MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Trois policiers accusés de viol: "Des rapports librement consentis"


Par LG - Publié le Vendredi 7 Juin 2019 à 22:36 | Lu 6348 fois

Me Jean-Jacques Morel, avocat des policiers mis en cause
Me Jean-Jacques Morel, avocat des policiers mis en cause
Le tribunal correctionnel de Champ fleuri examinait ce vendredi 7 juin le cas d'un viol présumé de trois hommes sur une femme de 32 ans au moment des faits. Les trois individus, par ailleurs policiers  à la brigade anti-criminalité de Saint-André, étaient défendus par Me Jean-Jacques Morel. 

L’avocat met notamment en avant "l’incohérence majeure" que constitue selon lui le comportement de la victime qui, le soir des faits, ne s’est pas éloignée de ses supposés agresseurs, alors qu’elle en avait tout le loisir. Au contraire, c’est plutôt grâce au discours tenu par la présumée victime que l’avocat adverse a fondé sa défense pour décrédibiliser la version du viol. 

"J’ai cédé pour lui (au premier policier dont elle était amoureuse, ndlr) faire plaisir", expliquera en somme la jeune femme. "Mais ce n’est pas ça un viol", réplique Me Morel, ici interrogé à la fin de l’audience correctionnelle. Le jugement sera rendu le 25 juin.

▶️ Trois policiers de la BAC devant le tribunal pour agression sexuelle en réunion

Sur des images de Soe Hitchon




1.Posté par La vérité si je mens ! le 08/06/2019 02:29

Va t-on s'étonner , "Il existe un divorce entre une partie de la France , de la REUNION et les forces de l'ordre"
Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît. (Michel Audiard)

2.Posté par tizozo le 08/06/2019 07:13

ils sont censés défendre la veuve et l'orphelin mais ça fait longtemps que l'orphelin ne les intéressent plus .

3.Posté par st andré le 08/06/2019 08:20

Oui Maitre mais si le Policier amant envoie un Sms après les faits à la victime pour lui dire " tu étais d'accord hein" c est qu'il s'est passé une affaire où la question du consentement se pose.....................

Pas une affaire très saine tout cela.....................Saint André priez pour eux trois.

4.Posté par Targie le 08/06/2019 13:00 (depuis mobile)

La pauvre s''est dévouée d''empathie pour un homme qui s''est joué de ces sentiments, jusqu''à laisser son corps à ces collègues ... Sachez mesdames que quelqu''un de RESPECTEUX ne vs fera jamais faire quelques choses contre votre volonté !!

5.Posté par Targie le 08/06/2019 13:08 (depuis mobile)

Il y a VIOLENCE psychologique, ABUS de la part d''un policier qui se croit tout permis, ne sont ils pas censés protégé !! Quand l''uniforme n''est plus là ,la morale fout le quand avec !! Méfiez vs des bleus nus !! Ce ne sont que des " hommes "..

6.Posté par Targie le 08/06/2019 13:12 (depuis mobile)

Avec un peu plus de POUVOIR qu'un autre,
homme, maître !!! Et ils sont conscients de ça !!! ABUS de pouvoir

7.Posté par sim le 08/06/2019 16:35

C est plutôt échangiste partouzeur .

8.Posté par pipo le 09/06/2019 10:45

Recalcifier puis jugé en correctionnel ok! Mais en huit clos pourquoi?

9.Posté par Verdun le vrai français le 09/06/2019 13:39

Un procès de policiers partouzeurs ... ok.

10.Posté par Eloise le 09/06/2019 13:50

Trois types qui "baisent" une jeune femme, dans l'exercices de leurs fonctions, j'appelle ça un viol !

11.Posté par pipo le 09/06/2019 18:25

@10.Posté par Eloise Trois types qui "baisent" une jeune femme, dans l'exercices de leurs fonctions, j'appelle ça un viol !

Et moi un manque de sérieux si la fille est consentante bien entendu!

12.Posté par Kiki le 10/06/2019 00:48 (depuis mobile)

Ils ont laissé tomber la chemise mais pas l''uniforme. Elle a avoué avoir cédé à l''un dont elle était amoureuse. Acte consenti, basé sur son propre discours. L''accusé est cuit qd son avocat n''est pas cru. (P.Dac) tel est pris ki croyait prendre ...

13.Posté par patrick le 10/06/2019 07:05

10.Posté par Eloise le 09/06/2019 13:50
Trois types qui "baisent" une jeune femme, dans l'exercices de leurs fonctions, j'appelle ça un viol !
-------------------------------------------
Toute la question est de savoir s'il y a eu consentement ou pas.
Un fantasme émoustillant qui dérive vers des relations consenties avec plusieurs partenaires,...et des regrets d'une belle connerie.
Ou alors des fonctionnaires dépositaires de la Force Publique usant de leurs statut dans l'exercice de leurs fonctions afin d'obtenir des faveurs sexuelles non consenties, c'est bien un viol aggravé car commis en groupe.
Dans le second cas c'est la taule et bien sûr la révocation (donc plus de boulot et de pognon).
Dans le premier, il devrait y avoir des sanctions (mise à pied, révocation) mais cela dépendra de leur niveau d'influence (supposé ou réel) : fils de,...,syndicats, copains-coquins,...peut-être une mutation en Guyane ou aux îles Tuamotu...

14.Posté par Point Zéro le 10/06/2019 09:49

Vous n'allez tout de même pas en faire un drame par ce que une fille
facile s' est faite sautée par des mecs policiers ou pas ?
Quand une femme ne veut pas elle ne veut pas point.
Alors avant de les accuser de viol vérifiez d'abord la crédibilité de cette fille facile

15.Posté par Kiki le 10/06/2019 10:50 (depuis mobile)

C koi une fille "facile" ? Ki est déjà "prédisposé" ? Ki "incite" ? "Excitante" ? Parmi un "troupo lo zome" ? C koi votre définition de fille "facile" ? Il n''existe pas de fille "facile". La FEMME, tte catégorie confondu mérite le RESPECT à pst 14

16.Posté par Santa le 10/06/2019 11:37 (depuis mobile)

Même si elle était d'accord au début, toutes personnes à le droit de se rétracté dans n'importe quel situation si sa vie ou sa dignité, portent préjudice à sa conscience ou sa santé, donc c'est un viole en reunion.

17.Posté par Kiki le 10/06/2019 14:29 (depuis mobile)

Pst 16 les hommes ne st pas un "baton de dynamite" ou alime la mèche, après ou cour ? C''est un jeu ? Alors il faut en connaître les règles et savoir les respecter. Porter accusation et se rétracter, ce n''est + un viol. Souvent femme varie L.XIV.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes