MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Un nouveau bateau de migrants est arrivé au Port Ouest


Par Zinfos974 - Publié le Mercredi 26 Décembre 2018 à 15:40 | Lu 15895 fois

Comme nous vous l'annoncions le 19 décembre dernier, un deuxième bateau en provenance très probablement du Sri Lanka était en route pour La Réunion en ce mois de décembre. Alors que les autorités avaient connaissance de l'arrivée de nouveaux migrants, ce nouveau bateau appareille au Port ouest sous bonne escorte. La semaine dernière, selon nos informations, ce bateau était attendu pour le 24 décembre. C'est donc ce mercredi 26 qu'un nouveau petit bateau de pêche a été intercepté en approche des côtes réunionnaises.

Le bateau, qui a quitté le Sri Lanka depuis plusieurs jours - très probablement dans le même créneau que le Wasana qui a accosté le vendredi 14 décembre - a appareillé au Port ouest, en face des entrepôts de chambre froide. Nous apprenons à l'instant, quelques minutes après l'accostage, que ce bateau est bien immatriculé au Sri Lanka. Ils sont 7 passagers de sexe masculin.

Les trois tentatives - certaines réussies, d'autres avortées - pour rejoindre l'île de La Réunion lors des derniers mois auraient donc bel et bien incité d'autres candidats à l'exil à fuir leur pays pour tenter leur chance sur le territoire français. 

Rappelons chronologiquement les différentes arrivées auxquelles ont dû faire face les autorités françaises depuis mars dernier.  

Le 21 mars 2018, à la surprise générale, six naufragés sont repêchés au large de la côte ouest. Ils venaient d'être repérés par un plaisancier qui venait de les croiser au large de Saint-Gilles. A ce moment-là, il ne s'agit que d'un sauvetage de marins en difficulté à environ 7 nautiques, soit environ 15 km de la côte ouest. Personne ne se doute qu'une brèche vient de se créer. Selon le récit que livreront les rescapés, ils avaient dérivé sur un radeau de fortune avant d'être repérés par ce fameux bateau de plaisance au large de La Réunion. Ils affirmaient avoir été lâchés par un cargo quelques jours plus tôt. Ces tout premiers migrants sri-lankais sont aussi les seuls à avoir bénéficié, jusque-là, d'un traitement de leur dossier par l'OFPRA, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides. Ces six hommes demeurent pour l'instant sur le sol réunionnais, logés par des associations cultuelles notamment. Les autres candidats qui suivront n'auront pas cette chance. 

Le 12 septembre dernier, les autorités sri-lankaises font savoir que leur armée a stoppé net la tentative d'un bateau de candidats à l'exil. Selon le rapport des autorités locales, il s'apprêtait à se diriger vers notre île. Le chalutier transportait 90 migrants.  

Moins d'un mois plus tard, le 6 octobre, huit personnes réussissent quant à elles à rejoindre La Réunion. Comme en mars, le bateau ne transporte que des hommes. Leur petit bateau de pêche est repéré au cours de la nuit du 5 et du 6 octobre, en approche de La Réunion. La vedette de la brigade nautique de gendarmerie va à leur hauteur et finit par les escorter jusqu'au Port ouest. Ils débarquent sur le quai où sont installés les locaux de la Direction de la mer Océan Indien, un service d'Etat. 

Leur sort sera scellé en quelques heures, dans la limite des 96 heures avant que leur situation en soit examinée par le juge des libertés et de la détention. Remis aux services de la police aux frontières, ils ne verront jamais une robe noire. La Ligue des droits de l'homme critiquera ouvertement l'action de l'autorité préfectorale sur le traitement expéditif de leur demande d'accueil sur le territoire français. Leur retour vers le Sri-Lanka sera lui aussi marqué par un imbroglio avec les autorités mauriciennes qui verra les huit migrants transiter finalement par Paris pour un autre vol vers l'Asie. 







Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

5.Posté par matthieu le 26/12/2018 16:12

C'est une bonne chose,15000 vont arriver,ils vont participer au melting- pot réunionnais.
L'argent ne manque pas ,on l'a vu dans la frénésie de l'hyper consommation durant ces fêtes.
Ils vont s'intégrer rapidement.

4.Posté par Chabouk le 26/12/2018 16:05 (depuis mobile)

Ben on est foutu les amis... Çà va arriver par vagues et de plus en plus nombreux...il n''y a plus rien à faire ! Nos créoles défavorisés le seront encore plus ! Paraîtrait qu''ils soient d''accord pour accueillir toute la misère du monde...

3.Posté par la langue na poin le zo le 26/12/2018 16:01

Mette encore la pas sez!!!!!!!!!!

2.Posté par TICOQ le 26/12/2018 15:56

Migrants, acte III. Qu'un navire de croisière déverse ces centaines de touristes qui dépenseront quelques milliers d'euros, puis qui repartiront chez eux, soit. Mais que des coquilles de noix accostent en apportant la misère s'ajoutant à la misère locale, pas question de laisser faire. La soupape va péter.

1.Posté par La gitane le 26/12/2018 15:48 (depuis mobile)

J'espère qu'il y a des bogosses cette fois-ci !

Moi je veux bien héberger les bogosses !

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes