Politique

▶️ Un pack de continuité territoriale signé entre les régions d'Île-de-France et de La Réunion

Mercredi 27 Février 2019 - 16:37

Afin de faciliter les échanges entre La Région Ile-de-France et la Région Réunion, une convention de partenariat a été signée ce mercredi entre les deux collectivités. Un partenariat qui vise à renforcer les échanges et l’aide mutuelle entre les deux Régions, ainsi que leurs actions envers les Réunionnais installés, ou de passage en Île-de-France, pour favoriser leur accueil.

Didier Robert et Valérie Pécresse, respectivement à la tête des Régions de La Réunion et d'Île-de-France, se sont entendus pour travailler ensemble dans plusieurs domaines de l'action et de l'expertise régionale en matière culturelle (mobilité artistique, soutien aux créateurs), du sport (accueil de délégations sportives, employabilité des sportifs réunionnais), de la citoyenneté (continuité territoriale, lutte contre les discriminations, situation d'urgence), de l'aménagement (expertise sur les énergies renouvelables) ou encore de la santé (lutte contre les violences faites aux femmes, égalité femme-homme).

La Région Île-de-France financera elle aussi sa continuité territoriale vers La Réunion

"La signature de ce matin, c’est une première. Douze millions d’habitants, un peu plus de 100 communes si je ne me trompe. Ce partenariat est une vraie porte sur l’avenir. Nous avons à l’esprit l’intérêt général, celui de mieux accompagner la population. Je remercie nos services respectifs pour l’élaboration de cette convention et leur implication", a déclaré à l'issue de cette signature Didier Robert.
 

Le pack de continuité territoriale signé entre les deux régions prévoit notamment, dans le cadre d'un deuil d'un proche à La Réunion, l'accompagnement d'un résidant réunionnais d'Île-de-France avec une prise totale de son billet par la Région Île-de-France. Dans le domaine économique, ce partenariat prévoit également l'accueil de start up réunionnaises au sein d'un incubateur francilien et ultramarin de façon à ouvrir les portes aux entrepreneurs franciliens et réunionnais sur place.

"Ce partenariat est un partenariat de continuité territoriale avec les régions ultramarines. L’ile de France a longtemps été désigné comme le 6ème Dom. Il y a plus de 30% de la population réunionnaise en Île-de-France", a rappelé pour sa part la présidente francilienne, Valérie Pécresse. 
 



L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur attend beaucoup de ce partenariat avec notre territoire, qui a "trois-temps d'avance" sur l'Île-de-France, notamment dans les domaines "de l'énergie solaire et du recyclage des déchets" et compte apprendre beaucoup "de ce qui se fait de mieux à La Réunion". "L'exemple de La Réunion est important y compris en matière de précarité énergétique où vous travaillez avec les familles. En Île-de-France, il y a beaucoup de précarité avec des tas d'HLM qui sont de vraies passoires énergétiques. Et puis concernant le recyclage des déchets, nous réfléchissons à faire de petits méthaniseurs de proximité reliés avec des transports propres...Tout ça, je viens voir comment vous faites à La Réunion", conclut Valérie Pécresse.
NP
Lu 3397 fois



1.Posté par recyclage... le 27/02/2019 17:13

quel scoop...

2.Posté par Pro no stick le 27/02/2019 18:02 (depuis mobile)

Mais c'est quoi ces nouvelles conneries ????

3.Posté par Santoulangue le 27/02/2019 18:23 (depuis mobile)

Le but de cette close est à double tranchant c''est arracher la Réunion de ses forces vives pour un remplaçement en douce et sans secousses dans un décennies les effets seront irrémédiable.

4.Posté par klod le 27/02/2019 18:25

tant que c'est pas pour le bat karé annuel pour le plaisir .....................

5.Posté par GIRONDIN le 27/02/2019 19:09

...... Douze millions d’habitants, un peu plus de 100 communes si je ne me trompe...
.

Ça sent le sapin, si en plussssse vous aussi vous commencez à douter...... Alors là !!!!!!

6.Posté par tijean le 27/02/2019 19:33

@satoulangue. mais quelles conneries. tu es encore dans un complot. il s'agit de donner une opportunite à ceux qui VEULENT partir de le faire dans de meilleure condition. "Dans le domaine économique, ce partenariat prévoit également l'accueil de start up réunionnaises au sein d'un incubateur francilien et ultramarin de façon à ouvrir les portes aux entrepreneurs franciliens et réunionnais sur place. "

Reste vivre dans les années 70 avec ta pote Bello et Ratenon.

7.Posté par Santoulangue le 28/02/2019 01:06 (depuis mobile)

Kan moin té ti té raconte à moin zistoire tijean grand diable aster tellement lo zistoire lé belle la pièce lo roche pou fini la NRL ça canard ça.

8.Posté par Et oui le 28/02/2019 08:21 (depuis mobile)

Et oui Didier Robert et son équipe font du bon boulot !! Et ç em****** comme pas possible l''opposition. Donc ils salissent..

9.Posté par Yann le 28/02/2019 08:34 (depuis mobile)

Encore un bon point étant donné notre chômage.

10.Posté par Kaïs le 28/02/2019 08:54 (depuis mobile)

La réunion ne peut plus continuer à rester repliée sur elle même. C''''est ce genre d''''action qui va faciliter la démarche des sportifs de haut niveau notamment souvent livrés à eux même et désorientés. Il faut sortir de la psychose ! UN + POUR LA RUN

11.Posté par pickachou le 28/02/2019 09:29

C'est une très bonne chose, mais il y a toujours des gens qui serons toujours mécontent sa il n'y a pas de blême alors svp laisser les professionnels faire arrêter vos critique a deux balles . vous n' être pas à leurs place pour donner votre avis à la con

12.Posté par nina le 28/02/2019 09:45

BEN VOYONS IL Y A DES GENS QUI SONT TRÈS FIN POUR DONNER LEURS AVIS VÉREUX
FAUT LAISSER PASSER, APRÈS CES INTELLIGENTS VERRONS QUE CES POUR NOUS LES RÉUNIONNAIS QU ILS ONT SIGNER CETTE CONVENTIONS NON POUR LA BEAUTÉ DES YEUX DE LA PRÉSIDENTE ILE DE FRANCE MAIS BIEN POUR NOUS ICI QU ONT PUISSENT AIDER NOS MARMAILLES ET MÊME LES ADULTES POUR AVOIR QUELQUE CHOSE DE MIEUX

13.Posté par JLP le 04/03/2019 14:51

Un projet d’incinérateur à 2 milliards d’euros dans la région de Valérie Pécresse : vous avez dit « écolos » ?

Cette semaine encore, les écolos du Collectif « Non à l’incinérateur » et de « Génération Ecologie » sont montés au créneau contre le projet d’ILEVA, présidé par Michel Fontaine. Ce dernier, comme nous l’écrivions vendredi, n’a pas mâché ses mots. Il a carrément accusé les membres du Collectif, manifestants réguliers, de « gens manipulés, en service commandé » qui travaillent tous pour une « grande collectivité locale ». Michel Fontaine aurait pu aussi ajouter : « je ne vise personne, suivez mon regard… ». Ce qui est assez surprenant, c’est de voir que toutes ces personnes qui dénoncent le « projet d’incinérateur » d’ILEVA (que Michel Fontaine qualifie d’UVE, comme Unité de Valorisation Energétique) sont pour beaucoup d’entre eux des employés de la Région et partisans du président de Région et de la députée Nathalie Bassire. Lesquels élus ont accueilli chaleureusement, la semaine dernière, au Tampon et à la Région, Valérie Pécresse, la présidente UMP (version anti Wauquiez) d’Ile-de-France. Valérie Pécresse qui soutient le projet de la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris XIII. « ZW Zérowaste France » écrit à ce propos : « Cas emblématique, le SYCTOM qui traite la moitié des déchets ménagers d’Ile-de-France, vise un objectif de seulement 21% de taux de recyclage des ordures ménagères et assimilées en 2025. Il s’apprête à dépenser en parallèle 2 milliards d’euros dans la reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris XIII et le tri mécano biologique des ordures résiduelles. Or comme le rappelle Louis Cofflard, président des Amis de la Terre Paris, « avec un budget engageant les finances de plus de 80 collectivités locales membres, les orientations du SYCTOM conditionnent les politiques et les marges de manœuvre publiques pour des décennies ».

Mme Valérie Pécresse est du côté du SYCTOM. Raison pour laquelle, le 5 février dernier, lors des « rencontres franciliennes de l’économie circulaire », les ONG « Les Amis de la Terre Paris », « France Nature Environnement Ile-de-France » de la CLCV et « Zero Waste France » ont interpellé Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France dans une lettre publique. Les ONG ont observé qu’en région Ile-de-France, « Le recyclage a été délaissé au profit de la perpétuation d’investissements très lourds dans l’incinération des déchets et les combustibles solides de récupération, qu’on voudrait justifiés par la nécessité d’alimenter les réseaux de chaleur urbains ».

Dans ce contexte, les ONG ont interrogé la Région Ile-de-France sur son intention de tenir ou non cet objectif de 65% de recyclage des déchets à horizon 2025, et de planifier les usines de traitement des déchets de façon cohérente avec cet objectif ».

Constat : quand c’est le président d’ILEVA, Michel Fontaine, qui porte le projet d’UVE, c’est pas bon. Les « écolos » du Collectif « non à l’incinérateur » crient au « danger». Mais quand c’est Valérie Pécresse qui soutient projet d’incinérateur à 2 milliards d’euros, celle-ci est applaudie des deux mains par les mêmes qui crient au loup. « Met encore l’a pas assez ! ». Comprenne qui pourra !

De même, pas une seule fois, les « écolos » du Collectif et de Génération Ecologie ne sont montés au créneau pour s’inquiéter des dangers de l’exploitation des carrières à ciel ouvert et des menaces que cela représente pour la population, en sachant par exemple qu’à Bois Blanc, lorsque la carrière, qui a déjà obtenu le feu vert de l’Etat, sera exploité, les entreprises devront recourir à des tirs de mine pour extraire les roches massives du sous-sol. Manifestement, cela n’inquiète nullement les « écolos » du Collectif « Non à l’incinérateur » et de « Génération Ecologie » qui semblent, comme par hasard, se soucier davantage de la santé des habitants de Saint-Pierre que de celle des Saint-Leusiens et des habitants des communes voisines. Drôles d’écolos !

14.Posté par Aldo le 10/03/2019 00:53 (depuis mobile)

Bravo JLP, bonne analyse de ces pseudo-écologistes de "Génération (perdu à l’)Écologie"

15.Posté par MICHOU le 19/03/2019 20:57

Un réunionnais obligé d’aller faire ses etudes en Metropole car formation annulée à l’universite de la Reunion, et aucune aide car mère en métropole ne réussissant pas à obtenir sa mutation pour retour au pays. Pas d’aide de Mme Pecresse car la Region idf est la SEULE à refuser le congé formation.
Triple peine donc. Quant au logement, caution du parent refusee car vivant à l’etranger (Sic)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie