Santé

▶️ Troubles causés par l'alcoolisation foetale (TCAF): "1 nouveau-né sur 100 concerné chaque année à La Réunion"

Mercredi 11 Septembre 2019 - 10:36

Ce lundi marquait la Journée mondiale de lutte contre l'alcoolisation foetale. Un mal qui touche particulièrement notre île, où près de 135 enfants naissent chaque année porteurs de la forme la plus visible des troubles causés par l'alcoolisation foetale (TCAF). Le Dr. Bérénice Doray, professeure de génétique au CHU et directrice du centre ressources ETCAF (Ensemble des troubles causés par l'alcoolisation foetale), contribue activement à la diffusion des connaissances sur ce sujet encore tabou qui conduit au sur-handicap des enfants/adolescents porteurs de TCAF. Elle revient avec nous sur ce phénomène.


Qu'est-ce que le syndrome d'alcoolisation foetale (SAF) ?

Consommer de l'alcool pendant une grossesse peut avoir des conséquences particulièrement graves. L'alcool, c'est le produit qui va être le plus dangereux, bien plus dangereux que le tabac, le zamal ou d'autres produits. La boisson alcoolisée consommée par une femme enceinte va commencer par arriver par son estomac, puis ses intestins et sera ensuite absorbée par le sang. Et comme elle est enceinte, l'alcool va passer par le placenta, qui ne filtre absolument pas ce produit.

Si on est aux trois premiers mois de la grossesse, le foetus est en cours de formation. L'alcool peut endommager ces organes qui sont en train de se former: c'est ce qu'on appelle le pouvoir tératogène de l'alcool. Plus tard, au quatrième, cinquième ou sixième mois, la formation du coeur ou des reins est déjà terminée. Mais il y a un organe qui va rester extrêmement vulnérable pendant toute la durée de la grossesse.

Cet organe, c'est le cerveau. Nous aurons alors un enfant qui peut présenter des difficultés au niveau de son développement psychomoteur ou pour s'insérer dans notre société. Le seul message de prévention qu'on puisse avoir c'est zéro alcool pendant la grossesse et même avant, dès le désir de grossesse chez les futurs parents.

Combien d'enfants sont touchés chaque année à La Réunion ?

C'est difficile d'avoir un nombre précis car les professionnels eux-mêmes n'ont pas forcément toutes les capacités pour reconnaître ces différents troubles. Vous parlez de SAF mais je préfère de Troubles causés par l'alcoolisation foetale (TCAF, ndlr). Il ne faut pas oublier que le SAF n'est que la partie émergée de ces troubles, celle qui est la plus reconnaissable. Si on regarde au niveau des chiffres, il y a un chiffre que l'on connaît très bien à La Réunion, c'est celui du SAF: on estime qu'il y a 1 enfant sur 1000 qui naît avec ce trouble chaque année dans l'île. Pour les troubles neurodéveloppementaux, des formes qu'on ne voit pas, on est sur 1 enfant sur 100.

Quelles sont les difficultés rencontrées au quotidien par ces enfants ?

Ceux qui ont un trouble neurodéveloppemental lié à l'alcool vont avoir des difficultés peut-être pas en maternelle, mais souvent à l'école primaire. On leur demande de rester concentrés, attentifs, alors que c'est très difficile pour eux. Le risque, si on ne prend pas garde et si on n'essaie pas d'organiser et d'adapter leur scolarité, c'est l'échec scolaire.

Quand on pense aux TCAF, on pense au rôle de la maman durant la grossesse, qu’en est-il des conséquences de l’alcoolisation du père ?

Il faut savoir que l'alcool est toxique pour toutes nos cellules (coeur, foie, cerveau) mais aussi pour les cellules sexuelles: les ovules chez la femme et les spermatozoïdes chez l'homme. De la même façon qu'il y avait mauvais allumage ou mauvaise extinction chez l'embryon, l'alcool consommé de façon importante chez l'homme va entraîner des perturbations au niveau des gènes qui sont dans les spermatozoïdes. Si ce spermatozoïde abîmé féconde l'ovule et qui va donner lieu à un embryon, ce dernier aura des lésions (…) On a tendance devant la consommation d'alcool pendant la grossesse de ne considérer que la femme et donc ne faire culpabiliser et stigmatiser que la femme….

SI
Lu 1762 fois



1.Posté par MARIE le 11/09/2019 12:21

Mais que font les autorites pour faire INTERDIRE LES PILES PLATES qui sont dans tous les commerce et a un prix imbattable

Qu'attendez vous pour taxer le rhum comme les autres alcools

il y a la un hypocrisie caractérise et pas un politique ni une association pour le dénoncer

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/09/2019 12:22

*Voilà qui est clair !

3.Posté par Kayam le 11/09/2019 16:35

Lors de l'ovulation comment être sûr que c'est le spermatozoïde affaibli qui a joué le rôle pour la fécondation ? ça ne se voit pas. Alors que pour la femme, on voit son ventre grossir. C'est donc la femme qui s'habille du chapeau de responsable parce que c'est elle qui porte le bébé et qui le nourrit. Mal avec de l'alcool, c'est sûr. N'est-ce pas là, la raison pour laquelle tous les yeux accusateurs se pointent vers cette maman, et qu'on la culpabilise ; en + après la naissance les signes ne trompent pas.

À combien s'élèvent ces/ses peines :
- d'avoir commencé à boire
- de n'avoir pas voulu arrêter ou incapable malgré des efforts
- d'avoir mis au monde un handicapé
- d'avoir été privée de son enfant
- d'être accusée
- de ne pas être pardonnée
- ...

dan'n situation komça, la croix lé lourd pou in moman hein !😔

4.Posté par Fidol Castre le 12/09/2019 09:20

1.Posté par MARIE le 11/09/2019 12:21

Mais que font les autorites pour faire INTERDIRE LES PILES PLATES qui sont dans tous les commerce et a un prix imbattable


Ne sois pas si méprisante. L'alcoolisation foetale peut être le fait d'une femme enceinte qui prend un verre de vin à son repas. Ou du whisky à l'apéro. Parce que c'est injuste que l'homme peut boire alors qu'elle ne devrait pas le faire. Il y a une part de féminisme intégriste dans ce phénomène.

Cela dit, entre les enfants empoisonnés à l'alcool et ceux tués dans le ventre de leur mère (5000 IVG par an à la Réunion), notre société devrait se remettre en cause et se poser une question : quel degré de barbarie avons-nous atteint en nous attaquant aux plus fragiles et aux sans-défense ? Jusqu'où descendrons nous ? Bientôt des soupes au foetus servis dans nos restaurants ?

5.Posté par Fredo974 le 12/09/2019 17:17 (depuis mobile)

Juliette trouve que c'est clair ..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie