MENU ZINFOS
Société

▶️ Vigicrues: Bientôt un système d'alertes en temps réel ouvert au grand public


Par - Publié le Mercredi 16 Janvier 2019 à 17:34 | Lu 2769 fois

La vigilance crues est basée sur une échelle à quatre couleurs. "Quand c'est vert, il n'y a pas de vigilance particulière à avoir, (...) quand on passe au niveau jaune, on risque d'avoir des radiers inondés, des îlets coupés, c'est surtout un message de prudence par rapport aux activités de plein air, car s'il continue à pleuvoir, là ça risque d'être dangereux. Si ça continue à monter, on atteint alors le niveau supérieur orange, avec des débordements qui pourraient impacter certaines habitations et peut-être nécessiter des évacuations préventives. Et si ça continue et que l'on est face à une crue majeure, là c'est vraiment une mise en danger des biens et des personnes", nous explique Isabelle Rochet, chef de la cellule de veille hydrologique à la DEAL.

Elle tient également à bien différencier les niveaux vert et jaune, qui sont des vigilances pour attirer l'attention des usagers sur d'éventuels dangers et les niveaux orange et rouge, qui eux sont des alertes, déclenchées par le Préfet de La Réunion. 

Le système d'alertes crues de l'Etat concerne 17 bassins versants considérés comme les plus dangereux de l'île, ce qui correspond à une trentaine de stations au total. La hauteur d'eau est mesurée en continue, avec des points automatiques réalisés toutes les cinq minutes. 
 

Un système d'alertes par commune 

Un autre dispositif est en train de se mettre en place, cette fois-ci d'un point de vue communal. Car "ce n'est pas la majorité des crues qui ont été à l'origine du plus grand nombre de décès, ce sont des petites crues, qui n'ont pas atteint des niveaux très élevés, mais qui sont arrivées très très vite, c'est ce qu'on appelle des crues soudaines, ce sont des phénomènes pas du tout prévisibles", explique Isabelle Rochet.

C'est notamment ce qui est arrivé sur la rivière Sainte-Suzanne en 2012 avec quatre baigneurs, où "on a pris 1m20 en 5 minutes, mais ça ne faisait pas déborder le cours d'eau donc pas de vigilance jaune", explique-t-elle. C'est pourquoi la commune a décidé en fin d'année 2018 de mettre en place son propre dispositif, en récupérant les informations d'une station de l'Etat, pour avertir de ce type de phénomène, directement sur place. "Quand l'information est transmise, ça va déclencher un feu et une sirène, on appelle ça le DAL -le Dispositif d'Alerte Local-", confie-t-elle.

Pour Sainte-Suzanne, les travaux ont pris du retard et sont donc encore en cours. Un petit dispositif du type a également été installé à Bethléem, à Saint-Benoît, sur la Rivière des Marsouins, en allant sur l'îlet Coco et déclenche ainsi un feu en cas d'immersion du radier. 

Un dispositif en évolution 

Aujourd'hui la cellule de veille hydrologique travaille encore sur d'autres points, comme un système prévisionnel des crues, qui est pour le moment impossible. Concernant une augmentation du nombre de stations, "ce sera peut-être ces stations qui seront installées sur d'autres secteurs, ce sera peut-être d'autres dispositifs, peut-être avec de la vidéo, c'est en réflexion pour essayer de compléter la couverture", confie-t-elle. 

Isabelle Rochet affirme cependant qu'avant la fin février, un système d'abonnement directement en ligne sur le site vigicrues.re  permettra à tous les usagers de s'abonner aux rivières souhaitées afin de recevoir des mail de diffusion automatique en temps réel. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Hugh le 16/01/2019 18:42

Vigie crue ? Qui l'eu cru ?

Diffusion en temps réel. Vive les smartphones waterplouf.

2.Posté par Kifkif le 16/01/2019 19:07 (depuis mobile)

Génial. Bientôt on pourra voir sur son écran ce qu on peut voir en sortant de chez soi.

3.Posté par tony le 17/01/2019 02:27 (depuis mobile)

Pas mal...
Si ca peut etre utile...
A voir !

4.Posté par Grangaga le 17/01/2019 03:23

Zérarrrrrrrrrr' !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
La pa satt' Coluche, mi kri là......lo bit'nik'........
Sé ....Zérarr' Boné, satt' là..........
Oté in gran prédik'tèrr' konm' ou là, y gainll' pa warr' kan la ravinn' y koul' ossi koué........
Oté, alé fé in kontt' èk' ou wi...........
La y fo bann' na, y montt' in ....l'antropriz'..........
Y as'té ....matér'yièl'.......
Y kré in ......logo.........
Y poz'......pano
Y kré in.......poss'.........
Dann' tan sèk' ossi koué.........
Arr' !!!!! Mi krwarr' pi, mi krwarr' pi, mwin la pi la fwa........
Mi krwarr' pi....prévizyion........

5.Posté par Cloclo le 17/01/2019 06:28 (depuis mobile)

On ne sait plus trop quoi inventer ! Il y aurait tant de choses utiles à faire dans ce pays.

6.Posté par awé. le 17/01/2019 08:04 (depuis mobile)

Y invente meme la merde tou lé jour! Vigi ici, vigi par la. A koz y invente pa un vigipolitique pou band baizeur paket?

7.Posté par den le 17/01/2019 08:14

encore UNE qui a trouvé une bonne planque...

8.Posté par Mmm le 17/01/2019 09:23

SI ca fonctionne comme les alertes terrorismes......

9.Posté par MARIE le 18/01/2019 08:40

s'agit il d'une creation de postes???

Paye par quoi et combien??


10.Posté par Louis le 18/01/2019 09:15 (depuis mobile)

Voilà un autre grattere ki dans bureau pour veille de la eau monté est comme pas hasard c pas un créole

11.Posté par Prisca le 18/01/2019 15:41 (depuis mobile)

Et si ça avait été un homme, j''imagine que tu aurais aussi préféré !
Bel outil technologique, belle initiative
Merci à la DEAL et à ses agents de veiller sur nous!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes