MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

▶️ St-Paul : La boutique SFR et d'autres commerces cibles des casseurs


Par A.D-L.G - Publié le Lundi 19 Novembre 2018 à 23:09 | Lu 11063 fois

Dans l'Ouest également, les commerces sont mis à mal. La boutique SFR de St-Paul a été vandalisée. Des casseurs sont entrés dans le magasin après avoir réussi à faire plier le rideau métallique. 

Ils ont pu rafler un certain nombre de téléphones. Ils ont d'abord tenté de pénétrer dans la boutique Orange mais le rideau métallique leur a résisté. Ils se sont alors "rabattus" sur SFR. Le magasin IDcadeau a aussi été cassé.





1.Posté par sayag le 19/11/2018 23:53 (depuis mobile)

Ils sont sûrement abonnés à d'autres opérateurs. Sinon c'est vraiment grave.

2.Posté par Morderire le 20/11/2018 00:03

Tiens donc, les gilets jaunes seraient des casseurs maintenant!

3.Posté par Vlys le 20/11/2018 00:08

La révolte des gilets jaunes?

Ce qui devait être l’expression d’une révolte populaire des classes moyennes se sentant abandonnées et flouées par le gouvernement, est en passe de devenir tout autre chose à La Réunion : les barrages érigés pour bloquer les routes, l’accès aux commerces et aux sociétés pétrolières se sont désormais transformés en des barrages comparables à ceux de Mayotte, où des jeunes gens désoeuvrés, chômeurs, délinquants en herbe, rackettent les automobilistes, leur intiment l’ordre de faire demi-tour au péril de leur vie sur des routes à sens unique, ou les caillassent tout simplement, pour défouler une haine mal dissimulée. Plusieurs commerces ont été pillés, souvent des grands groupes (supermarchés, Mac Donald’s, Intersport, etc.), la plupart des écoles sont fermées, les transports en commun paralysés, bientôt les avions seront cloués au sol ; les citoyens paniquent et pillent à leur tour de manière plus légale les supermarchés, les stations essence, les commerces, guidés par une peur irrationnelle de manquer. Le noyau dur des manifestants, notamment le soir et la nuit, se compose désormais de chômeurs, d’alcooliques fêtards, des primo délinquants ayant quitté le système scolaire : des fêtes organisées sont légion, de la musique résonne dans les rues, ainsi que le tintement des piles plates et autres bières, des feux de poubelles sont joyeusement organisés. La rue est à eux, des rodéos en voiture, en moto sont fréquents. Il n’y a plus de gilets jaunes...Les travailleurs, les « lésés » de la classe moyenne devant eux, trouver un moyen d’aller travailler, gérer des enfants à la maison, à défaut d’école.
Au final, le bilan est tout autant contradictoire que ridicule : la pression financière supposée exercée contre le gouvernement a finalement conduit à une surconsommation dans quasiment tous les domaines économiques : les pompistes, les commerçants, les exploitants d’eau de source, les maraîchers, etc. peuvent se réjouir d’avoir réalisé en trois jours le chiffre d’affaire d’un mois, c’est noël avant l’heure et cette année, il y en aura deux ! Les boutiques cassées seront remboursées par les assurances, auront le temps de reconstituer un stock pour les fêtes, les pénalités d’assurance seront réparties grâce aux citoyens des classes moyennes qui verront augmenter sensiblement le montant de leur cotisation d’assurance l’an prochain...
L’expression du mécontentement des classes moyennes « oubliées » se transforme donc progressivement vers un clivage travailleurs / chômeurs-casseurs qui divise au lieu de rassembler.
Demain, ces mêmes gilets jaunes prompts à se mobiliser le week-end remettront leur habit de travail et subiront de plein fouet le chaos qu’ils ont contribué à créer.
Le gouvernement lui, pourra faire la morale quant aux comportements irresponsables et empochera l’argent de cette surconsommation transitoire en se frottant les mains.

4.Posté par Nobread le 20/11/2018 00:25 (depuis mobile)

Ce qui est étonnant c est que ça prend su temps a essayer de forcer un rideau de magasin de téléphonie . pas de signalement a la gendarmerie par le biais de la télésurveillance La gendarmerie n est qu a 5 mn du centre ville en se trompant de chemin

5.Posté par tikaf le 20/11/2018 07:01 (depuis mobile)

Trace les téléphones dés que sera activé.

6.Posté par Un employé le 20/11/2018 07:41

@sayag, vos propos sont choquants, vous méprisez les employés, les gens qui travaillent. Ils n'ont rien demandé et ne peuvent plus travailler la faute à une jeunesse à la dérive. Minimiser aurant de tels actes c'est se rendre complice car vous les cautionnez.
A tous les employés au chomage technique ce matin, je vous dis bon courage et ne baissez pas les bras. Tiembo larg' pas

7.Posté par Modeste le 20/11/2018 07:45

bah après la pub sur le IPhone hors de prix........!

8.Posté par Isis le 20/11/2018 08:31

Bah, tout ça va probablement partir sur Madagascar. Pour la traçabilité, puisqu'on peut suivre un GSM, il est aussi possible d'enlever le composant qui localise l'appareil...

9.Posté par Mwa la pa di le 20/11/2018 10:28

Pas des casseurs, mais bien des voleurs !
avec l'assentiment du Préfet et de nos élus...

10.Posté par Frigidaire le 20/11/2018 10:34

Là pareil, il faut croire que les téléphones de FREE sont mauvais. Pourquoi SFR et ORANGE et pas FREE ? C'est comme pour les centres commerciaux, il y a certains qui ne sont pas concernés ?

11.Posté par Modeste le 20/11/2018 11:54

et notre député zorro dira demain voyez la misère à la Réunion....ils n'ont pas à manger.....!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes