. Ils avaient décidé de continuer à vivre sous le même toit, même si l'homme était très perturbé depuis leur séparation qui datait d'un an.

Son collègue entend toute la scène au téléphone

Il soupçonnait l'existence d'un homme dans la vie de son ex-femme. Tout a basculé le samedi 28 octobre vers 13h30. Les voisins du dessus et du dessous entendent des hurlements en provenance de l'appartement du couple. Très vite, ils tentent d'ouvrir la porte et appellent la police. Au moment des faits, Corine était au téléphone avec un collègue de travail, celui qui était devenu très proche de la victime. Il va entendre toute la scène au téléphone. 

À la barre, il explique qu'il discutait avec Corine quand elle lui a dit : "Il est là". Elle pensait être seule chez elle ce jour-là. Comme il le dit, "elle ne m'aurait jamais appelé si elle avait su qu'il était là". Il connaissait Corine par le travail. Ce n'est qu'au mois de juillet 2017 qu'ils s'étaient beaucoup rapprochés. Pour autant, ils n'étaient pas ensemble, eu égard à la procédure de divorce, mais également en raison de l'état de fragilité psychologique dont J.Y Goblraja présentait depuis leurs problèmes de couple. Il avait déjà tenté 5 fois de mettre fin à ses jours. "J'ai entendu des cris de terreur, Corine n'avait aucune chance", conclut-il. 

"Au secours ! Au secours, li va tue a moin !"

Les témoignages font état de cris. "Au secours ! Au secours, li va tue a moin !" pendant quelques minutes et puis d'un seul coup, un calme assourdissant, voire glaçant. La police, qui arrive sur les lieux à peine 5 minutes après l'appel d'une voisine, devra attendre avant que J.Y Gobalraja ouvre la porte de lui-même. Selon une voisine présente à cet instant, il apparaît et lâche : "c'est fini". Dans un éclair de lucidité, il a même appelé les pompiers pour leur dire qu'il venait de tuer sa femme. 

J.Y Gobalraja dira simplement en ouverture de procès : "Je reconnais le meurtre, mais je n'avais pas l'intention de la tuer". Le verdict est attendu demain dans la journée. Il risque de finir ses jours en prison pour le meurtre de celle qui était la mère de ses deux enfants. 

Regis Labrousse
Lu 9872 fois




1.Posté par Tamere le 26/08/2019 17:23 (depuis mobile)

Ici tu demande si c est pas des zanimo explose a coup d'enceinte par sa 5 fois sans intention d'entraîner la mort encore a manger pour avocat et ce triste cailloux et aussi pour ce torchon dont nous sommes si frugale nous pauvre d'esprit

2.Posté par Joseph le 26/08/2019 19:06

Même une bête n'aurait pas agi de la sorte...

Qu'il croupisse définitivement au trou (...)

3.Posté par Meilee le 26/08/2019 19:22 (depuis mobile)

il parait quil ya plus de place en prison

4.Posté par Ti Tangue zilé zone le 26/08/2019 19:33 (depuis mobile)

Il risque de finir ses jours en prison....hi hi hi ....!!! Dans dix ans il sera libre ..on des exemples

5.Posté par Ken le 26/08/2019 21:23

Pervers narcissique, la justice connaît très bien et laisse faire...il doit y en avoir pas mal aussi chez les juges..
Il y a que perpétuité qui puisse mettre ce genre de monstre hors d’etat De nuire dans notre société : clés la maladie du siècle, rien qu’en raison de son déni sur la toxicité de ses personnalités sur notre société.

6.Posté par almuba le 27/08/2019 07:47

C'est en découvrant qu'il avait un rival que Gobal..ragea.

7.Posté par Bam le 27/08/2019 08:28 (depuis mobile)

Et son coleque travail laver un fome li ? Si li t repon pa son tl petete le ga t pepe pa un plon dan travail un un ta bisnese le cu ma poin fome mi sa rode un travail min t

8.Posté par Li le 27/08/2019 08:52

il sortira avant, j'en suis sure. moi je lui enlèverai ses droits de citoyens et vu qu'il n'y a plus de place en prison, je le (...) ou sur piloris sur la grand place !!! on voit souvent des faits divers de femmes maltraitées, tuées. "je n'avais pas l'intention de la tuer", c'est un monstre !! et les monstres ne devraient même plus avoir aucun droit.
"Modéré"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >