Faits-divers

▶️ Terrain Élisa : Une vague de boue dévaste leur maison

Jeudi 25 Avril 2019 - 16:30

Nioucha et Gabriel ont tout perdu. Installés dans cette jolie petite maison des hauts de Sainte-Marie depuis à peine un peu plus d’un mois, le jeune couple a dû quitter précipitamment les lieux lundi dernier, alors qu’une immense vague de boue inondait leur habitation détruisant tout sur son passage. Le mur à l’arrière du jardin s’est écroulé sous le poids de l’eau, et c’est la deuxième fois en moins d’un an.


Nioucha Divet et Gabriel Bègue retournent sur les lieux pour la première fois depuis le sinistre. Leur maison est méconnaissable. Une couche d’eau et de boue recouvre toutes les pièces. Les meubles ont été déplacés par la force de la vague, le frigo est allongé par terre, le canapé à l’autre bout du salon. Sur les murs, les traces montrent encore l’ampleur de l’inondation. Le jardin n’est plus qu’une pataugeoire jonchée de détritus emportés jusqu’ici par les flots.

"Quand on s’est réveillé aux alentours de 8h du matin, il y avait déjà un peu d’eau qui rentrait dans la maison depuis la porte de la cuisine à l’arrière. Pendant qu’on essayait de boucher l’infiltration, tout d’un coup, on a entendu un gros bruit, et là une grosse vague de boue a tout inondé", se souvient Gabriel.

 

Ce gros bruit, c’est le mur du jardin, à l’arrière de la propriété, qui s’écroule de tout son long. Les parpaings cèdent sous le poids de l’eau accumulée dans le petit chemin de terre qui passe par-derrière la maison.

 

'J’étais presque paralysée de peur, je tremblais, c’était l’horreur. Gabriel a juste eu le temps de prendre notre chien, de me mettre quelques affaires dans les bras, et on est sortis. Au moment de partir j’avais de l’eau presque jusqu’à la taille. Un scénario d’horreur", raconte Nioucha.

 

Nioucha et Gabriel sont rentrés s’installer à La Réunion il y a un peu plus d’un mois. Cette jolie petite maison située à Terrain Elisa à Sainte-Marie aurait dû être le début d’une nouvelle vie paisible pour le jeune couple. Toutes leurs économies sont passées dans l’aménagement de ce nouveau foyer, et aujourd’hui, il ne reste plus rien.

 

"Ça aurait pu être pire, imaginez s’il y avait eu des enfants dans le jardin quand le mur est tombé  !"
 
D’autant que ce n’est pas la première fois que le mur à l’arrière de cette maison s’effondre : "Quand on s’est rendu auprès de l’agence immobilière on nous a dit que c’est la deuxième fois que ça arrive en moins d’un an. On ne comprend pas pourquoi le mur n’a pas été refait correctement. Il n’y a même pas de fondations !" explique Gabriel.

 

"A-t-on même le droit de nous louer un bien dans des conditions pareilles ?" se demande Nioucha. Le propriétaire leur a également indiqué que des travaux pour l’évacuation des eaux auraient dû être réalisés l’année dernière par la commune sur le petit chemin qui longe le mur. Mais rien n’a été fait.
 
Impossible de les reloger selon leur agence, alors le couple s’est réfugié chez les parents de Nioucha, en attendant des nouvelles de leur assurance.
 
"On se retrouve dans une galère pas possible, on n’a plus rien, on paye une assurance et un loyer pour vivre en sécurité et pourtant voilà. Il va peut-être falloir attendre deux mois pour que l’expert passe et qu’on soit dédommagés. Mais on vit où et on fait quoi en attendant ?" demande la jeune femme exaspérée.
 
Suite à ce sinistre, le couple compte bien entamer une procédure judiciaire : "Des plaintes vont tomber, parce que ce n’est vraiment pas normal de louer un bien dans cet état là."
 
Les proches de Niouchas et Gabriel ont ouvert une cagnotte en ligne pour leur venir en aide et leur permettre de retrouver une vie normale au plus vite.

Charlotte Molina
Lu 21452 fois



1.Posté par justedubonsens le 25/04/2019 16:44

Effectivement un mur construit hors des règles d'usage, sans aucun pilier intermédiaire. On ne peut que vous souhaiter courage et patience. Bon retour à la Run !

2.Posté par zanatany le 25/04/2019 16:53

Le jour ou l'on aura un vrai cyclone sur l'île ce sera l'apocalypse avec les coulées de boue, inondations et glissements de terrain...
On construit n'importe ou et n'importe comment grâce aux maires qui délivrent les permis !

3.Posté par Joseph le 25/04/2019 17:33

Encore un mur construit sans ses barbacanes, et combien de celles-ci sont bouchées par des voisins qui ne veulent pas récupérer l'eau de la pente naturelle.
Et quand on décaisse pour construire, il faut s'attendre de prendre l'eau qui vient de plus haut, alors on organise son écoulement, c'est la base de la règle.

4.Posté par titi974 le 25/04/2019 17:44

Voilà ce qu’ il se passe quand on donne des permis de construire n’importe où et très souvent de complaisance je n’ ose pas imaginer comme cela est écrit plus haut le jour où un cyclone intense passera sur l’ile et qu’il y aura des gens ensevelis sous les boues parce que des élus véreux par copinage ou à des fins électorales auront oeuvrés à la délivrance de ces permis de construire , les mêmes viendront verser une larme de crocodile à la tv mais ils auront je l’espère des comptes à rendre si des drames se produisent.

5.Posté par La gitane le 25/04/2019 17:51 (depuis mobile)

Que du matériel ! l'assurance prendra le relais

6.Posté par Ras ti lang le 25/04/2019 17:58 (depuis mobile)

Esce que le terrain te en zone constructible ????

7.Posté par TICOQ le 25/04/2019 18:56

Combien d'autres maisons dans ce cas ? C'est une question de temps pour les voir s'écrouler, il suffit de laisser faire la nature.... Courage à ces personnes.

8.Posté par Bayar le 25/04/2019 19:23 (depuis mobile)

Mur soutainement construit comme ou veut la pousser de l eau li pète même si ou règle pas le problème eau pluviales avant

9.Posté par Bayar le 25/04/2019 19:28 (depuis mobile)

En plus le mur les étanche il n y a pas de d ecoulement d eau a travers le mur

10.Posté par lo rhumlépabonméliboikammême@ le 25/04/2019 19:42

ce n'est que le début les apprentis sorciers qui veulent récupérer de la roche le jour l'île sera arrosée avec des pluie intense nous serons ensevelis sous des tonnes de terre. AU nom du fric et du pillage de la nature tôt ou tard il y aura le principe de la facture courage fuyons ce n'est pas moi c'est la majorité!!!

11.Posté par Bertel de Vacoa le 26/04/2019 03:38

Bon courage à ce jeune couple ! Je vais juste me permettre de démentir Bayar (post 9).
Je ne suis pas un expert mais j'ai construit suffisamment de murs dans ma vie pour affirmer au vu de la configuration des lieux sur la vidéo, que si le mur est fait dans les règles de l'art, avec de vraies fondations, des poteaux avec le ferraillage qu'il faut, à la distance règlementaire et un chaînage qui reprend le tout, quelques barbacanes pour canaliser une partie de l'eau et faire diminuer la pression sur le mur , un bon ancrage au début et à la fin du mur et un petit canal en béton du côté de la rue... le mur tient.

12.Posté par eric le 26/04/2019 10:13

J'espère que tout les propriétaires en prendrons de la graine, dans ce cas il n'y a pas de blessé, c'est une chance.
Dans les années qui vont venir les cyclones ne seront pas forcément plus nombreux mais par contre seront plus violents à cause du réchauffement climatique et donc de notre mauvaise gestion de la planète.
Donc construisons aux normes et renforçons les édifices fragiles. Merci.

13.Posté par Kiki le 26/04/2019 20:29 (depuis mobile)

Triste ! Impossible de les reloger selon l''agence. Un comble ! Et si Nioucha n''avait aucun attache ? Ils seraient ds un gymnase ? A la rue ? Pr récolter des sous, tu les trouves, une fois ke t''es ds la m.... (c le cas) inconnu au bataillon !

14.Posté par Choupette le 29/04/2019 09:25

Ils pourront toujours garder les parpaings pour en faire un passage derrière la maison. Toujours ça d'économisé.

Et demandez à Bertel (un revenant de Zinfos) de vous construire un mur. Car au moins, lui, il s'y connait.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie