Faits-divers

▶️ Un nouveau bateau de migrants est arrivé au Port Ouest

Mercredi 26 Décembre 2018 - 15:40

Comme nous vous l'annoncions le 19 décembre dernier, un deuxième bateau en provenance très probablement du Sri Lanka était en route pour La Réunion en ce mois de décembre. Alors que les autorités avaient connaissance de l'arrivée de nouveaux migrants, ce nouveau bateau appareille au Port ouest sous bonne escorte. La semaine dernière, selon nos informations, ce bateau était attendu pour le 24 décembre. C'est donc ce mercredi 26 qu'un nouveau petit bateau de pêche a été intercepté en approche des côtes réunionnaises.

Le bateau, qui a quitté le Sri Lanka depuis plusieurs jours - très probablement dans le même créneau que le Wasana qui a accosté le vendredi 14 décembre - a appareillé au Port ouest, en face des entrepôts de chambre froide. Nous apprenons à l'instant, quelques minutes après l'accostage, que ce bateau est bien immatriculé au Sri Lanka. Ils sont 7 passagers de sexe masculin.

Les trois tentatives - certaines réussies, d'autres avortées - pour rejoindre l'île de La Réunion lors des derniers mois auraient donc bel et bien incité d'autres candidats à l'exil à fuir leur pays pour tenter leur chance sur le territoire français. 

Rappelons chronologiquement les différentes arrivées auxquelles ont dû faire face les autorités françaises depuis mars dernier.  

Le 21 mars 2018, à la surprise générale, six naufragés sont repêchés au large de la côte ouest. Ils venaient d'être repérés par un plaisancier qui venait de les croiser au large de Saint-Gilles. A ce moment-là, il ne s'agit que d'un sauvetage de marins en difficulté à environ 7 nautiques, soit environ 15 km de la côte ouest. Personne ne se doute qu'une brèche vient de se créer. Selon le récit que livreront les rescapés, ils avaient dérivé sur un radeau de fortune avant d'être repérés par ce fameux bateau de plaisance au large de La Réunion. Ils affirmaient avoir été lâchés par un cargo quelques jours plus tôt. Ces tout premiers migrants sri-lankais sont aussi les seuls à avoir bénéficié, jusque-là, d'un traitement de leur dossier par l'OFPRA, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides. Ces six hommes demeurent pour l'instant sur le sol réunionnais, logés par des associations cultuelles notamment. Les autres candidats qui suivront n'auront pas cette chance. 

Le 12 septembre dernier, les autorités sri-lankaises font savoir que leur armée a stoppé net la tentative d'un bateau de candidats à l'exil. Selon le rapport des autorités locales, il s'apprêtait à se diriger vers notre île. Le chalutier transportait 90 migrants.  

Moins d'un mois plus tard, le 6 octobre, huit personnes réussissent quant à elles à rejoindre La Réunion. Comme en mars, le bateau ne transporte que des hommes. Leur petit bateau de pêche est repéré au cours de la nuit du 5 et du 6 octobre, en approche de La Réunion. La vedette de la brigade nautique de gendarmerie va à leur hauteur et finit par les escorter jusqu'au Port ouest. Ils débarquent sur le quai où sont installés les locaux de la Direction de la mer Océan Indien, un service d'Etat. 

Leur sort sera scellé en quelques heures, dans la limite des 96 heures avant que leur situation en soit examinée par le juge des libertés et de la détention. Remis aux services de la police aux frontières, ils ne verront jamais une robe noire. La Ligue des droits de l'homme critiquera ouvertement l'action de l'autorité préfectorale sur le traitement expéditif de leur demande d'accueil sur le territoire français. Leur retour vers le Sri-Lanka sera lui aussi marqué par un imbroglio avec les autorités mauriciennes qui verra les huit migrants transiter finalement par Paris pour un autre vol vers l'Asie. 




Zinfos974
Lu 15729 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

105.Posté par Saperlipopette le 30/12/2018 02:40

104.Posté par Mouais le 29/12/2018 21:04

Il faut savoir lire !!
Ce que je vous dis c'est justement que les propriétaires ou acquéreurs de terrain ne vont pas y faire de l'agriculture.
Ce que je vous dis, c'est que migrants ou pas migrants, les terres à la Réunion ne servent pas et ne serviront pas à nourrir.
Ce que je vous dis, c'est qu'on a depuis longtemps bouffé et qu'on continuera à bouffer importé sauf bon vouloir très improbable de quelques propriétaires agriculteurs qui souhaitent se lancer dans la mode du bio pas à la poche de tous.

Donc lorsque vous dites qu'accueillir des demandeurs d'asile, va diminuer notre part de terre à cultiver pour nourrir la population, vous vous contredisez.
Et c'est vous qui parlez de logique ?!

Au cas où vous ne l'auriez pas vu, l'OFPRA a refusé la demande d'asile des derniers migrants. A croire que vos préjugés sur ce qu'ils veulent entendre et sur leurs prétendus esprits corrompus ne sont pas aussi exacts que ce que vous voulez bien croire. Bien sûr, il y a possibilité d'appel, mais vos propos témoignent de beaucoup de préjugés ; votre jugement est biaisé et vous démontrez votre capacité à condamner des gens avant même d'avoir fait leur procès. Pour ma part, je ne remets certainement pas en cause cette décision de l'OFPRA. J'estime qu'ils sont bien mieux placés que moi pour en juger et que c'est eux qui disposent des éléments du dossier.

Mais bon, visiblement vous avez certainement plus d'éléments de dossier que les propres concernés.

Sinon, depuis quand la Réunion et ses terres VOUS appartient et est VOTRE maison ? A croire que ce ne sont QUE les Réunionnais de Souche qui financent l'OFPRA et les caisses de l'État et que mon salaire (revenu pour être plus exact) n'en est pas sujet.

Il faudra aussi qu'on m'explique c'est quoi un Réunionnais de souche.

Vous remarquerez également que je n'ai jamais prétendu parler à la place des Réunionnais et que mes propos n'ont toujours engagé que moi.

Par contre, j'en connais un qui n'a pas arrêté de se désigner comme le porte-parole officiel. Suivez mon regard.

104.Posté par Mouais le 29/12/2018 21:04

@ Post 103 Saperlipopette.
Inutile de me renvoyer le lien vers les droits des étrangers : certes, les raisons économiques ne sont pas valables pour obtenir l'asile, mais les migrants sont parfaitement entourés (avocats et associations) de gens qui savent quoi leur faire dire pour qu'ils obtiennent l'asile. Eux-mêmes ne sont pas bêtes non plus, et personne n'ira vérifier dans leur village s'ils étaient ou non persécutés.
Cela n'est pas une invention, c'est un fait : beaucoup de récits de migrants sont adaptés à ce que l'OFPRA veut entendre pour leur accorder le droit de rester. De plus, parmi ceux qui n'obtiennent pas ce droit mais ont eu le droit de circuler en attendant la décision des autorités, combien restent là tranquillement à attendre qu'on les ramène chez eux ? Ils disparaissent dans la nature, comme les sportifs comoriens à chaque événement organisé sur l'île.
Concernant tout votre laïus sur le foncier à la Réunion, oui je dis que les terrains aujourd'hui réservés à la canne ne le seront pas forcément demain pour l'agriculture. Vous dites : "encore faudrait-il que les propriétaires soient d'accord" pour qu'on fasse du logement dessus. Mais où donc habitez-vous mon bon monsieur ? Apparemment dans la seule commune sclérosée de l'île où il ne se construit rien. Descendez de votre château fort : des enfants abattent la maison familiale héritée de leurs parents tous les jours pour construire des immeubles à la place, à Saint-Denis n'importe quel mini bout de terre enclavée entre deux immeubles se trouve encore mobilisé pour un immeuble de plus. La Réunion est déjà dépendante au niveau alimentaire, et quoiqu'il en soit la population continuera à augmenter, alors il est illusoire de croire que s'il reste du terrain, il sera entièrement réservé à l'agriculture. La nourriture continuera à arriver par bateau et par avion, mais pour loger des gens il faudra utiliser de plus en plus de terrains, ce n'est pas démagogique, c'est la logique !!!!!

Vous êtes le seul ici à ne pas comprendre que l'île n'est pas extensible et que si on peut accueillir 62 migrants, il n'y aura jamais de place pour le million qui attend derrière. Et vous osez me parler de démagogie ? Arrêtez de parler pour ne rien dire, arrêtez de parler à la place des Réunionnais : soyez généreux avec VOTRE maison et VOTRE salaire.

103.Posté par Saperlipopette le 29/12/2018 00:36

Post 100.Posté par Mouais le 28/12/2018 10:51

Tous vos récents propos ne font que confirmer que vos précédents arguments ne tiennent pas et relèvent, comme vous le dîtes si bien, de la démagogie.

Vous êtes en train de démontrer que La Réunion a du foncier mais que de toutes façons, elle ne s'oriente pas vers une politique d'agriculture locale en vue de nourrir sa population.

Soit c'est la culture de la canne, soit c'est le déclassement et dans ce cas, ce ne sera pas du terrain à cultiver pour nourrir les Réunionnais.

Votre crainte qu'en accordant l'asile à ces Sri-Lankais, il n'y ait plus de terre à cultiver pour nourrir la population locale est donc infondée. A supposer que l'asile ne leur soit pas accordé, pensez-vous vraiment que les terres vacantes de leur occupation vont réellement servir à ce que vous prétendez ? C'est aux propriétaires des terrains ou aux futurs acquéreurs d'en décider.

Vos propos convergent vers l'idée que ces migrants sont venus uniquement dans le but de bénéficier de l'assistanat du système français. Sachez que fuir la misère économique et demander à bénéficier des aides sociales n'est pas un motif d'accord d'asile et du statut de réfugié par la France : il faut être menacé de persécutions (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F299)

Vous me prêtez également des propos que je n'ai jamais tenus. Je suis contre l'immigration irrégulière ... (notez au passage que les sans-papiers ne peuvent pas bénéficier des aides sociales puisqu'ils sont justement en situation irrégulière) mais je trouve dommage qu'on accuse et rende les demandeurs d'asile responsables de tous les maux nationaux. Ces gens qui fuient les persécutions sont parfois plus bosseurs et plus sérieux que leurs accusateurs lorsqu'on régularise leur situation.

Par ailleurs, contrairement à ce que vous semblez le suggérer, je n'ai jamais prétendu que tous les Réunionnais étaient des assistés mais vous allez devoir le réconnaître, le système français fait qu'il y a une certaine culture de l'assistanat au niveau national chez certains, et que ce sont toujours les premiers à se plaindre.

Si on veut un boulot bien payé et qu'on ne veut pas devenir soudeur, balayeur ou manutentionnaire, il ne faut pas se contenter du Bac et attendre bouche ouverte qu'un boulot nous tombe dessus. Il faut se former pour répondre à la réalité du marché du travail.

Un employeur ne va pas embaucher un jeune juste parce qu'il a le bac et pour le faire plaisir. Il va embaucher quelqu'un d'opérationnel et qui réponde à ses besoins. En l'occurrence, un tout jeune bachelier ne répond pas à ses besoins.

Quant à ceux qui poursuivent leurs études dans une branche qui ne recrute pas, il faut le faire en connaissance de cause et vous dire que vos études ne sont pas là pour vous donner un travail mais pour vous former l'esprit. Il faudra prévoir ensuite beaucoup d'investissement personnel voire financier pour monter votre boîte ou créer un besoin ... ou alors migrer !

102.Posté par Kiki le 28/12/2018 21:04 (depuis mobile)

SUPPRIMER les aides ??? Mais COMMENT qu''on va FAIREUH ??? Va falloir CIRER les chaussures de ses grands seigneurs ? Non "mossieu" n''y compter pas ! On préférera bouffer des z''endettes et si on a plus d''sel, on prendra l''eau d''mer...

101.Posté par Kiki le 28/12/2018 19:08 (depuis mobile)

SUPPRIMER les aides ???? Mais COMMENT qu''on va FAIREUH ??? Va falloir CIRER les chaussures de ces "GROS BLANCS" ? Non "Mossieu" n''y compter pas ! On préférera bouffer des z''endettes et si on a plus d''sel on prendra l''eau d''mer...

100.Posté par Mouais le 28/12/2018 10:51

@Post 101 Saperlipopette

Votre logique me confond. Si vous étiez fin connaisseur de la situation réunionnaise, vous devriez savoir que la culture subventionnée de la canne est en fin de vie, maintenue grâce aux politiques qui cherchent au niveau national et européen à faire gagner du temps aux agriculteurs concernés. Tous les acteurs de la filière canne sucre rhum savent depuis des années que l'Europe a demandé aux pays concernés, en premier lieu la France de mettre fin à ces quotas dès 2017 ou 2018. Le but : libéraliser les échanges et permettre l'importation du sucre moins cher produit au Brésil par exemple. L'Europe ne protège déjà plus les sucriers, comme elle a cessé de protéger d'autres secteurs en leur temps (lait, etc.).

Apparemment vous n'avez jamais entendu parler de déclassement des terrains agricoles. Pourtant, rien n'est figé dans le marbre et si une partie du foncier aujourd'hui à la Réunion est "réservée" à la canne, qu'en est-il de demain ou dans dix ans ? Vous ne voyez pas si loin car comme je l'ai dit, les mêmes qui critiquent les Réunionnais ont déjà leur valise prête pour s'envoler le jour où la pression démographique et ses conséquences se feront sentir. Il est évident pour tout le monde que petit à petit, les terrains agricoles seront déclassés pour faire face à la demande de logements et de routes. Est-ce un bien ? Ou alors, si je suis votre logique, ces terrains resteront réservés à l'agriculture, mais on devra faire plus de logements avec un minimum de foncier. Bel entassement en perspective. Visiblement vous n'en goûtez pas déjà les joies, contrairement à beaucoup de gens qui voient les immeubles pousser comme des champignons autour d'eux.

Ensuite, vous parlez de ces merveilleux Sri Lankais qui vont prendre le travail des Réunionnais qui n'en veulent pas. Ca c'est vrai, les allocations ont été créées en 1945 pour et par les Réunionnais, n'est-ce pas ? Les pauvres départements qui ne produisent rien en France, ceux qui sont sous perfusion car ne vivant plus des mines et des usines (Nord et Est de la France, banlieues, ça vous parle ?), eux, leurs populations n'en bénéficient pas ? N'en abusent pas ? Comme les Réunionnais ET les Français préfèrent vivre de l'assistanat, la solution c'est l'immigration irrégulière, car remplie d'ingénieurs et médecins ? S'ils étaient si diplômés, et si la valeur de leurs diplômes égalait celle des Occidentaux, pourquoi viendraient-ils chercher fortune sur une île vivant de l'assistanat et non pas plutôt aux Etats-Unis où ils pourraient travailler pour Google qui emploie de nombreux immigrés...hyper-qualifiés ? Vous n'êtes vraiment pas logique. Des étrangers médecins (Europe de l'Est notamment, et qui ne parlaient pas le français avant d'y venir), il y en a en France et ils sont bel et bien employés dans les hôpitaux et ne font pas la plonge dans vos restos préférés. La valeur des diplômes n'est pas la même partout, l'employabilité des gens n'est pas la même partout, et en plus, les diplômes sont quelque chose, les codes sociaux en sont une autre. On peut être diplômé en commerce en Asie et vouloir embaucher des enfants pour son usine.

Parlons de l'immigration en France, pouvez-vous dire que malgré la chance de bénéficier de l'éducation nationale et de l'université quasi gratuite, les secondes et troisièmes générations dans les familles d'origine étrangère s'en sortent tous merveilleusement ? Ce n'est quand même pas à un métro que je vais apprendre
que les Maghrébins s'insèrent plus difficilement sur le marché du travail, du logement, qu'ils sont victimes...de racisme, ce qui explique qu'un certain nombre d'entre eux se soient tournés vers la drogue, la délinquance et le terrorisme. Aucune immigration n'a donné ce niveau de haine contre le pays hôte : c'est arrivé en France parce qu'il y a du racisme et de l'exclusion sociale en France ! Alors continuez à critiquer les Réunionnais et regarder la paille au lieu de la poutre, mais voilà : les Sri Lankais qui ont débarqué ont commencé à divulguer leurs activités dans leur pays et ils n'ont jamais dit être ingénieurs ou astro-physiciens.

Vous trouvez que les Réunionnais sont paresseux et vous pensez que les étrangers en France sont tous au travail ? Je vous réponds que beaucoup profitent des aides sociales, toutes origines et régions confondues en France. La solution ? Supprimer la plupart de ces aides, la réserver à ceux qui ne peuvent vraiment pas travailler (les handicapés), ce qui remettra du monde au travail, y compris pour faire les boulots mal payés qui vous tiennent tant à coeur mais vers lesquels vous n'oseriez sûrement pas aiguiller vos enfants.

Ne vous en déplaise, la plupart des gens sont d'accord avec moi : il vaut mieux moins d'aides et plus de Français (encore une fois, toutes origines confondues) au travail que des milliers d'immigrés dont on a vu qu'ils ne s'intègrent pas tous dans la société, même après 2 ou 3 générations.

99.Posté par la lèpre le 28/12/2018 09:16

@ au choux qui pète __ avez vous de la mémoire ? Tout bon vieux créole se souvient de quelle manière les créoles laboureurs de la Sakay ont eté dépouillés et chassés de la SaKAY

98.Posté par la lèpre le 28/12/2018 09:09

à Post 78 ___Dans undiscours d'anthologie ,le général De gaulle de passage à Tananarive avait assuré les malgaches : Vous etes un pays d'avenir . Essayez donc de vous introduire sans passeport à Madagascar et vous verrez comment vous serez traité .
Ps .La France aussi subit un changement climatique . le changement climatique est universel

97.Posté par la lèpre le 28/12/2018 08:58

à post 89 __'Nul n'est esclave en France '' .Pourtant l'Histoire nous apprend que des Blancs français se sont adonnés à l'esclavage et à la traite négrière . Ceux là ne vivaient pas en France . Ils étaient marins ou pionniers . Ils se sont appropriés des coutumes et des vices étrangers Ce sont bien les français de métropole qui les ont mis à la raison en imposant _parfois par la force _ l'abolition de l'esclavage .Le malheur des gens fait qu'aujourd'hui apparait de plus en plus un esclavage consenti . Des millions de migrants se jettent à la mer dans l'espoir fou de trouver un emploi ailleurs mal payé et tuant . En france ,les étrangers se disputent les bas emplois et pour cause la jeunesse française n'en veut pas . Nous avons une génération où plus de 80 pour100 des jeunes reçoivent un Baccalauréat . Quand on a son Bacc on n'a pas envie de devenir soudeur ,balayeur ou manutentionnaire . Alors on laisse venir Mamadou ou Shiva .

96.Posté par la lèpre le 28/12/2018 08:30

Post 96 ; Analyse intelligente de la situation__Oui ,il est vrai que les immigrés ayant eu la chance de trouver un travail sont admirables dans leur soutien familial et tribal . 120 000 ou 150 000 malgaches employés en France ont adressé en 2017 plus de 850 millions d'euros à leur famille . Fort bien . Mais tout ce bel argent sorti de France ne servira nullement notre économie . Il creusera notre déficit commercial . La famille malgachge récipiendaire achètera des chinoiseries plutot que du matériel made in France .

95.Posté par Kiki le 28/12/2018 01:27 (depuis mobile)

Hou ! Yayaille ! La run c chaud bouillant ! Pourvu ki demande pas l''indépendance ! Mi coné pi kissa i fo avoir per ! Katar ? Poutine ? RN ? Oussa i fo allé ? Domoune l''é en déplacement partou. Baisement i sar pété.Pas moyen.FO CHAPER !

94.Posté par Saperlipopette le 28/12/2018 01:06

@96.Posté par Mouais le 27/12/2018 18:42

Selon l'INSEE, Paris est le 2e departement le plus peuplé de France..
"Les résultats obtenus en 2017 sont de 100% de conformité pour la qualité bactériologique (recherche de bactéries du type entérocoques ou Escherichia coli) et 100% pour la qualité physico-chimique (composition de l’eau, présence de plomb, de pesticides…)". (source : http://www.eaudeparis.fr/leau-au-quotidien/une-eau-de-qualite/#controle_eau)

A la Réunion, "L’Observatoire Régional de la Santé vient de présenter des chiffres clés de l’année 2018 sur la qualité de l’eau à La Réunion. Un Réunionnais sur deux boit de l’eau de mauvaise qualité. En cause, les réseaux de distribution. Leur sécurité sanitaire fait défaut dans 46 % des cas". ('source : https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/mauvaise-qualite-eau-moitie-communes-622138.html)

=> OK : plus la population est élevée, moins il y a d'eau potable.

Par ailleurs, si votre autre crainte est qu'il n'y ait plus de terre pour planter plus, nourrir plus, sachez que 53% des terres agricoles est consacrée à la canne à sucre ... Une agricuilture ultra subventionnée, qui ne nourrit pas la population locale, et qui sert principalement à fabriquer du sucre ou de l'alcool pour exportation.

Point positif : ça créé des emplois (ne nécessitant pas toujours de la main d'oeuvre hautement qualifiée)

Vous remarquerez que, généralement, ce n'est pas le Réunionnais qui est visé mais le raciste revendicatif de son identité pure souche et qui se plaint qu'il n'y a déjà pas de travail pour le Réunionnais. Mais alors, où est le problème si le Sri-Lankais prend un poste vacant dont personne ne veut ?! Il n'aura piqué le travail de personne .... contribuera à faire marcher les affaires de l'employeur et l'économie réunionnaise, paiera la TVA en tant que consommateur ... et le client Réunionnais sera mieux servi.

@95.Posté par Mouais le 27/12/2018 18:02

Ah ça, l'instinct d'assistanat n'est pas éteint chez tout le monde.

Ben ca alors !! Vous voulez que les patrons de la restauration arrangent leurs horaires de travail pour dégoter plus de candidats, c'est bien ça ? On parle de restauration, là non ?

Et c'est vous qui insinuez que la valeur des Sri-Lankais sur le marché du travail est médiocre ?

Vous savez, un indépendant n'a pas de jour férié, pas de congé payé. S'il ne bosse pas, il ne touche rien.
Un cadre, en pratique, ne compte pas ses heures supp', même si légalement il bosse 10h/jour, 48h/semaine.

A votre avis, qui a le plus de chances de sortir de son salaire misérable ?

- Celui à qui le patron dit : waouh, j'ai remarqué que tu as de très bonnes compétences pour observer ta montre et que tu es ultra ponctuel pour quitter le travail. Je t'offre une promotion.

ou bien

- Celui à qui le patron dit : tu fais toujours preuve de bonne volonté, tu es toujours impliqué et motivé. Tu es très attentif à tout. Tu connais bien comment on travaille dans la boîte. Tu as le profil d'un leader, et je ne doute pas que tu sois capable de manager et de motiver une équipe.

Pour info, même le smicard paie des cotisations sociales. Il peut même être imposable et ne pas pouvoir bénéficier d'aides.
Le sans-papier paie aussi des impôts et ne bénéficie pas des allocs ...

Tout consommateur paie la TVA ...

93.Posté par LES MOI JE MOI JE le 27/12/2018 23:29 (depuis mobile)

POST90 100 % D''''ACCORD JE CONNAIS DES PERSONNES QUI ÉTAIENT CLODO DANS LEUR PAYS , ILS DORMAIENT SOUS LES PONTS . ARRIVÉES À LA RÉUNION , ILS SONT INGÉNIEURS MAINTENANT ET CEST EUX QUI CONSTRUISENT LES PONTS AUJOURD'HUI .

92.Posté par ticominis le 27/12/2018 20:26

Bizarre, bizarre.... Pourquoi ne pas aller en Inde plus proche ou l Australie plus loin, mais il y a de la place. Ou encore Maurice, Madagascar.....

91.Posté par Efferalgan le 27/12/2018 19:20

@ post 95 Mouais :

Ils sont souvent très diplômés ces Sri Lankais qui ont dû fuir leur pays. En France, ils se sont orientés vers les métiers de la restauration, car dans ce secteur ils n'étaient pas obligés de parler le français qu'il ne maitrisaient pas encore. C'était un déshonneur pour eux, car dans leur pays ils étaient professeurs, comptables, ingénieurs,... Mais ils préfèrent bosser que vivre de l'assistanat. Contrairement à beaucoup à la Réunion...

90.Posté par Mouais le 27/12/2018 18:42

Etude de l'Insee : la Réunion est le 25e département le plus peuplé de France. Pas assez peut-être, selon certains ? On vise la première place ? Les mêmes qui se réjouissent de l'arrivée des migrants sont les premiers à critiquer l'île et sa dépendance à la métropole. Vous pensez qu'avec des milliers d'habitants supplémentaires, on trouvera du terrain pour planter plus, nourrir plus ? Les premiers racistes sont ceux qui détestent tellement les Réunionnais qu'ils traitent de racistes, qu'ils se réjouissent de voir l'île pourrir sous la surpopulation et ce qu'elle entraîne : raréfaction de l'eau potable, bétonnage à outrance pour construire des logements et des routes. Dépendance accrue pour les biens de consommation. Les malades sont ceux qui sont heureux d'accueillir des populations étrangères alors qu'ils ne s'occupent même pas de leurs parents dans les maisons de retraite en métropole, mais seront bien contents de les voir mourir pour hériter d'un pactole et d'une maison dans un département tranquille, où ils pourront partir quand la situation à la Réunion sera devenue intenable, et où ils ne souffriront d'aucune surpopulation, d'aucune misère.

Soyez sûrs que ceux qui se réjouissent de l'arrivée de ces Sri Lankais et vomissent les Réunionnais en les taxant de fainéantise, détestent la Réunion car ils n'ont aucun attachement à leur territoire d'origine ou à celle de leurs aînés et crèvent d'envie de se dire "réunionnais". C'est une étiquette qu'ils s'approprient si souvent qu'ils doivent y trouver de la valeur.

Et tout cela dit de la part d'une personne qui travaille, paie des impôts, ne touche aucune aide et ne craint personne pour piquer mon boulot (chose que j'ai lu sur plusieurs posts, qui en disent long sur ce que ces gens pensent des créoles).

89.Posté par Mouais le 27/12/2018 18:02

Je comprends pas les commentaires qui disent que les Sri Lankais sont des travailleurs et qu'ils vont faire la richesse du pays (en gros). S'ils avaient autant de valeur sur le marché du travail, ils ne seraient pas obligés d'aller jusqu'en France pour s'expatrier. En plus, les bien-pensants sont tout contents de dire qu'ils vont faire le travail que les autres Français, créoles y compris, ne veulent pas faire. Ah ça, l'instinct d'esclavagiste n'est pas éteint chez tout le monde. Tant qu'on peut trouver des pauvres bougres pour faire les larbins mal payés, les bien-pensants sont satisfaits de l'immigration irrégulière. Les Français ne veulent pas travailler dans la restauration car les horaires sont difficiles. Si les patrons pouvaient arranger ça, il y aurait plus de candidats.
D'autre part (et surtout), les Sri Lankais, même s'ils travaillent, ne sont pas qualifiés, ils sont donc mal payés. Autrement dit : ils ne cotiseront à rien, ne paieront jamais d'impôt et percevront eux aussi des aides en tout genre dont le montant équivaudra ou dépassera leur misérable salaire. Autrement dit, ce qu'on aura "gagné" d'un côté, on le perdra de l'autre, voire plus. Pourquoi se réjouir ? Tous les pays intelligents savent qu'il vaut mieux une main d'oeuvre immigrée qualifiée et peu nombreuse pour enrichir un pays plutôt que des hordes d'ouvriers à une époque où les usines et les mines ne tournent plus depuis belle lurette.
Enfin, tous ces bien-pensants esclavagistes devraient lire sur internet, journal national, une série d'articles sur les immigrés Maliens en France. Ils ont versé 850 millions d'euros à leurs familles au Mali en 2017. Sur leurs petits revenus (salaires et sûrement allocations même si ce n'est pas dit dans l'article), ils ne paient donc pas d'impôt, et renvoient l'argent perçu au Mali. Exemple d'un gars qui gagne 1200€ en France et renvoie 500€ par mois dans son pays d'origine.
Moralité, tout l'argent gagné par les immigrés ne reste pas en France, et pire, ne sert même pas à développer leur propre pays puisque tout est basé sur l'initiative privée (= avoir une grosse case dans zot pays) et finalement, rien ne change dans leurs pays à la c.
Alors, non, on ne peut pas soutenir que l'immigration de ce genre (clandestine, nombreuse, venant de pays pauvres, gens sans qualification) est une chance pour la France. Stop la démagogie.

88.Posté par Jean Le Monstre le 27/12/2018 17:45

Chapeau les bons chrétiens !
Chapeau les bons musulmans !
Chapeau les bons juifs !
Chapeau les bons bouddhistes !
Chapeau les bons hindous !
Vous pouvez prier votre dieu de pacotille, puisqu'il vous dit de renoncer à la fraternité, à l'amour du prochain.
Vous pouvez accomplir vos rites, qui ne sont que des simagrées ou des gymnastiques creuses.
Vous ne valez pas mieux que le capitalisme dont le dieu est l'argent.

87.Posté par Ca doit être vrai le 27/12/2018 15:24

Post 91.Posté par Bienvenus aux Sri-Lankais le 27/12/2018 13:50

Je pense que vous avez certainement raison et que de là où ils viennent, l'assistanat ne fait pas vraiment partie de leur culture.

86.Posté par WALT DYSNEY le 27/12/2018 15:22 (depuis mobile)

SI OU NÉNA L''ARGENT TANT MIEUX POU OU . MÉ LE PTI TRAVAILLEUR QUI HABITE DANS LE SOCIAL , LI GAGNE PA FAIT KOME OU LI . SI OU NÉNA TROP L''ARGENT , DONE A MOIN IN PEU ET PREN BANA OUT KAZE , VA PRÉPARE TI REPA POU TOUÉ !!!

85.Posté par Bienvenus aux Sri-Lankais le 27/12/2018 13:50

Beaucoup de malokis sur le forum nous disent que ces migrants Sri-Lankais viennent ici pour voler leur RSA versé par la France...

Pourtant lorsque je suis en France, je constate que les Sri-Lankais ne vivent pas de revenus d'assistance et qu'ils sont au boulot partout. On les voit partout en train de bosser.

Par exemple, ils travaillent beaucoup dans les restaurants. Ces emplois que beaucoup de Français ne veulent pas, car trop contraignants.

Ils savent s'adapter à la société, au contexte. Je suis allé manger dans des restaurants métro à Paris avec des menus 100% métro, quelle ne fut pas ma surprise de constater que tout le personnel de cuisine était des Sri-Lankais, du chef cuisinier au simple commis de cuisine. Et ce n'était pas de la cuisine orientale et épicée, mais de la cuisine 100% occidentale.

A Serris, près du Parc Disney Land, je suis allé manger au "Paradis du fruit", pareil, que des Sri-Lankais parmi le personnel de cuisine.

Au patron du restaurant qui est venu me demander si tout allait bien, je luis avait répondu que c'était délicieux. Et comme le chef cuisinier était au comptoir avec son poutou de Shiva au milieu du front, en compagnie de ses collègue, j'ai demandé au patron du restaurant si c'était eux qui mitonnaient ces recettes délicieuses. Il m'a répondu d'un air jovial : oh que oui, ce sont des Sri-lankais, ils sont bosseurs, professionnels et sérieux et je suis heureux qu'ils travaillent pour moi..

Tout est dit. Je comprend que ça fait peur au gratèr d'ki pays...

84.Posté par Pour TICOQ le 27/12/2018 13:49

Alors monsieur TICOQ,

Rien que votre pseudo en dit long sur vos revendications identitaires.
Alors MOI JE, MOI JE ...
La Réunion lé ta moin.

Arrêt donner zallocs aux zot, moin mi na poin travail.

Et puis on s'en fout des autres ... qu'ils crèvent dans leur guerre : Moi j'ai assez de problèmes comme ça.

Quand le réchauffement climatique fera atteindre 50°C à la Réunion, je serai bien content de vous voir crever sur votre île sans possibilité de migrer.

83.Posté par Lucide le 27/12/2018 13:46

ON N'EN VEUT PAS

82.Posté par KUNTA KINTÉ le 27/12/2018 12:38 (depuis mobile)

POST 27 PARTOUT OÙ VOUS AVIEZ MIS LES PIEDS , IL Y A EU L''''ESCLAVAGE , MISÈRE ET FAMINE . AU FAITE , T'ES ARRIVÉ ICI PAR AVION OU PAR BATEAU COMME NOS ANCÊTRE . SI C''''EST PAR AVION , MET LA EN VEILLEUSE !!!!!

81.Posté par Gilles VACANZA le 27/12/2018 10:09

suite a mon que va ton faire des ces bateaux et plus sérieusement , je reste persuadé que l'on émigre pas par plaisir , ces personnes ont laissé derrière eux leurs familles , leurs amis leurs racines et bien d'autres choses encore .Il faudrait que tous ces étrangers s'engagent a respecter les coutumes et façon de vivre des pays qui les accueilles qu'ils n'aient pas droit a la double nationalité et que ci il commettent un délie pendant leur période d'adaptation qu'ils soient renvoyer dans leur pays d'origine (après avoir purgé leur peine )et que certains bons penseurs ne viennent pas me dire que ce serait leur infliger une double peine .

80.Posté par TICOQ le 27/12/2018 10:09

La Marine sir-lankaise signale un 4ème navire en route vers l'Ile Maurice..... le Costa Neo Riviera. Pour nous ce sera un coquille de noix avec 35 migrants...

79.Posté par TICOQ le 27/12/2018 09:59

77.Posté par Il était une fois ... le 27/12/2018 07:33

Il était une fois Oui-Oui au pays des Bisounours....

78.Posté par TICOQ le 27/12/2018 09:57

79.Posté par JeanVal974 le 27/12/2018 08:14

Je pense que vous n'avez convaincu personne avec votre ramassis de conneries. La communauté tamoule est largement représentée à la Réunion et elle est parfaitement intégrée depuis plusieurs générations. Ensuite, si la population réunionnaise vieilli, elle est globalement bien plus jeune que la plupart des départements français. C'est donc un faux débat. D'ailleurs, nous comptons bien sur le 101ème département pour repeupler et rajeunir l'ile. Merci Giscard au passage... Il convient donc de remettre très vite les personnes qui se sont invitées chez nous, sur la route du retour au bercail car elle n'apporteront rien de plus à l'économie locale ni au "vivre ensemble".

77.Posté par Gilles VACANZA le 27/12/2018 09:56

juste une question : que va ton faire des bateaux ??????????????????????????????

76.Posté par la lèpre le 27/12/2018 09:26

Mais pourquoi ces Srilankais ne vont ils pas à Singapore . Singapore c'est tellement plus proche de chez eux et tellement plus riche que nous . Ces hommes viennent peut etre en mission à la Réunion. Qui connait leur véritable passé? Pour voyager à l'étranger à nous on demande un passeport .

75.Posté par PEC-PEC le 27/12/2018 09:21 (depuis mobile)

Les malgaches n''avaient pas encore vu que c''était si simple..Un peu de pub et ils vont s''y mettre eux aussi. Nicolas Dupont Aignan et Marine Le Pen vont monter en flèche. Enfin de bonnes initiatives du gouvernement du gamin de l''Elysée. Merci Macron

74.Posté par Coupdepiedaucu le 27/12/2018 09:02 (depuis mobile)

Post 27 vous avez tout a fait raison ce qui se reconnaîtront se verront.....

73.Posté par JeanVal974 le 27/12/2018 08:14

Cette migration est bénéfique à la Réunion pour plusieurs raisons.
En premier lieu, il est notoire que la force essentielle de la population réunionnaise réside dans le métissage équilibré entre des ethnies de diverses origines.
Pour que la dimension équilibrée de ce métissage se perpétue, il est important que cette population soit alimentée par des apports de toutes les sources qui ont contribué à son essor.
Ces dernières décennies, il apparaît que ce sont principalement des métropolitains ( dit «zorey ») et des mahorais ( dit « comor ») qui se sont installés durablement sur notre île. Cette venue de Sri-lankais du sous-continent indien (tamouls et cinghalais, à assimiler bien entendu d’un point de vue identitaire à l’ensemble indien) concourent donc pertinemment à l’équilibre des apports qui ont façonné la population réunionnaise.
En second lieu, il convient de noter que le vieillissement de la population réunionnaise s’accélère (En 2050, la part des plus de 60 ans sera deux fois plus élevée qu’aujourd’hui, la part des plus de 75 ans sera triplée, il y a aura autant de séniors que de jeunes, la croissance démographique sera très faible (quasi-stagnation de la population de la Réunion), le taux de dépendance économique des personnes âgées (rapport de la population âgée sur celle en âge de travailler), atteindra 35% dès 2040). Ce vieillissement brutal de la population réunionnaise entrainera un affaiblissement du dynamisme économique (perte de croissance économique, coup de frein à la consommation des ménages (les séniors étant peu dépensiers) et de ce fait ralentissement économique). Or, ces migrants sri-lankais constituent un apport de population jeune qui par conséquent tend à son niveau à compenser le vieillissement de la population réunionnaise et ses conséquences néfastes pour la Réunion.
Il convient donc de réserver le meilleur accueil à ces migrants sri-lankais, et de leur permettre de rester à la Réunion en leur accordant le droit d’asile.

72.Posté par normal le 27/12/2018 08:05

Ils ont traversé les deux cyclones si mes calculs sont bons. Étonnant et je n'y croit pas.

71.Posté par Il était une fois ... le 27/12/2018 07:33

Je ne sais pas exactement pourquoi ils fuient leur pays mais je ne pense pas qu'ils soient venus juste pour toucher nos allocs et trouver un emploi.

Du peu d'infos que j'ai pu récolter ici et là, il faut savoir q'une guerre civile a éclaté là-bas de 1983 à 2009 (donc officiellement terminée il y a moins de 10 ans) causant près de 100 000 morts, et qu'il y a encore de très vives tensions sociales et politiques qui y existent (Attentat suicide contre le consulat de Chine causant 7 morts, le 23 nov 2018). Ainsi, "Amnesty international rapporte qu'encore aujourd'hui les Tamouls sont victimes de discriminations et que les Musulmans et les Chrétiens sont menacés par les Cinghalais extrémistes."

Dans ce pays "où la bonne gouvernance et l’éthique ne sont pas forcément à leur pinacle, où les manœuvres politiques, la corruption, les fraudes et intimidations sont des réalités très familières, où l’acceptation du verdict des urnes par le candidat perdant reste problématique" (bon vous allez me dire qu'il y a la même chose à la Réunion mais étant donné le contexte, je pense que c'est quand même à un autre niveau), le Président avait changé récemment (26/10/18) son premier ministre et tenté de dissoudre l'assemblée, ce qui a provoqué une nouvelle crise.

Je ne veux pas me pavaner en tant qu'altruiste ou autre humanitaire mais j'essaie de me mettre à leur place. Car je dois bien l'avouer : rien qu'avec la haine et les tensions sociales qui sont survenues lors de la crise des Gilets Jaunes, je ne reconnaissais plus mon p'tit pays, la Réunion et ses habitants ...

Et si cela avait perduré, j'aurais bien voulu avoir la possibilité de me rendre dans d'autres contrées, là où des gens auraient encore du sourire et du baume au coeur, comme il en fut ainsi ici autrefois.

Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_du_Sri_Lanka
https://asialyst.com/fr/2018/11/27/sri-lanka-face-vieux-demons-crise-en-quatre-questions/

70.Posté par li le 27/12/2018 07:32

Aaaaa zavoca
Zavoca lé bon
Zavoca 1 pou 5
Zavoca pate zavoca grin zavoca ver
Marsé forin lo por
Viendé
Nout' bato i arriv
Par la grâce de l assos

69.Posté par Ras le bol de payer974 le 27/12/2018 07:28 (depuis mobile)

Ça,y est les vannes sont ouvertes ! Vivement les prochaines élections présidentielles !

68.Posté par Ttotto le 27/12/2018 07:00 (depuis mobile)

Post 9 olive . 22 millions... chaque famille réunionnais pourront garder chez eux 90 personnes.

67.Posté par Poutine au secour de trump et des lepen le 27/12/2018 06:56

Si Poutine a ete capable de mettre des millions dans la pub facebook, c'est une paille de subventionner des bateaux sri lankais en attente à port louis. Juste apres le cyclone pour arriver aiu port à 7 kn d'ou venaient-ils reeleement pour avoir echappé aux vents de 300 km/h sans couler?

66.Posté par Joseph le 27/12/2018 06:23

Le premier arrivé fin 2017, un certain Viken Joshi, c'était l'éclaireur !

65.Posté par nati le 27/12/2018 02:09 (depuis mobile)

Les députés et sénateurs ils font quoi?
Je suis inquiète comme post 59.sil y avait pas que des honnetes gens?et cet avocat qui les defendent bec et ongles quelle est son intention? L'organisation clandestine de masse comme les anjouanais a mayotte.

64.Posté par Nati le 27/12/2018 02:05 (depuis mobile)

On attends quoi pour la reconduite aux frontières facture TTC au pays d'origine
Une latence incroyable des autorités .comme dit post 16 ce préfet il va se barrer.quand est il de notre sécurité on ne les connait pas.

63.Posté par Zozo le 27/12/2018 01:53 (depuis mobile)

Intox totale comment ont ils fait pour traverser les 2 cyclones chercher l'erreur ?

62.Posté par olivier martin le 27/12/2018 01:41 (depuis mobile)

Si seulement les Reunionnais savaient la verite. Ces migrants qui arrivent ont tout tout de suite nourritures soins avocat hebergements tout. Allez prendre un rendez vous aupres d un ophtalmo vous verrez eux c est tout de suite qu ils peuvent l avoir

61.Posté par Kifkif le 27/12/2018 00:10 (depuis mobile)

Un vrai conte de fées ! A montrer à L office du tourisme qui vend des billets en métropole ! Le vivre ensemble à la Réunion : les gens sont bienvenus à la condition qu ils foutent le camp AVANT même d être arrivés!

60.Posté par pacha25 le 27/12/2018 00:05

JORI : le pacte de Marrakech signé par macron , ca te parle ou bien .

59.Posté par Toutou le 26/12/2018 23:44

On ne sait pas comment sera fait l'avenir, demain se sera peu être notre tour pour fuir nôtre caillou (Grave Conflit_ Catastrophe naturelle du au réchauffement climatique_Explosion de Volcans...) on ne va pas les remettre à la mer il faut les aidés puis voir en amont. Ma plus grande crainte, que des terroristes s'infiltrent dans les embarcations, rappeler vous le 13 novembre 2015.

58.Posté par Au choux qui pète le 26/12/2018 23:09

35.Posté par la lèpre le 26/12/2018 19:15

Et ils se marièrent et ils eurent plein de petits enfants .... Et les malgaches quand vont ils arriver à bateaux pleins?
.........................

Comment vous le savez, vous êtes le beau-père ? Et vous avez quoi contre les malgaches dont vous avez certainement le sang ?

57.Posté par Au choux qui pète le 26/12/2018 23:06

Je ne vais pas me battre avec une gourmande qui en sus du boudin noir, aime la banane. Avec ce post de kourir kartée avec du boudin noir pour faire fuir les sri lankais, on a vu ote fondement. Lé couleur noire front national ( quand mi parle fondement, trompe pas, mi parle fondement de ote mauvais lesprit).

56.Posté par INSPECTEUR HARY le 26/12/2018 23:00 (depuis mobile)

A QUI PROFITE LE CRIME ??? . C''EST LA QUESTION QUE SE POSE TOUTS LES INSPECTEURS DANS UNE ENQUÊTE . LE FRONT NATIONAL SE RAPPROCHE DANGEREUSEMENT DE NOUS , DONC VERS L''INDÉPENDANCE . AVIS AUX AMATEURS !!!!!

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >