Faits-divers

▶️ Violences intrafamiliales : "Il n'y a plus de barrière, il faut oser parler"

Vendredi 17 Mai 2019 - 15:51

La police de Saint-André, en partenariat avec l'association Femmes Solid'air, a organisé ce vendredi une journée de sensibilisation et de mobilisation contre les violences intrafamiliales. Objectif : présenter les actions menées sur le territoire de la commune de l'Est en matière de prévention, d'accompagnement et de prise en charge des victimes de ces violences. 

Si nombre de dépôt de plaintes pour violences intrafamiliales sur Saint-André est en "légère augmentation, commente le commandant Bertrand Dubuc, chef du commissariat de police de Saint-André, cela ne constitue pas une mauvaise nouvelle". "Il y a un chiffre noir de plaintes qui n'arrive pas encore jusqu'à nous. L'augmentation du nombre de plaintes ne traduit pas une augmentation de ce type de faits, mais grâce aux efforts effectués pour libérer la parole, cette zone noire diminue", indique-t-il.

"Faire un effort sur notre qualité d'accueil"

Les femmes victimes de violences ont en effet du mal à franchir le pas du dépôt de plainte, "ce qui nous incite à mener des réflexions à différents niveaux, à faire un effort sur notre qualité d'accueil", explique le commandant. Une assistante sociale est notamment présente au sein du commissariat afin d'apporter une meilleure écoute et une prise en charge des victimes.

"Il n'y a plus de barrière, il faut oser parler", c'est l'appel lancé par l'association Femmes Solid'air qui oeuvre depuis 2004 dans la lutte contre les violences intrafamiliales. Ce partenariat avec la police de Saint-André représente un pas de plus dans la coordination des moyens et des actions existantes en matière de lutte contre ces violences. Pour Pierrette Mira, coordinatrice de l'association Femmes Solid'air, "il faut aujourd'hui favoriser la parole de la femme pour qu'elle puisse accéder à la plainte et sortir de ce contexte de violence".

A.D-R.L
Lu 1936 fois



1.Posté par Zorro le 17/05/2019 17:42 (depuis mobile)

Violences intra familiales ou envers des femmes?
L’article mélange allègrement les deux.
Sait-on que les violences directes sur les enfants sont commises majoritairement (a plus de 70%) par leurs chères « mamans »?

2.Posté par Oté Sully le 17/05/2019 19:09

Sully Rivière , en plus jeune !

3.Posté par Sintandrélébézé le 18/05/2019 07:11

Ça va être comme ça de plus en plus, il faut multiplier les opérations pour sauver la mairie et surtout le fils de Virapoullé. Malheureusement pour vous, à mon avis et selon ce que j’entends, les St Andréens ont déjà choisi.

4.Posté par changeonslesmentalites le 18/05/2019 08:15

c’est une vrai blague ! À St André t’as même pas d’écoute ils veulent jamais prendre les plaintes limites s’ils te disent pas que c’est toi qui q provoqué les problèmes franchement c’est se foutre des gens

5.Posté par noe le 18/05/2019 14:14

Pourquoi tant de violences envers les femmes ? Pourquoi le mecs cognent leur dame ? Pourquoi les femmes se laissent cogner par des salauds de gorilles de mecs sans c.... ? Il faut s'entrainer à donner coups pour coups !

6.Posté par Targie le 19/05/2019 13:49 (depuis mobile)

Post 1 vous avez eu une mauvaise mère ou une haine de la mère avec vos postes tjrs d''accusation envers elles, ils y a des personnes violentes et notre société en est malheureusement atteinte hommes/femmes et continuité selon les schémas !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie